Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1253 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 oct. 2012

*L'INVISIBLE GEÔLE*...La Suite...POINT N'ETAIT BESOIN DU PACTE "LOBBIES-BROTHERS" DE BRUXELLES DIT ARMAND DE FRANCEVILLE AUX ELU

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

                                     AVANT PROPOS.

 C'est bien avant la déclaration de Jacques Delors le 23 décembre 2 012 à la télévision, déclaration  par laquelle il jugeait nécessaire un changement de  traité européen, que cette tribune a été écrite. Celle ci n'en a, de la sorte, que plus de valeur politique. Lisons: 

                                        TRIBUNE.

 * "Point n'était besoin du *Pacte-Lobbies-Brothers* de Bruxelles" pour bien gérer financièrement La France, Notre France, la France de Tous les Français, avait dit et écrit Armand de Franceville à tous les Parlementaires de France et de L'Union €uropéenne.

 De plus, les décisions prises dernièrement par les technocrates de la Commission de Bruxelles pour "sauver" Chypre et l'€uro laissent songeurs sur les futures réactions qu'ils auront à prendre à l'avenir pour tenter de résoudre les autres problèmes qui ne sauraient manquer de se présenter.

En voici le rappel du pour quoi sur 9 (neuf) points:

        1)- Le budget 2 013 de Notre Pays, La France, qui a été adopté par Parlement à l'automne 2012 a été préparé sans qu'il soit besoin de ce *Pacte-Lobbies-Brothers* de Bruxelles signé en toute précipitation pour masquer les carences et les fautes des gouvernements successifs précédents.

           2)- Ce budget "de combat", présenté par Jean Marc Hayrault, est destiné à réduire le déficit, et la réduction du déficit a été étudiée judicieusement sans le *Pacte-Lobbies-Brothers* de Bruxelles.

           3)- Pour ces deux raisons uniquement, le *Pacte-Lobbies-Brothers* de Bruxelles aurait du être rejeté avec fracas, comme savent si bien le dire les avocats fiscalistes en toutes leurs lumières puisqu'il est démontré qu'il est totalement inutile.Vous en avez décidé autrement en "l'adoptant".

             Faudrait il en rester sur ces trois points?

                            "Que Nenni!"

 "Pensez à tout ce que ce *P.L.B*. (Pacte-Lobbies-Brothers) vous cache et vous a été dissimule", répète à nouveau Armand de Franceville! (Nom de plume) dans ses lettres ouvertes à consulter sur son blog Médiapart.

           4)- Rappelez vous la lettre ouverte à destination des 36 000 Maire de France ci jointe qui précise que le déficit maximum obligatoire à ne pas dépasser sous peine de sanctions financières est destiné non pas à mieux gérer, mais à prévoir l'arrivée des *Banques-Lobbies* dans les lourds Investissements d'Etats qui dépasseraient obligatoirement les 0,5% de déficit!

          5)- Rappelez vous les autres lettres ouvertes vous expliquant que la décision prise de racheter les dettes des pays en difficulté financière permettaient aux *Banques-Lobbies* de se recapitaliser "en douceur" avec l'argent des contribuables mis à leur disposition par la B.C.€., baffouant ainsi La Loi outrageusement!

         6)- En outre et ne céder en rien, allez vous continuer longtemps de supporter et tolérer l'interdiction faite à la B.C.€. de prêter l'argent des contribuables aux Etats sauf à passer par les *Banques-Lobbies* afin qu'elles puissent prélever leur dîme (ou la gabelle) au passage? En toute légalité?

         7)- Vous rendez vous compte que cette dîme (ou gabelle), appelons cela comme l'on voudra, alourdit considérablement le coût de l'argent des contribuables de France ou d'Europe que   la France, Notre pays, emprunte pour investir ou pour payer sa dette? En toute légalité?

         8)- Vous rendez vous compte que cette majoration du coût différentiel de l'argent des contribuables que l'Etat emprunte nuit à la compétitivité de nos produits, puisqu'elle majore d'autant le prix des produits finis? En toute légalité?

         Au fait, qui pourrait dire, en cette Assemblée, à combien se monte, en pourcentage, cette commission ("dîme" ou "gabelle")? Pour être plus précis, lorsque l'Etat France emprunte, par exemple *cent milliards*, combien les *Banques-Lobbies* récupèrent elles au passage? Si c'est par exemple à 0,5%, cela ferait...Une certaine somme...Bof... En millions, ça fait combien?... En toute légalité?

          9)- Quant aux experts qui vous disent que le coût du travail est trop élevé, sur quels critères sérieux se basent ils? Sur le coût du travail des *Banques-Lobbies* répercuté sur le prix des produits finis? Sur le coût de leur travail répercuté "forfaitairement" ou arbitrairement en moyenne sur tous les produits finis en général?

 Certes il vous a été  dit qu'il fallait sauver les banques!

Mais les Banques ont déjà été recapitalisées!

Qu'elles arrêtent de faire de la cavalerie!

Afin de vous influencer pour que vous votiez "oui ", l'appel à la solidarité politique vous a été lancé, mais la solidarité politique, dans certains cas ne cache-t-elle pas la solidarité dans le triste reflet de cacher la vérité aux Français?

 La solidarité, dans certains cas, doit être proscrite et rejetée, ne serait-ce que par conscience morale en politique et par respect de la morale tout court, exemple que chacun doit donner aux jeunes de France et dont est redevable tout élu envers ses électeurs et envers la France dont l'écharpe tricolore qu'il porte dans toutes les cérémonies est le symbole!

 Alors et pour provisoirement en rester là et arriver à connaitre la vérité sur la véritable situation financière de Notre Pays, La France,Notre France, La France de Tous les Français, la seule chose à faire est de demander de renégocier ce pacte destiné à masquer les incompétences et les fautes passées et prévu pour duper les candides et les crédules pour le plus grand bénéfice des *Banques-Lobbies*. 

 C'est à ce prix, le prix de la suppression de la *Loi-Lobbies* qui interdit de prêter directement aux Etats, ainsi que  dans la justice sociale que le redressement de la France et de l'€urope du futur se feront.

 Bien sûr, d'autres accords verront le jour, dont l'un déjà en préparation pour sortir les Investissements du calcul des déficits plafonnés à 0,5% du déficit de ce qui est appelé: *Règle d'Or*. Attendons la pour voir venir.

 Et que les *Lobbies-brothers* et les technocrates de Bruxelles arrêtent de prendre les Français pour des imbéciles.

 Le reste devrait suivre.

 Armand de Franceville, Nom de Plume,

 Alain Saiche, Nom Patronyme.

 P.S. les motivations de mes interventions sont explicitées dans mes lettres ouvertes qui peuvent être consultées en se connectant par internet:

 Soit sur 1)- L'Invisible Geôle,

 Soit sur 2)- Alain Saiche.

 Merci de penser à cliquer sur les fichiers attachés joints ci après.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes
Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès
Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves