Dim.
26
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Article d'édition

Appel à manifestation sur Bordeaux en hommage aux suicidés du travail/non emploi et pour un vrai "changement maintenant".

Voici un communiqué de AC! GIRONDE, Occupons Pôle Emploi, et d'autres adhérents-es à nos idées, dans l'espoir de prendre en main leur destiné... Celui ci annonce l'ampleur d'un mouvement salvateur d'une couleur rouge de colère, d'une émotion éprise de justice, d'une raison légitimée par des revendications et des propositions (qui seront présentées aux médias présents). Et au delà de cette raison..., qui de trop garder peut en provoquer leur arrêt..., ce sont ces cœurs animés par la tristesse des injustices déresponsabilisées, se voulant FRATERNEL au masculin comme au féminin, intergénérationnel, ralliant les employés-es aux chômeurs-euses, les précaires aux pauvres, ce tout à l'unisson..., ils se veulent battre fermement pour irriguer cette démocratie, cette société amorphe...!



Mobilisation pour la journée nationale d'action en hommage à Djamal Chaab, mort par immolation et aux autres tentatives de suicides ayant pour cause la précarité
 
Le chômage tue:

Rassemblement MERCREDI 20 FÉVRIER 2013 à 12h Place Ravezie devant le Pôle emploi Tram C arrêt Ravezie.


Le 13 février 2013 un homme, privé d'emploi et d'indemnisation s'est immolé devant son agence de Pôle Emploi à Nantes. Le 15 février 2013 deux tentatives d'immolation par le feu ont lieu, une à Saint Ouen et l'autre à Beaume.  

Comment rester silencieux face à ces drames qui viennent allonger la longue liste des suicides des personnes laissées pour compte et des salariés
victimes du stress au travail.

Nous sommes en droit de nous demander si ce gouvernement prend la mesure du désespoir et de la souffrance dont sont victimes de plus en plus de demandeurs d'emploi et de travailleurs précaires.

Le ministre du Travail par ses déclarations évite de se poser la question du fonctionnement de Pôle Emploi et de son incapacité à offrir les services dûs aux chômeurs.

Qu'attend le gouvernement pour mettre fin au fonctionnement déshumanisé de Pôle Emploi et aux sanctions qui aboutissent à priver un demandeur d'emploi de toutes ressources ?

2013 est l'année de renégociation de l'assurance-chômage à l'Unédic. Ne l'oublions pas ! Aujourd'hui l'Unédic laisse sur le carreau 58% des demandeurs d'emploi ! N'est-ce pas scandaleux qu'un système d'assurance-chômage ne puisse pas prendre en charge tous les chômeurs ? N'est-ce pas scandaleux que plus de la moitié d'entre eux ne soit pas indemnisée ?! Et pourquoi est-ce ainsi ? Qui tient la bourse, qui décide de nos allocations? Qui met en place des règles d'indemnisation toujours plus drastiques ? Qui commande à l'Unédic ?  C'est le MEDEF et ses alliés CFDT, CGC, CFTC, minoritaires au sein des syndicats de salariés.

Ce sont ceux-là mêmes,
sous la houlette du gouvernement, qui viennent de signer un accord "gagnant/gagnant" pour les patrons, mais bien  "perdu/perdu" pour les salariés avec ou sans emploi. L'heure est à la résistance contre le patronat et ses alliés qu'ils soient dans le champ social
ou dans le champ politique.

Il est urgent d'arrêter cette spirale qui condamne de plus en plus de salariés à vivre dans la pauvreté et dans l'insécurité et qui entraîne dépression et suicide quand la souffrance devient insupportable.

Ces drames de la pauvreté, de la misère sont nombreux et la plupart sont invisibles ! Ils n’ont pas tous lieu devant des endroits symboliques comme Pôle emploi ou des CAF ! Pourtant des sociologues estiment  qu’il y a entre 750 et 1000 suicides par an générés par la pauvreté et le désespoir !

Partout, ce sont des suicides et des tentatives de suicides de trop. Mais faut-il rappeler que la chaine des responsabilités est longue, et que cela provient essentiellement des décisions économiques mondialisées soutenues par les acteurs politiques actuels et précédents, qui continuent et accentuent à perpétuer un système économique libéral détruisant progressivement les conditions d'existence!  Le chômage n'en est qu'un aspect visible .

La remise en question totale des acteurs qui ont établi cette machine à broyer devrait être mise à l'ordre du jour. Combien de chômeurs morts leur faut-il pour faire le bilan d'une situation intolérable dans un pays qui se dit la cinquième puissance économique et qui ose donner des leçons en ce qui concerne les droits de l'homme.

Il est plus que temps que les chômeurs et les salariés se mobilisent !
Nous devons mettre en place un Large Front du Refus pour défendre nos droits sociaux, afin de faire connaitre nos revendications légitimes auprés de Pôle emploi et en matière d'assurance-chômage :

- Arrêt immédiat des radiations
- Abrogation de la loi droits et devoirs des demandeurs d'emploi 
- Suspension des demandes de remboursement des trop perçus ( indus)
- Retour immédiat  à un accueil humain à Pôle emploi
- Indemnisation de toutes les formes de chômage
- Un revenu garanti avec ou sans travail  


Notre peine face à ce suicide et ces tentatives de suicides n’a d’égale que notre colère et notre révolte.



Pour AC! GIRONDE, Occupons Pôle Emploi..., et tous ceux et celles se sentant solidaires tant de ces victimes que du combat porté par ces revendications. Nous vous attendons sans pincement au cœur..., et l'esprit libéré par la force de la légitimité de notre combat.

Newsletter