Portfolio

Le césar de la honte

  1.  Ce sont les grands bonhommes, qui s’agglutinent en grands jurys dans le sein confidentiel des grandes institutions qui décident, ou plutôt qui décidait de ce que l’on devait ingurgiter comme de la culture.

    Et pourtant on régurgite massivement, je le crois, l’aveux d’une culture du viol doré à la feuille.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.