Mer.
03
Sep

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Article d'édition
Édition : A l'heure suisse

1. Destruction massive, le dernier livre de Jean Ziegler

« Destruction massive »

Z_9782021060560.jpg


Le dernier livre de Jean Ziegler
Où la Géopolitique de la faim, Editions du Seuil, 350 pages, 20 €
Pour vous permettre de découvrir le livre de Ziegler, j’ai inséré en gras et en italique les titres des chapitres dans un bref texte d’introduction.
Au-delà de poignants témoignages, on peut l’assimiler à un récit de voyage au cœur de la misère, de la faim et de la mort.
Et je ne vais pas suggérer aux personnes sensibles de s’abstenir, bien au contraire !
Première partie : Le massacre
« La faim tient du crime organisé ».
Cette phrase est en première page du livre de Ziegler. Et de recenser la Géographie de la faim sur cette terre incapable de nourrir ses hommes !


On ne parle jamais de La faim invisible, le deuxième chapitre qui décrit les séquelles de la malnutrition, souvent plus terribles que la faim tout court, car elles détruisent l’homme petit à petit, provoquent des carences irréversibles, des souffrances, pour aboutir à une mort programmée. Il s’ensuit des maladies de la faim comme La tragédie du noma, le cancrum oris qui dévore le visage des enfants comme ce fut le cas dans les camps nazis. Jusqu’à l’OMS et des chefs d’Etat africains, dont le Sénégalais Wade, qui demeurent indifférents face ce fléau car il n’est pas contagieux !


Et l’on en vient aux Crises prolongées provoquées par les cataclysmes, la sècheresse, les criquets, les conflits comme au Proche-Orient, à Gaza, dans les régimes totalitaires, la Corée du Nord.
Les enfants de Crateùs où le Nordeste brésilien n’échappe pas à la mainmise des grands propriétaires sur plus d’un million de kilomètres carrés.


Ziegler fait référence au livre de Mamadou Cissokho : Dieu n’est pas un paysan. Cette figure du monde paysan africain a créé une organisation de petits producteurs sur tout le continent. Il n’y a en effet rien à attendre de la manne céleste… même en survivant avec 1 à 2 dollars par jour !


Lors des réunions du G 8 et du G 20, le problème de la faim est régulièrement abordé. Les chefs d’Etats font des promesses qui se chiffrent par milliards mais en réalité seuls 15 à 20% sont débloqués.


La faim comme fatalité, jusqu’à la considérer comme une sélection naturelle ! C’est en citant les observations antisociales et racistes du pasteur anglais Thomas Malthus, né en 1766, que l’auteur aborde la théorie de ce comportement assassin.
Voir ou revoir la vidéo de Jean Ziegler :
http://www.seuil.com/video-75.htm 

Newsletter