Portfolio

Le roi Mohammed VI s'offre une montre à 1,2 millions de dollars

Le roi Mohammed VI s'est fait remarquer dans une photographie avec une montre chronographe Patek Philippe exceptionnelle estimée à 1,2 millions de dollars. De quoi provoquer une indignation générale sur la toile. D'ailleurs comment pourrait-il en être autrement?
  1. Le roi Mohammed VI s'est fait remarquer dans une photographie avec une montre chronographe Patek Philippe exceptionnelle estimée à 1,2 millions de dollars. De quoi provoquer une indignation générale sur la toile. D'ailleurs comment pourrait-il en être autrement?

    Le roi d'un pays du tiers-monde multimilliardaire qui s'offre une montre d'un montant pharaonique dans un pays qui compte, selon un rapport de l'UNICEF, 39,4% d'enfants pauvres "multidimensionnels" sur la tranche d'âge 0-17ans, cest-à-dire qu'ils sont privés d'au moins deux dimensions essentielles de la vie courante (nutrition, accès à l'eau potable, électricité, mortalité infantile, scolarité). Le contraste entre ces deux informations est donc tout simplement saisissant.

    L'un des monarques les plus riches de la planète se moque bien des symboles, du "qu'en dira-t-on" et surtout du crime social que représente l'achat d'un tel bijoux. Le roi Mohammed VI monte sans scrupule sur le dos de la pauvreté, de la misère et du dénuement de son propre peuple pour atteindre les sommets du monde et son patrimoine l'atteste. Celui-ci est estimé à plus de 5,7 milliards de dollars figurant ainsi parmi les monarques les plus riches du monde. A côté de cela, toujours selon le même rapport de l'UNICEF, 13% des 5-14 ans ne fréquentent pas l'école et ce chiffre passe à 29% chez les 15-17 ans au pays du monarque ostensiblement dispendieux.

    Un roi qui n'a été que roi, donc qui ne connaît que l'argent public comme salaire et s'il est permis un instant de lucidité, on peut raisonnablement penser que le richissime monarque doit confondre allègrement son salaire avec les caisses du royaume.

    Très belle montre Votre Majesté!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.