violences non "conjugales" subies 17 ans en présence de 3 enfants mineurs

  • Date Le 16 juillet 2019

Plainte contre l'état pour complicité, non assistance à personne en danger et mise en danger de la vie d'autrui, dont mineurs, sur des violences qui n'ont jamais été conjugales et qui se terminent par un viol, 300 jours d'ITT, surveillance d'enfants mineurs, plus handicap aggravant le précédent, en, l'espèce je n'ai plus de mains pour me nourrir…et comme je tiens sur mes jambes, la MDPH me refuse la reconnaissance et les droits afférents à ce nouvel handicap !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.