Dim.
25
Jan

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Je me souviens....

Un pêle-mêle de souvenirs à plusieurs voix. Non pas des tartines de nostalgie à s'en coller les doigts (d'ailleurs ce n'était pas forcément "mieux avant"), mais des clins d'œil, des pensées, l'écho de moments passés, des bouquins lus, des musiques écoutées, des hommages à rendre, des films presque oubliés, des souvenirs de lieux disparus ou des images à partager juste pour ne pas laisser la poussière s'accumuler. Et si possible en polyphonie parce que la plus sûre façon de partager, c'est de jouer la diversité. Si cela ne s'était pas appelé "Je me Souviens", ça aurait aussi pu s'intituler "Grenier commun". Et bien sûr, toutes les générations sont bienvenues, c'est même le but du jeu... On dit souvent que regarder parfois dans le rétro permet d'aller bien plus sûrement de l'avant !

 


Article d'édition

PINK FLOYD À KNEBWORTH PARK, JUILLET 1975

Avec mes potes, on avait pris le ferry-boat de Dunkerque à Douvres. On ne pouvait pas rater ça. Un concert de Pink Floyd, en Angleterre, à deux pas de chez nous. Deux pas, c'était optimiste.

Article d'édition

CHARLIE

Je me souviens. J'avais 14 ans. C'était en 1969.

Cette année-là, dans ce lycée de la petite ville d'Orange et bien avant qu'elle ne soit conquise par le FN, dans ce lycée plein de tout "petits bourgeois" était arrivé un prof soixanthuitard !!!

Ce type m'avait fait connaître un journal. Ce journal, c'était Hara Kiri Hebdo.

Article d'édition

Je me souviens d’un carnet de chansons de colo

taches, fautes orth....taches, fautes orth....



C’est un carnet à spirales de10 centimètres sur 15, jauni par les ans, qui n’a plus sa couverture cartonnée. J’y compte 127 chansons pour tout-petits ou ados. Livré pur jus avec taches d’encre, et de-ci de-là, fautes d’orthographe-grammaire, mots écrits phonétiquement, non-sens.

Article d'édition

Noël le Bienvenu...

Il était une fois…Bien sûr, vous vous attendez à un conte. Eh bien non, ce «  il était une fois » veut bien dire que cette histoire est « véridiquement  vraie », comme le dirait l’Alcide, le chasseur de cauchemars qui habite juste derrière le cimetière, là où surgit la source De la Belle Eau.

Article d'édition

Mes ports de rêve

Marseille, Barcelone, Bordeaux. Ces ports avaient leurs odeurs, leurs atmosphères remarquables.

Article d'édition

Je me souviens de photos oubliées


   " Oui. On nous oubliera. C’est la vie, rien à faire. Ce qui aujourd’hui nous paraît important, grave, lourd de conséquences, eh bien, il viendra un moment où cela sera oublié, où cela n’aura plus d’importance. Et, c’est curieux, nous ne pouvons savoir aujourd’hui ce qui sera un jour considéré comme grand et important, ou médiocre et ridicule (…) Il se peut aussi que cette vie d’aujourd’hui dont nous prenons notre parti, soit un jour considérée comme étrange, inconfortable, sans intelligence, insuffisamment pure et, qui sait, même, coupable."

Anton Tchekhov

Article d'édition

Lény soit qui Malypense

je me souviens, c'était demain

Demain © Leny escudero
Article d'édition

Ta boite aux lettres

© Jonasz

Elle était verte comme l’espoir et cruellement douce ainsi que l’attente, ta boite aux lettres. Malgré sa taille volontairement réduite pour gagner sa place dans la rangée, elle arborait une large gueule en tôle émaillée prête à tout avaler. L’impatience te rendait fébrile quand tu passais la revue et qu’une promesse de pli apparaissait par la lignée de trous ronds ménagée dans sa porte.

Article d'édition

ALLAIN LEPREST, LE CLOCHARD CÉLESTE

Un beau soir de printemps 2008, mon amie, qui trouve que j'ai tendance à me faire du gras, côté neurones, me traîne dans une c

Article d'édition

En souvenir de Bébert Tapedur

Aujourd'hui, on parle de LEP, de ZEP mais, à Malo-les-Bains, dans les années soixante, je n'étais ni Zepien ni Lepien.

Il y a juste un an, Clément Méric

Il y a un an, le 5 juin 2013, Clément Méric, un jeune militant antifasciste, était assassiné en plein jour, rue Caumartin,  à Paris. 

Je me souviens d'Alex Métayer et des pâtes à la boudoni

Deux mois qu'il fait un temps de chien s

La vida tena sorpresa

[asset|aid=139228|format=fullsize|formatter=e

Si j'étais président...

A quelques encablures du ° tour des 10 élections présidentielles de notre V° République, j'ai plaisir à réécouter les par

Claude Nougaro et Jean Ferrat. Quand on veut chanter l'espoir...

Je me souviens des mois de mars depuis tout gamin, car ils sont synonymes de « printemps ».

Blue Jeans

Ça fait si longtemps qu'on l'a tous oub

Je me souviens des clowns

Les Clowns © Giani Esposito

Je me souviens des clowns, de la lumière et de l’odeur de la piste, des chevaux qui tournaient, des claquements de fouets, des trapèzes scintillants sous le feu des projecteurs. Je me souviens de l’otarie luisante qui portait un ballon sur son nez et savait battre des mains avec ses nageoires. Je me souviens des jongleurs, des funambules, des écuyères. J’aurais voulu être jongleuse, funambule, écuyère.

Je me souviens de la chanson de Prévert...

La chanson de Prévert © Serge Gainsbourg

Je me souviens de Maurice Druon, d'Anna Marly et du Chant des Partisans

En hommage à Maurice Druon, à l'occasion de sa mort, ainsi qu'à Joseph Kessel, son oncle et co-auteur, mais avec aussi, très fort, une pensée pour Anna Marly, Emmanuel d'Astier de la Vigerie, et.... tellement d'autres (et pas seulement Leonard Cohen ou Joan Baez, Yves Montand, ou même Zebda, Jean Ferrat ou Johnny Halliday, qui l'ont aussi interprété)... mais surtout en hommage à ceux qui sont tombés.
Newsletter