Quand 64% de Français affirment que les chômeurs trouveraient du boulot, s'ils le voulaient bien, tout le reste va à l'encan !

<<Qui a la langue coincée dans le cul des Qataris, est sûr de voir sa carrière dopée au centuple !, si par extraordinaire, il peut leur ouvrir les portes des Palais français, de même que leur garantir tous les avantages qu'ils savent pouvoir réclamer à brûle-pourpoint

C'est une singularité bien française qui rapporte bonbon, à ces porcs en costumes bourgeois.>>

Cette maxime serait mienne sans aucune frilosité, si ma chère mère n'était pas intransigeante, concernant mon expression verbale, en société.

Cela étant, taper sur les pauvres immigrés, permet de détourner l'attention de la populace souvent féroce contre les damnés de la Terre.

Cela permet à certains prévaricateurs bien connus, d'essayer de masquer au passage tous leurs services rendus contre espèces sonnantes et trébuchantes, dont Médiapart se décarcasse à nous en faire un rapport vigilant, avec une grande abnégation.

Vous avez dit <Décidément, Omar Bongo qui savait régaler nombre de nos politiciens lèche-chèques comme personne !, a vraiment fait beaucoup d'émules en djellaba, experts en corruption de toute une frange de la classe politique française, déjà bien réputée pour sa vénalité.> ?

Vous les connaissez tous !, il suffit de voir qui,  parmi ces incompétents ultimes, pollue nos écrans de télé, à longueur de temps, l'arrogance toujours en porte-drapeau.

Il y en a même un qui tente de revenir par le trou de la serrure, quand bien même on l'a foutu dehors, sans lui cacher en rien, le sentiment sincère qu'il nous inspirait.

--

Pendant ce temps-là, qu'en pense la partie la moins éduquée de la populace ?

Rien mon Général !, tant qu'on lui donne à bouffer du négro, de l'Arabe, du Rom, sans oublier du musulman le nec plus ultra de la cible à accuser de tous les maux, et plus si affinités !

Le constat est plus que redoutable !, puisque ces derniers temps, abonder son goût pour le mépris souverain lui va très bien au teint !, aux dires de certains politiques crasseux qui l'ont bien noté, et  en tirent toutes les conséquences comme des vrais forcenés.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.