19-La manipulation des données & LE VIOL ECONOMIQUE des 67 millions de consommateurs

Bonjour M. le Pdt: Les Retraités en fin de vie, Grabataires, Déficients mentaux, Malades Alzeimer et ALS, etc, etc... vous prient d'avoir une pensée pour eux, de quitter votre cordon de sécurité au cours de vos déplacements et de venir sans crainte leur rendre visite au lever, au moment des repas et au coucher. Vous n'avez RIEN à craindre d'eux: Ils sont sans défense.

19-        *Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'U€* 

                             MISE A JOUR AU: 17.2019.2019

                                             Préambule.

Avec le #LogicielDéconomieBleuBlancRouge que le Président Emmanuel Macron m'a demandé de lui vendre le 21 Août 2018, la réforme du financement des Retraites, Sécurité sociale, Chômage, Dépendance seraient éffectives pour être applicables au 1 janvier 2021, contrairement à celle qui est proposée sur 25 ans.

Les régimes spéciaux resteraient inchangés et seraient pérennisés de par leurs financements, y compris celles dites "pour nos enfants" par tous les candidats... à l'échec,... fiers de leur expérience passée...

 

Le "Menticide", en langage psychologique, est un lavage de cerveau.

Bonjour Monsieur le Président Emmanuel Macron: 

*Votre menticide économique et social ne dûrera pas pendant tout votre quinquennat envers les 67 millions de consommateurs et les 47 millions d'électeurs. 

*Vous n'arriverez jamais à faire croire que les vessies élyséennes sont les lanternes de La France.

   

*ARCHIVES GRAND DEBAT NATIONAL 2019 toujours d'actualité.

Financiers et chefs d'entreprises, n'oubliez surtout pas que les "charges" cotisations sociales des entreprises PAYÉES PAR LES CONSOMMATEURS à l'achat des marchandises et reversées par vous au Fisc tout en conservant les bénéfices liés à la "marge bénéficiaire" SONT DES TAXES, et ne peuvent EN AUCUN CAS ÊTRE CONSIDÉRÉES PAR VOUS COMME DES INVESTISSEMENTS! Vous n'avez pas à faire croire le contraire à qui que ce soit!

 

                *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

Le 13 février 2019, j'ai demandé à Monsieur Lionel Causse, député de la 2è circonscription des landes (40 230, St Vindent de Tyrosse), officiellement,  par cet article de blog, de faire diligenter, par Madame Yaël Braun-Pivet, Présidente de la Commission des lois à l'Assemblée nationale, à Monsieur Richard Ferrand, Président de l'Assemblée nationale, et à Monsieur Gérard Larcher, Président du Sénat, et Monsieur Philippe Bas, Président de la Commission au Sénat, d'ouvrir une enquête parlementaire pour les raisons suivantes:

1-"Pour quelles raisons cachées tous les députés et tous les sénateurs mentent ils au Peuple de France en prétendant que les entreprises payent des charges sociales, alors  que ce sont tous les consommateurs, quel que soit leur âge, qui les payent aux vendeurs à l'achat des marchandises? (Les charges sociales des entreprises sont en effet incorporées dans les Calculs des Prix de Revient (coûts de production) et  de vente, payées par les consommateurs à l'achat des marchandises).

2-"Pour quelles raisons, sachant que les entreprises ne payent aucune charge sociale, puisque ce sont les consommateurs de tous âges qui les payent à l'achat des marchandises, pour quelles raisons cachées augmentent ils les impôts et taxes diverses dont dernièrement l'augmentation de la CSG pour les retraités, afin de donner des subventions aux entreprises pour leur permettre se s'enrichir alors que le Peuple de France s'appauvrit au point de manifester son mécontentement dans la rue pour demander une AUGMENTATION DU POUVOIR D'ACHAT?

Alain Saiche, 2 Avenue Casteroun 40 230, St Vincent de Tyrosse. 

