[Textàlacon] Révolution - Burnout

Il y’a des années que je ne pourrais rattraper,

Il y’a des mots que je ne pourrais formuler,

Il y’a des amis que je ne pourrais retrouver,

Il y’a des maux que je ne pourrais exprimer,

 

Que je trouve mes mots fades,

Où sont mes belles paroles, mes sérénades ?

Cette impression d’un cerveau en rade,

Et tous ces mots qui s’enfuient, saccadent,

 

Mais par-dessus tout, par-dessus tout ...

Il y’a cette lassitude, cette lassitude ...

Qui, même à genoux, même à genoux !

Sera mon combat le plus rude, le plus rude !

 

Car c’est cela la révolution,

Ce peuple en ébullition,

Ce cerveau en convulsion …

Cette rage qui neutralise tout sur son passage !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.