Portfolio

La gauche indépendantiste catalane produit son prosélytisme à l’Université de Genève

L’affiche de l’événement présente par ailleurs une Catalogne fictive qui inclut la communauté de Valencia. Les Valenciens qui bénéficient de leur propre langue ; de leur propre histoire à savoir un royaume et deux siècles d’or apprécieront…
  1. Lundi 11 octobre 2021, à 19:00, la Candidatura de Unidad Popular (CUP) et la faîtière des associations estudiantines de l’Université de Genève (CUAE) ont organisé, dans les locaux du campus Uni-Mail à Genève, une rencontre avec Anna Gabriel et Jordi Cuixart pour évoquer le futur de la gauche catalane indépendantiste. Comme indiqué sur les réseaux sociaux et dans « Le Courrier » l’un des principaux journaux de gauche en Suisse, les principaux objectifs proclamés sont clairs: indépendance de la Catalogne, instauration du socialisme, unité des pays catalans. L’affiche de l’événement présente par ailleurs une Catalogne fictive qui inclut la communauté de Valencia. Les Valenciens qui bénéficient de leur propre langue ; de leur propre histoire à savoir un royaume et deux siècles d’or apprécieront… Et devant un parterre comprenant une cinquantaine d’auditeurs, Cuixart et Anna Gabriel d’insister sur la caractéristique d’Etat oppresseur qu’ils attribuent à l’Espagne et rappeler que «L’indépendance, pour tout changer ! » est l’un des slogans, car il ne s’agit pas de se séparer de l’Espagne pour fonder un nouvel Etat réactionnaire, mais bien pour développer un espace où construire démocratiquement le socialisme, le féminisme et l’écologisme. 

  2. L’affiche de l’événement présente par ailleurs une Catalogne fictive qui inclut la communauté de Valencia. Les Valenciens qui bénéficient de leur propre langue ; de leur propre histoire à savoir un royaume et deux siècles d’or apprécieront…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.