Portfolio

BYE-BYE ZIGGY!!

Entre ombres et lumières « Apprends à disparaître. Transforme-toi pour irradier toute l’étendue de ton être » lui avait conseillé le mime Lindsay Kemp alors que David Bowie était inconnu.
  1.  

    LA  MÉTAMORPHOSE

     

    Le rideau vient juste de tomber.

    Tous les spot-lights se sont éteints,

    Les uns à la suite des autres,

    Dans un silence d’absolu.

     

    Quelques notes en suspens,

    Une ombre furtive qui s’éclipse

    Dans la torpeur de la nuit.

     

    Disparaitre…

    Juste avant les 12 coups de minuit,

    Pour mieux réapparaitre,

    Là-bas au lointain,

    Quelque part, de l’autre côté du miroir.

    Miroir des illusions perdues,

    Ambitieux miroir aux alouettes.

     

    Dernière performance sans rappel

    De l’homme aux 1001 facettes.

    Ultime volte-face du caméléon androgyne.

    Mise en scène d’une destinée charismatique,

    A travers l’inexorable destin

    D’une vie en kaléidoscope.

     

    Étoile filante, créateur d’illusions,

    Il constellait sa lumière à travers la galaxie.

    Précurseur et explorateur de nouveaux mondes,

    Toujours là où personne ne l’attendait,

    Le voilà qui défile sous nos yeux rougis.

     

    Au terme de son talentueux périple,

    L’artiste disparait pour faire naitre la légende.

    Dans le scintillement des étoiles,

    Il inscrit sa destinée.

    La beauté, la splendeur, la grâce,

    Tout nous qui nous fascine,

    Et tout ce qui nous émeut.

    Les astres s’inscrivent sur la voute du ciel.

    Et si la vraie gloire demeurait  immortelle ?

     

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.