VOICI MES ARCHIVES A CONSULTER TRÈS ATTENTIVEMENT.

              GRAND DÉBAT NATIONAL 2019

Bonjour Françaises, Français, dont Monsieur Emmanuel Macron, Président de La République 

LES CAISSES DE L'ÉTAT SONT VIDES ET PLEINES DE TROUS!

                                 Voyons pourquoi:

 


AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES-COTISATIONS SOCIALES Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Vieillesse, Dépendance, etc, etc...

1-Ce sont les consommateurs qui les payent aux entreprises à l'achat des marchandisescar elles sont incluses dans les Prix de Revient appelés "coûts de production",

2- Les entreprises, après les avoir perçues,  les reversent ensuite aux organismes chargés des recouvrements.  

3- Les hommes et les femmes politiques font ensuite croire à la population que ce sont les entreprises qui les payent, et augmentent les impôts et taxes pour leur accorder ("donner") des subventions.

Ce faisant, les hommes politiques se mettent EN ÉTAT DE SUPÉRIORITÉ: "Les charges des entreprises sont trop lourdes! "Le coût des salaites est trop élevé! "Les entreprises ne peuvent embaucher! "Il faut leur baisser les charges... augmenter les impôts et taxes diverses... et leur accorder des subventions"!

Les salariés et la population, mis EN ÉTAT D'INFÉRIORITÉ, subissent alors des pressions telles que la colère ne peut aller qu'en se développant. Ainsi va La France de LA LIBERTÉ, de L'ÉGALITÉ et de la FRATERNITÉ. 

4- C'EST CE QUE J'APPELLE LE VIOL ÉCONOMIQUE DES CONSOMMATEURS, 24h/24 et 365j/365, PAR L'ARNAQUE AUX "CHARGES" COTISATIONS SOCIALES DES ENTREPRISES":

*En effet, si les consommateurs payent les charges-cotisations sociales aux entreprises à l'achat des marchandises, "à l'insu de leur plein gré", puisqu'ils sont censés savoir qu'elles sont comprises dans les Prix de Revient et de Vente, IL EST FAUX DE PRÉTENDRE QUE LES ENTREPRISES PAYENT DES CHARGES SOCIALES TROP ÉLEVÉES, puiqu'elles sont payées par les consommateurs, et d'augmenter les impôts pour leur "DONNER" DES SUBVENTIONS" EN PLUS!

5- QUANT À L'AUGMENTATION DE LA CSG SUR LES RETRAITÉ SANS DÉFENSE, malades, grabataires, Alzeimer, n'en parlons pas, elle ne se comprend pas!

C'est ce que je vais vous expliquer plus loin.

Alain Saiche, 2 Avenue Casteroun, 40 230, St Vincent de Tyrosse.


  

LA SITUATION FINANCIÈRE EST PIRE QUE CE QUI VOUS EST DIT: AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES SOCIALES pour le financement des Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc.. Pour ce faire, les entreprises les incorporent dans les Calculs des Prix de Revient et de vente.

Je précise d'entrée que je ne critique pas ce procédé comptable et LÉGAL: Je signale tout simplement que, SI LES ENTREPRISES NE PAYENT AUCUNE "CHARGE-COTISATION SOCIALE"  IL EST À SE DEMANDER POURQUOI LES HOMMES ET LES FEMMES POLITIQUES FONT CROIRE QU'ELLES EN PAYENT POUR LEUR ACCORDER DES SUBVENTIONS, AUGMENTENT LES IMÔTS ET TAXES POUR CE FAIRE TOUT EN APPAUVVRISSANT LE PEUPLE DE FRANCE!

