MAM propose son savoir-faire répressif à la Tunisie

Vidéo du lycéen blessé par un tir de flashball à Montreuil © Rue89
Vidéo du lycéen blessé par un tir de flashball à Montreuil © Rue89

Michèle Alliot-Marie propose de collaborer avec la Tunisie et l'Algérie pour que ces pays assurent à la fois l'ordre public et la liberté de manifester. Outre le fait qu'une telle collaboration est indécente et ne saurait exister avec d'autres dictatures. Ces propos ne doivent pas cacher le véritable manque de savoir-faire français en matière de maintien de l'ordre: bavures policières, et répressions violentes sont légions.

Voir vidéos sur Acturevue.com

 

 

Michèle Alliot-Marie, ministre des Affaires étrangères, a répondu mardi, à une question d’un député qui notait « l’incohérence » de la politique française qui soutient la démocratie en Côte d’Ivoire en même temps qu’elle soutient la dictature en Tunisie.

 

La ministre des Affaires étrangères, livre une réponse à la fois choquante, indécente et fausse :

 

« Nous proposons que le savoir-faire qui est reconnu dans le monde entier de nos forces de sécurité permette de régler des situations sécuritaires de ce type.

C'est la raison pour laquelle nous proposons aux deux pays [Algérie et Tunisie, ndlr], dans le cadre de nos coopérations, d'agir en ce sens pour que le droit de manifester puisse se faire en même temps que l'assurance de la sécurité. » (Voir la vidéo de BFM-TV)

 

La France a donc une renommée mondiale en matière de maintient de l’ordre.

 

Cette déclaration est d’abord choquante, parce qu’elle traduit le soutien indéfectible de la France à la dictature tunisienne.

Une coopération sécuritaire de ce type, serait-elle envisageable en Birmanie ou en Iran (lors par exemple, des violents affrontements après les élections présidentielles ?)

 

MAM se targue d’un savoir-faire capable d’assurer à la fois le maintien de l’ordre et la liberté de manifester.

 

Pourtant, ce n’est pas toujours le cas en France. Certains, ont un oeil crevé par un flash Ball. D’autres se font violemment bousculer parce qu’ils commettent le crime… d’exhiber un drapeau tibétain. Les exemples de bavures policières ou de répressions violentes sont légions en France. Et viennent contredire cette phrase, indigne d’un ministre de notre république.

Les vidéos ci-contre traduisent un savoir-faire français bien limité.

 

 

D.Perrotin

 

Exemples sur le site Acturevue.com:

 

Comme le révèle Rue89: "Un lycéen de 16 ans du lycée Condorcet de Montreuil a été blessé à la joue par un tir de flashball d'un policier. Les affrontements se sont déroulés près dulycée Jean-Jaurès à Montreuil (93), lors d'une manifestation contre la réforme des retraites."

 

1er hebdomadaire du net indépendant

 

 

 

 

 

Forum

 

Images

 

 

 

 

Rejoignez nous sur Facebook ou Twitter et soyez averti de tous les nouveaux articles

 

2009 02 18 03 04 43 facebook

Twitter

 

 

  • cahier_small.jpg
  • journal_eco_small.jpg

 

 

 

 

Partenaires

 

 

 

 

 

 

 

 

Newsletter pour être averti de nos nouveaux articles par mail

(entrez votre adresse)

 

 

 

 

 

 

Contacter

 

Directeur de publication

David Perrotin


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme le révèle Rue89: "Un lycéen de 16 ans du lycée Condorcet de Montreuil a été blessé à la joue par un tir de flashball d'un policier. Les affrontements se sont déroulés près dulycée Jean-Jaurès à Montreuil (93), lors d'une manifestation contre la réforme des retraites."

 

 

 

 

 

 

 

Un autre incident intervient après que " deux journalistes ont été frappés par des CRS lemardi 12 octobre au soir à la Bastille : un preneur de son de TF1 qui tournait un reportage, et un journaliste de Canal + qui ne travaillait pas mais brandissait sa carte de presse."

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.