24: Il faut aller chercher le Pdt @EMacron2 à @Elysee via l'Art 68 de la constitution

Le MENSONGE D'ETAT du PR, Emmmanuel Macron, qui fait croire au Peuple de France que les charges sociales des entreprises sont trop élevées ALORS qu'elles sont incorporées dans les Prix de Vente et payées par les consommateurs à l'achat des marchandises, et augmenter les impôts pour leur accorder des subventions est incompatible avec les fonctions d'un Président de la Récuplique.

                            *MISE A JOUR AU: 04.11.2018

                   *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

Bonjour la France, Françaises, Français:

*Voici pourquoi je demande aux parlementaires la destitution du Président de la République, Emmanuel Macron, conformément à l'article 68 de la constitution.

"Ave Emmanuel Macron, Président de la Républque, morituri te salutant"!

En clair, cela signfie: "Salut Macron, les retraités en général, les malades Alzeimer, ALS, en dégénérescence "intellectuelle et mentale", les grabataires et ceux en fin de vie vous saluent, vous demandent d'avoir une pensée pour eux et de reconnaitre officiellement que:

"AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES SOCIALES".

*Celles ci,  incorporées dans les calculs des Prix de Revient et de Vente, sont payées à l'achat des marchandises, produits et services par les consommateurs. Les entreprise les reversent ensuite à l'Etat en faisant croire que ce sont elles qui les payent!

Cela étant, vous avez supprimé le CICE (20,4 milliards d'Euros) en le transformant en allègement pérenne de 6% DES COTISATIONS SOCIALES DES ENTREPRISES, lesquelles n'en payent AUCUNE, puisque, intégrées aux Prix de Vente, elles leur sont payées au préalable par les consommateurs qui achètent les marchandises, produits et services! 

Cet allègement pérenne est valable à compter du mois d'octobre 2019, soit sur une valeur estimée à 3,1 milliard pour 2019 par Bercy, valeur à laquelle s'ajoutent les CICE (Crédit Impôt Compétitivité Emploi), "subventions" accordées alors que les entreprises ne payent, je le rappelle, AUCUNE charge sociale!

*Cela signifie que vous allez "faire cadeau" de 20,4 milliards d'€uros (par an) aux entreprises avec autant de "manque à gagner" pour L'Etat France"! Démontrez le contraire au peuple de france et aux retraités que vous avez transformés en SUPPLETIFS DES EMPLOYEURS! Ce sont eux qui vont augmenter "le Net" de la paye des salariés! 

*Et vous, Monsieur le Président, vous savez parfaitement que les entreprises ne payent aucune charge sociale! Je vous rappelle qu'elles sont payées intégralement aux entreprises par les consommateurs à l'achat des marchandises!

*Députés, sénateurs, "Cherchez L'ARNAQUE FINANCIERE AUX CHARGES SOCIALES DES ENTREPRISES" est alors un jeu de gamins que VOUS, Parlementaires, êtes le mieux à même de DEVOILER AU GRAND JOUR!

*En augmentant la CSG des retraités pour augmenter le salaire net des salariés de manière alambiquée, Monsieur le Président, vous avez détourné et continuez de détourner le montant de la CSG de sa destination initiale, les caisses de la sécurité sociale, ce qui pourrait s'apparenter à un délit: Vous avez transformé les retraités en "Supplétifs des employeurs"  ad vitam aeternam, pour augmenter le salaire net des employés! 

Cette manière de procéder est ce qui pourrait être appelé un ABUS DE FAIBLESSE par personne ayant autorité sur les personnes vulnérables que sont les retraités atteints par l'âge, sans défense, grabataires, malades mentaux, ALS, Alzeimer, en fin de vie, etc, etc...!

"Qu'ils viennent me chercher" vous êtes vous exclamé, face aux députés de votre majorité "En marche" à la Maison de l'Amérique latine le mardi 24 juillet!

C'était au sujet de l'Affaire Benalla.

 

Alors, députés, de l'Assemblée nationale, sénateurs et sénatrices du Sénat, je vous demande d'aller chercher le Président Emmanuel Macron à l'Elysee via l'article 68 de la Constitution pour Mensonges économiques d'Etat ou tout autre motif à votre convenance incompatible avec la fonction du Président de la République en matière de GESTION et d'ECONOMIE vis à vis des Français dont il est le Président: 

C'est par ailleurs ce que j'ai demandé via les réseaux sociaux Facebook et Twitter et demande encore de faire à Monsieur Lionel Causse, député de la 2è circonscription de 40 230 St Vincent de Tyrosse, la mienne, (Landes), qui habite à St Martin de Seignanx (Landes).

