si tu penses être contaminé

au rythme de la météo du covid

Bonjour amie du jour

tu possèdes bien des atours

 

dans tes écrits d'amour

vas tu continuer toujours

 

à me raconter à ton tour

tes envies sans détour

 

Hier je me suis endormi

pensant déjà à ce midi

 

à ce que je pourrai faire

de différent et te plaire

 

à toi à d'autres aussi

et  pour moi pardi

 

en effet les jours se ressemblent

sous la tempête les murs tremblent

 

les bonnes résolutions

sont pas la révolution

 

faudrait se réveiller

mais par quoi commencer

 

c'est quoi le plus important

se mettre a chanter dans le vent

 

sortir tous les vieux souvenirs

décaper les meubles les vernir

 

gratter la terre de ses salades

ou chanter des belles aubades

 

regarder  le temps qui file

coudre avec une aiguille un fil

 

trier des papiers inutiles

avec leurs comptes futiles

 

jouer aux échecs

avec un ou deux mecs

 

s'activer dans la cuisine

un peu comme à l'usine

 

regard sur l'actualité

pas prête à s'arrêter

 

se dégourdir des doigts

sur un clavier pas droit

 

faire un feu de cheminée

au lieu de s'embrasser

 

penser aux jours qui ont filés

sans avoir bien avancé

 

un jour il faudrait se retourner

considérer qu'on s'est trompé

 

se laisser glisser dans la pente

accepter les embuches changeantes

 

dans ce silence qui nous hante

pour qu'un plus bel avenir chante

 

dans cette fuite en avant

laisser le temps au temps

 

pour découvrir patiemment

ce qui fait sens aux gens

 

la météo pour commencer

chaque jour recommencée

 

elle donne un bon timming

pour t'écrire ces quelques lignes

 

que je souhaiterai plus joyeuses

pour te savoir plus heureuse

 

mais je suis comme toi

confiné sous mon toit

 

la moitié du monde s'enferme

redoutant la bête extrême

 

que l'on ne peut pas voir

ni dans le jour ni dans le noir

 

souvent il est déjà en nous

pour moi il gratte partout

 

essaye t il de s'introduire

ailleurs que sur mon cuir

 

ira t il dans mes neurones

jusqu'à me rendre atone

 

goût et odorat modifiés

te rappellent qu'il est entré

 

qu'il s'est bien intégré

qu'il ne va rien se refuser

 

comme un petit nouveau né

qu'il faut choyer et aimer

 

voilà je crois avoir compris

il veut que l'on compatisse

 

à la venue d'une nouvelle ère

dans laquelle rien n'est bien clair

 

B

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.