LA MONTAGNE D'OR : UN PROJET COLONIALISTE ET ECOLOGIQUEMENT DANGEREUX

Nous reproduisons ici le communiqué de presse de l'Union des Travailleurs Guyanais concernant le projet minier de la Montagne d'or en Guyane.

Dans le cadre de la concertation publique qui se tient au sujet du méga-projet minier de la Montagne d'Or, l'Union des Travailleurs Guyanais tient à se prononcer.

Le projet de la Montagne d'Or est un projet d'extraction d'or à l'échelle industrielle. Ce n'est pas moins de 100 tonnes d'or qui devraient être extraites en 10 ans, soit l'équivalent de l'extraction légale d'or en Guyane au cours du XXème siècle. Le chiffre d'affaires généré par ce projet équivaut à l'intégralité des richesses produites chaque année en Guyane, soit plus de 3,5 milliards d'euros. Les firmes responsables de ce projet sont de grandes firmes internationales (Nord Gold et Columbus Gold) dont les principaux actionnaires connus sont canadiens et russes.

Rappelons que la Guyane est le dernier territoire du continent sud-américain à être dirigé par un pays européen. L'ensemble de nos voisins sud-américains ont acquis leur indépendance vis-à-vis de l'Europe depuis 200 ans pour les premiers et 40 ans pour les plus récents. L'absence d’autodétermination et de contrôle des ressources guyanaises par la population guyanaise fait que tout projet d'extraction industriel tel que celui de la Montagne d'Or constitue un pillage colonial de notre pays!

De plus, les retombées économiques de ce projet sont très controversées. Ainsi, la CTG percevra au maximum 2% des recettes, soit environ 7 millions par an. Les emplois qui doivent être générés seront ultra subventionnés par les pouvoirs publics à hauteur de 560000€ par emploi, soit 420 millions d'euros au total. Enfin, ce projet nous rappelle le mépris de l'Etat colonial qui se dit incapable de faire une route jusqu'à Maripasoula, une centrale électrique pour l'Ouest guyanais ou d'investir l'argent nécessaire pour que l'on puisse être soigné et éduqué dignement en Guyane, mais qui va financer, avec l'argent de nos impôts, les infrastructures lourdes de ce projet afin de construire 120 km de route dans la forêt amazonienne, une ligne à haute tension et une centrale à biomasse ! On est en droit de se demander ce que représente la population guyanaise aux yeux de l'Etat Français !

Terminons par l'impact écologique de ce projet. Pour fonctionner, l'usine de concassage des roches devra utiliser autant d'électricité que la ville de Cayenne! Tout guyanais qui subit quotidiennement la mauvaise qualité de notre réseau électrique peut s'inquiéter de la priorité de distribution qui sera effectuée. Qui peut nous garantir que pour maintenir la distribution des 20 Mégawatt pour la Montagne d'Or, on ne nous imposent pas de nouvelles coupures ? Enfin, à l'issue de l'exploitation, la Montagne d'Or aura été rasée, 100 tonnes d'or guyanais auront définitivement quitté notre pays, plus d'un milliard de tonnes de roche aura été extrait, et d'immenses lacs de rétention de boues contaminées au cyanure resteront définitivement sur place menaçant, à chaque saison des pluies, de se répandre dans les cours d'eau environnants et de contaminer la population guyanaise. Est-ce cela que nous voulons léguer à nos enfants ?

Conscients du fait que les bénéfices de ce projet iront aux grands capitalistes des pays occidentaux, alors que les risques seront supportés par la seule population guyanaise, l'Union des Travailleurs Guyanais s'oppose fermement au projet colonialiste et dangereux de la Montagne d'Or.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.