* Il est bien entendu que mes critiques qui se veulent destructrices du système actuel, sont suivies de la solution idéale pour tous que je demande de lire au Point N°2, 3 et 4 de mon article. Après lecture,   VOUS AUREZ 2 QUESTIONS À VOUS POSER: 


1- POUR QUELLES RAISONS INAVOUÉES  les élus prétendent ils que les "charges" des entreprises sont trop élevées ALORS QU'ELLES N'EN PAYENT PAS ET AUGMENTENT LES IMPÔTS ET TAXES POUR LEUR ACCORDER DES SUBVENTIONS", TOUJOURS EN PURE PERTE?  

2 - POURQUOI NE PAS METTRE EN OEUVRE LA "MÉTHODE DE GESTION PAR LE RÉVISIONNISME ÉCONOMIQUE de M Alain Saiche pour FAIRE BAISSER LES COÛS DE PRODUCTION, RELANCER LES EXPRTATIONS DE MANIÈRE CONFORME AU CODE DU COMMERCE ET NATIONALISER LES RECETTES SOCIALES  Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Vieillesse, Dépendance, etc, etc.., pour assurer leur pérennité par la transparence la plus totale?

*C'est ce que je vais vous expliquer ci après.


 

                      Parlons à présent Economie.

*LA RELANCE DE L'ÉCONOMIE SE FERA PAR LA REMISE A PLAT DU FINANCEMENT DES RECETTES SOCIALES POUR AMÉLIORER LA COMPÉTITIVITÉ À L'EXPORT, CAR CE SONT LES CARNETS DE COMMANDES QUI CRÉENT DES EMPLOIS, et les carnets de commandes supérieures aux capacités de production qui créent des emplois supplémentaires pour honorer les commandes en temps et en heure. Par Alain Saiche 2, Avenue Casteroun, 40 230, St Vincent de Tyrosse. 

 

*IL FAUT ORGANISER DE GRANDS DÉBATS PUBLICS  SUR UN SEUL THÈME, CELUI DE LA GESTION PAR "LA MÉTHODE DU RÉVISIONNISME ÉCONOMIQUE"  POUR ARRIVER À LA BAISSE DRASTIQUE DES COÛTS DE PRODUCTION POUR L'EXPORTATION ET en même temps NATIONALISER LES RECETTES SOCIALES Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc..

 

Au bout de combien de morts prendrez vous conscience que les violences financières telles que vous pouvez lez pratiquer actuellement avec, par exemple non exaustif, l'augmentation de la CSG des retraités pour augmenter le "Net" de la feuille de paye des salariés du privé et le gel des salaires, l'augmentation du Gas oil, etc...sont responsables des manifestations qui ont déclenché le mécontentement général d'un majorité très importande de la population?  Il y a déjà eu 10 morts à déplorer et plus de 1 000 blessés! 

 

*AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES-COTISATIONS SOCIALES!

Ce sont d'abord les consommateurs -y compris les enfants qui achètent leurs bonsbons- qui les payent d'abord aux entreprises à l'achat des marchandises: Les entreprises les reversent ensuite aux organismes chargés de leurs recouvrements.

La plus grande des violences financières de TOUS les Présidents de la République, des Gouvernements, des députés et des sénateurs est de faire croire aux Français -à la population- que ce sont les entreprises qui les payent, de dire qu'elles sont "trop élevées" et d'augmenter les impôts et charges "diverses" afin d'accorder des ce qui est appelé "aides aux entreprises" sous forme de subventions... ALORS que les entreprises, comme précédemment expliqué, ne payent RIEN pour les Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, vieillesse, Dépendance, etc, etc...Allez chercher "pourquoi"!

  C'est ce qui est appelé "L'ARNAQUE AUX CHARGES-COTISATIONS SOCIALES DES ENTREPRISES", LA PLUS GRANDE ESCROQUERIE INTELLECTUELLE ET FINANCIÈRE DE TOUS LES TEMPS qui se traduit, dans ses excès, par LA PLUS GRANDE VIOLENCE FINANCIERE UNIVERSELLE qui mène à la "révolte" de la population appauvrie qui n'y peut mais!

