09- J'avais demandé UN #GrandDébatNational en 2013/2014 sur l'€conomie: @AlainSaiche:

Loi CONFIANCE Belloubet-Macron ou loi DEFIANCE est un DENI ECONOMIQUE DE FAIT: Les Entreprises ne participent en RIEN au financement des dépenses sociales: Toutes leurs COTISATIONS -Sécurité sociale, Retraites, Chômage, Complémentaires, etc...- sont intégrées dans le calcul des PRIX DE REVIENT & de vente:Ainsi,leurs cotisations leur SONT PAYEES par les consommateurs à l'achat des marchandises
  • Date Le 20 octobre 1945
  • Lieu France.
  • Information Bonjour Monsieur le Président Emmanuel Macron: Le projet de REMISE A PLAT DU FINANCEMENT DES RECETTES SOCIALES et de la relance de l'économie que je vous présente IN FINE de cet article est un Projet national que j'ai transmis par les réseaux sociaux aux séances de Questions Au Gouvernement (#QAG) en 2014, 2015, 2016 et 2017 pour étude par Toutes les instances gouvernementales et dirigeants politiques, depuis plus de 5 ans, ainsi qu'à TOUS les candidats à l'élection présidentielle 2017, pour mise en application dans les délais les plus brefs à partir de l'année 2017! pour l'année 2018 et suivantes, en se basant sur LE REVISIONNISME ECONOMIQUE RATIONNEL du XXI ème siècle qui découle du CALCUL DES PRIX DE REVIENT et de vente à l'exportation: Nos entreprises deviendraient alors les plus compétitives des pays industrialisés, pour augmenter les ventes, créer des emplois et faire baisser le chômage de masse. C'est ce qui vous est présenté et expliqué dans cet article: Les déficits de L'Etat France, Sécurité sociale, Retraites et Chômage sont astronomiques. L'inflation dont l'Etat pouvait se servir jusqu'en février 1973 avec la planche à billets de la Banque de France compensait en partie les inégalités et n'a plus été possible dès lors que, sous le règne de VGE, L'Etat s'est vu imposer d'emprunter aux banques au lieu de passer directement par la Banque de France, laquelle s'est mise à fonctionner au profit des banques lobbies qui prêtaient à L'Etat! Ainsi, en prêtant ensuite à L'Etat France à un taux supérieur à celui de leurs emprunts, celles ci pouvaient faire de substanciels bénéfices sur le dos des contribuables! *Il en est de même actuellement avec les emprunts de L'Etat auprès de la Banque Centrale €uropéenne, ce qui est INCONSTITUTIONNEL: Aucun article de notre constitution ne précise que les impôts servent de matelas financier et de caution aux banques privées. De plus, l'article 123 de la FUE interdit le rachat des dettes, ce que ne manque pas de faire Mario Draghi, son Président, avec l'aval des Chefs d'Etats et de Gouvernements. A présent que la BCE est percluse de dettes des Etats insolvables qui s'élèvent à des centaines de milliards €, les banques, bien alimentées, peuvent "faire de la cavalerie" avec l'argent des contribuables! Quel crédit accorder à la BC€? D'où les "crises financières" successives. Où va-t-on?... Où va L'U€? Avec le système mis en place par les financiers "de Bruxelles", il est IMPOSSIBLE à La France de sortir de la dette, sauf à revenir à la réalité des choses: La BC€ doit devenir la Banque des Etats, et cesser d'être la Banque des banques lobbies "de Bruxelles".

09-           *Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'€urope*.

                                 *MISE A JOUR AU: 13.03.2019

                                     Quinquennat 2017-2022*

                             GRAND  DÉBAT NATIONAL 2019.

                                               Avertissement:

Bonjour Françaises, Français,

Partout où le Président Emmanuel Macron passera pour parler Economie, en particilier pendant sa campagne pout le Grand débat national, il vous mentira.

N'oubliez surtout pas qu'il est entré à l'Elysee en 2012, comme Secrétaire général Adjoint à l'Elysée, chargé de l'économie, dans le sillage de François Hollande, Président de la République de 2012 à 2017.

Monsieur Emmanuel Macron a été ensuite Ministre de l'Industrie de 2014 à 2016, a démissionné de ses fonctions en 2016 pour fonder son parti politique En Marche pour faire campagne présidentielle. En mai 2017, il a été élu Président de la République.

A son actif, il a préparé le PACTE DE RESPONSABILITÉ qui a fait perdre 50 milliards € aux contribuables pour le plus grand bénéfice des entreprises qui devaient créer un million d'emplois. L'on sait ce qu'il en est advenu!

Une grande partie de la population, APPAUVRIE pas les excès de la politique économique suivie par tous les Présidents de la République et tous les gouvernements, en particulier par ceux du Président Emmanuel Macron et du Gouvernement de Edouard Philippe avec l'augmentation du carburant et de la hausse de la CSG de 1,7 point pour les retraités.

La revendication principale du Peuple mécontent? LE POUVOIR D'ACHAT! De ce que je viens de vous décrire, il n'y a, pour moi, rien de surprenant depuis plus de 6 ans que j'écris et que je tire la sonnette: "Les hommes et les femmes politiques, hélas, sont tous sourds, aveugles et muets"!

                                              I------------------------I 

Les grands débats sur l'Economie que j'avais demandé à François Hollande en 2013-2014-2015-2016-2017 et par la suite à Monsieur Emmanuel Macron n'a rien à voir avec celui quil vient de lancé, lequel porte sur 35 points qu'il aurait dû connaitre et qui sont connus de tous: Ils sont sur la table depuis au moins 3 décennies..., une gageure . 

Le débat que je demandais à l'époque et demande encore à ce jour ne porte que sur un point: LA REMISE À PLAT DE LA COLLECTE DES RECETTES SOCIALES Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc, et en même temps sur la relance de l'Economie par une baisse drastique des coûts de production Hors Taxes afin que nos entreprises deviennent les plus compétitives des pays industrialisés via "LA GESTION PAR LA "MÉTHODE DU RÉVISIONNISME ÉCONOMIQUE" du XX1è siècle que j'ai mise au point à partir de 2112-2013.

Portant sur un seul point, ma métode pouvait être expliquée par de grands débats médiatisés à l'extrême, et débats entre partenaires sociaux et au Parlement, comme je l'écrivais à l'époque et encore à présent.

Je le mets à la disposition de La France et des Français et de tous les pays d'Europe qui le souhaiteraient.

 

UN RÉFÉRENDUM aurait sans doute été nécessaire à l'époque, raison pour laquelle je le propose à nouveau à l'occasion de ce Grand débat 2019 qui ne peut que mettre mes propositions en valeur compte tenu DU VIDE ÉCONOMIQUE INTELLECTUEL de ceux qui se prétendent élites, "fiers de l'expérience de tous leurs échecs tant collectifs qu'individuels et des deux à la fois

Les lecteurs incrédules peuvent se porter directement au Point N° 3: DÉVELOPPEMENT DU SUJET du sommaire:

Point N°1: Les caisses sont vides,

Point N°2: Lettre aux Français, 

Point N°3: Développement du sujet,

Point N°4: Mes archives réflexions de base. 

Alain Saiche, 2 Avenue Casteroun, 40 230, St Vincent de Tyrosse.

                              I-------------------------I

                                   *POINT N°1*

                      LES CAISSES SONT VIDES! 

LES ENTREPRISES NE PAYENT AUCUNE "CHARGE" COTISATION SOCIALE Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc... CE SONT LES CONSOMMATEURS QUI LES PAYENT "à l'insu de leur plein gré" À L'ACHAT DES MARCHANDISES!..

Explications: Chacun a remarqué que les entreprises mentionnent les montants de toutes leurs "charges" cotisations sociales sur les bulletins de paye remis aux salariés.

Les hommes et femmes politiques à l'origine des mentions avaient pour objectif de faire croire que les entreprises payaient énormément de "charges" sociales. C'est ce que j'ai connu au début dans l'entreprise où je travaillais en tant qu'adjoint au Directeur de l'entreprise.

Les négociations salariales battaient leur plein au sein du Groupe dont dépendait l'entreprises et quelques "petites grèves" avaient lieu ici où là dans les autres sociétés du Groupe, en France. Dans mes souvenirs, cela remonte à l'an 1985, à un an près. Je me souviens de ce qu'av"ait dit mon directeur en réunion négociations salariales annuelles: "Puisque c'est comme ça, on va vous mettre ce que coûtent les charges de l'entreprise et vous verrez ce que ça coûte"! 

NB: Mon directeur ne m'avait pas informé de cette décision et je n'y avais pas été associé. Elle avait été prise suite à plusieurs réunions de travail au sein du Groupe, à Paris.

Je me suis aussitôt posé intérieurement la question: "Mais... les "charges" sociales sont incorporées dans les Calculs des coûts de production!? Ainsi ai je commencé à me poser des questions.

J'ai essayé de comprendre pourquoi, et J'AI TROUVÉ!

