La "Maison du Projet" d'Achicourt

Jean-Paul Leblanc voulant toujours faire croire aux habitants qu'ils sont acteurs de leur ville (son slogan de campagne électorale) a décidé de créer une "Maison du Projet" pour réinventer le quartier de la Tourelle

Quid de la Commission Stratégie Urbaine ?

La commission Stratégie Urbaine avait été créée justement pour associer les habitants intéressés par cette idée de réaménagement de la zone de la Tourelle. Une trentaine de personnes s'était inscrites à cette commission en septembre 2020. C'était un fer de lance du candidat Leblanc dans son programme des municipales : des commissions pour associer un maximum les habitants avec les projets en cours de la Mairie.

Au passage, le projet de la nouvelle Médiathèque n'a jamais été abordé en commission et 3 Millions d'euros, c'est une broutille pour le budget de la commune d'Achicourt archi-endettée par des emprunts toxiques ! Restera des miettes pour des commissions qui ont du mal à se faire.

Réunir plusieurs personnes en commission dans la Salle Mitterrand, c'est impossible par contre faire une "maison du projet" dans la Salle Mitterrand, là c'est possible.

Pendant les périodes de confinement pour cause de covid-19, aucune avancé dans la commission Stratégie Urbaine n'a été effectuée par Achicourt Autrement (ce n'est qu'en mai 2020 qu'une partie de la commission Stratégie Urbaine s'est réunie pour décider d'élargir le débat à toute la population d'Achicourt, délaissant ainsi les habitants qui s'étaient portés volontaire dans cette commission).

Les téléconférences par internet pour réunir tout le monde ? Pas possible pour la majorité car tout le monde n'a pas forcément un accès à internet (cela n'empêche pas la Mairie de communiquer largement sur Facebook quelque fois directement sur la page du candidat Leblanc des informations essentielles comme le changement des horaires de la cantine scolaire). Ceux qui n'ont pas Facebook doivent se débrouiller ...

Des échanges par email entre les membres de la commission ? On a bien demandé à tous les membres leurs adresses email et on aurait pu organiser des petits groupes de travail afin de recueillir l'ensemble des contributions. Trop compliqué pour la majorité, il faut cloisonner (surtout qu'il y a des membres de l'opposition dans les commissions).

Ainsi vient cette idée géniale du Maire Jean-Paul Leblanc en mai 2021 en créant un nouvel outil de communication cloisonnée : la "Maison du Projet" censée recueillir les doléances des habitants pour la reconstruction du site de la Tourelle.

Les habitants sont invités a donner leur avis

La démocratie selon Jean-Paul Leblanc, ce n'est plus le débat mais le recueil de doléance des habitants de la commune d'Achicourt. Cela est beaucoup plus pratique, le problème, c'est qu'il s'était engagé a prendre en compte les idées qui ressortiraient des commissions. Au final, il pourra ressortir les idées qui lui plaisent sans qu'aucun contrôle extérieur ne soit fait dans la sélection. Voila comment un projet de débat public devient une caricature de démocratie.

Modalité de fonctionnement de la maison du projet :

  • Peut-on consulter les avis déjà exprimés sur un registre de doléance ? Réponse du maire et de son premier adjoint à ce sujet : non cela pourrait influencer les habitants et une restitution finale sera faite. Le cloisonnement est très important pour la majorité ainsi personne ne saura ce que chacun a proposé. La restitution sera faite selon les priorités de la Mairie en faisant croire à ses habitants que le Maire les écoute. Quel beau stratagème !

  • Pourquoi ne pas avoir réalisé un concours d'idées comme sur le quartier du Stade Camphin ? Réponse : Venez le proposer à la maison de projet et il n'est peut être pas trop tard pour le faire ... Jean-Paul Leblanc : La main de fer dans un gant de velours

Le 13 juin 2021, Michel Castets de la liste Achicourt 2020 s'est indigné de la procédure de la concertation, en répondant à un commentaire sur Facebook par les mots suivants :

"Bonjour monsieur, en tant que Conseiller municipal d'opposition, je peux vous confirmer qu'il s'agissait de la volonté du Maire que d'exclure l'opposition. Il me l'a confirmé, suite à une question en commission. Mais la démocratie à la sauce Leblanc ne prévoit pas non plus que nous puissions accéder aux contributions des habitants ..."

En juin 2021, l'Association Achicourt Diversités s'est proposée de tracter l'initiative de la Majorité dans le but de sensibiliser davantage les habitants à la consultation publique. Sur la vingtaine de bulletins recueillis en retour, les réponses générales était le besoin de davantage d'espaces verts avec plantations d'arbres, des chemins de randonnées, attirer de nouvelles entreprises. Aucun participation n'a mentionné de bâtir de nouveaux logements...

On repart d'une page Leblanche ?

Rassurez-vous, tout est déjà décidé par avance même si l'on veut vous faire croire le contraire. Si vous ne participez pas à cette concertation, la municipalité et la CUA pourront décider par eux-mêmes de ces agencements. Si vous participez à cette concertation, impossible de vérifier que vos doléances seront prises en compte car l'opposition ne fait pas parti des contrôles d'impartialité pour un bon fonctionnement démocratique.

Rappelons que quand Jean-Paul Leblanc était dans l'opposition, il réclamait à l'ancienne majorité au nom de la "Démocratie Participative" de faire parti des comités de pilotage et de décision notamment pour les aménagements des pistes cyclables sur Achicourt. Maintenant que Jean-Paul Leblanc est aux manettes, il utilise le même stratagème que l'ancienne équipe en mettant volontairement de côté les partis d'opposition sur des décisions majeures de la politique de la Ville.

De plus, le quartier est prévu pour être reconverti en secteur résidentiel ... Adieu la zone d'activités et d'emplois de la Tourelle. D'ailleurs, plusieurs entreprises ont déjà été chassées de l'endroit comme JCI solutions d'affutages maintenant à Saint Nicolas (et d'autres vont suivre comme le Hangar des Potes, Hol'enfain et le marchand de pneu dont le bâtiment a déjà été racheté pour 450000 euros par l'EPF) prouvant que cette concertation est une vaste comédie.

Si l'avenir de ce quartier était vraiment remis en question, pourquoi ne pas l'avoir réintégré au Masterplan de la gare de la ville d'Arras où une partie de celui-ci est déjà consacré à la ville d'Achicourt ?

Si, au début de son mandat, Jean-Paul Leblanc se défendait en disant que c'était le fruit de décisions de l'ancienne majorité, maintenant il se cache derrière une fausse instance démocratique pour dire que c'est finalement le choix des habitants que de vouloir du logement sur la moindre parcelle encore verte d'Achicourt.

A force d'agir pour leur intérêt personnel et contre l'avis général, il ne faudra pas que les politiques pleurent que l'abstention et le désintéressement soient majoritaires dans les résultats des prochaines élections.

D'après-vous qui a dit la phrase suivante ?

"J'espère que dans l'avenir tous les élus quelque soit la majorité qu'ils occuperont seront invités à participer à l'ensemble de l'élaboration de ce genre de plan qui est quand même structurant pour l'agglomération".

Réponse : Jean-Paul Leblanc en parlant du futur aménagement des pistes cyclables (que l'on peut transposer à d'autres projets comme la "Maison du projet").

Lien de notre page Facebook : https://www.facebook.com/Achicourrier-102645585470969
Lien de notre compte Twitter : https://twitter.com/Achicourrier
Si vous souhaitez réagir / apporter des précisions à cet article, vous avez la possibilité de nous contacter sur l'adresse achicourrier@gmail.com

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.