*En outre et pour faire bonne mesure, je demande à Tous les Journalistes de France de se mettre d'accord entre eux, pour la France et les Français, de m'inviter à un ou des débats télévisés avec le Président Emmanuel Macron sur les thèmes suivants:

1- Les entreprises ne payent aucune charge sociale, contrairement à ce qu'il affirme!

2-  La CSG a été Créée en 1990 pour alimenter les caisses de la sécurité sociale en déficit par Michel Rocard, Premier Ministre de François Mitterrand. Depuis sa création, elle est reconnue de manière duale par la Cour de cassation, en 2001 et le Conseil d'état, depuis 2015, suivant les décisions de la Cour de Justice européenne, comme étant à la foi un IMPÔT et une COTISATION SOCIALE.

En clair, cele signifie que Emmanuel Macron, en obigeant les retraités à augmenter le "Net" de la feuille de paye des salariés, a failli à ses devoirs de garantie de la Constitution: Il ne peut, en aucun cas, obliger les retraités sans défense à participer à l'augmentaion des salaires en lieu et place des employeurs qui ne payent AUCUNE cotisation sociale!    

3- La BCE (Banque Centrale Européenne) est devenue LA PLANCHE A BILLETS DES BANQUES lobbies de Bruxelles, la Banque des Banques qui fabrique des billets de banque pour leur racheter les dettes d'Etat dans l'impossibilité de rembourser leurs dettes! Ainsi peuvent elles faire de la cavalerie en reprêtant ces billets aux Etats. 

Il est bon de savoir, en outre, que la BCE rachète à présent les dettes de certaines entreprises privées! 

*Le maintien de la Banque Centrale Européenne dans son fonctionnement approuvé par le Président de la République, Emmanuel Macron, est INCONSTITUTIONNEL, dans la mesure où AUCUN ARTICLE DE NOTRE CONSTITUTION ne précise et ne mentionne que l'Etat français (donc les contribuables) se porte garant financièrement du mauvais fonctionnement des banques françaises et européennes.

                              I--------------------------I

Cela étant, la provocation de Emmanuel Macron, de manière quelque peu arrogante, provocante et déplacée m'impose, compte tenu de la mauvaise organisation du prélèvement des recettes sociales et de la mauvaise organisation de la relance de l'éconpmis, ce dont il est responsable, de demander aux Parlementaires: députés et sénateurs, d'engager une procédure de destitution pour une tout autre affaire que celle de "l'Affaire Benalla, celle qui porte sur LES MENSONGES ET TROMPERIES D'ETAT, mensonges et tromperies économiques d'Etat en relation directe avec les recettes du financement social des Retraites, des Retraites complémentaires, de la Sécurité sociale, des Complémentaires santé, du Chômage, de la Viellesse, de la Dépendance, etc, etc...allant jusqu'à désigner les retraités comme Supplétifs des employeurs pour, avec une augmentation de 1,7 point de la CSG, augmenter le "Net" de la feuille de paye des salariés à la place des employeurs au prétexte de "solidarité intergénérationnelle": UN COMBLE!

Le Président de la République se croit en effet permis de MENTIR TROMPER ET ABUSER de la cédulité des Français en toute impunité en leur faisant croire que les entreprises ont des charges sociales trop élevées -alors que ce sont les consommateurs qui les payent- pour augmenter les impôts a seule fin de leur accorder des "subventions", ALORS qu'il sait pertinemment que les charges sociales des entreprises sont payées par les consommateurs à l'achat des marchandises, produits et services, y compris par les enfants qui achètent des bonbons, les chômeurs et les pauvres qui achètent leur pain quotidien.

1- Le Président de La République sait en effet que les entreprises incorporent toutes leurs charges sociales dans les calculs des Prix de Revient de manière comptablement légale que je ne critique pas mais que je signale simplement pour argumenter ma demande de manière irréfragable: Ces Prix de revient (prix de production), affectés d'un coefficient de "marge bénéficiaire", deviennent ensuite des Prix de Vente à la consommation payés par les 67 millions de consommateurs de France, non compris les étrangers, les visiteurs et les touristes!

2- Il a fait voter, en outre, une loi qui a consisté à augmenter la CSG des retraités pour augmenter le salaire net des salariés à la place des employeurs! De ce fait, les retraités sont devenus, "ad vitam aeternam", des SUPPLETIFS financiers des employeurs, qu'ils soient en bonne santé relative, déficients mentaux, malades grabataires et en fin de vie! Ceci est INADMISSIBLE et INTOLERABLE!