En faisant croire que les charges des entreprises étaient trop lourdes, les syndicats et les salariés étaient mis EN ÉTAT D' INFÉRIORITÉ et "le patron" EN ÉTAT DE SUPÉRIORITÉ. C'est pourquoi l'on entend à présent encore et toujours:

"Les charges des entreprises sont "trop lourdes"! Il n'y a pas d'argent! Le coût salarial est "trop élevé"! Il est impossible d'embaucher!

*Le directeut disait souvent: "Une entreprise, c'est fait pour "FAIRE DU FRIC"!

À présent, le peuple, mécontent, commence à manifester. Je pense qu'il est temps que les dirigeants politiques prennent leur courage à deux mains pour faire rentrer les manifestants dans leurs foyers avant que les manifestations ne dégénèrent. Déjà 11 morts, ne l'oublions pas et plusieurs milliers de blessés tant parmi les forces de l'ordre que chez les manifestants! Et "tout ça pourquoi"? QUE LES HOMMES ET LES FEMMES POLITIQUES SE POSENT LA QUESTION.   

                              I-------------------------I

                                    *POINT N°2*

                             *Lettre aux Français:

Bonjour Françaises, Français, PEUPLE DE FRANCE, DONT Monsieur Emmanuel Macron, Président de La République, Mesdames et Messieurs les Ministres du Gouvernement Edouard Philippe, Mesdames et Messieurs les Parlementaires, députés et sénateurs, Mesdames et Messieurs les Présidents de Régions, Mesdames et Messieurs les 36 000 Maires de France, Mesdames et messieurs les conseillers municipaux de france métropolitaine, des departement d'outre mers,


IL Y A PLUS DE 6 ANS QUE JE RÉCLAME DE GRANDS DÉBATS à toutes les instances représentatives politiques SUR la remise à plat de LA COLLECTE DES RECETTES des financements sociaux Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc... SANS SUCCÈS!

Monsieur le Président de la République, Emmanuel Macron, vient enfin de tenir compte de cette demande malheureusement mal orientée dès le départ avec 35 questions posées de manière dictatoriale désordonnée afin d'égarer la réflexion et gagner du temps. A se demander sur quoi elle pourrait bien déboucher ce "grand débat" national!

Il lui reste à présent à tenir compte du sujet le plus important POUR LA RELANCE DE L'ÉCONOMIE PAR LA BAISSE DRASTIQUE DES COÛTS DE PRODUCTION À L'EXPORTATIONS pour tenir compte du changement de mode de collecte des recettes sociales que je lui préconise dans la plus grande transparence.

*C'est ce que je vais vous expliquer ci après.


PRÉPARATION AUX GRANDS DÉBATS ECONOMIQUES NATIONAUX:

*L'ARME NUCLÉAIRE NATIONALE PACIFIQUE DE SORTIE DE CRISE ÉCONOMIQUE (et de celle dite des Gilets Jaunes), SE TROUVE DANS MON ARTICLE CI APRÈS.

*En conclusion, vous trouverez la question à laquelle vous devrez répondre: Vaut il mieux encore et toujours augmenter les impôts pour "donner" des subventions" aux entreprises et appauvrir Le Peuple de France, ou mettre en application La Méthode de Gestion par Le "Révisionnisme" économique du XXIèsiècle de Alain Saiche, EN CONFORMITÉ AVEC LE CODE DU COMMERCE. 

*J'APPELLE DONC LE PEUPLE DE FRANCE À LA RÉVOLTE INTELLECTUELLE DES ESPRITS, DANS LA PAIX SOCIALE ET DANS LE CALME ABSOLU QUI DOIT RÉGNER POUR CE FAIRE:

 

AXIOME 1: AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES SOCIALES! 

AXIOME 2: CE SONT LES CARNETS DE COMMANDES QUI CREENT DES EMPLOIS!

*IL FAUT DONC REMETTRE À PLAT LE SYSTÈME ACTUEL DES FINANCEMENTS SOCIAUX. 

IL S'AGIT, DANS LES FAITS, DE LA MISE EN OEUVRE D'UNE ÉCONOMIE DÉMOCRATIQUE BASÉE SUR LE CODE DU COMMERCE qui pourrait s'appeler, par exemple, "ÉCONOMIE DÉMOCRATIQUE SOCIALE LIBÉRALE FRANÇAISE" (EDSLF) axée sur "LA MÉTHODE DE GESTION PAR LE RÉVISIONNISME ÉCONOMIQUE" de Alain Saiche.

 

Voyons donc ce qu'il en est avec les Elections €uropéennes de mai 2019 et l'Election présidentielle 2022:

Feront partie des THÈMES des plus grands débats: LA PÉRENNISATION TRANSPARENTE DES RECETTES SOCIALES pour payer les Retraites, la Sécurité sociale et les indemnités Chômage ainsi que de la relance de l'économie par LA BAISSE DRASTIQUE DES COÛTS DE PRODUCTION POUR LES EXPORTATIONS.

Mes voeux pour 2019?

Souhaiter à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, aux Citoyens et aux enfants de France, de participer en masse aux GRANDS DÉBATS ÉCONOMIQUES NATIONAUX  qui pourraient être organisés autour du THÈME SUR LA GESTION PAR LA MÉTHODE DU RÉVISIONNISME ECONOMIQUE que je propose à toutes les classes politiques sans exception aucune depuis plus de six (6) ans pour que les citoyens de France puissent vivre mieux dès 2019-2020 dans la paix et la sérénité retrouvées par le redressement de l'économie désastreuse et la pérennisation  définitive et transparente des financements sociaux des retraites, de la Sécurité sociale et des indemnités chômage de manière claire et durable.

Merci d'avance aux médias pour tout ce qu'ils pourront faire pour aider au redressement économique et financier de la France! 

                   *HONNI SOIT QUI MAL Y PENSE*

   *GRAND DÉBAT ÉCONOMIQUE NATIONAL 2019*

 *L'etat de droit, entre autres obligations et devoirs des élus, c'est L'INTERDICTION faite aux hommes et aux femmes politiques de MENTIR et TROMPER le Peuple de France sur l'économie nationale, source de mécontentements qui peuvent pousser à la révolte populaire:

*L'homme politique est un loup pour l'homme! 

Aucun des thèmes retenus par le Président Emmanuel Macron sur le grand débat retenus ne portent sur le fond: L'économie, l'économierationnelle,mère de toutes les richessescommerciales qui financeraient les projets qui permettraient à la France de sortir du marasme économique sciemment provoqué par les politiques économiques menées depuis 1973 par le Président de la République, Valéry Giscard d'Estaing et la Loi du 3 janvier 1973 qui oblige l'Etat France à emprunter aux banques privées et non à la Banque de France!

Depuis, la BCE a pris le relais... et rachète les dettes des Etats auprès des banques... ce qui leur permet de "faire de la cavalerie" avec des fonds dont elles ne disposeraient pas autrement... en continuant de re-prêter aux Etats moyennant Royalties!

Notre pays a donc pour obligation de sortir du cercle vicieux financier organisé par les puissances financières qui la ruinent. 

En l'état actuel, IL EST IMPOSSIBLE DE SORTIR DE LA DETTE! Seule LA GESTION PAR LA MÉTHODE DU RÉVISIONNISME ÉCONOMIQUE NATIONAL peut être à la hauteur des ambitions pour redresser l'économie!  

*Grands débats actuels qui mènent aux manifestations qui ne peuvent QUE dégénérer = Grands dégâts France! 

Voici le THÈME DU GRAND DÉBAT NATIONAL que je propose:

Vivre de son travail pour pouvoir vivre sans subsides!

*L'AXIOME DE BASE de l'économie repose sur le fait irréfutable que: Ce sont les carnets de commandes qui créent des emplois, pas les subventions". Les carnets de commandes supérieures aux capacités de production des entreprises créent des emplois nouveaux pour satisfaire les commandes clients en temps et en heure et font baisser le chômage".

*C'EST PAR LA JUSTICE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE QUE LA PAIX SOCIALE VERRA LE JOUR! 

*Les seuls GRANDS DÉBATS constructifs et responsables seront ceux qui reposeront SUR LA MÉTHODE DE GESTION PAR LE RÉVISIONNISME ÉCONOMIQUE que je vais vous décrire. 

1- LES ENTREPRISES NE PAYENT AUCUNE CHARGE-COTISATION SOCIALE et les politiques dont le Premier d'entre eux, la Président Emmanuel Macron, ainsi que le Gouvernement de Edouard Philippe, Premier Ministre, veulent vous faire croire qu'elles en payent! 

*C'EST UN MENSONGE D'ÉTAT entretenu par TOUS les politiques qui attendent ce qu'ils appellent L'ALTERNANCE pour profiter encore plus du système à leur tour.

2- CE SONT LES CONSOMMATEURS qui payent les charges-cotisations sociales des entreprises à l'achat des marchandises et les entreprises les reversent ensuite aux organismes d'Etat chargés des recouvrements: RIEN ne sort directement de leur poche de ce fait!

 3-IL FAUT DONC REMETTRE A PLAT LE SYSTÈME DE FINANCEMENT DES Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc...

