A vous, électeur de droite.

Si Mélenchon n’était pas de gauche, vous voteriez bien pour lui car il a quelques bonnes idées. Il est sincère, il croit en ce qu’il dit. Mais donner le pouvoir à l’extrême gauche ne serait que pure folie pour notre pays ?

Si Mélenchon n’était pas de gauche, vous voteriez bien pour lui car il a quelques bonnes idées. Il est sincère, il croit en ce qu’il dit. Mais donner le pouvoir à l’extrême gauche ne serait que pure folie pour notre pays ?

 

Que puis-je vous répondre ? Tout d’abord je vous le dit tout net, Mélenchon propose de constitutionaliser le droit pour les femmes de disposer librement de leur corps et le droit pour chacun à mourir dans la dignité. Mais la droite sait tenir compte des aspirations profondes de notre Peuple, quand elle vote, non sans débat, la loi Veil le 17 janvier 1975. Quand à l’euthanasie, 96 % des français sont pour, vous voterez donc, je suppose pour vos convictions.

 

C’est vrai que Mélenchon formule des propositions audacieuses, comme par exemple limiter les salaires des patrons. Horrible mesure de gauche qui va faire fuir tous les cerveaux et plonger notre pays dans la ruine. Mais pourtant, alors que les écarts de rémunération sont de 1 à 200, votre mémoire vous rappelle qu’ils étaient de 1 à 20 dans les années 70. Et que justement à cette époque l’économie fonctionnait mieux.

 

Avec sa planification écologiste, Monsieur Mélenchon prétend relancer l’économie, mais cela c’est du socialisme qui a échoué ! Mais on ne saurait oublier, comme il s’en défend, que, toujours dans les années 60-70, le général de Gaulle et ses successeurs planifiaient et planifiaient encore. A tel point que le prix de l’essence était unique partout en France. Oui, en France, pas en union soviétique, que l’on soit à Paris ou à Guéret, le prix de l’essence était réglementé. Et çà marchait. Et bien Monsieur Mélenchon ne propose tout de même pas de revenir à cette époque. Il préconise simplement de ne pas laisser la corbeille décider aveuglément de tout. Mais qui a dit que la politique de la France ne se décidait pas à la corbeille ? Monsieur Mélenchon fait le choix de l’emploi contre la politique de la finance, ce n’est pas un choix de gauche, c’est simplement la sortie du tunnel pour notre pays et nos concitoyens. La bataille pour l’emploi demande que l’on se retrousse les manches avec de grands projets pour l’agriculture, l’énergie et l’économie de la mer. Cette relance ordonnée, créera des millions d’emplois et réduira les déficits sans augmenter les impôts par augmentation mécanique des rentrées fiscales.

 

Vous savez que beaucoup de réductions fiscales ne profitent qu’aux grands groupes du CAC 40 qui payent 50 fois moins d’impôts que les PME. Et bien Monsieur Mélenchon va s’attaquer à l’optimisation fiscale et supprimant vraiment les niches inutile. Comme il l’a dit lors du débat sur TF1, il va poursuivre les délinquants fiscaux et leur faire rendre l’argent volé. Et cela serait une politique étiquetée à gauche ? Non, c’est une politique d’intérêt national que vous pouvez approuver également.

 

Monsieur Mélenchon est quand même gonflé de reprendre une proposition de Monsieur Nicolas Sarkozy : l’impôt différentiel. La preuve qu’il est également pragmatique quand on sait qu’il s’agit ici ni plus ni moins que de faire comme les américains !

 

Oui mais quand même, Monsieur Mélenchon va isoler la France ? Ce serait mal le connaître que de le voir faire tomber notre pays dans un tel piège. Au contraire, il s’agit de proposer une autre Europe directement aux autres peuples et non pas seulement à leurs représentants. Et puis en cas d’échec des négociations, de sortir dans le bon ordre et en proposant des coopérations. La France est la seconde puissance économique de l’Europe, et sauf si l’Allemagne préférait tuer l’Europe que de sortir de son égoïsme. Le programme de Monsieur Mélenchon, c’est une France forte pour une Europe solidaire ! Assurément, il est aujourd’hui le seul capable d’empêcher la catastrophe annoncée de la continuation de la gauche molle qui a plongé notre pays dans la soumission aux seuls intérêts de l’Allemagne de Madame Merkel.

 

En plus, cette gauche molle est représentée aujourd’hui par Monsieur Macron. Peut-on confier les commandes du pays à une personne autant inexpérimentée ? Sa récente bourde au journal de France 2 où il a laissé entendre que la Guyane était une île m’a plus inquiété qu’elle ne m’a fait rire. La magistrature suprême exige un homme à la hauteur et comme a dit le Général « la véritable école du commandement est la culture générale »  

 

Les propositions de Monsieur Mélenchon pour la sécurité sociale, le RSI, ne vont-elles pas mettre la France en faillite ? Force est de constater que le RSI est déjà incapable de faire face convenablement à ses obligations et tue les petits artisans. Quand à la sécurité sociale, à quoi cela sert-il de payer des mutuelles ? Rembourser tout à 100% est possible car le taux de réversion des mutuelles est plus faible de celui de la Sécu. Là où les mutuelles comportent des frais de gestion et de dividendes pour certaines, la CPAM apporterait les économies d’échelle.

 

Monsieur Mélenchon serait de second Président de la République à sortir de l’OTAN. Alors que la gauche socialiste avait fait preuve d’un atlantisme surprenant, Mélenchon a compris que les bruits de bottes n’amènent rien de bon. Et que si nous devons discuter avec Monsieur Poutine, nous n’avons pas les mêmes intérêts que Monsieur Trump. Il est temps de sortir de ce « machin » Mélenchon veut déclarer la paix au monde, c’est l’intérêt de notre patrie.

 

Monsieur Mélenchon est au dessus des partis, et ça vaut aussi pour le parti communiste. Il suffit de voir la photo de la place de la République pour voir que c’est bien sous le drapeau de la France qu’il appelle à la construction d’une 6ème République. Le monde a changé et nos institutions doivent aussi changer. Il a l’intelligence de ne pas vouloir proposer « sa » constitution mais de convoquer une Assemblée constituante. Le Peuple de droite aura donc son mot à dire. Rendre le pouvoir au Peuple, et si on essayait Monsieur Mélenchon ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.