Jeu.
24
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Je me souviens....

Un pêle-mêle de souvenirs à plusieurs voix. Non pas des tartines de nostalgie à s'en coller les doigts (d'ailleurs ce n'était pas forcément "mieux avant"), mais des clins d'œil, des pensées, l'écho de moments passés, des bouquins lus, des musiques écoutées, des hommages à rendre, des films presque oubliés, des souvenirs de lieux disparus ou des images à partager juste pour ne pas laisser la poussière s'accumuler. Et si possible en polyphonie parce que la plus sûre façon de partager, c'est de jouer la diversité. Si cela ne s'était pas appelé "Je me Souviens", ça aurait aussi pu s'intituler "Grenier commun". Et bien sûr, toutes les générations sont bienvenues, c'est même le but du jeu... On dit souvent que regarder parfois dans le rétro permet d'aller bien plus sûrement de l'avant !

 


Article d'édition

Je me souviens du temps borderline

Une petite chambre de bonne sous les toits de Paris, où malgré des temps apparemment cléments, sans guerre particulièrement déclarée dans le voisinage, nous allumions par précaution plusieurs fois par jour d'innombrables calumets de la paix, – parfois avec cette fille, avec d'autres amis, souvent les mêmes.

Article d'édition

D’eux, je me souviens.

Marianne et Serge ont oublié que nous étions amis. Marianne habitait mon quartier, celui de son enfance, aussi. Elle m’avait un jour présenté Annick, sa mère, qui préparait une thèse sur les tympans des portails gothiques. Annick avait souhaité que je l’accompagne, un jour, pour photographier celui de la cathédrale d’Auxerre.

Article d'édition

Claude Nougaro, 10 ans déjà

Bonjour à tous,

10 ans déjà que le petit taureau des Minimes nous a quitté. Que le temps passe vite. Mais il n'y a pas un jour sans que je ne me souvienne de son accent, de son jeu de scène, de son visage rieur et de ses textes magnifiquement interprétés.

Article d'édition

Je me souviens de la Révolution menaçante

L'Argent de la vieille. ©Luigi ComenciniL'Argent de la vieille. ©Luigi Comencini

JE ME SOUVIENS

Ce jour-là, ma grand-mère avait ressorti son dentier du manteau de la cheminée où elle le planquait au milieu de ses hétéroclites friandises.

Article d'édition

Venu d’ailleurs

© Jackson Patterson

Je suis originaire du pays des souvenirs ; cette contrée d’où je ne suis pas parti intact et où je ne reviendrai sûrement jamais ; ou alors pas en entier.

Article d'édition

Il y a 70 ans, l'Affiche rouge....

18.jpg

Il y a 70 ans tout juste, était placardée l'Affiche rouge sur les murs de la capitale et de quelques autres grandes villes de France. Elle dénonçait comme "criminels" 23 membres des FTP-MOI, c'est-à-dire la "main d'œuvre" étrangère des Francs-Tireurs et Partisans venue prêter main forte à la Résistance.

Article d'édition

La peau de l’ours

© Gallica
Je me souviens de la peau de l’ours. Non pas que je l’ai vendue, ni achetée à un quelconque chasseur et je jure, ce qui s’appelle jurer, que je n’ai jamais tué de plantigrade malgré ce qui est généralement conseillé de faire avant de se lancer dans une transaction concernant sa fourrure.

Article d'édition

Je me souviens du subcomandante Marcos

Soudain l'eau que l'on croyait limpide se trouble, le sol si ferme sous les pieds s'effrite, insensiblement d'abord.

Article d'édition

Je me souviens de mon cinéma

     La soirée « CINEMA » était un évènement exceptionnel à la maison. Avec le temps et les difficultés de sa mise en place, elles devenaient rares et étaient réservées à l’approche de Noël. Mon père sortait le projecteur, l’écran était déroulé et posé sur un fauteuil. Il  installait le film non sans avoir grommelé et rouspété devant la pellicule qui ne s’enclenchait pas bien. Il soupirait et parfois suait à grosses gouttes, il avait peur de tout détruire malencontreusement.

Article d'édition

je me souviens de l'ennui des vacances

 chateau_sable-02ba6.jpg  Pendant longtemps j'ai été un enfant unique. Quand, par la conjonction de neuvaines à Sainte Rita, patronne des causes désespérées, et de traitements hormonaux, deux soeurs sont venues me rejoindre - le malheur était fait et mon sort scellé - unique j'étais resté, durant quinze ans. A vrai dire, je ne m'en apercevais pas dans le courant de l'année - les copains à l'école me suffisaient. Mais quand venait l'été qui les éparpillait comme des moineaux, commençait pour moi une lente descente dans l'ennui le plus épais qui fût jamais - comme les journées étaient longues !

Thématiques de l'édition

. . . . . . . . .

Je me souviens d'Alex Métayer et des pâtes à la boudoni

Deux mois qu'il fait un temps de chien s

La vida tena sorpresa

[asset|aid=139228|format=fullsize|formatter=e

Si j'étais président...

A quelques encablures du ° tour des 10 élections présidentielles de notre V° République, j'ai plaisir à réécouter les par

Claude Nougaro et Jean Ferrat. Quand on veut chanter l'espoir...

Je me souviens des mois de mars depuis tout gamin, car ils sont synonymes de « printemps ».

Blue Jeans

Ça fait si longtemps qu'on l'a tous oub

Je me souviens des clowns

Les Clowns © Giani Esposito

Je me souviens des clowns, de la lumière et de l’odeur de la piste, des chevaux qui tournaient, des claquements de fouets, des trapèzes scintillants sous le feu des projecteurs. Je me souviens de l’otarie luisante qui portait un ballon sur son nez et savait battre des mains avec ses nageoires. Je me souviens des jongleurs, des funambules, des écuyères. J’aurais voulu être jongleuse, funambule, écuyère.

Je me souviens de la chanson de Prévert...

La chanson de Prévert © Serge Gainsbourg

Je me souviens de Maurice Druon, d'Anna Marly et du Chant des Partisans

En hommage à Maurice Druon, à l'occasion de sa mort, ainsi qu'à Joseph Kessel, son oncle et co-auteur, mais avec aussi, très fort, une pensée pour Anna Marly, Emmanuel d'Astier de la Vigerie, et.... tellement d'autres (et pas seulement Leonard Cohen ou Joan Baez, Yves Montand, ou même Zebda, Jean Ferrat ou Johnny Halliday, qui l'ont aussi interprété)... mais surtout en hommage à ceux qui sont tombés.
Newsletter