Misère misère !

 

La secte familiale ( vous savez ?, celle qui a jeté son dévolu sur les esprits faibles qui persistent et chignent comme personne !)  sait pouvoir compter sur 1 tiers de connards (un tel quota de trous du cul ?  de mémoires d'hommes...la France n'a jamais compté cela en son sein, au bas mot depuis l'époque de Clovis !), pour l'aider à bien baiser Marianne sur la bouche, aux dernières nouvelles. 

Quand on sait que De Gaulle a annoncé la victoire contre Hitler et ses monstres, à la radio le 8 mai 1945,  aux oreilles d'une France qui était aux aurores encore, majoritairement acquise à "Mon Maréchal Pétain, nous voila !"...Tout est dit, et bien dit !

Vous avez dit <Les chiens ne font pas des chats !".

J'ajouterai que si la France n'était pas une terre d'immigrations, ce n'est pas un tiers d'enfoirés qui serait susceptible de faire la courte échelle à ces boutiquiers malfaisants (vous savez ?, ces patriotes en carton qui adorent valser avec la fine fleur du racisme Européen, et grenouiller auprès des ex-Waffen SS, sans aucun égard pour le sacrifice de Jean Moulin et des siens...)

 mais sans aucun doute, les 2 tiers qui seraient aux anges de pouvoir enfin en toutes impunités !, vider leur sac à merde, dans les transports en commun, comme c'est trop souvent le cas, ces derniers temps.

PS: Quant au gars Philipot, "cela me touche l'une sans bouger l'autre qu'il soit accusé de mordre ses oreillers", tout en révisant ses discours d'inspiration maurassienne pour épater Marine Lepen, qui est resté bloqué depuis le berceau,  sur les albums de chants nazis du paternel.  

Et pour cause !, personnellement je partirais volontiers à la guerre avec l'archétype d'hommes, représenté par nombre d'homosexuels qui dans les tranchées se sont montrés à la hauteur, tandis qu'en plein jour !, pleurnichaient des hétéros qui la veille encore, les insultait. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.