Ayssar Midani: La juste voix franco-syrienne.

Ayssar Midani, présidente de la Fondation « Descendants d’Ashtar », a récemment donné une conférence à Paris sur la situation en Syrie. Cela fait du bien d'entendre de la géopolitique de ce niveau, en France, ces derniers temps. Compte rendu.

« Ça fait 10 000 ans qu’on vit ensemble, ils ne vont pas nous séparer comme ça ! »

Ayssar Midani est partagée entre la douleur et la certitude. D’ailleurs elle a les larmes aux yeux et le public le sent bien. Fiable capacité de la foule a sentir le juste…

Nous sommes le mardi 10 mai au premier étage d’un café parisien. A peu près 50/60 personnes…

Devant nous Ayssar Midani, syrienne, présidente de la Fondation « Descendants d’Ashtar »,  qui vit la plupart du temps en Syrie depuis que c’est la guerre alors qu’avant sa vie était plutôt en France. Mais elle en a eu marre de la désinformation, des mensonges et de voir son pays de naissance partir dans le sang sous le regard, réjouit et complice, du gouvernement français. C’était insupportable, alors elle est rentrée dans son autre bercail, Damas.

A côté d’elle deux messieurs : un ambassadeur à la retraite : Michel Raimbaud et un ancien conseiller en relations internationales au ministère des Affaires étrangères : Alain Corvez. Les deux sont aussi fâchés qu’elle, mais moins dans l’émotion, car ils ne sont pas syriens et étaient dans des postes où de toute façon : les émotions sont interdites. On ne se refait pas à cet âge.

Ayssar est donc évidement la plus convaincante, mais disons qu’elle est « validée », car on reste en France au pays du machisme, par les deux hommes qui l’entourent. Des messieurs charmants, là n’est pas le point.

« Ils ont voulus atomiser les syriens mais ça ne marche pas et ça ne marchera pas ! » « Nous sommes un peuple cultivé, intelligent et millénaire »

Les faits sont tellement incontestables que je m’abstiens d’illustrer moi-même la justesse du propos. Que le lecteur tape « Mari, Palmyre ou Ougarit » sur Google, s’il a un doute. Ayssar évoque d’ailleurs l’épouvantable mort du responsable des antiquités de Palmyre ( Khaled al-Assaad avait 82 ans) qui vit sa tête coupée, car il a refusé de dire où était planquées des stèles millénaires…

« Les comités de réconciliation mis en place dans le pays marchent et sont efficaces »

On aurait donc le droit actuellement en Syrie d’avoir eu des doutes sur la bonne volonté du président, de le reconnaitre et de ne pas mourir en taule pour cela ? C’est ce que mes deux voyages là-bas me confirment complètement, ainsi même que les débats familiaux auxquels j’assiste, puisque chez les bédouins, la question se pose tous les jours…Certains étant d’un côté et d’autres, de l’autre…

 « Il y une libération de la parole politique actuellement en Syrie et sur la Syrie »

Oui, ça, c’est sûr. La méthode fut violente mais reconnaissons cela au drame : Facebook est déchainé des deux côtés, les photos fusent, les idées aussi. Personnellement je préfère Facebook comme lieu de combat que les villes et campagnes syriennes, n’en déplaisent à mes détracteurs, car sur Facebook, les kalachnikovs sont des photos, au pire….

 « Les « affinitaires » de Ayrault n’ont plus aucune crédibilité internationale ».

La question : « Qui sont les affinitaires ? » si en plus vous êtes un lecteur français, ne fera que valider cette phrase fort évidente.

Michel Raimbaud complète « Mais pourquoi ne parle-t-on pas en France du million et demi de loyalistes d’Alep d’ailleurs ? Pourquoi on ne parle que de la petite partie de la ville qui est envahie par les djihadistes ? Même en terme de chiffres, puisqu’ils sont moins de 200 000, ce n’est pas logique. »

Ayssar Medani sourit enfin. Elle respecte cet homme-là.

Et elle conclue:

« Moi je pense que Bachar Al Assad est le nouveau De Gaulle de L’Orient ! » et je vous conseille de tourner 7 fois votre langue dans votre bouche avant de lui répondre….

Afficher l'image d'origine (le drapeau syrien)

Afficher l'image d'origine(le drapeau français)

 

La traduction en arabe de cet article est disponible en cliquant sur ce lien:

https://drive.google.com/file/d/0BzpxadTJYGo_NU0tUENKQkxodmM/view?usp=sharing

J'écris ce blog sur la Syrie depuis 5 ans et demi et mon premier papier est en cliquant là (après suivez les liens).

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.