ACID : Reprise de la programmation ACID Cannes en France et à l'étranger

Pour découvrir ou redécouvrir la sélection cannoise de l'ACID !

A Paris, Lyon et en Ile-de-France:

 

Afin de fêter la création indépendante avec le public francilien et lyonnais, la programmation cannoise de l'ACID s'installe un mois dans 15 salles d'Île-de-France (du 20 septembre au 18 octobre) et le temps d'un week-end à Paris (le Louxor, du 23 au 25 septembre) et à Lyon (le Comœdia, du 30 septembre au 2 octobre). Au programme : 9 longs métrages en avant-première, des rencontres avec les équipes des films et leurs "parrains" de l'ACID, une masterclass « Musique et cinéma » et un programme de courts métrages « Talents Adami Cannes ».

Les réalisateurs des 9 longs métrages seront présents pour échanger avec le public : 

Olivier Babinet (Swagger), Sébastien Betbeder (Le voyage au Groenland), Ludovic Boukherma, Zoran Boukherma, Marielle Gautier et Hugo P. Thomas (Willy 1er), Wissam Charaf (Tombé du ciel), Fabianny Deschamps (Isola), Damien Manivel (Le Parc), Sébastien Laudenbach (La jeune fille sans mains), Emmanuel Parraud (Sac la mort), Jero Yun (Madame B, histoire d’une Nord-Coréenne).

Leurs équipes seront là aussi, ainsi que les cinéastes de l'ACID qui ont programmé ces films à Cannes 2016 : 

Marie-Pierre Brêtas, Émilie Brisavoine, Cati Couteau, Claire Doyon, Benoit Forgeard, Mika Gianotti, Julia Kowalski, Marion Lary, Nathan Nicholovitch, Anna Roussillon, Rima Samman, Régis Sauder, Idir Serghine et Coco Tassel.

 

Prochaines sorties en France :

Willy 1er - UFO Distribution - 19 octobre 2016

Swagger - Rezo Films - 16 novembre 2016

Le voyage au Groenland - UFO Distribution - 21 décembre 2016

 

International : l’ACID exporte ses films et son modèle

 

Les reprises « ACID Cannes » se multiplient cette année avec une sollicitation croissante, notamment à l’international, pour découvrir cette programmation d’un cinéma français inventif et ambitieux, un appétit qui se ressent également dans les nombreuses ventes à l’étranger de ces films.

Ainsi, après que 3 salles du Caire ont projeté 12 films « ACID Cannes » début septembre en association avec l’Institut Français, la Cinémathèque de Tanger montrera l’intégralité de l’édition 2016 (14 - 16 octobre), la Festa do Cinema Francês proposera un focus de 6 films « ACID Cannes 2016 » à Lisbonne (7 - 12 octobre) et Porto (25-29 octobre), tandis que l’Arsenal Kino de Berlin présentera une sélection des éditions 2014-2016 (30 novembre - 5 décembre).

Crache Cœur (Julia Kowalski - ACID Cannes 2015) et Qui vive (Marianne Tardieu - ACID Cannes 2014) seront prochainement en tournée dans les universités chinoises et 3 films ACID rejoignent le programme « Young French Cinema » proposé aux États-Unis à des salles de cinémas d’art et essai et des réseaux universitaires.

A noter que, dans un souci cher à l’ACID d'éducation à l’image de tous les publics, la plupart de ces programmations seront accompagnées de rencontres avec les cinéastes et de nombreuses masterclass seront données autour de  thématiques telles que « Musique et cinéma », « Les nouvelles écritures », « Utilisation des outils transmédia », « Le travail avec des acteurs non professionnels », etc.

Dans le même temps, de nombreux films ACID repérés à Cannes sont sélectionnés dans d’importants festivals internationaux : Montréal, Hambourg, Namur, Thessalonique, Stuttgart, Tübingen, Genève, Rotterdam, Florence…, et vendus sur les territoires.

Enfin, forte de ses 25 ans d’expérience en faveur du cinéma indépendant, l’association est de plus en plus souvent invitée par des instances étrangères à venir décrire le fonctionnement et l’esprit de son modèle, et à tisser des partenariats au-delà des frontières.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.