*C'est ce que je vous propose ci après pour en débattre à un GRAND DEBAT NATIONAL sur La Méthode de Gestion par LE RÉVISIONNISME ÉCONOMIQUE  CONFORME AU CODE DU COMMERCE comme expliqué ci après.

 

                               I------------------------I 

                                    *POINT N°3*                                   

                    *DEVELOPPEMENT DU SUJET*

Puisqu'il est reconnu de manière irréfragable par tous les partis politiques que les charges des entreprises sont trop élevées et que pour les aider il faut augmenter les impôts et taxes diverses pour leur accorder des subventions, ce qui est totalement FAUX, comme démontré ci avant. 

*Et, puisque ce sont les consommateurs qui payent les "charges-cotisations sociales" à l'achat des marchandises, et que les entreprises se contentent de les reverser aux organismes de l'Etat chargé des recouvrements, retirons toutes les "charges-cotisations" sociales des entreprises pour les affecter sur une TVA SOCIALE qui serait payée OFFICIELLEMENT par les consommateurs, OUTRE LA TVA.

Le montant de cette tva sociale serait fixé par l'Etat en fonction des besoins, discutée avec les partenaires sociaux et débattue au Parlement à la rentrée parlementaire 2019 en tenant compte des dépenses et recettes actualisées en 2018 et 2019 et estimées pour 2020. 

 

LES AVANTAGES SERAIENT LES SUIVANTS:

1- Nos entreprises deviendraient alors les plus compétitives à l'exportation,

2- Les ventes Hors taxes à l'exportation se développeraient,

3- Les carnets de commandes se rempliraient,

4- La confiance reviendrait,

5- Les investissements reprendraient,

6- Le taux de chômage baisserait, sans pour cela atteindre le plein emploi du fait de la démographie, 

7- La balance commerciale retrouverait progressivement son équilibre jusqu'à devenir, pourquoi pas, excédentaire.

 

LA TVA SOCIALE SERAIT PAYÉE OFFICIELLEMENT PAR LES CONSOMMATEURS:

Cette manière de faire payée la TVA SOCIALE serait d'une transparence totale:  Elle pourrait figurer sur les factures et tickets de caisse de la mani-re suivante, par exemple:

Prix Hors taxes:                   Tant:         €

TVA Tant %:                       Tant:          €

TVA sociale %                    Tant:          €

                                            Total:     €€€

Ainsi, tous les consommateurs sauraient ce qui est payé pour les financements sociaux Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc... Nul ne trouverait à y redire. 

Bien entendu, les entreprises, qui n'ont JAMAIS payé de cotisations-"charges" sociales, payeraient un IMPÔT SOCIAL distinct de l'impôt sur le revenu. Tout le monde doit participer aux financements sociaux Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Vieillesse, Dépendance, etc, etc...

1- Les salariés par retenues sur salaires, comme cela se fait actuellement et qui payent, en plus, l'impôt sur les revenu, "fruit de leur travail",

2- Les consommateurs, de manière officielle, avec la TVA SOCIALE et qui payent, en plus, l'impôt sur le revenu,

3- Les entreprises, par l'impôt social, distinct de l'impôt sur le revenu, "fruit du travail" des investissements.

C'est ainsi que, dans la plus grande transparence et dans un juste équilibre des financements sociaux "par tous et pour tous", que la paix sociale se retrouvera dans la justice sociale.   

Enfin, les prix à la consommation locale, régionale et nationale ne devraient pas changer du fait de la concurrence commerciale, voire même et pourquoi pas, baisser quelque peu.

 

*EN CONCLUSIONun GRAND DIALOGUE NATIONAL SUR L'ÉCONOMIE basé sur l'application du CODE DU COMMERCE dans sa rigueur la plus stricte pour le respect des contribuables et dans la plus grande transparence pour lever l'impôt que nul ne pourra critiquer sera le gage du retour au calme ALORS QU'UNE NOUVELLE RÉVOLUTION SE PRÉPARE SI LES INJUSTICES SOCIALES ET FINANCIÈRES DEVAIENT PERDURER.

Alain Saiche, 2, Avenue Casteroun 40 230, St Vincent de Tyrosse. (Armand de Franceville, Nom de Plume).

                                                 I------------------------I

                                                       *POINT N°4*

                                      *ARCHIVES*

                               *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

La loi constitutionnelle N° 2007-238 du 23 février 2007 portant modification du titre IX de la constitution "de la Haute cour" est le suivant:

"Le Président de la République ne peut être destitué qu'en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatibles avec l'exercice de son mandat. La destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour.

La constitution de la Haute Cour adoptée par une des assemblées du Parlement est aussitôt transmise à l'autre qui se prononce dans les 15 jours.

La Haute cour est présidée par le Président de l'Assemblée nationale. Elle statue dans le délai d'un mois à bulletins secrets, sur la destitution. Sa décision est d'effet immédiat.

Les décisions prises en application du présent article le sont à la majorité des deux tiers des membres concernant l'assemblée concernée ou la Haute Cour. Toute délégation de vote est interdite. Seuls sont recencés les votes favorables à la proposition de réunion de la Haute Cour ou à la destitution. 

C'est en tout état de cause que j'ai transmis mon article au Parquet national financier, par les réseaux sociaux Facebook et Twitter, le 20.09.2018

                              I------------------------I 

Bonjour Monsieur le Président Emmanuel Macron, Palais de l'Elysee,Paris:

*Par cet article, "Je vous déclare la guerre d'usure intellectuelle et morale en économie de manière pédagogique, pour le bien de la France et des Français, tout ego mis à part. Je suis un officier de carrière et Cadre supérieur dans les transports en commun de voyageurs à la retraite et je ne brigue aucun mandat. D'esprit gaulliste, j'ai quitté le RPR à une certaine époque pour garder mon indépendance d'esprit.

* Cette présentation étant faite, passons à présent au vif du sujet et du différend qui m'oppose à vous: L'économie, en particulier la "Gestion des recettes sociales":

 1-LES ENTREPRISES NE PAYENT AUCUNE CHARGE SOCIALE: Ce sont les consommateurs qui les payent à l'achat des marchandises, produits et services"! Pour ce faire, les entreprises les incorporent dans les Calculs des Prix de Revient et de Vente, ce qui est logique comptablement et légalement parlant.

Vous n'avez donc pas à augmenter les impôts pour leur accorder des subventions au prétexte que leurs charges sont trop élevées et d'une hypothétique relance de l'économie pour faire baisser le chômage: Les faits sont têtus: Les maux connus sont ailleurs!

2- La relance de l'économie par la baisse des prix à l'exportation pourrair être faite par le transfert intégral des charges des entreprises sur une TVA SOCIALE qui serait payée officiellement par les consommateurs, ce qu'ils font déjà à l'achat des marchandises, produits et services, "à l'insu de leur plein gré", puisqu'ils sont censés savoir qu'elles sont comprises dans les Prix de vente!

3Les retraités dont je fais partie n'ont pas pour vocation à devenir ad vitam aeternam les SUPPLETIFS DES EMPLOYEURS via l'augmentation de la CSG qui leur est imposée de par le loi, au prétexte fallacieux et alambiqué de "solidarité intergénérationnelle" pour augmenter "le Net" de la feuille de paye des salariés! 

*Il appartient en effet aux employeurs et A EUX SEULS de payer leurs salariés à la hauteur de leur travail, non aux retraités, de manière déguisée et alambiquée comme vous l'avez décrété de par votre loi de finances 2017 pour 2018, "ad vitam aeterbnam", pour les siècles des siècles".

NB: La CSG a été créée pour alimenter les caisses de la sécurité sociale déficitaire, est reconnue comme étant à la fois un impôt et une charge sociale, non pour augmenter le salaire net des salariés à la place des employeurs!

*La détourner de sa destination peut être considéré comme étant un délit ou un ABUS DE FAIBLESSE sur personnes vulnérables par personne détenant l'autorité!

Je vous propose à présent de passer au développement du sujet.

                              I------------------------I

                Mes explications comportent 15 Points:

*Point N°1: LETTRE OUVERTE adressée le 21 juillet 2018 à Monsieur Lionel Causse, député de la 2è circonscription de 40 230, St Vincent de Tyrosse (Landes), par les réseaux sociaux Tweetter et Facebook. 

*Point N°2: Bonjour La France, Françaises, Français, Landaises, Landais,

*Point N°3: A la recherche d'un point de convergence pour tous,

*Point N°4: L'augmentation de la CSG pour les retraités est elle un "abus de faiblesse" sur personnes vulnérables?

*Point N°5: Il faut impérativement nationaliser les recettes sociales Retraites, Sécurité sociale, Chômage, etc...

*Point N°6: Il faut nécessairement une Révolution intellectuelle des esprits!

*Point N°7: Qu'est ce que la "Loi confiance? Un déni économique de fait!

*Point N°8: Le cynisme qui sommeille en chacun des élus,

*Point N°9: Derrière la "loi confiance" se cache l'Arnaque poltico-médiatique aux charges des entreprises,

*L'économie démocratique sociale libérale française* (EDSLF)

*Point N°10: Qu'est ce que "Le Révisionnisme économique"?

*Point N°11: Il faut transférer les charges-cotisations sociales des enytreprises sur une TVA SOCIALE qui sera payée par les consommateurs,

*Point N°12: Le remède idéal pour redresser les finances publiques et relancer l'économie,

*Point N°13: Comment "les riches" s'enrichissent et "les pauvres" s'appauvrissent, 

*Point N°14: Le "Magic programme" à apporter pour une réforme à la rentrée 2019 pour 2020,

*Point N°15: Conclusion.

                            I-------------------------I

                                     *Point N°1: 

Lettre ouverte adressée à Monsieur le député Lionel Causse, député des Landes,

Bonjour Monsieur le député Lionel Causse, député de la 2è circonscription des Landes, 40 230, St Vincent de Tyrosse.

Je m'appelle Alain Saiche, retraité, et j'habite an N°2, Avenue Casteroun, à 40 230, St Vincent de Tyrosse.

Vous êtes député de ma circonscription, raison pour laquelle je vous demande d'initier une DEMANDE D'ENQUÊTE PARLEMENTAIRE pour vérifier et constater officiellement que la gestion des finances de notre Pays, La France, est calamiteuse: "LES ENTREPRISES, contrairement à ce qui se dit NE PAYENT AUCUNE CHARGE SOCIALE"! Ce sont les consommateurs qui les payent à l'achat des marchandises.

Vous voudrez bien trouver ci après les raisons de mon courroux: Je vous demande de bien les prendre en compte pour justifier et expliquer ma demande aux députés Tous partis dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale dont le Président, Monsieur François de Rugy, en a eu connaissance hier 20 juillet.

Je vous invite donc à me rencontrer à mon domicile pour discuter de cette affaire de la plus haute importance pour notre Pays.. 

En cette attente, je vous prie d'agréer, Monsieur le député, l'expression de ma considération distinguée.

Signé: Alain Saiche, 2, Avenue Casteroun, 40 230, St Vincent de Tyrosse.

                             I------------------------I

                                    *Point N°2:

               Bonjour "Toulemonde", Françaises, Français, Landaises, Landais,

Découvrez avec moi, par la lecture instructive, mon pays, La France, ROYAUME DE LA BAISE ECONOMIQUE de "PLUTUS" Macron, Président de la République, Dieu des richesses de France à redistribuer aux plus riches et aux "plus riches que riches".

Pour les puristes, appelons cette BAISE ECONOMIQUE: "L'ARNAQUE FINANCIERE DU XXIè SIECLE"! 

*Ajoutons y la deuxième journée de "solidarité dépendance" dont sont EXONERES de la première jiournée les Ministres, les députés, les sénateurs, les commerçants, les Amis-Financiers-Patrons de Emmanuel Macron, PLUTUS des richesses de France, et vous aurez tout compris! 

"Ave, "PLUTUS" Macron, morituri te salutant"!

*En clair: "Salut, Emmanuel, LES RETRAITES EN FIN DE VIE, grabataires, ALS, Alzeimer, sclérose en plaques, etc... ainsi que les 67 millions de consommateurs de France vous souhaitent de passer de longues journées de jours sans pain de méditations au cours de celles qui vous restent à faire pour finir votre quinquennaat 2017-2022.

*Pour parler "cash", notre pays est devenu, de par Sa volonté, de celle de Son parti En Marche (@enmarchefr) et de Sa majorité présidentielle La Republique en marche (La REM_AN), LE ROYAUME DE LA BAISE ECONOMIQUE.

Voyons à présent ce qu'il en est:

*NON, Monsieur le Président! Votre promesse de campagne ne précisait pas, comble de l'IGNOMINIE intellectuelle et financière que votre augmentation de la CSG, au prétexte fallacieux de "Solidarité intergénérationnelle" était destinée à transformer les retraités en SUPPLETIFS des employeurs AV VITAM AETERNAM, en particulier les malades ALS, ALZEIMER, GRABATAIRES ET EN FIN DE VIE!

Vous avez menti par omission à vos électeurs potentiels et vous avez commencé à mentir et tromper La France et les 67 millions de Françaises et de Français, tous CONSOMMATEURS quel que soit leur âge, avec le PACTE DE "RESPONSABILITE" qui a coûté 50 milliards € en pure perte aux contribuables entre 2014-2015-2016, avec François Hollande, ancien Président de la République!

Enfin, vous appliquez, sans l'avoir dit, la gestion des recettes sociales par L'ARNAQUE AUX CHARGES -cotisations sociales- DES ENTREPRISES, c'est à dire que les entreprises, qui incorporent légalement et comptablement Toutes leurs charges sociales dans les calculs des Prix (coûts) de revient et de vente, se les font payer par les consommateurs à l'achat de leurs marchandises et que, EN PLUS, vous leur donner des subventions en passant par l'augmentation des impôts et taxes! 

Et retenez bien que je ne critique pas le fait que les entreprises se fassent payer Toutes leurs charges sociales par les consommateurs, le système est comptable et légal, MAIS le fait que vous clamez Urbi et Orbi: "Les charges sociales des entreprises sont trop élevées! Il faut leur accorder des subventions (alors qu'elles n'en payent pas)! Et c'est alors que les impôts augmentent exponentionnellement aux bénéfices et à l'augmentation des dividendes des actionnaires! 

Je reviendrai sur ces points plus après. 

Je m'appelle Alain Saiche, j'habite au N°2, Avenue Casteroun, à 40 230, St Vincent de Tyrosse, dans les Landes. JE VOUS INTERDIS DE ME MENTIR et de TROMPER tous les Français sur le fonctionnement de l'économie réelle, telle qu'elle devrait être pratiquée par un Président de la République exemplaire pour son Peuple. 

Par le présent article, je vous déclare LA GUERRE INTELLECTUELLE DE LA REFORME ECONOMIQUE! Mon arme? Ma "METHODE DE "GESTION PAR LE "REVISIONNISME ECONOMIQUE". 

En voici les raisons, le pourquoi et "LA SOLUTION MIRACLE" à y apporter qui vous sont en particulier décrits au point N° 14 de mon article.

Aussi, si vous voulez devenir UN BON Président, je vous demande de changer de politique économique et d'appliquer et mettre en oeuvre la "METHODE DE GESTION PAR LE "REVISIONNISME ECONOMIQUE" décrite au Point N°14 de l'article qui suit. Pour La France!

                                    I-------------------------I

                                            *Point N°3:

      A la recherche d'un point de convergence commun "pour tous":

*Vous cherchez un POINT DE CONVERGENCE pour combattre les agissement économiques de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République et vous ne le trouvez pas?

C'est pourtant simple à trouver, je vous le donne depuis bientôt 6 ans, c'est à dire depuis 2012!

Pour parler "cash", le voici: "LA BAISE ECONOMLIQUE"!

LES ENTREPRISES NE PAYENT AUCUNE CHARGE SOCIALE!

Pour ce qui peut vous paraitre incroyable, mais vrai, voici donc, à nouveau rappelé, "LA BAISE ECONOMIQUE Macron" qui a commencé à voir le jour avec l'arrivée du couple Hollande-Macron à l'Elysee, en 2012, année de préparation du pacte de "responsabilité" appelé également, en 2014, SOUVENEZ VOUS: La "MARGE DE MANOEUVRE" Macron"!

*RAPPEL: Le 07.03.2018, par ce présent article, j'ai déclaré LA GUERRE DE LA REFORME ECONOMIQUE sociale, démocratique et républicaine par la REVOLUTION INTELLECTUELLE des esprits à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, et à son gouvernement, dirigé par Monsieur Edouard Philippe, Premier Ministre.

Ma seule arme pour les vaincre sera "LA METHODE DE GESTION PAR LE REVISIONNISME ECONOMIQUE" qui porte sur 3 AXIOMES:

AXIOME N°1: Les entreprises ne payent aucune charge sociale! Ce sont les consommateurs qui les payent à l'achat des marchandises: Elles sont incorporées dans les Prix de vente.

 AXIOME N°2: Ce sont les carnets de commandes bien remplis qui créent des emplois. Pas les élucubrations des hommes et des femmes politiques! Ce sont les carnets de commandes supérieures aux capacités de production qui créent de nouveaux emplois et font basser les chômage! Pas les subventions accordées "en pure perte", "pas pour tout le monde"!

AXIOME N°3: Il appartient aux employeurs d'augmenter, via le salaire brut, "LeNET" de la feuille de paye de leurs salariés! Ce n'est pas au prétexte trompeur de "Solidatité intergénérationnelle" que les retraités, décrétés SUPPLETIFS DES EMPLOYEURS, doivent accepter de se voir augmenter la CSG pour ce faire! C'est en effet en sens inverse que devrait se pratiquer cette solidarité". 

Bien entendu, par la même occasion, JE LANCE UN DEFI PUBLIC au Président Emmanuel Macron:

*Démontrez le contraire de mes écrits sur l'économie à la population tout entière que je prends à témoin pour arbitrer de manière éclairée le conflit déclaré qui m'oppose à vous.désormais.

                              I------------------------I

                                      *Point N°4:

L'Augmentation de la CSG pour les retraités est elle un abus de faiblesse sur personnes vulnérables?

La situation économique de l'Etat France est pire qu'il n'est dit et, si RIEN n'est changé dans la politique économique actuellement menée, la situation ne fera qu'empirer, jusqu'à devenir intenable.

Aussi, depuis le temps que Tous les hommes et Toutes les femmes politiques de Toutes les familles politiques, dont celle de l'actuel Président Emmanuel Macron, nous parlent de "la croissance" et de "relance" il  importe à chaque homme et femme de France en âge de raisonner de se poser la bonne question:

"Nos impôts et taxes diverses, comme par exemple l'augmentation de la CSG de 1,7 % à partir du 1er janvier 2018 pour les retraités vulnérables sans défense, grabataires, atteints de la maladie ALS ou ALZEIMER et contribuables assujettis à cette augmentation ne cacherait elle pas un "Abus de faiblesse" sur personnes vulnérable, voire un "Crime économique" au sens où , créée en 1990 pour 1991 par Michel Rocard, destinait les recettes de la CSG au financement de la "Sécurité sociale".

Elle n'a donc pas été prévue pour qu'une augmentation future soit affectée au financement des  salaires "NETS" des salariés à la place des Actionnaires et patrons d'entreprises, lesquels défient toute concurrence en europe en ce qui concerne l'évolution de leurs DIVIDENDES A LA HAUSSE!

*La Cour de cassation, en France, reconnait le crime économique comme suit: "Tout ce qui se rapporte à la production, à la réparation, à la circulation et à la consomation des denrées et marchandises ainsi qu'aux moyens d'échanges consistant particulièrement dans la monnaie sous ses diverces formes, ... et ce qui porte atteinte directe à l'économie du pays dont l'Etat, en raison des circonstances assure la direction et le contrôle".

En outre, il est caché aux salariés qui travaillent qu'une partie de leurs cotisations retraites sert déjà, indirectement, à les auto-augmenter artificiellement par le biais de l'augmentation de la CSG des retraités puisqu'ils cotisent pour payer les retraités! 

 En l'occurrence, le fait que Tous les dirigeants politiques ainsi que Tous les hommes et Toutes les femmes politiques et le Président de la République:

1: Refusent de reconnaitre que les entreprises se font payer toutes leurs "charges" -cotisations sociales- Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendances, etc, etc..., par les consommateurs qui achètent leurs marchandises, produits et services,

2- Refusent de reconnaitre que, pour ce faire, les entreprises les incorporent dans les "CALCULS DES PRIX DE REVIENT ET DE VENTE",

3- Refusent  de reconnaitre que les entreprises, du fait de ces payements de Toutes leurs charges sociales par les consommateurs, ne payent RIEN pour les financements sociaux, et, plus même, font des bénéfices substanciels en incorpotant leur "marge" bénéficiaire au montant des charges sociales incorporées aux Prix de revient pour en caculer le Prix de vente,  

4- En outre, au prétexte fallacieux que les charges sociales des entreprises sont trop élevées, ALORS qu'elles se les font Toutes payer au préalable intégralement par les consommateurs, le gouvernement, en leur accordant des subventions compensées, pour l'Etat France, par des augmentations d'impôts et taxes diverses, ne pourrait il pas être considéré comme étant un crime économique?

                             I------------------------I

                                    *Point N°5:

Il faut impérativement nationaliser les recettes sociales Retraites, Sécurité sociale, Chômage, etc... 

La question, telle que présentée de manière logique et irréfutable, a le mérite de pouvoir être posée par les réseaux sociaux à l'ensemble de la population, avec, pour en conclure et y  remédier, découvrir la solution idéale pour éviter de se poser ce genre de question, solution idéale basée sur LA LOGIQUE MATHEMATIQUE de "La Méthode de Gestion par Le Révisionnisme économique" qui vous est présentée au Point N°8 de mon article ci après: "Le "Magic programme économique" à apporter en 2018 pour 2019.    

 *IL FAUT IMPERATIVEMENT NATIONALISER TOUS LES FINANCEMENTS SOCIAUX Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc..., PAR LA METHODE DE GESTION issue DU REVISIONNISME ECONOMIQUE du XXIè siècle, pour assurer leur pérennité définitive.

Les entreprises, je le rappelle, se font rembourser Toutes leurs "charges" -cotisations sociales- par les consommateurs qui achètent leurs marchandises, produits et services. Pour ce faire, elles les incorporent dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT ET DE VENTE des marchandises, ce qui est comptable et fiscalement légal. Je ne critique pas ce système, MAIS je le signale pour mieux faire comprendre L'ARNAQUE POLITICO-FINANCIERE AUX CHARGES -cotisations sociales- des entreprises dnt je vous parlerai plus loin. 

Les changements que je propose par "La Méthode de Gestion par Le Révisionnisme économique" permettra de rétablir l'équilibre des finances sociales définitivement, rétablir la Justice sociale et sociétale, la remettre au goût du jour tout en étant source de déradicalisation des esprits qui, avec le temps, ramènera la PAIX SOCIALE dont la France a tant besoin, tout comme les autres pays par ailleurs. 

C'est ce que je vais vous expliquer ci aprrès de manière rationnelle, concrète et constructives.

Un Président de la République française doit être un homme courageux pour DIRE LA VERITE ECONOMIQUE aux 67 millions de Français, NON un Président de la République qui leur ment, les trompe sur le sujet et, par le remède placebo de "la communication", LES BIAISE EN PERMANENCE!

                                     I---------------------------I 

                                             *Point N°6:

*Il faut nécessairement une REVOLUTION INTELLECTUELLE et PACIFIQUE DES ESPRITS!

Il faut avoir une autre vision de la gestion rationnelle des recettes et des dépenses de L'Etat France, celle du XXIè siècle, en remplacement de celle des Arnaqueurs  intellectuels politiques comme Emmanuel Macron, qui, soumis aux impératifs de Bruxelles, vient d'augmenter la CSG des pauvres retraités sans défense, et, par la mise en application des GOPE (Grandes Orientations de Politiques Economiques), avec pour ambition cachée de devenir Président de l'€urope. Il vous faut alors, sans le dire, donner des gages à vos maitres en  continuant et supprimer les acquis et en "appauvrissant les salariés et retraités" tout en "enrichissant..., et "en même temps" les financiers d'entreprises" de par le vase communiquant du Tonneau des Danaïdes.

Mon article n'est pas fait pour vous plaire, ni à vous, ni à Toutes les classes dirigeantes de France sans exception aucune, MAIS pour rendre "la joie de vivre" par le travail et l'équité aux 67 millions de Français dont ils font partie, tout en appelent aux élus que c'est par LA JUSTICE SOCIALE que la paix sociale se retrouvera et que la radicalisation perdra le foyer essentiel de ses recrutements.  

C'est  la raison pour laquelle je demande à TOUS les fonctionnaires et hauts fonctionnaires de Bercy et à TOUTES les Administrations fiscales de bien s'imprégner de la tâche qu'ils auraient à accomplir si Emmamnuel Macron, Notre président, ainsi que le Gouvernement et le Parlement prenaient, qui peut le savoir, la décision radicale de redonner, à La France, sa Grandeur et la paix sociale qui n'auraient jamais dûs la quitter.

                                    I-------------------------I

                                           *Point N°7*

         *Qu'est ce que La loi Confiance? Un DENI ECONOMIQUE DE FAIT

La "LOI CONFIANCE", pour être crédible, aurait dû avoir pour AXIOME ECONOMIQUE l'OBLIGATION d'utiliser LA METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE pour gérer les recettes des financements sociaux, sauf à n'avoir aucune valeur morale  et de confiance à accorder aux Présidents de La République et à Tous les Gouvernements quels qu'ils soient et de quelque parti politique qu'ils proviennent!

En ne reconnaisant pas le fait essentiel et comme AXIOME économique de base que les entreprises se font rembourser toutes leurs "charges"-cotisations sociales par les consommateurs qui achètent leurs marcchandises, produits et services, tous les élus sans exception aucune commettent un DENI ECONOMIQUE DE FAIT, "déni économique de fait" préjudiciable à l'ensemble de la population. 

*Aucune Loi, quelle quelle soit, ne saurait s'appelet "Loi "Confiance"! (Alain Saiche, St Vincent de Tyrosse, le 12.07.2017).

En effet, la DEFINITION DE CONFIANCE est la suivante: "Croyance spontanée ou acquise en la valeur morale, affective, professionnelle... d'une autre personne, qui fait qu'on est incapable d'imaginer de sa part tromperie, trahison ou incompétence".

Les dernière élections, présidentielle et législatives, démontrent PLUS qu'il ne le faudrait ce que j'ai écrit en début d'article: "AUCUNE LOI, QUELLE QU'ELLE SOIT, NE SAURAIT S'APPELER "LOI CONFIANCE"!

Il en est de même en ce qu'elle devient "loi de moralisation "de la vie politique": TOUS nos élus seraient ils des hors la loi? La question a le mérite de pouvoir être posée sans risque de se tromper, d'autant que les députés ont voté , le 24 juillet 2017, contre l'inélibilité des candidats qui n'auraient pas un casier judiciaire vierge!

Les multiples tromperies, trahisons et incompétences politiques, morales et intellectuelles d'un nombre incalculable d'élus d'un bord l'autre, tous partis confondus, prêts à se renier à nouveau PAR EGO plus que par conviction politique et pour le bien général ne peuvent que mettre en exergue mon propos sans y ajouter les "affaires" en cours. Et "Honni soit QUI mal y pense".

                             I-----------------------------I

                                        *PointN°8*

            *Le cynisme qui sommeille en chacun des élus:

 "EN CHACUN DE NOUS IL Y A UN CYNIQUE QUI SOMMEILLE", avez vous déclaré, Emmanuel Macron, Président de la République, créateur du parti @enmarchefr et de "la République En Marche", le 03 juillet 2017 dans votre discours aux Parlementaires, au Congrès de Versailles! 

*Et bien, Monsieur le Président, "MoiCitoyen", Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme, je crois pouvoir vous dire, que vous avez parfaitement raison, d'autant que vous le précisez VOUS MÊME en l'affirmant d'autorité "En chacun de nous", Vous présent à la tribune implicitement compris"! 

Cela étant, vous comprendrez que la loi  appelée " Loi CONFIANCE" de MORALISATION de la vie publique dont vous avez confié la teneur à Nicole Belloubet, Ministre de la justice, garde des sceaux, est un leurre qui cache cyniquement la forêt des ARNAQUES-MAGOUILLES aux "Charges-cotisations" sociales des entreprises, en particulier après l'annonce de la démission de François Bayou du Gouvernement le 21 juin 2017!

Elle démontre AVEC CYNISME, votre volonté de tromper le Peuple de France en n'y faisant pas référence et de la DEFIANCE qu'il y a à avoir envers vous et les hommes et les femmes politiques qui nous parlent  de l'économie en général en recommandant la transparence et "la Vérité" sur tout en  faisant abstraction de L'ARNAQUE-MAGOUILLE POLITICO-FINANCIERE aux "charges"-cotisations" sociales des entreprises.

*Vous êtes, tous, CYNIQUEMENT Responsables et Coupables de la faillite économique de Notre Pays, La France, depuis des décennies, ce dont vous vous gardez bien de parler. 

En n'y faisant pas référence, Emmanuel Macron, Président de La République, Edouard Philippe, Premier Ministre, Nicole Belloubet, Ministre de la justice, Garde des sceaux, et TOUS, Ministres du Gouvernement, vous commettez un DENI DE JUSTICE ECONOMIQUE grave et préjudiciable à la bonne santé financière de L'Etat France dont vous avez la charge et que vous maintenez toujours en état déficit chronique.

Mais le Pire à venir provient du fait que cette "Loi Confiance" a été votée par une majorité de députés qui, je le rappelle, ne représente QU'UNE MINORITE, certes majoritairement relative pour les partis LaREM + MoDem MAIS qui n'obtient QUE 17,88% des voix des inscrits pour le parti LaREM!

Ainsi, compte tenu du nombre de voix que vous avez obtenu à l'élection présidentielle, qui s'élève à 43,6% des inscrits, il n'y a pas de quoi pavoiser et tomber en pâmoison: C'est dire le niveau de rejet des non votants pour les candidats présentés à la Présidentielle par les partis politiques dont la majorité des électeurs ne veut plus!  

Aussi, comment accorder confiance à TOUS les hommes et TOUTES les femmes politiques qui savent ce qu'est L'ARNAQUE-MAGOUILLE aux "charges" sociales des entreprises dont je vous parle, gérée depuis toujours par le biais des "aides" et "subventions" de l'Etat, connue depuis 5 ans que je le leur fais savoir par le biais des réseaux sociaux.

*Elle est vraisemblablement la manne première des financements occultes des partis politiques par des dons déductibles des impôts et la cause de toutes leurs guerres fratricides qui les désunit pour la conquête du pouvoir dans le cadre de ce qu'ils appellent L'Alternance gauche-Droite.

Le dernier exemple de subventions accordées aux entreprises, pour ne pas le citer, est celui du pacte de "responsabilité" de Emmanuel Macron/François Hollande qui a fourni 50 milliards de "Marges de manoeuvre Macron" à celles ci avec les résultats bien connus habituels: Enrichissement des actionnaires, appauvrissement du Peuple de France, augmentation du chômage et mise en place d'un gouvernement et d'une assemblée "à sa botte".  

                             I-----------------------------I

                                       *Point N°9*

*Derrière la loi confiance se cache L'Arnaque aux "charges"-cotisations sociales des entreprises:

 *Voilà pourquoi, derrière la Loi "confiance" voulue par Emmanuel Macron, présentée au Parlement par Nicole Belloubet, se cache un leurre destiné à entretenir L'IGNORANTISME du Peuple de France et à l'orienter dans la direction habituelle:

"Celle de la soumission à ce qui a été appelé "le mondialisme", responsable de tous les maux, derrière lesquels se cache L'ARNAQUE POLITICO-FINANCIERE AUX "CHARGES" SOCIALES DES ENTREPRISES par le refus d'adopter LA METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE RATIONNEL DU XXIè siècle, que je préconise depuis 5 ans et dont nul ne parle.

LE SEUIL DE REVENTE A PERTE par tous les gouvernements en est l'exemple le plus frappant! Il appartient aux seuls agriculteurs de fixer eux mêmes leur seuil de revente a perte en tenant compte de l'article 442-2 du Code du Commerce, lequel interdit de revendre à perte et en fixe les modalités!

Les agriculteurs pourraient, ainsi, vivre dignement sans attendre des subventions payées par les contribuables pour le plus grand bénéfice des organisateurs des reventes à perte de Bruxelles! 

Et ce n'est pas le départ de François Bayrou du Gouvernement, annoncé par lui le 21 juin 2017, remplacé par Nicole Belloubet qui arrangera les choses.

*Madame Nicole Belloubet n'a pas eu le courage d'inclure L'INTERDICTION DE L'ARNAQUE POLITICO-FINANCIERE AUX "CHARGES" SOCIALES DES ENTREPRISES dans cette loi qui sucsite plus de défiance que de confiance! 

Pourtant, c'est ce qu'elle aurait dû faire: POUR LA FRANCE!

                             I------------------------------I

  *L'économie démocratiqie sociale libérale française* (EDSLF)

                                        *Point N°10*

        *Qu'est ce que LE REVISIONNISME ECONOMIQUE?

                                 *EXPLICATIONS:

*Voyons à présent pourquoi et comment il vous faut absolument découvrir ce qu'est LE REVISIONNISME ECONOMIQUE RATIONNEL du XXIème siècle par le CALCUL DES PRIX DE REVIENT et de vente des marchandises.

La définition du mot REVISIONNISME est la suivante: "Le Révisionnisme est l'attitude critique de ceux qui remettent en cause de manière rationnelle les fondements d'une doctrine, d'une loi, d'un jugement, d'une opinion couramment admise en histoire ou même de faits établis.

C'est la raison pour laquelle, après nombre de réflexions et d'études préalables, je suis en mesure d'affirmer la paternité intellectuelle et fondamentale de la nouvelle économie rationnelle mathématique que je préconise pour redresser les finances publiques par LE CALCUL DES PRIX DE REVIENT et de vente adapté à l'économie de marchés. (certains préfèrent "coûts" de revient: Je le bannis pour éviter de parler des valises politiques, par exemple, qui font augmenter les "prix de revient").

A partir de ce qui précède, JE REMETS EN CAUSE le fait établi comme normal qu'il faille subventionner les entreprises au prétexte fallacieux que leurs charges (cotisations sociales) sont trop lourdes. Les entreprises se font en effet payer Toutes leurs cotisations sociales qu'elles appellent improprement "charges" par les consommateurs qui achètent leurs marchandides: Pour ce faire, elles incorporent leurs "cotisations-charges" sociales Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Corisations chômage, Vieillesse,  Dépendance, etc, etc, dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT et de vente. 

Cette manière de procéder est comptable et légale: Je ne la critique pas: JE LA REMETS EN CAUSE et la signale uniquement pour faire ressortir que la suite ne l'est pas: "Puisque les entreprises se font payer TOUTES les "cotisations sociales-charges" sus citées par les consommateurs, il leur est impossibles d'affirmer que les charges des entreprises sont trop lourdes et que les entreprises participent aux financements du système social "à la française"!

Cela signife que les hommes politiques qui crient sur les toits: "Les charges des entrerises sont trop lourdes, il faut les baisser et leur accorder des subventions mentent et TROMPENT les Français: C'est ce que j'appellerais plutôt une MAGOUILLE-ARNAQUE POLITICO-FINANCIERE aux charges sociales des entreprises. Je ne citerai à nouveau que la dernière, celle du mal nommé "pacte de "responsabilité" qui a engendré une augmentation démesurée des impôts des contribuables destinée à "donner" 50 milliards de subventions aux entreprises sous forme de "Marge de manoeuvre Macron": Les Français se sont appauvris et les entreprises se sont enrichies! Merci Monsieur le Président.

Chacun pourra remarquer à ce sujet que Nicole Belloubet, en sa "loi CONFIANCE en la moralisation de la vie publique", commandée par Emmanuel Macron, Président de la République, se garde bien de mettre cette "MAGOUILLE-ARNAQUE" que j'ai portée à leur connaissance depuis de nombreux mois "dans la corbeille" de la prévention et des sanctions à y apporter!

Alors Emmanuel Macron, Edouard Philippe, Nicole Belloubet et les Ministres du Gouvernement pourront dire ce qu'ils voudront, la "loi CONFIANCE moralisation Belloubet-Macron" qui a du bon en ses fondements, est dénatutée et n'est qu'un leurre  qui cache la forêt de LA MAGOUILLE-ARNAQUE" aux charges-cotisations sociales des entreprises aux Français!

C'est la raison d'être de cet article qui a pour but d'expliquer au Peuple de France, en passant par le Président de La République, le Gouvernement ainsi que par TOUS LES ELUS et les Médias, l'impérative nécessité à REMETTRE A PLAT le mode de financement de notre système social "à la française" pour redresser les finances publiques par la confiance dans le REVISIONNISME ECONOMIQUE RATIONNEL UNIVERSEL du XXIè siècle.

*Les lecteurs pressés de me critiquer sont priés de se rendre directement IN FINE de cet article où ils trouveront mes propositions CONSTRUCTIVES pour le redressement de l'économie de Notre Pays, lesquelles, INEDITES, feront HONTE aux hommes et femmes politiques de TOUTES les tendances ainsi quà tous les économistes, en particulier le Prix Nobel d'économie, Jean Tirole. Tous n'ont qu'un seul objectif, hors leurs BlaBlas économiques qui font frémir la relance: Augmenter et toujours augmenter les impôts, la CSG et la TVA tout en abaissant les remboursements en tous genres!

A noter: Le 01.12.2016, Monsieur François Hollande, Président de La République, a annoncé sa décision de ne pas se présenter à sa réélection en 2017. Il avait été particulièrement bien informé de la situation en n'en a pas tenu compte: Emmanuel Macron, son successeur depuis le 14 avril 2017, l'était de même.

Préalablement, DEPUIS aout-septembre 2012, j'avais commencé à les informer par les réseaux sociaux Facebook et Twitter que les entreprises se faisaient payer TOUTES leur "charges" sociales en les incorporant comptablement dans les calculs des PRIX DE REVIENT et de vente.

*Il n'en a pas été tenu compte: Plus même, il a été alloué 50 milliards € de subventions aux entreprises au titre du pacte de "responsabilité", le mal nommé, en ce qui a été appelé "Marge de manoeuvre Macron", EN PURE PERTE!

Cela étant, passons au présent et pensons à L'AVENIR ECONOMIQUE et SOCIAL qui s'annonce plutôt sombre.

                          I-----------------------------I                                 

                                  *Point N°11*

*Il faut Transférer les "charges"cotisations sociales des entreprises sur une TVA SOCIALE, 

*Voici à présent les "ARCHIVES HISTORIQUES" qui m'ont menées à démontrer L'ARNAQUE POLITICO-FINANCIERE AUX "CHARGES" sociales des entreprises par "LE REVISIONNISME ECONOMIQUE RATIONNEL du XXIè siècle, basé sur le CALCUL DES PRIX DE REVIENT et de vente: 

Dans le cadre de l'élection présidentielle 2017, Monsieur François Fillon a présenté son programme social en précisant que la TVA seait augmentée de 2%, que la durée du travail serait augmentée et qu'une partie des médicaments serait déremboursée par la Sécurité sociale pour être transférée sur les complémentaires santé.

C'est là ou, chacun comprendra l'obligation pour les entreprises de créer une cotisation Complémentaire santé n'avait qu'un seul but: "Soulager" la sécurité sociale d'une partie de ses remboursements pour des raisons qu'il appartient à chacun de découvrir! Les réalités sont là: TOUT ETAIT PREMEDITE!

*Le 14.09.2016: J'ai écrit à Marisol Touraine, Ministre des affaires sociales et de la santé, qu'elle était une IGNARE qui ne savait pas ce qu'est un PRIX DE REVIENT et à quoi il sert en économie de marchés: Les entreprises se font rembourser leurs cotisations sociales et ne financent en RIEN les dépenses sociales! Démontrez moi le contraire ainsi qu'au Peuple de France!

*Le 17.08.2016, j'ai écrit: AXIOME Sécurité sociale:

Les entreprises se font payer toutes leurs "charges"-cotisations sociales par les consommateurs qui achtent leurs marchandises en les incorporant dans les calculs des Prix de revient et de vente.

IL FAUT SUPPRIMER TOUTES LES COTISATIONS SOCIALES DES ENTREPRISES  et LES TRANSFERER SUR UNE TVA SOCIALE  à créer pour trois raisons:

          - La 1ère: Pour FAIRE BAISSER LES nouveaux PRIX DE REVIENTet de vente hors Taxes à l'exportation les plus compétitifs des Pays industrialisés,

          - Faire payer légalement et officiellement la TVA SOCIALE par les consommateurs, ce qu'ils font déjà "à l'insu de leur plein gré", car "ils devraient le savoir puiqu'ils remboursent les entreprises de leurs "charges" -cotisations sociales-, et payent en outre l'impôt sur le revenu,

          - La troisième: Créer un IMPÔT SOCIAL, distinct de l'impôt sur les entreprises, puisqu'elles n'ontt jamais participé aux financements des dépenses sociales du fait qu'elles se faisaient payer leurs charges sociales et demandaient, en outre, des subventions!

Toutes les parties prenantes doivent participer au redressemnt progressif -dans le temps- du trou de la dette sociale et doivent y participer dans la plus grande transparence.

                          I------------------------------I

                                      *Point N°12*

*Le remède Idéal pour redresser les finances publiques et relancer L'Economie:

OUI, Emmanuel Macron, il y a une autre ligne politique que la vôtre:

          1- Celle qui ne mettrait pas le Peuple de France dans la rue!

          2- Celle qui accueillerait l'assentiment des Peuples de France et des Outre Mers,

          3- Celle de la justice sociale libérale consentie dans le financement des recettes de L'Etat!

          4- Celle qui ne mettrait pas sur des fronts opposés la police face au Peuple!

 *Pour un Pacte Economique Republicain sur les FINANCEMENTS DES DEPENSES SOCIALES*.

Toute critique n'a de valeur QUE si elle est accompagnée d'une proposition constructive: Vous la trouverez donc IN FINE de point N°6.

 Si Notre Pays, La France, est le Pays le plus Irréformable du Monde, comme se plaisent à le rabâcher les commentateurs médiatiques, cela tient au fait, mais ils ne le disent pas, que Notre Pays est celui qui a le plus d'Elites crétines politiques et d'économistes qui ne savent même pas ce qu'est le CALCUL DES PRIX DE REVIENT.

Cela pourrait leur servir à démontrer que, contrairement à la légende, les entreprises  ne payent pas de charges sociales patronales directes à L'Etat, car elles les incorporent dans ces PRIX DE REVIENT et se les font payer à la vente de leurs produits par les consommateurs!  

Ainsi est il indéniablement démontré que les entreprises ne participent en RIEN au financement direct des dépenses de santé, ce qu'aucune Elite crétine politique ou économique n'a le courage de vous dire!

Cet article de blogs Médiapart a été communiqué le 22.02.2016 au Conseil constitutionnel: @Conseil_constit, au Conseild'Etat: @Conseil_Etat, à la Cour des Comptes: @Courdescomptes, afin d'y affirmer sa haute valeur ajoutée de politique économique auprès des candidats à la Présidentielle 2017 et pour faire ressortir que Toute autre politique que celle que je préconise sera vouée à l'échec programmé.

Cela étant, parlons de la Sécurité sociale, Retraites, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, et de leurs financements qui sont si mal conçus dans la répartition des recettes et pour laquelle la Loi dite "Loi Travail" ou "Loi El Khomri" ne changera quoi que ce soit, si ce n'est à faire aller de mal en pis!

                                          I-----------------------------I

                                                    *Point N°13*

             *Comment les entreprises s'enrichissent et les salariés s'appauvrissent:

                          L'ARGENT EST LE NERF DE LA GUERRE.

Projet national sur les financements sociaux proposé à TOUS les Français:

Les financements sociaux sont déficitaires, les impôts augmentent, "les salariés  s'appauvrissent" et "les entreprises s'enrichissent": La situation ne peut aller qu'en empirant, puisque les entreprises se font rembourser TOUTES leurs cotisations sociales sur les prix de vente et, en plus, bénéficient de "subventions" (50 milliards € "Impôt marge de manoeuvre Macron"), alors que les salariés s'appauvrissent lorsque, par exemple, ils doivent cotiser EN PLUS pour les retraites complémentaires, ce qui "appauvrira" d'autant les uns -les salariés- et "enrichira" d'autant "les autres" -les entreprises- qui se feront rembourser leurs cotisations sur les prix de vente. 

*L'EXEMPLE EST LA, avec les *cotisations pour les *retraites complémentaires et les *complémentaires santé *obligatoires pour les entreprises et les salariés depuis le 1er janvier 2016. Revenons y pour bien s'en pénéter l'esprit, "à la coué":

"Les pauvres (les salariés) s'appauvriront, puisqu'il leur sera retenu les cotisations sus nommées sur leur feuille de paye, et "les riches" (les entreprises) s'enrichiront, puisque les nouvelles cotisations sociales Retraite complémentaire et Complémentaires santé, "obligatoires" seront incorporées dans le CALCUL DES PRIX DE REVIENT et de vente!

De ce fait, ces cotisations seront payées aux entreprises par les consommateurs, après vente, "avec pourcentage" de bénéfices affectés aux PRIX DE REVIENT pour obtenir les Prix de vente!

*De la sorte, L'ECART DE REVENUS entre les uns -les salariés- et les autres -les entreprises- s'agrandira encore, et le fossé se creusera d'autant.

*Les "pauvres" s'appauvriront, et "les riches" s'enrichiront! CQFD!

                                            I---------------------------I

                                                     *Point N°14*

        *Le "Magic programme" à apporter et à mettre en oeuvre en 2019 pour 2020. 

IL Y A LIEU DE REVOIR LE FINANCEMENT DES DEPENSES SOCIALES en organisant de grands débats explicatifs télévisés qui rejetteraient le "Négationnisme économique" actuel auxquels pourraient participer, par exemple, dans les grandes lignes:

          1- Des membres du Gouvernement,

          2-Les partenaires sociaux,

          3-Des représentants de la grande Administration fiscale,

          4- Des Associations de consommateurs,

          5- Les candidats à la Présidentielle 2022,

          6- Des représentants des partis politiques,

          7- Des philosophes et des économistes.

          8- Autres à déterminer...

*Il s'agirait alors, après vérification des comptes par lignes budgétaires, tant en recettes qu'en dépenses par les services compétents, de définir: QUI PAYERA QUOI, POURQUOI, COMMENT et COMBIEN:

          1- Pourcentages cotisaions salariales comme cela se fait actuellement, par retenues sur les salaires, et qui payent en plus l'impôt sue les revenus,

          2- Suppression TOTALE des cotisations sociales patronales pour:

          3- LES TRANFERER, ligne budgétaire par ligne budgétaire: Sésurité sociale, Complémentaires santé, Retraites, Retraites complémentaires, sur une TVA SOCIALE, ligne budgétaire par ligne budgétaire, TVA SOCIALE qui sera payée intégralement par les consommateurs à l'achat des marchandises, comme ils le font d'ailleurs actuellement, sans le savoir et "à l'insu de leur plein gré, sans s'en rendre compte. Cette TVA SOCIALE serait appliquée après négociations entre les partenaires sociaux et débats au Parlement.         

           4- Bien entendu, tout transfert des cotisations sociales des entreprises sur une TVA SOCIALE entrainera Immédiatement une baisse des PRIX DE REVIENT Hors Taxes (Hors TVA et Hors TVA SOCIALE ) d'un montant égal au montant des transferts, pour devenir LES PLUS COMPETITIFS des Pays industrialisés à l'exportation,

          L'équilibre des prix à la consommation serait maintenu, avec la même marge bénéficiaire des entreprises, voire même, pourquoi pas, baisser quelque peu du fait de la concurrence,

          5- Les ventes augmenteraient,

          6- LES CARNETS DE COMMANDES SE REMPLIRAIENT,

          7- La confiance reviendrait,

          8- Les investissements reprendraient,

          9- Des emplois durables CDI seraient créés pour honorer les clients en temps et en heure, gage de crédibilité accrue,

          10- Le chômage baisserait enfin, sans pour cela atteindre le plein emploi du fait de la démographie,

          11- La balance commerciale s'équilibrerait dans un premier temps pour, par la suite, devenir excédentaire. 

          12- Le pourcentage TVA SOCIALE, qui sera payée par les consommateurs, comme expliqué ci dessus, apparaitrait sur une ligne distincte sur les tickets de caisse, comme par exemple:

                                             1- Prix de vente Hors taxes:          Tant:           €

                                             2- TVA: Tant %:                             Tant:           €

                                             3- TVA SOCIALE: Tant %:           Tant:          €

                                             4- Total:                                          Tant:    €€€€  

Rappel: L'IMPÔT SOCIAL" spécifique créé pour les entreprises, distinct de l'impôt sur les bénéfices des entreprises sera, comme "Toulemonde", (salariés, consommateurs), une participation logique aux dépenses des financements sociaux toujours déficitaires, ce qui ne se faisait pas auparavant, puisque les charges sociales, incorporées dans les PRIX DE REVIENT et de vente, leur étaient payées préalablement par les consommateurs à l'achat des marchandises!

*Les entreprises les reversent ensuite aux organismes chargés des recouvrements: Cette opération comptable est une opération "blanche" et ne coûte RIEN aux entreprises: Aucun argent comptable ne sort de leurs poches!

Il est donc FAUX de dire et prétendre que les entreprises payent des charges -cotisations sociales- au fisc.  

*Bref, "Toulemonde" participerait aux financements sociaux dans la plus grande transparence, sans être remis en cause et nul ne trouverait à y redire:

                    12-1: Les salariés par retenues sur les salaires, "Fruit" de leur travail et qui payent en plus l'impôt sur le revenu,

                    12-2: Les entreprises par un IMPÔT SOCIAL spécifique distinct de l'impôt sur les bénéfices, "Fruit" du travail du capital, tout en leur faisant remarquer qu'elles n'ont jamais partipé à ces financements et qu'elles bénéficient EN PLUS, des subventions qui leur sont accordées!

                    12-3: Les consommateurs, qui s'acquitteraient de la TVA sociale égale aux "charges"-cotisations sociales- des entreprises qu'ils payent directement, actuellement, "à l'insu de leur plein gré" aux entreprises à l'achat des marchandises et qui payent également, en plus, l'imôt sur les revenus.

L'avantage est que les prélèvements sociaux auraient le mérite d'être connus de tout le monde de manière transparente et équirable et chacun saurait enfin ce que coûte le système social "à la française". 

Tout serait limpide et clair comme de l'eau de roche.

Aucune augmentation d'impôts ne serait prévue pour le budget initial 2020 en cas de mise en place par la loi de finances 2019 pour 2020. Un additif pourrait être prévu à la rentrée 2020 après analyse des résulpats du 1er semestre 2019.

Les moyens informatiques de Bercy devront être en mesure d'assurer le suivi "au mois le mois".

                           I-----------------------------I

                                    *Point N° 15*

                                    *Conclusion:

*De ce qui précède, JE DEFIE Emmanuel Macron, Président de la République, Tous les Ministres du Gouvernement de Edouard Philippe, ainsi que Geoffroy Roux de Bézieux, Président du Medef, tous les hommes et toutes les femmes politiques, Tous les économistes Prix Nobel ou non, Tous les journalistes politiques, Tous les chroniqueurs médiatiques et "qui le voudra", sans oublier les Partenaires sociaux, de me démontrer le contraire de mes écrits, ainsi qu'au Peuple de France qui a élu, les 11 et 18 juin 2017, les 577 députés qui siègent actuellement à L'Assemblee nationale: AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES-COTISATIONS SOCIALES!

Nous sommes donc bien, actuellement, dans un INVISIBLE GHETTO économique, social et sociétal gardé jalousement par TOUS les partis politiques duquel nous ne pourrons sortir QUE par la révolution intellectuelle des esprits et la reconnaissance de L'économie démocratique et sociale française (EDSLF) comme seule économie en harmonie avec le système de "Gestion par la Méthode du révisionnisme économique. 

*Pour en conclure, vous devez répondre à une seule question: Faut il continuer encore et encore d'augmenter les impôts pour "DONNER DES SUBVENTIONS" AUX ENTREPRISES, ou mettre en application LA GESTION PAR LA MÉTHODE DU RÉVISIONNISME ÉCONOMIQUE Alain Saiche sans augmenter les impôts en 2019 et adapter le budget 2020 en fonction des résultats obtenus en 2019?

Bien entendu, je répondrai à toutes les critiques constructives allant dans le sens du "Comment redresser les financements sociaux dans la transparence et l'équité pour TOUS: Tout le monde doit participer"!

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme.

*PS: Je suis Gaulliste, de coeur et d'esprit gaulliste, plus encarté pour garder mon indépendance d'esprit. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.