Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

418 Billets

0 Édition

Portfolio 3 juin 2020

Une manifestation historique pour Adama

Nul doute que la date du 2 juin 2020 restera gravée dans les mémoires. Le rassemblement devant le tribunal de Paris ce jour à la porte de Clichy est la démonstration que le rapport de force est bien en train de changer.

Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  1. Nul doute que la date du 2 juin 2020 restera gravée dans les mémoires. Le rassemblement devant le tribunal de Paris ce jour à la porte de Clichy est la démonstration que le rapport de force est bien en train de changer. 

    Le rascisme n'est pas une opinion, mais un délit. Encore faut-il que ce beau concept trouve sa déclinaison sur le terrain. Face à une police qui a les pleins pouvoirs surtout depuis l'avènement des gilets jaunes qui ont manqué de faire chuter le président actuel, le rascisme et les violences policières n'ont jamais autant animé l'actualité et la mort de Goerges Floyd a été en cela un accélérateur de cette soif de justice pour tous les morts, mutilés et blessés causés par ce qu'il faut bien appeler désormais une officine.

     La mort d'Amada Traoré en 2016 n'a jamais trouvé de réponse judiciaire satisfaisante, celle-ci préférant se cacher derrière des analyses médico-légales qui n'ont cessé de discupler les fonctionnaires de police incriminés. Une troisième expertise vient enfin d'établir un lien de cause à effet entre la mort d'Adame Traoré et le plaquage ventral dont a fait l'objet le défunt lors de son interpellation. Mais à quel prix? Et au bout de combien d'années? Le résultat d'un long combat de la famille, un combat encore loin d'être terminé pour arriver à faire condamner définitivement les gendarmes à l'origine de la mort d'Adama.

     Des milliers de militants antifascistes, antirascistes, amis de la cause humaniste et fervents défenseurs d'une justice véritablement impartiale ont montré ce 2 juin 2020 leur unité face à l'insoutenable banalisation de la violence policière qui, au nom de la raison d'Etat, est aujourd'hui scandaleusement autorisée par une élite politique pour mater toute forme de contestation et maintenir à tout prix un système politique agonisant et un modèle économique profondément injuste.

     La police, on le sait, vote massivement pour le Rassemblement National et ses agissements dans les quartiers populaires, où vit essentiellement une population issue de l'immigration décline au quotidien l'idéologie abjecte de cette formation politique, la rendant de facto parfaitement illégitime pour remplir sa mission qui est de servir et protéger. Car la police aujourd'hui fait peur plus qu'elle ne rassure, un sentiment est très largement partagé dans tout le pays.

     Hier une marée humaine de manifestants s'est réunie devant le palais de justice de Paris pour dire que la vie d'Amada Traoré, des noirs, des arabes et de toutes les minorités visibles comptent, et que justice doit être rendue. Sans réponse de l'appareil judiciaire face à l'expression d'une volonté populaire en faveur de poursuites contre les gendarmes auteurs de la mort d'Adama Traoré, les prochains jours risquent bien de connaître de graves similitudes avec les émeutes urbaines historiques que traversent les États-Unis.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat·e à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : l’ancien ministre Jean-Vincent Placé visé par une plainte
Selon les informations de Mediapart et de l’AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte pour harcèlement sexuel d’une ancienne collaboratrice. D’après notre enquête, plusieurs femmes ont souffert du comportement de l’ancien sénateur écolo, devenu secrétaire d’État sous François Hollande.
par Lénaïg Bredoux

La sélection du Club

Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau