Dieuzaide dans la ville

Une trentaine de tirages photographiques de Jean Dieuzaide, qui a inlassablement photographié les monuments comme les ambiances de la Ville rose, seront exposés dans les rues de Toulouse du 25 juin au 4 décembre. L’occasion de redécouvrir la ville au travers de l’objectif de son plus éminent photographe.

Démolition du marché des carmes © Jean Dieuzaide Démolition du marché des carmes © Jean Dieuzaide

S’il y a un homme qui savait capter toute l’essence de la ville rose en noir et blanc, c’est bien Jean Dieuzaide, l’illustre photographe toulousain à l’origine de la galerie du Château d’eau. Grâce à un parcours en ville intitulé ”Dieuzaide dans la ville”, les archives municipales nous proposent de redécouvrir Toulouse à travers une trentaine de clichés de l’artiste qui seront exposés dans les rues du 25 juin au 4 décembre 2021.

Cette exposition urbaine qui met en perspective et fait se côtoyer les monuments toulousains et leur représentation saisie par Jean Dieuzaide a été déployée en préambule d’une grande rétrospective programmée du 4 décembre 2021 au 6 mars 2022 au Couvent des Jacobins, pour célébrer les 100 ans de la naissance du photographe.

Dieuzaide amoureux de Toulouse

En passant par le Capitole, le marché Victor Hugo, Jean-Jaurès ou la Halle aux grains, entre autres, le promeneur pourra marcher dans les pas de Jean Dieuzaide et s’imprégner de la vision qu’il portait sur la ville. En effet, ce dernier savait photographier autant les monuments que les ambiances quotidiennes mais aussi documenter les temps forts et insolites de la vie locale. Comme, par exemple, le mariage de deux funambules sur la place du Capitole.

« Cet itinéraire met en lumière des lieux emblématiques de la vie et de l’œuvre de l’artiste. Car s’il a photographié de nombreux pays et régions à travers le monde, Jean Dieuzaide s’est aussi beaucoup intéressé à la cité garonnaise, qu’il aimait et connaissait si bien », rappelle la mairie de Toulouse.

La trentaine de clichés à découvrir dans l’espace public sera accompagnée de légendes consultables à l’aide de QR codes qu’il faudra scanner avec un smartphone. Ce parcours peut également être suivi virtuellement sur le site internet des archives municipales.

Nicolas Belaubre

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.