Dim.
26
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Article d'édition

Vous pouvez agir : recevoir des homophobes est anti-démocratique

Trente secondes de votre vie pour envoyer un message à François Hollande

Pour exiger de Hollande qu’il annule le rendez-vous intolérable qu’il a fixé avec des homophobes deux jours avant la grande manifestation pour l’égalité, pour lui demander qu’il rencontre les LGBT, il vous suffit de copier les adresses emails de son cabinet, inscrites ci-dessous, de les coller dans votre barre d’adresses, puis de copier/ coller le texte que nous vous proposons ci-dessous.

Adresses mails

- [email protected],

- [email protected],

- [email protected],

Lettre à envoyer

Monsieur le Président,

Vous avez annoncé vouloir rencontrer les organisateurs et organisatrices de la manifestation opposée à l’égalité des droits vendredi prochain. Nous vous demandons d’annuler ce rendez-vous, et de recevoir, le même jour, à la même heure, les associations LGBT et de lutte contre le sida.

Vous devez annuler ce rendez-vous pour les raisons suivantes :

- Depuis l’automne dernier, votre majorité, votre gouvernement ou vous-même ne cessez de céder à la pression des ennemiEs de l’égalité. Le sort que vous avez réservé à la PMA, pour laquelle vous vous étiez engagé lors de la campagne électorale, en est la preuve. Les propos malheureux que vous avez tenus au sujet de la supposée « liberté de conscience » des maires sont un autre exemple des dégât que vos renoncement ont provoqués, dégâts que vos regrets n’ont jamais pu réparer ; vous, certains de vos ministres, des éluEs de votre majorité avez assez donné de caution aux homophobes ;

- En recevant des Frigides Barjot et consorts, vous donnez une légitimité à leurs arguments, même s’il s’agit pour vous de faire preuve de fermeté et de leur assurer de votre engagement en faveur du mariage pour tous et toutes. Vous faites de ces colporteurs de haine des « interlocuteurs » et « interlocutrices » légitimes. Vous justifiez que nos vies fassent l’objet d’un débat ; c’est insoutenable ;

- En recevant ces gens deux jours avant la manifestation en faveur de l’égalité, vous ouvrez un nouveau boulevard médiatique aux homophobes ; vous savez parfaitement que les médias parleront avant tout de ce rendez-vous, et non de la manifestation qui aura lieu deux jours plus tard ; bref, vous soutenez objectivement la stratégie de communication des opposantEs à l’égalité.

Vous devez rencontrer les associations LGBT et de lutte contre le sida à la même heure, et au même moment, pour les raisons suivantes :

- Vous n’avez reçu personnellement qu’une seule association LGBT depuis le début de votre mandat, dans le seul but de rattraper vos bêtises sur la « liberté de conscience » des maires ; par contre, vous avez reçu des représentants religieux qui ont utilisé cette occasion pour déverser une fois de plus leur haine des homos, des bi et des trans ;

- Depuis 8 mois, chacune de vos interventions publiques sur les questions LGBT a été la preuve que vous ne savez pas ce que nous vivons en tant que lesbiennes, gays, bi ou trans ; il est donc indispensable que vous vous renseigniez, donc que vous nous rencontriez ;

- Les personnes à qui vous accordez de la publicité s’opposent au port du préservatif et compliquent le travail quotidien des associations de lutte contre le sida. Il est donc indispensable que vous rencontriez conjointement des associations LGBT et des associations de lutte contre le sida pour vous rendre compte des dégâts causés par ce « débat » et par les homophobes en matière de santé publique ;

- Les combats des LGBT sont transversaux : pour les droits des femmes, contre la précarité, pour les droits des étrangErEs, pour un système de santé publique fort et juste, etc, etc. Sur tous ces sujets, les 9 premiers mois de votre mandat se soldent par, au mieux, l’absence d’investissement sur ces priorités ; au pire des décisions qui vont à l’encontre de tout ce que vous aviez annoncé. Vous avez besoin de rencontrer les associations qui travaillent sur tous ces sujets pour prendre la mesure de la nullité de votre mandat depuis 9 mois.

Nous ne manquerons pas de nous souvenir de ce que vous avez fait au cours des prochains jours, lors de prochaines échéances électorales.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de toute notre détermination

Photo de départ : "François Hollande au forum Libération de Grenoble en janvier 2012" Matthieu Riegler, photo en Creative Commons, CC-By

Newsletter