Je rappelle par ailleurs à ce sujet que la SG a été instituée en 1990 par Michel Rocard, Premier ministre de François Mitterrand, Président de la République, au bénéfice exclusif des caisses de la Sécurité sociale, déficitaire, et non pour être détournée, au prétexte de "la solidarité intergénérationnelle" pour augmenter "LeNet" de la feuille de paye des salariés à la place des employeurs qui ne payent AUCUNE charge sociale pour les retraites, Sécurité sociale et chômage.

Ce sont les 67 millions de consommateurs qui les payent au préalable aux entreprises, à l'achat des marchandises, puisque celles ci sont incorporées dans les Calculs des Prix de Revient et de vente! Les entreprises les reversent ensuite aux organismes chargés des recouvrement en faisant croire que ce sont elles qui les payent en criant "Au loup": Nos charges sont trop élevées! Il faut nos donner des subventions et des aides! 

3- Pour faire bonne et meilleure mesure, le Président Emmanuel Macron a fait supprimer l'impôt sur la fortune,

4- Il a fait supprimer la taxe sur les transactions financières.

Ce sont sans doute les raisons qui le font surnommer "Président des Riches"! 

5- Pour en conclure, la baisse et la suppression des charges sociales tant des salariés que des entreprises entraineront ipso facto une baisse des recettes sociales qu'il lui faudra compenser par des augmentations des taxes sur les carburants, le gaz, l'électricité, que sais je encore! 

Bref, de toutes mes explications et des FAITS INDENIABLES ET IRREFRAGABLES sus cités, il en ressort que Emmanuel Macron, Président de la République, commet PLUS que des fautes de gestion qui sont incompatibles avec les fonctions du Président de la République: Il a, entre autres charges, celle d'être EXEMPLAIRE et VERTUEUX dans l'administration de l'économie et du système social "à la française".

*Il commet des actes d'abus de pouvoir politiques et financiers par tromperie et mensonges qui sont incompatibles avec une bonne et saine gestion des deniers publics destinés à alimenter notre système social "à la française" et la relance de l'économie. 

Pour toutes ces raisons, je demande aux Parlementaires, députés, sénatrices et sénateurs d'ENGAGER LA PROCEDURE DE DESTITUTION de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française, de par l'article 68 de notre Constitution, dès la rentrée de septembre 2018.

Il est bien entendu que, pour faire le pendant de mes critiques et demande au député Lionel Causse d'engager la procédure de destitution du Président Emmanuel Macron, "JE PROPOSE L'ALTERNATIVE" de changer de politique économique par REMISE A PLAT DES RECETTES SOCIALES Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Allocations Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc... ainsi que pour la relance de l'économie par la baisse drastique des coûts de revient  totalement hors charges sociales et Hors Taxes à la production pour développer les exportations, faire baisser le chômage et revenir progressivement à l'équilibre de la balance commerciale.

Pour en savoir plus sur le sujet, ilsuffit de lire mes autres articles de blog Médiapart postés tous les jours sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter.  

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme, demeurant 2, Avenue Casteroun, 40 230, St Vincent de Tyrosse.

NB1: Pour la bonne forme, je précise que je suis officier de carrière à la retraite, Gaulliste, plus encarté pour garder mon indépendance d'esprit et que je ne postule à aucun poste électoral. 

NB2: Mes critiques ci dessus ont été précédées et suivies de propositions concrètes de solutions à adopter pour le financement pérenne "définitif" des financements sociaux et pour "la relance de l'économie" par la "Méthode du Révisionnisme économique". Elles se trouvent à lire en permanence sur les réseaux sociaux Tweeter et Facebook. Il suffit de saisie mon nom: Alain Saiche sur votre moteur de recherches ou sur votre iPhone.  

Annexe 1: Liste non exhaustive des destinataires:

-Le: 01.08.2018: M F de Rugy, Président de l'Assemblee nationale et G Larcher, Président du Sénat, ainsi qu'au député Lionel Causse, député La REM de la 2è circonscription de 40 230 St Vincent de Tyrosse pour demander d'engager la procédure de destitution dès la rentrée 2018: "Il faut aller chercher le Président E Macron à Elysee via l'article 68 de la constitution". Information Journalistes Francetele, FranceOtv, TV5MONDE, BFMTV, LCP, LCI, CNEWS.

-Le 02.08.2018: Mesdames et Messieurs les dirigeants des principaux partis politiques connus, dont les prétendants peu connus: François Asselineau, du parti  UPR Officiel, RafikSmati, du parti Objectif France et Didier Tauzin, du parti Rebâtir La France. + relances diverses.

-Ensuite: Monsieur Emmanuel Macron, Tous Médias, à l'occasion... 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.