Marc Etxeberria Lanz (avatar)

Marc Etxeberria Lanz

Harmoniste reclusien et rabelaisien !

Abonné·e de Mediapart

89 Billets

0 Édition

Portfolio 15 janvier 2023

Marc Etxeberria Lanz (avatar)

Marc Etxeberria Lanz

Harmoniste reclusien et rabelaisien !

Abonné·e de Mediapart

P24 L'aventure se poursuit encore aujourd'hui même si nos routes ont divergé

Marc Etxeberria Lanz (avatar)

Marc Etxeberria Lanz

Harmoniste reclusien et rabelaisien !

Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  1. Illustration 1

    C’est Dominique (Txomin) qui a découvert le Trinquet de Saint-Brice qui se situe à l’orée de la forêt de Montmorency.

    Il l’avait trouvé dans un triste état.

    Le mur de face avait été troué par des pelotes balancées par un xare  clandestin, un anneau qui permettait de tendre un filet de badminton défigurait le mur de droite, les autres murs étaient crades car les tennismen ne trouvaient rien de mieux que de jouer au football dans cette salle, bref, la situation était peu reluisante.

    J’insiste sur cet épisode car si nous n’étions pas passés à cette époque, le trinquet n’existerait plus car sa condamnation était prononcée, faute de combattants.

    Les dirigeants du club voulaient le transformer en salle de billard puisque plus personne ne jouait  à la pelote basque dans ce temple de la bizarrerie car à ma connaissance, il n'y avait que 3 trinquets en région parisienne. 

    En juin 1993, nous l’avons investi en compagnie des deux frères biarrots, Dominique (Txomin) et Pascal (Le Chouchou), et d'Eric (Le Gourou) @ Patxi.  

    Dominique avait réservé une première heure auprès d’une énorme créature aux cheveux longs, qui nous reçut une clope au bec et son demi en attente. Il jouait au tarot, et visiblement on l'emmerdait !

    Pas grave, nous n'étions pas là pour discuter mais pour jouer. Et une fois qu'il s'est bougé difficilement le "Béru" pas encore noir, il nous a filé la clef. La bonne en plus !

    Alors comme de simples acteurs anonymes,  nous avons descendu les marches de l’escalier sans tapis rouge pour découvrir ce qui allait devenir notre sanctuaire de pelote et bientôt de randonnée !  

  2. Illustration 2
  3. Illustration 3
    Le dolmen de Buzy
  4. Illustration 4
    Belle vue de Jean-Pierre ! Pour la légende et son drôle de surnom, je laisse répondre les pros ...
  5. Illustration 5
    Après le GR 78 en voici un autre transcendantal qui se cache du côté d'Arrancou, le GR 655 reconnu avec les deux presque frères biarrots !
  6. Illustration 6
  7. Illustration 7
    Meuh ! On a faim !!!
  8. Illustration 8
    Enfin elle commençait à dépasser les bornes depuis qu'elle avait repoussé de 64 minutes l'heure de la tétée !
  9. Illustration 9
    Bergouey le temps qui passe !
  10. Illustration 10
    Toujours pour Eric !
  11. Illustration 11
  12. Illustration 12
    La pelote c'est terminé mais la randonnée, ça continue !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.