Portfolio

TEMPS EPIQUE!


  1. Le temps qui passe
    S’écoule et charrie
    Tel un rapace
    Les berges flétries
    Des  carcasses,
    Du temps qui passe.

    Le temps qui passe...
    Enigme du Monde
    Qui crie l’immonde
    Après la seconde 
    Du big et du bang,
    Du temps qui passe.

    Le temps qui passe….
    Rire du berceau
    À l’âge de violence,
    Un lamineur qui danse
    Quand la vie renonce,
    Au temps qui passe.

    Le temps qui passe…
    Largue et musarde
    D’une rive, l’autre
    Les feuilles qui se hasardent
    Loin des branches moribondes,
    Du temps qui passe.

    Le temps qui passe...
    Ah ! le regard de l’autre  
    Qu'on n'a pas su regarder,
    Et ce baiser volage
    Qu’on n’a pas pu conjuguer,
    Au temps qui passe.
     
    Le temps qui passe...
    Cruel et chronique parfum
    Des désirs non consommés,
    Chroniqueur embrun
    Des plaisirs hors de portée,
    Du temps qui passe.

    Le temps qui passe...
    Soupire et silence
    Quand la mélodie morne
    Sonne et vous annonce 
    L’ami hors bornes,
    Au temps qui passe.

    Le temps qui passe...
    Battements de cils
    De la colombe à tire-d’aile,
    Qui parcourt les cieux serviles
    Sans se soucier des querelles
    Du temps qui passe.

    Les poètes s’en vont
    Passent les saisons
    Balayées les feuilles mortes
    De la vigne en rémission,
    Demeure le breuvage brûlant
    Des sanglots monotones,
    Ô, temps qui passe.

    Quand les temps modernes
    Jeunes pousses déjà poussifs,
    Ces temps machines
    Inlassablement perpétuent Sisyphe,
    Cassent les rimes
    Chargent nos esquifs,
    Du temps qui passe.

    Mais, le temps passant
    Passe et adoucit les plaies
    De l’éternel absent 
    qu'on ne sait exhumer,
    Au temps qui passe.

    Ainsi va le Temps
    Le temps qui court
    Le temps tout court,
    Le temps qui fuit
    L’instant éphémère
    L'instant fugace.

    Le temps fugitif
    Main  insaisissable
    De l'instinct temps,
    Le temps long
    Du temps  lent
    Monocorde et monotone.

    C'est le temps qui va
    Retient qui vient
    Lui dit l'entre-temps,
    De tous ceux-là
    Je retiens un
    La seconde épique!

     

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.