Dim.
20
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Journal Inconséquent de l'Information Dérisoire

Ne dites pas à ma mère que je tiens un blog, elle croit que je suis danseuse légère à l’Alcazar…

Article d'édition

Non mais pourquoi, quoi ?!

Ah mes aïeux, quelle déflagration, quel week-end ! C’est certain, la France a vécu un dimanche historique. Au surlendemain du premier tour des élections municipales et quelques heures après la fermeture du Salon du Livre de Paris, je suis vraiment sonné, réellement abasourdi...

Article d'édition

Bobo Loyer et la conférence de réacs

« Bon les cocos, c’est pas le tout… la popularité en berne de Hollande ? Le retour de Sarkozy ? Les municipales à Paris ? La victoire de la manif pour tous ? On met quoi en une ? »

Article d'édition

In extremis

- Papa, c’est quoi un extrémisse ?
- Un quoi ?
- Un extrémisse…
- Tu veux dire un ‘extrémiste’ ? Avec un ‘t’ et un ‘e’ à la fin, comme quand je te demande de te dépêcher le matin pour partir à l’école et que je te dis ‘en piste’… Ou comme dans ‘Gorilla in the Mist’, ce joli film où y a plein de gorilles qui jouent avec la dame anglaise aussi ridée qu’eux… Ou comme dans ‘terroriste’, ou ‘éditorialiste’… tous ces mots en ‘-iste’ qui sont souvent déclinés de mots en ‘-isme’ d’ailleurs…
- Je ne comprends rien à ce que tu racontes. Je te demande simplement ce que c’est qu’un ‘extrémisse’.

Article d'édition

Vœux interdits

Tous les ans c’est la même chose ou presque. J’ai à peine eu le temps de digérer la traditionnelle gallinacée fourrée jusqu’à l’extase de farce aussi calorique qu’indigeste en cas de pénurie de Bordeaux vieux le 25 décembre au matin que je me demande déjà comment m’y prendre pour éviter d’avoir à braire mes vœux de bonne année à mon entourage le lendemain du 31.

Article d'édition

Bobo Loyer, otage du bilan (4/4)

Entre octobre et novembre dernier, en proie à la fièvre des prix littéraires, Boris-Hubert s’était posé une foule de questions auxquelles il n’avait même pas daigné répondre, laissant peut-être ses lecteurs éventuels dubitatifs et sur leur faim. Pour cette ultime sortie de l’année, Bobo Loyer a eu envie de faire fi du passé et a souhaité profiter de cette période propice aux bilans pour revenir sur ses questionnements passés. 

Article d'édition

Bobo Loyer, otage du bilan (3/4)

Au risque de se répéter (Bobo n’a de cesse de le faire depuis quelques jours), la fin est proche. La fin de l’année, s’entend. Et cent ans, c’est très long quand on y pense… 

Article d'édition

Bobo Loyer, otage du bilan (2/4)

La fin de l’année continue d’approcher, c’est indéniable, et Bobo Loyer découvre avec une joie cynique et un rictus moqueur les premiers éditos qui commencent par « 2013, année ci… » ou année ça. C’est le paradis. Il gage même que sous peu les annus horribilis vont refleurir à tout coup dans les colonnes des journaux telles les hellébores de saison. Lui permettant de faire à son tour sa rosse de Noël.

Article d'édition

Bobo Loyer, otage du bilan (1/4)

Décembre, mois détestable entre tous. Tandis que les artères des agglomérations se gorgent d’assujettis sociaux en route vers les grands magasins et le creusement de leur découvert, les journaux s’emplissent de tops, de best-of et autres classements ultimes en vue de la fin de l’année qui s’annonce aussi sûrement que l’imminence de la nouvelle.

Article d'édition

Bobo Loyer, encore et toujours l’épris littéraire

Dans le jargon journalistique, c’est ce que l’on appelle un « tunnel ». Un de ces moments médiatiques où l’on ne parle que d’une chose, où l’on ne traite qu’un sujet quand bien même l’actualité serait autrement plus brûlante.

Article d'édition

Bobo Loyer, la bio augmentée

Depuis son retour, de nombreux lecteurs (deux en fait, NDLR) se sont interrogés sur la personnalité de Boris-Hubert Loyer. Qui est-il vraiment ? Un Botul mou ? Un avatar cameronnien né sur la toile ? Eléments de réponses avec cette biographie augmentée écrite à la troisième personne.

Newsletter