Ven.
01
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

«Leur dette, notre démocratie». Conclusion: 3. Stéphane Hessel

Conférence internationale sur la dette et la crise démocratique organisée par Attac et Médiapart le 15 janvier, 2012 à Paris. Conclusions: 3. Stéphane Hessel.

Tous les commentaires

29/02/2012, 11:38 | Par Christophe LASTERLE

Merci citoyen Stééphane HESSEL pour votre discours, votre engagement et vos prises de position.

Solidarité, courage, RESISTANCE.

Merci de prolonger le message de "l'Armée des ombres" qui jadis, vous en faisiez partie, luttait contre l'asservissement qui nous guette.

29/02/2012, 18:25 | Par Camille Goldman en réponse au commentaire de Christophe LASTERLE le 29/02/2012 à 11:38

Ras le bol de votre idolatrie. Hessel, hein? Ce vieux cabotin qui fait coucher la jeunesse sous des tentes alors qu'il nous manque du courage pour affronter tous ceux qui foutent le Monde par terre! Les "indignés", non. Les insurgés oui!

29/02/2012, 20:26 | Par Christophe LASTERLE en réponse au commentaire de Camille Goldman le 29/02/2012 à 18:25

De quelle idolatrie parlez-vous Camille ?

Il y a un âge pour s'insurger et à cet âge là, Stéphane HESSEL était de ceux-là. C'était pendant les années noires, il y a 70 ans. il n'avait pas 25 ans.

A 94 ans, que le citoyen Stéphane HESSEL s'insurge est encore la preuve qu'il ne se couche pas. Pourtant il pourrait se moquer du monde qui nous attend tous.

Aucune idolatrie dans mes propos, mais beaucoup, beaucoup de respect pour ce bonhomme qui continue à vivre et s'époumonne à dire son idignation. Il en existe tant d'autres qui se résignent !!!

29/02/2012, 13:51 | Par gerald rossell

tiens ...

pour prolonger la réflexion et l'action, si vous habitez les Hautes Pyrénées et ne savez que faire samedi :

 

FORUM-DEBAT - SAMEDI 3 MARS 2012 - à partir de 14 h30 -à l’ECLA d’AUREILHAN
La dette publique, qui la fabrique ?
Pour qui ?
L'austérité est-elle une réponse ?
Comment, avec les acteurs publics locaux, sortir des prêts toxiques… ?
avec
- Patrick SAURIN Membre de l’exécutif national de Sud Banques Populaires Caisses d’Epargne et du collectif pour un audit citoyen de la dette publique
-Claude QUEMAR, secrétaire général CADTM France (Comité pour l’annulation de la dette du Tiers Monde)
-Marie-Laurence BERTRAND, membre de la CE confédérale de la CGT

29/02/2012, 14:01 | Par jean-philippe vaz

Qui incarne "l'esprit de la résistance" aujourd'hui? L'UMP, le FN, le Modem, le PS, EE-LV, le Front de Gauche?

 

Place à l'humain, place au(x) peuple(s) !

29/02/2012, 16:04 | Par JONAS EKHR

M. Hessel a donné une admirable leçon, hier, sur France culture, au très-arrogant Brice Couturier, dont l'intervention, après le journal de 8h00, était encore plus ignoble que de coutume.

02/03/2012, 17:41 | Par Veronika DAAE

http://www.referendum-europe.org  Il faut un référendum, un grand débat, pour permettre une expression démocratique de la souveraineté populaire.

Europe: pas sans nous!

parce qu'il y en a marre de la domination de la finance: cliquez

referendum-europe%20au%20tiers.jpg

Plusieurs traités européens ont déjà dépossédé les citoyens de la possibilité de choisir les orientations de l’Union européenne.  Aujourd’hui, la Grèce mais aussi le Portugal, l'Irlande et l'Italie se voient imposer des décisions majeures dans des domaines qui ne sont de la compétence, ni de la commission, ni du conseil européens. Les dirigeants et les technocrates de l'Europe, au service de la finance, enfoncent les populations dans la récession, la régression sociale et la misère, renforçant ainsi les inégalités, les discriminations et la xénophobie.

une photo empruntée au site de Yannis Youlountas

Le sommet européen a adopté le 9 décembre, le projet du TSCG (Traité sur la stabilité, la coordination, et la gouvernance dans l’Union), dit traité Merkozy. Il cherche à donner une base légale à la répression, la régression sociale et aux dénis de démocratie, durcissant les règles qui figuraient déjà dans le Traité de Maastricht puis dans celui de Lisbonne, imposant de lourdes sanctions «immédiates» et «automatiques» aux pays contrevenants. Cet accord a vocation à engager l’ensemble des pays de l’Union et l'ensemble des décisions politiques.
Les gouvernants qui entendent limiter aux parlements la ratification du traité manifestent leur mépris des exigences démocratiques.

Ils se font les complices de la remise en cause du principe démocratique fondamental: la souveraineté du peuple.

Nous refusons de renoncer à nos droits !!

Quelle que soit l’issue des échéances électorales d’avril, mai et juin , que le texte reste en l'état ou qu'il soit modifié lors d'une éventuelle renégociation, 

  INFORMATIONS SUR LA CAMPAGNE DE SIGNATURES, LES RESEAUX SOCIAUX ET LA LETTRE D'INFORMATION EN CLIQUANT ICI  LISTE DES PREMIERS SIGNATAIRES: Adam, Etienne (Fase, Basse Normandie), Adda, Rachid (Secrétaire fédéral du MRC, conseiller municipal de Sarcelles), Ainardi, Sylviane (Ex députée européenne, militante associative), Alcorta, Martine (Elue EELV au conseil régional d’Aquitaine), Alfonsi, Gilles (Communiste unitaire, Fase), Alsemo (Artiste plasticien), Ariès, Paul (Directeur du “Sarkophage” et rédacteur en chef de la revue internationale “Les Zindigné(e)s”), Arneguy, Janie (Les Alternatifs, Gard), Asensi, François (Député communiste, Seine-Saint-Denis, Fase), Autain, Clémentine (Fase), Ayats, Guy (Syndicaliste, Aude, Fase), Bagayoko, Bally (Vice président du Conseil général de Seine-Saint-Denis),...

27/08/2013, 20:40 | Par Ben Aug

Très bon travail de fond ! Benj - conso collab

18/11/2013, 19:07 | Par julie-creation-web

Hello, article vraiment très bien développé et bravo pour cet éclairage ! C'est intelligent !

12/05/2014, 22:21 | Par Nathalie Bio

bon billet, j'aime toujours autant ce blog

Newsletter