Dim.
26
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Article d'édition
Édition : Urticaire

XD les bonnes idées

darcos-xavier.jpg

 

S'il est quelqu'un que j'admire pour sa capacité à toujours trouver des réponses adaptées aux situations, qui a un sens de la répartie exemplaire et une créativité dans la réforme sans faille, c'est le futur ex-ministre de l'Education Nationale, Xavier Darcos.

Cet homme au sourire impeccable, restant digne lorsqu'il échoue sur une règle de trois, serein et ferme face à des dizaines de milliers de manifestants, m'a toujours impressionné par son aisance à faire fi des revendications pour proposer des solutions tombant à coté du problème de fond. Cette semaine, ce super héros de l'écoute nous a encore gratifié d'une de ses trouvailles...

 

<mode ironique : on>

En effet, la France a connu un drame : un professeur de collège a puni un élève pour travail non rendu. L'Education Nationale va mal, très mal, il reste des enseignants soucieux de faire travailler nos bambins. Mais pourtant on les a prévenu, bon sang ! Demandez aux élèves d'abord s'ils souhaitent avoir des devoirs à faire, ne les prenez jamais par surprise ! Demandez leur ensuite s'ils désirent vous rendre leur copie et s'ils veulent une évaluation...Pourquoi prendre autant de risques. Mais c'est trop tard, le mal est fait et la punition tombe. Il ne faut donc pas s'étonner que l'élève, se sentant trahi par son professeur, ait souhaité lui exprimer sa colère à travers un coup de couteau...

Il faudra avoir recours à de la pédagogie pour apprendre aux jeunes professeurs les erreurs à ne pas commettre. NE PUNISSEZ JAMAIS UN ELEVE !

Heureusement, XD est intervenu et nous a offert les conclusions de sa réflexion. Ne croyez pas qu'il va enfin comprendre que le métier d'enseignant est difficile et nécessite des moyens plus que des réductions de postes. Ne pensez pas non plus qu'il a songé revoir sa position sur les RASED pour tenter d'offrir un maximum de suivi personnel aux élèves en difficulté. Et ne croyez, oh non, surtout pas, qu'il fera quelque chose allant dans le sens de réaffirmer l'autorité du professeur au sein de la classe. Rien de tout cela, les classes seront bien surchargées, les professeurs seront toujours aussi mal considérés et les élèves tout puissant. Non, le mode de prévention choisi pour lutter contre la violence est l'installation prochaine de portiques détecteurs de métaux, et ça, j'avoue, il fallait y penser.

Les seuls endroits ou je passe sous un tel portique est lorsque je prends l'avion ou que je vais dans des endroits un peu sensibles comme certains musées, banques etc... Je n'aurai jamais songé aller un jour à l'école en devant passer mon sac aux rayons X. Mais si nos amis américains ont tenté l'expérience, c'est qu'elle doit être bonne ! Et bien non, cette méthode n'a finalement pas marché, et très peu d'établissements procèdent de la sorte.

Imaginez un peu le bazar à l'entrée du collège : "Mais monsieur, j'ai dessin aujourd'hui et on a besoin d'un cutter", ou encore "Ceci est une paire de ciseaux et je vous promets que je ne m'en servirai pas contre Madame Truc"....Une bonne idée qui va encore être très commode à mettre en place.

<mode ironique : off>

 

<mode engagé à la rhétorique douteuse : on>

Mais le plus ennuyeux dans tout ça c'est que de nouveau, l'Ecole Publique se retrouve totalement trahie par son ministre. Cela fait des mois et des mois que l'on entend qu'il y a trop de fonctionnaires dans les établissements, que le travail est mal fait, qu'il faut réformer tout ça car le système n'est plus adapté et l'échec scolaire en augmentation. On nous rabâche que les professeurs ne font pas leur travail et que dès qu'on cherche à bouger quelque chose, ils descendent dans la rue : tout est bon pour qu'ils manifestent au lieu de bosser ceux-là! Et maintenant, on va en plus nous dire que l'école est un endroit dangereux, qu'il faut des mesures drastiques pour que vos élèves et les enseignants soient en sécurité, qu'il faut bien embrasser son enfant le matin parce qu'on ne sait pas ce qu'il pourrait se passer.

 

Alors j'ai une proposition à faire. Quitte à aller au fond des choses, pourquoi se limiter à la mise en place de chèques éducations ? Il faut dire clairement les choses : délaissez l'école publique et mettez vos enfants dans le privé ! Ils seront à l'abris, ils auront une bonne éducation sur fond d'enseignement catholique et en plus vous paierez ! C'est bien de cela qu'il s'agit en réalité, non ? Le démantèlement de l'Ecole Publique est en cours, Jules Ferry n'a qu'à bien se tenir !

<mode engagé à la rhétorique douteuse : off >

 

Grattepoil

Newsletter