Taxe TOBIN

Enfin nous y sommes

La NSA vient de prouver  ( sans le vouloir, mais grâce à un homme  jeune  et courageux qui a osé montrer un pan inavouable du comportement de certains hommes..alors grand merci à lui ) que l'avancée  de  la technologie numérique permettait à certains de tout savoir sur les autres hommes et ce sur la planète entière.

la démonstration est faite que l'on peut tout écouter et enregistrer.

 

Hourra ...il va être possible de lister tous les capitaux spéculatifs et revoilà TOBIN

DSK disait, quant il était ministre, que la taxe dite TOBIN était inapplicable Aujourd'hui : on peut dire : Si.....bien sûr que Si...  Alors comment faire ?

 

James TOBIN Prix NOBEL d'économie, c'était en 1981 pour avoir soutenu qu'une faible taxe sûr les capitaux spéculatifs donnerait pour le  FMI des sommes considérables qui permettraient de réduire largement la misère dans le monde.

Mais depuis 30 ans c'est le capitalisme  sauvage qui a tout pris, et la taxe n'a jamais vu le jour. Alors qui va, ou qui vont, se mettre en marche pour que  cette taxe  et ses perspectives deviennent réalité, pour que le nombre de morts par jour connaisse une importante réduction....,????

Je ne dirai pas " la courbe de la mortalité " comme on dit "  la courbe du chômage", alors que l'on devrait dire : le nombre de chômeurs.

Mais pour cela il faudrait un peu d'humanité, ce qui n'est pas le cas des médias par les égos qui s'y produisent et ne font que jouer avec les mots et les images.

 

Vouloir cette taxe fait sans doute courir de gros risques ( voir les KENNEDY qui voulaient trop s'intéresser au capitalisme débridé ) mais comme on dit dans ma rue : qui ne tente rien n'a rien

Un vieux schnock  ne peut donc qu'espérer  :

 

 - L'arrivée  aux commandes de pays de jeunes hommes courageux, qui un jour se lèveront pour dire STOP aux marchands de morts spéculateurs.

- la mise en place d'équipes d'études, chargées avec les dirigeants des pays sous développés, de définir, compte tenu de la spécificité de chaque pays, les axes de développements à concrétiser.

- des équipes qualifiées pour mener les études

- d'autres pour  faire les consultations et s'assurer que les habitants des pays concernés soient mis au travail selon leurs capacités

- le contrôle  des travaux devrait être assuré par des spécialistes qui ne seraient pas du pays de ceux qui réalisent les travaux

- reste à suivre les dépenses donc tenir des comptes par d'autres équipes de comptabilité

 

Le montant alloué à chaque pays doit être accepté par l'ONU, qui devra dresser la liste des prioritaires et  pour qu'une équité soit respectée

 

Il est évident qu'une préparation devra  être menée bien en amont des premières dotations,

Mais qui va démarrer la nécessaire concertation pour obtenir l'accord de tous,

Le début c'est avant tout la suppression de paradis fiscaux, là non plus personne ne s'avance tant la puissacne du fric est forte

les tergiversations dans la question Syrienne montrent combien chaque pays ne pense d'abord qu'à lui( égo quand tu nous tient !! ) et au fric. Sans doute il n'y a pas de nouveaux morts par les gaz, mais pense-t-on aux milliers d'humains qui meurent de faim ou de maladie chaque jour, c'est d'une telle différence et importance que ceux et celles qui se disent HUMANISTES ne devraient plus pouvoir dormir tant le remord devrait les ronger.

Une anecdote :

Il y a trente ans , parent d'élève, lors de la dernière réunion parents enseignants,

j'ai fait pleurer une jeune institutrice qui avait eu l'outrecuidance de dire  " enfin les vacances nous allons en profiter " ce qui a attiré ma réponse " comment allez vous dormir quand vos collègues du collège se plaignent que les élèves qui arrivent en 6 ième ne savent ni bien lire ni bien compter ni bien écrire, dans une proportion de 25 à 30 %, vous devriez vous sentir responsable de cette situation

et donc mal dormir " ce qui a amené les larmes

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.