Sam.
19
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Vivre à la rue tue

Au moins 377 sans domicile fixe sont morts en France en 2008. En réalité, certainement beaucoup plus. Mais l'Etat refuse de mesurer cette tragédie. Mediapart a donc décidé de s'associer au collectif Les morts de la rue pour dénoncer un double scandale: l'incurie des politiques publiques, et la volonté des gouvernants de cacher que la rue tue. La carte des sans-abri décédés cette année montre que toutes les régions sont touchées. Et rappelle que, quand on vit à la rue, on meurt en moyenne à l'âge de 49 ans, que ce soit de violence, de maladie ou simplement d'isolement.

carte_1.png
Article d'édition

Mort des pauvres. On leur fait (parfois) payer en humiliation, faute de participation financière

Peut-on supporter l’indignité des funérailles des « pauvres », des « indigents », des « SDF », des personnes dépourvues de ressources suffisantes ?

Article d'édition

Conditions d'inhumations des personnes dépourvues de ressources suffisantes. A la mairie de Saint-Cloud, où est la décence?

La semaine dernière, nous vous transmettions la lettre écrite au Maire du Kremlin-Bicêtre, face à des obsèques désastreuses.
Aujourd'hui, nous vous transmettons la lettre écrite au Maire de St Cloud. Si les funérailles ont été décentes, c'est l'accueil au niveau de l'Etat Civil qui a été désatreux.

Article d'édition

Kremlin-Bicêtre : Conditions d'inhumations des personnes dépourvues de ressources suffisantes. Où est la décence ?

 Suite à la diffusion du courrier ci-dessous dénonçant les conditions d'inhumation des personens sans ressources, au Kremlin-Bicêtre, nous avons reçu une réponse par courriel ce 17 février 2014 à 18h19 de la Mairie du Kremlin-Bicêtre que nous remercions. Et copie d'une réponse faite à la SIFUREP (Syndicat Intercommunal Funéraire de la Région Parisienne), reconnaissant clairement des dysfonctionnements...


Le code territorial précise que la commune du décès doit prendre en charge une inhumation décente des personnes dépourvues de ressources suffisantes, pour une durée de cinq ans. A l'approche des élections municipales, nous ne pouvons que constater que ces conditions de décence sont inégalement respectées.

Article d'édition

420 décès "SDF" appris au 4 décembre 2013

Depuis le début de l'année, nous avons appris 420 décès de personnes "SDF".
Vous en trouverez la liste en fichier attaché, en fin de document ou dans ce lien

Leur moyenne d'âge est de 49 ans. Parmi eux des vieillards comme des enfants.

Article d'édition

2013. 410 décès de "SDF" appris au 27 novembre

410 femmes, hommes et enfants.
49 ans en moyenne.

Article d'édition

Une nouvelle annonce de réforme d'hébergement !

A la veille de la rencontre du Collectif des Associations Unies pour une Nouvelle Politique du Logement et Mme La Ministre Cécile Duflot, le Collectif Les Morts de la Rue précise son point de vue.

Article d'édition

209ième décès SDF appris au 184ième jour de l'année 2013

Hier, Les médias parlaient de ce monsieur mort sur le bord du périphérique. Suicide par pendaison, probablement sur son lieu de vie. Nous ne savons quasi rien de lui. Sinon qu’il s’agit  pour nous du 3ième suicide par pendaison dont nous avons connaissance depuis le début de l’année, en Ile-de-France, dont deux dans ce 16e arrondissement.

Article d'édition

Hommage à la «sous-France»

Collage du street artist Radak.Collage du street artist Radak.

Jeudi 18 juin, le Collectif Les Morts de la Rue rend hommage à 300 personnes (251 dont les noms sont sur les Faire-part, et 49 appris depuis la publication de celui-ci) dont il a appris le décès des suites de leur vie à la rue au cours des six derniers mois.

Article d'édition

SOUS - FRANCE. hommage aux Morts de la Rue.

HOMMAGE AUX MORTS DE LA RUE

18 JUIN 2013 à 19h.

Place Stalingrad (entre Rotonde et Bassin de la Villette), M° Stalingrad.

 

Article d'édition

SDF: attendez un peu avant de mourir!

A la suite de la rencontre du 14 mai 2013 entre les associations qui accompagnent les personnes sans abri et mal logées et le Premier Ministre, les Ministres du logement, de la lutte contre l’exclusion et de l’intérieur, le mot d’ordre semble être « Nos mesures vont finir par produire leurs effets, soyez patients ».

Newsletter