Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

456 Billets

0 Édition

Portfolio 13 mars 2022

Un magasin Carrefour retire de ses rayons tous les produits russes

Un magasin Carrefour a décidé de bannir de ses rayons tous les produits importés de Russie en soutien à l'Ukraine. C'est ce qu'on pourrait appeler une mesure contre-productive et dont les effets vont s'avérer totalement contraires aux résultats escomptés. La photo tourne en boucle sur le réseau social Twitter et a donné lieu hier au hashtag #boycottcarrefour dans les tendances.

Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  1. Un magasin Carrefour a décidé de bannir de ses rayons tous les produits importés de Russie en soutien à l'Ukraine. C'est ce qu'on pourrait appeler une mesure contre-productive et dont les effets vont s'avérer totalement contraires aux résultats escomptés. La photo tourne en boucle sur le réseau social Twitter et a donné lieu hier au hashtag #boycottcarrefour dans les tendances. 

    Soutenir l'Ukraine implique-t-il de provoquer l'effondrement de l'économie russe comme l'annonçait maladroitement Bruno Lemaire il y a quelques jours? Et derrière ces produits russes, n'y-a-t-il pas des entreprises, des salariés et donc des familles qui vont subir de plein fouet une telle décision ? Les Russes qui, on le rappelle, ont manifesté dans les rues de Moscou, au début de l'invasion militaire en Ukraine pour protester contre la décision de leur président. Et voilà que ces travailleurs russes deviennent désormais la cible des mesures coercitives prises par des entreprises françaises comme Carrefour. Conséquence d'autant plus grave que l'opinion publique russe est très défavorable à cette guerre déclarée par Vladimir Poutine. 

    Ostraciser les entreprises russes du commerce international est sans doute l'une des plus mauvaises décisions prise par les stratèges de Carrefour. Cette photo exprime bien le comble du ridicule dans lequel s'est illustrée Carrefour et montre surtout que l'enseigne, en tout cas ses dirigeants n'ont aucune vision politique ni stratégique des affaires. Ce n'est évidemment pas à Carrefour ni à n'importe quelle entreprise française de mettre sur le banc des accusés des entreprises russes qui n'ont aucun lien avec le conflit opposant la Russie et l'Ukraine. D'ailleurs, une telle mesure ne risque aucunement d'ébranler le maître du Kremlin totalement insensible aux aspirations sociales et démocratiques de son peuple. 

    L'effondrement de l'économie russe n'est souhaitable pour personne et s'il y a bien une économie tributaire de ce conflit armé entre la Russie et l'Ukraine, c'est l'économie française dont les prix explosent et exposent des millions de Français à une précarité énergétique et alimentaire, le prix de l'énergie absorbant une part de plus en plus importante des salaires et réduisant mécaniquement la part consacrée à l'alimentation. En somme, à vouloir nous donner un rôle qui ne nous correspond pas, c'est bien les Français et plus particulièrement les travailleurs aux bas salaires, ces travailleurs essentiels de la première et de la deuxième ligne pendant la crise sanitaire qui pâtissent de cette guerre. 

    Carrefour ferait donc mieux de baisser ses prix en ces temps de disette plutôt qu'à chercher une posture politique qui lui vaut aujourd'hui d'être tournée en dérision. Donner ostensiblement des leçons au monde entier, c'est décidément ce que font de mieux nos élites politiques et économiques.

À la Une de Mediapart

Journal — Palestine
Israël envoie l’armée contre sept ONG palestiniennes et provoque un tollé
En pleine campagne électorale, le ministre de la défense israélien a donné son feu vert à une opération militaire en Cisjordanie contre sept organisations majeures de la société civile palestinienne. Des consuls européens et des experts de l’ONU réaffirment leur soutien aux organisations ciblées.
par Sarah Benichou
Journal
Discriminations sexistes à l’entrée de prisons : des retraits de soutiens-gorge imposés à des avocates
Cela fait une décennie que des avocates signalent des retraits de soutiens-gorge imposés par des surveillants quand elles se rendent en prison. Depuis la diffusion d’une note par l’administration pénitentiaire en juillet 2021 interdisant cette pratique, au moins quatre avocates ont rapporté avoir été ainsi « humiliées ».
par Sophie Boutboul
Journal
Rénovation thermique des bâtiments : les bailleurs sociaux à la peine
Un rapport que vient de publier l’Agence nationale de contrôle du logement social montre que seuls 6,8 % du parc social ont fait l’objet d’une rénovation thermique ces dernières années, avec des résultats en matière de performances énergétiques encore très insuffisants.
par Lucie Delaporte
Journal — International
Chine et États-Unis entrent dans un nouveau cycle de tensions économiques
La crise taïwanaise a prouvé la centralité de la compétition entre Pékin et Washington. Sur le plan économique et historique, c’est aussi le produit des errements de la gestion par les États-Unis de leur propre hégémonie.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Transition écologique... et le train dans tout ça ?
La transition écologique du gouvernement en matière de transports ne prend pas le train ! Dans un billet, le 3 août, un mediapartien dans son blog « L'indignation est grande », dénonçait le « mensonge d’État » concernant l’investissement ferroviaire. Deux émissions sur France Culture sont révélatrices du choix politique de Macron-Borne ! Saurons-nous exiger le train ?
par ARTHUR PORTO
Billet de blog
Les perdus de Massiac
Par quel bout le prendre ? Dénoncer l'incompétence catastrophique et l'inconséquence honteuse de la SNCF ou saluer les cheminots qui font tout leur possible pour contrebalancer l'absurdité du système dont ils sont aussi victimes ? L'État dézingue d'abord chaque secteur qu'elle veut vendre au privé de manière à ce que la population ne râle pas ensuite...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
« Le chemin de fer est un trésor public et une solution pour demain »
[Rediffusion] Dans « Un train d'enfer », Erwan et Gwenaël Manac'h offrent une enquête graphique dense, caustique et très réussie sur la SNCF qui lève le voile sur une entreprise d’État attaquée de toute part, un emblème, à réformer sans doute, mais surtout à défendre. Conversation déliée avec Erwan.
par Delaunay Matthieu
Billet d’édition
Entretien avec Manuel Bauer, réalisateur du film documentaire « Vida férrea »
Entretien réalisé par Alice Langlois qui a mené un terrain anthropologique dans la région minière traversée par le film et le critique de cinéma Cédric Lépine, à l'occasion de la présentation du film « Vida férrea » à Visions du Réel, festival international du film documentaire de Nyon (Suisse) en 2022.
par Cédric Lépine