Aisdpk Kanaky
L’Aisdpk – Association Information et Soutien aux Droits du Peuple Kanak – défend la liberté de ce peuple colonisé à s’autodéterminer
Abonné·e de Mediapart

55 Billets

0 Édition

Événement 18 nov. 2020

Nickel en Kanaky Nouvelle-Calédonie: Usine du Sud = Usine Pays

Appel à la solidarité. En parallèle à la grande journée de mobilisation, ce vendredi en Kanaky et en soutien aux défenseurs du rachat par la Sofinor de l'usine du Sud, rassemblement contre la prédation financière internationale et en soutien aux revendications portées dans tout le pays, le mardi 24 novembre à 18 heures devant le bureau parisien du siège de la multinationale VALE.

Aisdpk Kanaky
L’Aisdpk – Association Information et Soutien aux Droits du Peuple Kanak – défend la liberté de ce peuple colonisé à s’autodéterminer
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Date

Du 24 novembre 2020 au 24 novembre 2020

Lieu

29 rue de Courcelles 75008 - Paris Métro Courcelles

Réservation

Venez masqué et respectez les distances

Information

Le 19 nov. 2020 à 14:47, la préfecture de Police a répondu à notre demande d'autorisation de rassemblement que : "Votre déclaration de rassemblement étant parvenue trop tardivement, ne respectant pas les délais règlementaires, vous ne pourrez tenir votre événement. Nouvelle demande faite pour le mardi 24 novembre à 18h. Demande qui a été validée et le rassemblement est donc autorisé.


Usine du Sud - Usine Pays © ICAN (Instance coutumière autonome de négociation) Depuis un mois, la situation se tend en Kanaky Nouvelle-Calédonie autour de l’enjeu de la maîtrise des richesses du pays et, notamment, de l’usine du Sud détenue par la multinationale brésilienne Vale. Cette dernière entend, avec la complicité discrète de l’État français, céder les titres miniers à un géant suisse du négoce de matières premières dont le seul souci est la rentabilité boursière.

Une proposition de rachat, soutenue par la grande majorité des forces vives du pays, avait pourtant été faite par la Sofinor détenue à 85 % par des intérêts locaux en l’occurrence la province Nord du pays (à direction indépendantiste) et recalée par Bercy (ministère des Finances).

Ce qu’exigent les mobilisations massives dans toute la Kanaky Nouvelle-Calédonie aujourd’hui, c’est la prise en compte de la proposition de rachat local pour contrôler et valoriser la ressource en défendant d'abord les intérêts calédoniens, en privilégiant la transformation de la richesse sur place, en s’opposant à la prédation financière et en prenant en compte les défis sociaux et environnementaux.

La finance internationale comme la droite affairiste locale n’ont pas digéré le second référendum pour la pleine souveraineté du pays qui a vu les partisans du « oui à l’indépendance » progresser de trois points pour attendre 47 % du corps électoral spécial exprimé.

C’est pour cela que nous appelons à un rassemblement contre la prédation financière internationale et en soutien aux revendications portées dans tout le pays le mardi 24 novembre à 18 heures devant le bureau parisien du siège de la multinationale VALE à Paris (29 rue de Courcelles 75008. Métro Courcelles).

AISDPK

AISDPK © AISDPK

Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des jeunes kanak en France)

Ensemble

NPA

PEPS (Pour une Écologie populaire et sociale)

FASTI (Fédération des associations de solidarité avec tou-te-s les immigré-e-s)

FUIQP

Comité d'Organisation du 10 mai

AFASPA

STC (syndicat des travailleurs corses)

Secrétariat international de la CNT

Solidaires

PCOF

Collectif Ni Guerres Ni État de Guerre

Survie

LAB

Union syndicale Solidaires

Collectif des associations sahraouies en France

Association des familles des prisonniers et disparus sahraouis

Fondation Frantz Fanon

 MRAP

Corsica Internaziunalista

CSIA-Nitassinan

etc.

Attestation déplacement rassemblement (pdf, 68.5 kB)  

ATTESTATION DE DÉPLACEMENT DÉROGATOIRE pour un cortège, défilé ou rassemblement de personnes ayant fait l’objet d’une déclaration préalable conformément à l’article L. 211-1 du code de la sécurité intérieure

En application du décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de Covid19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

Je soussigné(e), Mme/M. :

Né(e) le :                                      à :

Demeurant :

certifie que mon déplacement est lié au motif suivant autorisé par le décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de Covid19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire1 : Participation à un rassemblement, une réunion ou une activité sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public, qui n’est pas interdit et organisé dans des conditions de nature à permettre le respect des dispositions de l’article 1er du décret (article 3, I), et en particulier participation à une manifestation sur la voie publique mentionnée à l'article L. 211-1 du code de la sécurité intérieure, déclarée au préfet de département qui ne l’a pas interdite (article 3, II).

--

Lieu de la manifestation : 29 rue de Courcelles 75008. Métro Courcelles

Date et horaires de la manifestation : Mardi 24 novembre 2020, à 18h

Manifestation déclarée en préfecture de police le vendredi 20 novembre 2020, conformément aux articles L. 211-1 et L. 211-2 du code de la sécurité intérieure. -- Fait à : Le : à : (Date et heure de début de sortie à mentionner obligatoirement) Signature : 1 Les personnes souhaitant bénéficier de l'une de ces exceptions doivent se munir s'il y a lieu, lors de leurs déplacements hors de leur domicile, d'un document leur permettant de justifier que le déplacement considéré entre dans le champ de l'une de ces exceptions.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Nouveaux vaccins, traitements… : des pistes pour protéger les plus fragiles
Avec des vaccins peu efficaces pour limiter la transmission d’Omicron, le raz-de-marée des infections se poursuit. Si une quatrième dose est écartée, des vaccins plus adaptés et de nouveaux traitements sont attendus pour aider à protéger les plus vulnérables.
par Rozenn Le Saint
Journal — Énergies
Nord Stream 2 : le gazoduc qui ébranle la diplomatie allemande
Entre intérêts économiques et alliances, Nord Stream 2 se retrouve au cœur des contradictions de la politique allemande. Sous pression, la coalition gouvernementale accepte finalement que le gazoduc construit pour écouler le gaz russe vers l’Allemagne par la mer Baltique soit inclus dans les sanctions en cas d’invasion de l’Ukraine.  
par Martine Orange et Thomas Schnee
Journal — Politique
À Drocourt, le bassin minier oscille entre abandon et vote Le Pen
Dans cette petite ville communiste du Pas-de-Calais, les échanges avec les habitants laissent apparaître l’ampleur de la déconnexion avec les thèmes et paroles qui rythment la campagne électorale médiatique.
par Jean-Louis Le Touzet

La sélection du Club

Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier
Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot