Portfolio

8-3=5 ... Le "cadeau" empoisonné du Gouvernement

Désolé de gâcher l'annonce, l'effet de "surprise" de notre très cher gouvernement qui, pour essayer de "calmer" le peuple en vue des prochaines grèves nous annoncera bientôt ce qu'il considèrera comme un cadeau, une main tendue pour montrer qu'il comprend et essaie de remédier à la détresse des gens.
  1. En effet vous allez bientôt entendre parler de suppression de 18 taxes ... Les "petites taxes à faible rendement", autrement dit les taxes inutiles qui ne rapportent quasiment rien a l'Etat. 
    Cette suppression de taxes rentre dans le cadre d'Action Publique 2022 (cap22), proposition 20.
    Il est en effet précisé que le gouvernement va supprimer les "petites taxes" soit 3 Milliards d'euros de recettes en moins pour l'Etat.

    Symétriquement, pour financer cette perte, il est notamment prévu de "supprimer certains dispositifs (certaines aides sociales et fiscales zonées; certaines exonérations sociales ; certains taux réduits de TVA ; certaines aides à l’innovation)." 

    Ce qui apportera au total 7 milliards de recettes fiscales.

    Cette proposition prévoit aussi des économies budgétaires d'un milliard d'euros.

    Donc 7 Milliards pour notre gueule + 1 Milliard d'économies budgétaires = +8 Milliards en plus pour l'Etat

    8 Milliards - 3 Milliards de "cadeaux" >>> + 5milliards pour l'Etat ^^

    En conclusion, Manu Macron va effet annoncer une suppression de taxes (inutiles) comme geste de bonne volonté avant les prochaines manifestations, mais ne précisera pas que ces mesures étaient prévues de longue date (officiellement en Juin 2018 et le rapport Action Publique 2022), donc bien avant le début des mouvements sociaux, tout comme il ne précisera pas que dans la même proposition est prévue une suppression d'aides sociales etc. qui rapporteront au total 5 Milliards d'euros de bénéfice a l'Etat, "cadeaux" déduit !!

     

     

  2. A noter que toutes ces mesures ont été validées dans le Projet Loi Finance 2020 et entreront en vigueur a partir du 01 janvier 2020.

    "Exposé des motifs

    Conformément aux orientations arrêtées dans le cadre du programme « Action publique 2022 » et aux recommandations émises par la Cour des comptes et l’Inspection générale des finances, le présent article propose de poursuivre l’effort de réduction du nombre de taxes à faible rendement débuté en loi de finances pour 2019 en supprimant dix-huit taxes dont le rendement est faible et plusieurs formalités d’enregistrement obligatoires. En réduisant le nombre des prélèvements frappant les particuliers et les entreprises, il vise à simplifier l'état du droit, à alléger la pression fiscale et les formalités déclaratives et à réduire les coûts de recouvrement. Comme en 2019, la compensation des pertes de recettes en résultant sera assurée par le budget général de l’État, sous réserve de modalités particulières convenues avec les différents affectataires."

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.