Charles Edouard
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Portfolio 20 oct. 2021

« J'AI VU DIEU À NKAMBA (RDC) » ! DIXIT AUBIERGE SYLVINE NGOMA

Alors qu'on la disait permissionnaire du côté de la France, la ministre gabonaise déléguée à la Fonction publique, Aubierge Sylvine Ngoma, a été curieusement vue dans un lieu de culte en République démocratique du Congo (RDC), faisant allégeance au chef de l'église kimbanguiste, pourtant pas en odeur de sainteté avec les autorités de ce pays.

Charles Edouard
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  1. « J'AI VU DIEU À NKAMBA (RDC) » ! DIXIT AUBIERGE SYLVINE NGOMA Alors qu'on la disait permissionnaire du côté de la France, la ministre gabonaise déléguée à la Fonction publique, Aubierge Sylvine Ngoma, a été curieusement vue dans un lieu de culte en République démocratique du Congo (RDC), faisant allégeance au chef de l'église kimbanguiste, pourtant pas en odeur de sainteté avec les autorités de ce pays.

    Comment expliquer la naïveté du membre du gouvernement quand elle n'arrive pas à établir la différence entre pouvoir temporel et spirituel ? Comment lui pardonner l'acte qu'elle vient de poser dans la localité de Nkamba en RDC où elle s'est agenouillée aux pieds de Simon Kimbangu Kianga, dirigeant l'église qu'elle visitait ? Scandaleux, les propos tenus par la dame qui a semblé oublier quelle traitement les réseaux sociaux, à moins qu'elle ait définitivement tourné le dos à la morale, cela ne nous surprendrait pas, allaient réserver à cet acte dénigrant. Les réseaux sociaux l'ayant à l'instant T, présentée à genoux devant celui qu'elle considère, à en croire ses propres propos, comme "Dieu sur terre". Celle que l'on croyait avoir pris la destination de la France, a qualifié la ville de Nkamba de "terre sacrée" l'a couverte d'éloges, allant jusqu'à solennellement affirmer que la particularité  de la localité et donc de l'église kimbanguiste en question est de bénir et purifier l'être humain, avant d'ajouter: "Aujourd'hui, nous sommes les plus heureux, nous qui connaissons que vous êtes Dieu", s'adressant au chef de ladite église Simon Kimbangu Kianga. N'est-ce pas une hérésie ? Qui nous pousse à nous interroger sur la nature de dame Aubierge Sylvine Ngoma et sur les critères qui commandent au choix des membres du gouvernement dans l'équipe gouvernementale dirigée par Rose Christiane Ossouka Raponda !  L'opinion étant saisie de cette affaire, voudrait voir quel sort sera réservé à ce ministre qui non seulement fait visiblement preuve d'infantilisme, ce pourquoi l'on pense qu'elle ne mérite pas logiquement d'occuper d'aussi hautes fonctions dans les appareils d'Etat, mais se présente aussi comme une apatride en ce qu'elle ne croit pas en ces multitudes de lieux de culte érigés, y compris par ses compatriotes sur toute l'étendue du territoire national comme s'il n'y avait pas qu'un seul Dieu. Mais, le comble, c'est quand l'on a du mal à concevoir que c'est si loin en RDC qu'Aubierge Sylvine Ngoma est allée trouver Dieu, son Dieu physiquement présent devant tous, Simon Kimbangu Kianga, et plus finalement esprit comme on nous le présente à juste titre !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
NFT et métavers, symboles de la fuite en avant éperdue du système économique
Les jetons non-fongibles, qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa
Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky