Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1253 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 sept. 2013

Campagne pour un pacte d'honneur patriotique politique sur le fonctionnement de la BCE.

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

                         *AUJOURD'HUI: 03.05.2015.

Bonjour Toulemonde, Bonjour La france, Bonjour L'€urope.

Notre Pays, La France, perd 6,5 millions par milliard emprunté aux banques lobbies "de Bruxelles", 6,5 millions qu'elle n'aurait pas à débourser si elle empruntait directement chaque milliard à la BC€.

Ces banques lobbies empruntentent en effet à cette même BC€ au taux de 0,O5% pour les "refinancer" au taux de 0,7% aux Etats, soit en faisant quatorze fois la culbute! Pour être plus clair, elles rentabilisent leurs emprunts à un taux de marge de treize fois supérieur aux sommes qu'elles "perdent" en remboursant leurs aggios! OUI, VOUS AVEZ BIEN LU! Treize fois!  Faites le calcul vous même:

J'emprunte (banque lobbie) 1 milliard à la BC€ au taux de 0,O5% et je dois rembourser: 1€ x 1 000 000 000 + ( 1 000 000 000 x 0,05% ) = 1 000 000 000 + 500 000 = 1 000 500 000 €

Je prête (banque lobbie) 1 000 000 000 à La France à un taux de 0,7 % et La France me rembourse: 1€ x 1 000 000 000 + (1 000 000 000 x 0,7 %) = 1 000 0000 000 + 7 000 000 = 1 007 000 000 €. 

Je gagne (la banque lobbie) donc: 1 007 000 000 - 1 000 500 000 = 6 500 000 €  par milliard emprunté.

*LA FRANCE EST DANS UNE SITUATION CATASTROPHIQUE, a déclaré Pierre Gattaz, patron du MEDEF, aux médias, très certainement après avoir pris connaissance de  mes écrits. Et il a bien raison de tenir ce langage de la vérité...

*CAMPAGNE POUR UN "PACTE D'HONNEUR" PATRIOTIQUE.

Les résultats du dernier sommet du 20 décembre 2014, avec le "déblocage de 315 milliards d'€uros pour des investissements à abonder par les Etats ne changera RIEN à la croissance: Cela maintiendra tout au plus les illusions habituelles et les échecs tout aussi habituels! A même politique, mêmes résultats: Augmentation des impôts et augmentation du chômage. TOUT est donc à remettre à plat dans le domaine des emprunts d'Etats et dans ceux du financement des grands investissements. 

L'échec "diplomatique"subi par Manuel Valls à Berlin sur "la relance"auprès de la Chancelière allemande Mme Angela Merkel, le 22.09.2014 ne pouvait surprendre personne et impose à Tous les partis politiques de faire front commun contre l'organisation actuelle de la BC€.

*Le courage politique est celui de savoir donner sa vie pour La Patrie, non de vivre dans le lucre et le mensonge.

Le mot Pacte devenu à la mode, sauce politique, m'a insufflé l'idée de demander à TOUS les hommes et à TOUTES les femmes politiques, élus à l'élection €uropéenne du 25 mai 2014, à créer un "Pacte d'Honneur" patriotique qui devrait être caractérisé par: L'amour de son prochain, le respect des règles élémentaires du savoir vivre et la probité intellectuelle et morale qui devraient être communes à tout homme et toute femme d'honneur appelé(e) à  gérer les Affaires du Pays et à représenter son Pays, La France au sein de L'Union €uropéenne et dans le monde.

*Je leur demande donc:

1) De s'engager à remettre de l'ordre dans le domaine du financement des emprunts d'Etats pour qu'ils puissent se faire directement auprès de la BC€ et de revoir le pacte €uropéen de "stabilité budgétaire" pour supprimer l'obligation de ne pas dépasser  0,50 % du PIB pour les investissements sous peine de sanction. Cela pénalise en effet pour les investissements d'Etat et des Collectivités AU BENEFICE DU PARTENARIAT-PUBLIC-PRIVE (PPP).

*C'est d'ailleurs pour aller en ce sens que j'ai déposé une pétition à la Commission des pétitions de Bruxelles, le 25.10.2012, pour faire "dire et juger" que l'article qui interdit à la BC€ de prêter aux Etats est inconstitutionnel, car aucun article de la constitution de Mon Pays, (le nôtre), La France, ne prévoit que Mes impôts (les nôtres) servent de matelas financier aux banques lobbies "de Bruxelles", y compris pour faire de la "cavalerie". Reconnue recevable, ma pétition est toujours à l'étude, avec une première donnée qui précise qu'il faudrait revoir le traité... Attendons donc la suite...

2) De s'engager patriotiquement en ce sens et à s'unir pour la durée du combat contre l'adversaire commun, le monde de la finance maléfique, qui a mis Notre économie à plat et a conduit à un taux de chômage insoutenable.

3) D'adhérer virtuellement et intellectuellement à ce "PACTE D'HONNEUR" PATRIOTIQUE en faisant L'Union Patriotique autour de François Hollande, Président de La République Française, élu démocratiquement en 2012, POUR LA DUREE DU COMBAT à mener contre "le monde de la mauvaise finance" sur les points ci avant définis, avec autorisation de le rompre après la victoire pour continuer à s'entretuer ensuite pour la future élection présidentielle de 2017. Si cela semble toujours bon, ce sera pour le plus grand plaisir des électeurs qui auront plaisir à écouter les blablas des uns et des autres au cours de la campagne électorale présidentielle de 2017.

4) Vous trouverez par ailleurs, en fichiers joints, une idée maitresse actuellement en cours d'examen à Bruxelles et que, TOUS UNIS, ils pourraient développer, ENSEMBLE, au nom de La France, en s'appuyant sur l'inconstitutionnalité des textes. A eux de la mettre en forme de manière collective.

                              TRIBUNE ELECTEURS:

*Le dimanche 25 mai 2014, vous avez choisi vos candidats, QUELS Q'UETAIENT LEURS  PARTIS POLITIQUES.

*Il reste à présent à les unir sur au moins un point: Celui qui fera plier les technocrates de Bruxelles et de faire déclarer inconstitutionnels les textes qui interdisent à la BC€ de prêter directement aux Etats et leur imposent de passer par l'intermédiaure des banques lobbies "de Bruxelles".

*Les emprunts pour les investissements seront alors "moins chers" et la relance de l'économie se fera normalement de manière progressive. Rien ne pourra se faire d'un jour à l'autre, mais l'Espoir sera là, et notre jeunesse, alors, ira vers son avenir en sachant quelle direction prendre:

          *Celle de l'exemple à donner à la jeunesse qui lui succèdera.

*Alors, et alors seulement, Notre Pays, La France,retrouvera le rayonnement et la grandeur qu'elle avait du temps du Général De Gaulle.

         Armand de Franceville, Nom de Plume,

             Alain Saiche, Nom Patronyme.

PS: Cliquer sur "fichiers attachés" est sans risque. Alors, Cliquez, lisez et agissez ensemble pour le bien du redressement financier de La France.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz
Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès