Portfolio

Refaire la cité, Le Mas du Taureau, Vaulx-en-Velin.

Le quartier du Mas du Taureau à Vaulx-en-Velin est l'objet d'un plan de rénovation urbaine qui figure parmi les plus importantes de France.
  1. Le  bruit des marteaux piqueurs résonne dans tout le quartier et se mêle à celui des activités quotidiennes. La municipalité est en effervescence.  Les associations se mobilisent pour préserver la vie du quartier, participer à sa reconstruction mais aussi pour accompagner ses habitants à mieux accepter sa transformation. Le mas du taureau semble suspendu dans le temps entre un passé que tout le monde espère révolu et un futur certes en construction mais qui reste à inventer. Bientôt trois de ces plus grandes barres d’immeubles vont être écroulées, d’autres suivront le pas et la phase de reconstruction pourra se poursuivre. 

  2. Un des immeubles de la cité Luère-Echarmeaux en cours de démolition.

  3. Le tri et l’évacuation des matériaux représentent 75% des cinq millions d’euros du budget de démolition et de remise en état du terrain.

  4. Pour l'heure la plupart des habitants ont été relogés. Quarante familles vivent encore à proximité des trois barres en cours de démolition. La plupart d’entre-elles sont en attente de relogement. Certaines ne sont pas satisfaites des conditions qui leurs sont proposer, principalement en raison d’une augmentation de loyers  trop conséquente pour leur budget. Dans l’attente de solutions plus adaptées, les délais d’évacuation des logements ont été repoussés au dernier trimestre 2016.Pour l'heure la plupart des habitants ont été relogés. Quarante familles vivent encore à proximité des trois barres en cours de démolition. La plupart d’entre-elles sont en attente de relogement. Certaines ne sont pas satisfaites des conditions qui leurs sont proposer, principalement en raison d’une augmentation de loyers  trop conséquente pour leur budget. Dans l’attente de solutions plus adaptées, les délais d’évacuation des logements ont été repoussés au dernier trimestre 2016.

     

      

  5. En attendant l'évacuation complète des bâtiments, le gardien a en charge de déblayer les appartements désormais inoccupés.

  6. Résidence «La Draisienne» construite récemment à proximité du chantier comprend 70 logements sociaux et accueillera un espace dédié aux associations et à l'animation du quartier. Cinquante de ces appartements du T2 au T5 pourront être attribués aux familles en attentes de relogement chemins de la Luère et des Echarmeaux. 

  7. Les travaux préparatifs à la démolition des immeubles ont lieu la semaine de 7h00 à 17h30. Les familles qui résident encore à proximité du chantier s’accommodent difficilement des nuisances sonores. Certaines souhaiteraient bénéficier d’une compensation de loyer en dédommagement de la gêne occasionnée. 

  8. Vue de l’intérieur d’un appartement en cours de déménagement.

  9. Suite à l’annonce de la fermeture du bureau de poste du Mas du Taureau, certaines associations et les habitant-e-s du quartier ont mis en place une pétition afin de faire entendre leur voix. Cette fermeture, liée à la destruction du foyer ADOMA, ayant été annoncée comme définitive soulève la question des interactions entre services publics et services privés. Le bureau de poste du Mas du Taureau est un élément essentiel à la vie du quartier, nombre d’habitants y ont leur compte en banque et y est installé le seul guichet automatique de retrait d’argent du quartier. Tous les habitants trouvent ici un conseil et une écoute adaptée à leurs besoins et à leurs difficultés. Nombre d’anciens résidents désormais relogés dans d’autres quartiers de Vaulx-en-Velin et de la Métropole lui sont encore fidèles pour ces raisons.

  10. De jours en jours les habitants commencent à s’habituer à moi. La plupart me parlent de leurs difficultés a trouver un nouveau logement correspondant à leurs souhaits. Pour ceux qui désirent rester au mas du Taureau , les seuls propositions de relogement possibles se situent rue de la ferme a quelques centaines de mètres d’ici. Tous refusent car “ c’est le secteur le plus chaud du quartier et il y a fréquemment des descentes de police”. Ceux qui souhaitent profiter de cette occasion pour quitter le Mas ont demandé à être relogés dans le quartier de la Soie de l’autre côté du canal, principalement parce que c’est un quartier paisible, bien desservi par les transports en communs (à une station de métro d’ici) avec de nombreux commerces et surtout les loyers sont à peine plus chers, 370 euros un logement de type T3 soit à peine 20 euros de plus qu’ici. Quelques logements sociaux sont en cours de constructions mais ils ne seront pas disponibles avant plusieurs mois. Les autres secteurs demandés sont Villeurbanne et deux arrondissements populaires de Lyon , le 3ème et le 7ème.

  11. Samedi 19 mars. Aujourd’hui les travaux ont débuté à 8h45. Les habitants sont excédés par le bruit durant le week-end. Certains d’entre eux ont tenté de contacter la mairie, le bailleur ou l’entreprise qui est en charge des travaux, mais sans réelles solutions car les travaux ont pris du retard. La plupart bien qu’excédés prennent leur mal en patience en attendant que leurs demandes de relogement aboutissent.

     

     

  12. La démolition du parking sous-terrain débutera le 4 mars prochain et la destruction des trois barres de la cité Luère-Echarmeaux aura lieu le 26 mai. L’évacuation des habitants débutera à 9h00 plus de 2400 personnes seront concernées. Tous les véhicules en stationnement devront être enlevés et les commerces de la place Guy Moquet devront fermer à 14h00. Les habitants qui le désireront seront invités au centre culturel Charlie Chaplin pour assister à une retransmission du foudroyage en direct. Ceux qui logent encore à proximité du chantier pourront bénéficier d’un repas offert par la mairie.

  13. "Dans tes rêves" Installation du collectif d'architectes " Pourquoi pas"

  14. Diana Nikolova chargée de développement culturel à l’EPI (Espace projets Inter associatifs) de Vaulx-en-velin. En Bulgarie Dania était directrice de scène de l’opéra de Sofia.

    "Je m’appelle Diana, je suis d’origine bulgare je suis là depuis plus de 14ans environ… 14 ans je pense, je n’ai pas compté précisément. Je suis venu en France pour avoir la possibilité - c’est l’amour qui m’a fait venir ici -  d’enrichir encore plus mon expérience vers l’art, la scène et la culture. En Bulgarie j’ai fait des études supérieures et je voulais aussi venir en France pour exercer une profession dans le « management culturel » et j’ai réussi. J’ai appris une langue car je ne savais rien, je ne savais que dire merci, qui se dit pareil en bulgare. Il m’était donc difficile d’exprimer ce que je ressentais car en plus je suis tres introvertie, mais je suis très communicative, ça c’est contradictoire, je ne sais pas comment je fais, je suis quelqu’un qui n’a pas de parents, et en même temps je communique et je donne énormément. Je suis là pour mon amour de la France. Je connais beaucoup d’endroits ici, je pense que mes villes préférées sont Bordeaux, Lilles et Lyon, j’adore Lyon. En parallèle de mon activité je suis active dans de nombreuses associations sur le territoire ou je vis et je ferais tout mon possible pour améliorer la vie des gens. Ce matin j’avais rendez-vous avec le délégué du préfet et je suis heureuse car les nouvelles directives c’est vraiment de développer le territoire de Vaulx-en-Velin dans le sens artistique et culturel et ça tombe bien, c’est ce que je voulais, ne pas se focaliser uniquement sur la formation et l’emploi. Peut-être que l’état a compris qu’il fallait éduquer la multi culturalité, il faut aller dans ce sens, c’est le moment, sinon vu les événements, on va se perdre. Je vis dans ce quartier je connais mon territoire et je sais que c’est maintenant. Tout ce que je vois, tout ce que je ressens, je peux le dire, c’est chaud. Il faut éduquer tout le temps, pédagogie, tout le temps. Le chantier est énorme, je dois être ici sept jours sur sept, être active à 100% dans mon travail et à 100% dans mes actions en bénévolat. Il faut reconstruire cette ville sur tous les plans. Les logements sont délabrés, vraiment, et en parallèle il y a une volonté, une envie de la part des habitants de changer les choses et j’espère que la même volonté anime les politiques. Le projet d’urbanisme prévoit la création d’une maison des associations et c’est nécessaire. En premier lieu, les enfants, il faut s’occuper des enfants qui trainent dans le quartier c’est primordial pour demain."

  15. « Si j’avais carte blanche pour changer les choses je demanderais aux gens ce qu’ils veulent, je trouverais le financement et je les aiderais à construire cette ville de leurs mains »

    Medhi a 33 ans, il a grandi dans le quartier du Mont Pilat à deux pas du mas du Taureau, un quartier qui aujourd’hui n’existe plus. Depuis 6 ans il vit rue Lounès Macoub à l’épicentre du village, du Mas du taureau et du centre-ville avec sa mère qui est retraitée. Medhi est sans emploi, ancien élu à la mairie de Vaulx-en-velin il participe activement à la vie associative de son quartier. Il anime des ateliers théâtre au sein de l’IME pour aider les jeunes du quartier a mieux s’exprimer, à trouver leur place dans un groupe « à se construire un peu mieux avec ce qu’ils ont ». Après son investissement politique c’est la contribution qu’il apporte aujourd’hui.

     

     

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.