Hommage aux premières militantes de la Cimade

Parmi les premières militantes de la Cimade, Laurette Monet et Madeleine Barot.
  • Date Du 9 novembre 2018 Au 10 novembre 2018
  • Lieu Arudy et Bilhères en Ossau

affiche

En fin de sa saison « 10eme Anniversaire » l'Auberge de Perchades de Bilhères en Ossau organise le samedi 10 novembre, en ses murs, une soirée sur le thème des grands témoins, autour de Maurice Mondavit, agé de 92 ans, déporté à Auschwitz et de Madeleine Barot ( 1909 – 1995) qui fut en 1940 la première secrétaire générale de la Cimade et qui, à ce titre, entreprit une action humanitaire dans les camps du Sud-Ouest, dont Gurs, portant secours aux réfugiés, juifs le plus souvent.

En préambule , pour illustrer le sujet, le vendredi 9 novembre à 21h30 le cinéma St Michel d'Arudy projettera le film Laurette 1942 de Francis Fourcou en présence du réalisateur.

A l'été 1942, Laurette Monet, 19 ans,découvre en s'engageant dans la Cimade le camp d'internement français du Récébédou, près de Toulouse, au moment des grandes déportations de l'été 1942. Laurette accompagne, protège les populations internées par le gouvernement de Vichy: Juifs allemands, autrichiens, hongrois, antinazis expulsés par Hitler, antifascites, républicains espagnols ou résistants, jugés indésirables par la police du Maréchel. Face à l'horreur de ces antichambres de la solution finale, cette protestante humaniste, femme parmi d'autres femmes, bascule dans la Résistance.

Merci à Odile et Jean-Louis les propriétaires de l'Auberge pour l'activité culturelle qu'ils déploient tout au long de l'année au bénéfice de leur village, de la Vallée d'Ossau et d'un tourisme intelligent.

L'affiche du film est l'oeuvre d'Ernest Pignon Ernest.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.