Portfolio

ALLELHUJA

  1. ALLELHUJA

     

    En ce jour maussade de grisaille d’automne

    La  voie du poète s’est tue dans le silence de la nuit.

    Dans le souffle sombre et mystérieux du vent glacial

    Juste l’infini murmure du silence.

    C’est dans les hauteurs célestes de la galaxie

    Qu’une étoile file à travers le firmament.

     

    L’atmosphère prend des airs de dramaturge.

    Les images de certitude s’effritent en lambeaux

    Dans nos esprits submergés de sensations confuses.

    Une douce mélodie d’une grâce intemporelle

    Égrène quelques accords empreints de souvenirs.

     

    Au creux de notre oreille la nostalgie nous emporte,

    Le cœur en lambeaux, le regard lointain,

    Voilà que l’on s’égare dans le tourbillon du vide.

    En équilibre sur le fil de nos émotions

    Une étincelle de pluie, une larme qui coule,

     

    Sur les chemins de traverse,

    Par- delà  les sentiers des douleurs,

    La route continue au péril de nos existences.

    Laissons passer la tempête.

     

    So long, Léonard.

    Marianne t’attend au bout du chemin.

    Suzanne t’y amène écouter les sirènes

    Elle te prend par la main

    Pour passer une nuit sans fin…

  2. © LeonardCohenVEVO

  3. © LeonardCohenVEVO

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.