Conférences et projections: Annette Michelson, une américaine à Paris

Un an après la disparition de cette figure de la critique d’art de l'après-guerre, trois jours de conférences et projections au Centre Pompidou. Annette Michelson retourne à New York en 1966 après avoir vécu à Paris pendant une quinzaine d’années. Elle a développé une forme singulière de pensée en privilégiant le va et vient des échanges entre les oeuvres et la théorie.

Mise à jour du 24 novembre: Après une journée de grève de ses personnels, le Centre Pompidou a réouvert ses portes. Les journées de conférences et projections Annette Michelson, une Américaine à Paris se tiendront aujourd'hui et demain en salle de Cinéma 2 à partir de 14h30.

La projection du film d'Yvonne Rainer, Journeys from Berlin/1971 (1980, VO anglais, 125mn), initialement prévue le mercredi 23 octobre aura lieu ce soir, jeudi 24 octobre, à 19h en salle de Cinéma 2.

_

Après son retour à New York, Michelson écrit notamment pour la revue Artforum. Elle fonde le département d'études cinématographiques de l'Université de New York (NYU-Tisch School) avec Jay Leyda. Elle s'intéresse à l’art minimal, au cinéma, au film expérimental, à la danse, au surréalisme mais aussi avant-gardes soviétiques. En 1976, c'est avec Rosalind Krauss elle quitte Artforum pour fonder la revue October. 

Le Centre Pompidou s'associe à l'université Paris 3 et à la New York University pour réunir des chercheurs et des artistes de générations différentes, dans le but de revenir sur son héritage intellectuel et d'envisager des prolongements à son engagement critique et théorique.

Chantal Pontbriand et Annette Michelson (1977) © Pierre Boogaerts Chantal Pontbriand et Annette Michelson (1977) © Pierre Boogaerts


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.