Portfolio

Mediapart, le festival: retour en images sur une journée de débats et de rencontres

Autour du thème de « la rencontre du journalisme et de la société », la journée du samedi 23 mars, au Centquatre-Paris, a été l'occasion de nombreuses rencontres entre les équipes du journal et les près de 5 000 visiteurs, qui ont également pu assister à des débats, des projections et des concerts ainsi que rencontrer nos différents partenaires.
  1. Toute la journée du samedi 23 mars, au Centquatre-Paris, les visiteurs ont pu circuler entre trois espaces de débats, de nombreuses tables de rencontre avec les équipes, des expositions, une librairie ou encore des stands partenaires.

  2. Mathilde Goanec, journaliste à Mediapart, a animé le premier des grands débats. Autour du mouvement des « gilets jaunes », François Boulo, avocat, porte-parole des gilets jaunes de Rouen, Amel Benhamiche, gilet jaune de Rungis, Yann Le Lann, chercheur et Edwy Plenel, président de Mediapart, ont débattu de ce mouvement qui en était alors à son XIXe acte. Retrouvez ce débat sur notre site dès ce soir.

  3. Tout au long de la journée, les visiteurs ont pu échanger avec les journalistes du service enquête autour des grandes affaires et de leur métier. 

  4. Le secteur des médias est en crise structurelle depuis de longues années. Face à une défiance croissante du public, une précarisation tout aussi croissante du métier de journaliste et de pigiste, un secteur toujours plus concentré où quelques milliardaires possèdent la quasi-totalité des grands médias, et à un système de financement public et privé qui va à l’encontre du pluralisme, de nombreux médias tentent de relever le défi de l’indépendance. Avec Delphine Bauer (Ras la plume), Agnès Rousseaux (Bastamag), Geoffrey Livolsi (Disclose), Daphné Gastaldi (We Report) et François Méresse (Spiil) à l'animation. 

  5. Thomas Gasc, développeur à Mediapart, a tenu une conférence sur l'influence des algorithmes et des plateformes dans le débat public. 

  6. « La liberté de la presse n'est pas un privilège de journalistes mais un droit des citoyens. »

  7. Depuis onze ans, Mediapart collabore avec d'autres médias, des associations ou encore des festivals, il était donc logique de leur offrir un espace dans lequel ils pouvaient échanger avec le public. Ici, les stands d'Attac et Bastamag.

  8. Exposition de peintures « Migrations, les escales du vide » et série « Hors contrôle »
    Depuis trois ans, la journaliste Élisa Perrigueur se concentre sur l’exil et le franchissement des frontières européennes. Elle a tenu à ajouter à ses écrits la peinture et s’est notamment concentrée sur deux frontières maritimes : la lisière entre la Turquie et la Grèce, puis celle entre France et la Grande-Bretagne. Ses observations ont finalement donné naissance à l’exposition « Migrations, les escales du vide », une série de plusieurs dizaines d’aquarelles. L’auteure tient à y représenter ce que les migrants voient sur leur chemin en Europe : des routes sans fin, des silhouettes lointaines, des armées de policiers, des barbelés… Les détails qui illustrent, selon elle, leur exil entrecoupé d’escales « vides », aux confins de l’Europe, où règnent l’attente et la quête de sens. 
    Parallèlement, quelques œuvres récentes de la série « Hors contrôle » seront exposées, illustrant le mouvement social des gilets jaunes, à Paris, en décembre 2018.

  9. Exposition inédite « Sarkozy-Kadhafi. Des billets et des bombes »
    Le récit que relate la bande dessinée Sarkozy-Kadhafi. Des billets et des bombes est le fruit de longues années d’enquête. Nous avons choisi de vous présenter ici une sélection des documents les plus cruciaux sur lesquels se sont appuyés les journalistes. Ces documents sont accompagnés de repères chronologiques pour mettre en perspective les faits et les dates. Correspondances confidentielles entre l’Élysée et Tripoli, preuves de dépôts en banque, saisie d’argent liquide… ces documents n’étaient bien entendu pas destinés à être vus par le grand public. Ils sont protégés par le nécessaire secret des sources, une condition essentielle au libre exercice du journalisme et au respect du droit du public d’être informé des questions d’intérêt général.

  10. Thierry Chavant, dessinateur, Fabrice Arfi, journaliste à Mediapart et Amélie Mougey, rédactrice en chef de La Revue dessinée sont par ailleurs revenus sur cette enquête hors norme concernant l’un des plus gros scandales d’État de la Ve République.

  11. L'espace projection a permis aux visiteurs de visionner ou revisionner des documentaires parus sur Mediapart, tout en se reposant dans des transats. 

  12. Une rencontre autour du métier de développeur a été proposée au public par le service technique du journal.

  13. Les rencontres avec les équipes se sont enchaînées tout au long de la journée.

  14. Ici, Romaric Godin explique son métier de journaliste économique…

  15. … et là Matthieu Suc explique comment travailler sur et avec les renseignements.

  16. Régis Debray et Edwy Plenel sont revenus sur la question européenne : la place des Écuries du Centquatre-Paris n’a pas désempli de la journée. 

  17. Youna Marette, lycéenne belge à l’origine des mobilisations pour le climat côté francophone, Julien Vermignon et Steven Januario Rodrigues, des « Jeunes Gonessiens », et Julie Bernier (Blog et compte Instagram « Sortez tout vert ») ont été interrogés par Jade Lindgaard, journaliste à Mediapart, sur les nouvelles formes d’actions et de mobilisations en faveur du climat.

  18. David Dufresne, journaliste indépendant, Mathilde Larrère, historienne et Michaël Hajdenberg, journaliste à Mediapart, sont revenus sur les violences policières ; leur histoire, leur origine, leurs effets et la manière de les couvrir en tant que journaliste.

  19. « A-t-on encore besoin de croissance économique ? », c'est la question posée par Romaric Godin à Gilles Raveaud, économiste, Dominique Méda, sociologue à Paris-IX Dauphine, et Xavier Timbaud, économiste à l’OFCE.

  20. Photographie, cinéma, littérature et musique ne sont pas que des genres artistiques, ils sont également une manière de raconter le réel. Nos partenaires de Tënk, des Lectures sous l’arbre, d'ImageSingulières et des Suds à Arles sont revenus sur l'importance de défendre la culture.

  21. Lénaïg Bredoux, journaliste à Mediapart, Cécile Andrzejewski, journaliste du collectif Youpress et auteure de Silence sous la blouse, Marie-Hélène Lahaye, féministe, juriste, blogueuse et lanceuse d'alerte belge et l'association Pour une Meuf sont revenues sur la questions des violences sexistes et sexuelles en milieu hospitalier.

  22. Marine Turchi, journaliste à Mediapart, et Caroline De Haas, militante féministe et fondatrice d’Egaé, sont revenues sur les meilleurs moyens d'alerter et de lutter contre les violences sexistes et sexuelles au sein d'un groupe, d'un syndicat, d'un parti ou d'une entreprise.

  23. La journée s'est terminée par deux concerts : Natascha Rogers et Gaspard Royant ; et un DJ Set de Julie Lojkine.

  24. Et pour finir, merci à tous d’être venus aussi nombreux : vous avez été près de 5 000 à participer à cette deuxième édition du festival de Mediapart !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.