Cet article tient compte du discours du 10 novembre 2018 de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, discours par lequel il reconnait en infinitésimale partie son erreur sur l'augmentation de la CSG en la supprimant aux retraités gagnant 2 000 € de retaite par mois, en tenant un discours alambiqué que ferait un serpent à LANGUE DE BOA CONSTRICTOR A TÊTE DE MULE.

Il a pour but de dénoncer publiquement Les Violences financières, Le Viol économique et financier des consommateurs de France et l'abus de faiblesse sur les retraités grabataires et en fin de vie avec l'augmentation de la CSG par L'Arnaque aux charges sociales des entreprises et de se poser la question suivante: Le détournement de l'augmentation de la CSG dans le but avoué d'augmenter le "Net" de la feuille de paye est il légal?

Il comprend 6 Points:

1- Bonjour La France, Françaises, Français, lettre ouverte au Président de la République,

2- Il faut remettre à plat les financements sociaux,

3- Comment assurer la relance des exportations par la création d'une TVA sociale?

4- Il faut organiser de grands débats!

5- L'Augmentation de la CSG: Rappel à M Laurent Fabius, Président du Conseil constitutionnel,

6- Conclusion.

                                    I-------------------------I

                      Bonjour La France, Françaises, Français,

Lettre ouverte adressée par Facebook et Tweetter à: Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, Palais de l'Elysee, Paris. 

Objet: L'augmentation de la CSG des retraités ne peut il être retenu et assimuilé comme étant un ABUS DE FAIBLESSE?

Monsieur le Président,

Depuis votre prise de fonction , le 14 mai 2017, je vous ai fait savoir, par les réseaux Twitter et Facebook que:

1- Les entreprises ne payaient AUCUNE charge-cotisation sociale, dans la mesure où CE SONT LES CONSOMMATEURS QUI LES LEUR PAYENT préalablement en achetant les marchandises!

2- JE NE CRITIQUE PAS CE FAIT qui est comptablement et juridiquement légal, tout en vous précisant qu'il est logique que les entreprises se fassent rembourser leurs investissements en faisant des bénéfices, "fruit du travail du capital" pour pérenniser leur entreprise, créer des emplois autant que de besoin et vivre dignement avec leurs famille.

*Or les "charges"-cotisations sociales des entreprises ne sont pas des investissements! Ce sont des cotisations sociales, qui plus est, leur sont payées au préalable par les consommateurs à l'achat des marchandises et les entreprises les reversent ensuite à l'Etat!

3- Ce que je  critique est la suite que vous leur donnez en clamant urbi et orbi: "Les charges sociales des entreprises sont trop élevées, IL FAUT les leur baisser et  LEUR ACCORDER DES SUBVENTIONS!

4- Si les consommateurs payent les charges des entreprises aux entreprises, il est FAUX de dire que leurs charges-cotisations sociales sont trop élevées, puisqu'elles se les font payer au préalable par les cosommateurs à l'achat des marchandises! 

Cela étant, il en découle de manière irréfutable que les entreprises ne payent aucune charge-cotisation sociale pour les Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Vieillesse, Dépendance, etc, etc...

5- Puisque les entreprises ne payent AUCUNE charge-cotisation sociale, IL EST donc ILLEGAL et indigne de la fonction présidentielle de mentir aux Français en leur faisant croire que les entreprises payent des charges-cotisations sociales et d'augmenter les impôts et taxes diverses pour leur accorder des SUBVENTIONS!  

6- C'est ce que j'appelle: LE VIOL ÉCONOMIQUE DES CONSOMMATEURS par L'ARNAQUE AUX CHARGES-COTISATIONS SOCIALES DES ENTREPRISES, d'autant plus que les prix ne baissent JAMAIS, ne font qu'augmenter de manière exponentielle pour AUGMENTER LES DIVIDENDES DES ACTIONNAIRES!

                                     I-------------------------I

                                            *Point N°2*

                  *Il faut remettre à plat les financements sociaux:

Il y a donc lieu de REMETTRE A PLAT le mode de financement des recettes sociales par LA METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE!

Le Révisionnisme économique, en sa définition, désigne l'attitude critique  de ceux qui remettent en cause, de manière rationnelle, les fondements d'une doctrine, d'une loi, d'un jugement, d'une opinion couramment admise en histoire ou même de faits établs.

Des explications qui ont précédé, je critique les faits de manière rationnelle en remettant en cause les faits établis qui lèsent financièrement les consommateurs de France par L'Arnaque aux charges-cotisations sociales des entreprises entretenue de manière éhontée par le Président de la République, les ministres du Gouvernement Edouard Philippe, TOUS les députés de l'Assemblée nationale ainsi que TOUS les dénateurs au Sénat:"AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES-COTISATIONS SOCIALES!  Ce sont les consommateurs qui les payentaux entreprises à l'achat des marchandises et les entreprises les reversent ensuite aux organismes chargés des recouvrements!

Mes critiques, bien entendu, se terminent par une proposiation rationnelle compréhensible par M et Mme "Toulemonde" sachant oh combien que le Président de la République, le premier Ministre et son gouvernement ainsi que TOUS les parlementaires, députés et sénateurs sont des réfractaires qui n'aiment pas les bonnes tréformes financières tout en prétextant, allez savoir "POURQUOI", que les Français n'aiment pas les réformes!

Car les Français aiment les réformes: LES BONNES!

                                       I------------------------I

                                              *Point N°3*

*Comment assurer la relance des exportation par la création d'une TVA SOCIALE?

La manère de réformer le financement des dépenses sociales Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, est de les chiffer très exactement pour les pérenniser. 

Pour ce faire, puisqu'il est dit que les charges sociales des entreprises qui sont payées "à l'insu de leur plein gré" par les consommateurs sont trop élevées et nuisent à la compétitivité pour l'exportation, retirons les Toutes des "charges sociales" des entreprises pour les transférer sur ce qui pourrait être appelé TVA SOCIALE qui seraient payées cette fois, OFFICIELLEMENT par les consommateurs. 

L'opération serait blanche pour les consommateurs et les prix locaux, régionaux et nationaux resteraient les mêmes, voire pourraient baisser quelque peu en fonction de la concurrence.

Les avantages de ces transferts seraient les suivants:

1- Les prix de revient (coûts de production) baisseraient obligatoirement d'autant!

2- Nos entreprises deviendraient les plus compétitives,

3- Les carnets de commandes se rempliraient,

4- La confiance reviendrait,

5- Les investissements reprendraient,

6- Des emplois seraient créés pour satisfaire les commandes clients en temps et en heure, sans ppour cela atteindre le plein emploi du fait de la démographie,

7- Le Taux de chômage baisserait agréablement,

8- La balance des paiements reytrouverait son équilibre dans un premier temps pour devenir excédentaire par la suite,

9- LA PAIX SOCIALE serait de retour grâce à LA JUSTICE SOCIALE dans la plus grande transparence: "Toulemonde" partociperait et saurait qui paye quoi et pourquoi. 

 

Cette TVA SOCIALE serait collectée par les commerçants, tout comme la TVA et figurerait, de manière transparente sur les factures et tickets de caisse, par exemple comme suit:

*Prix Hors Taxe:                         Tant:            €

*TVA Tant % :                            Tant:            €

*TVA SOCIALE Tant %:           Tant:            €

                                     Total:     Tant:       €€€   

Ainsi, dans la plus grande transparence et avec l'approbation de "Toulemonde", les financements sociaux NATIONALISES seraient pérennisés, pour l'Avenir de nos enfants, comme aiment à le dire les hommes et femmes politiques fiers de tous leurs échecs!

Bien entendu, et en même temps, un impôt social serait créé pour les entreprises qui n'ont JAMAIS RIEN payé. Cet impôt social serait distinct de l'impôt sur les bénéfices: Toutes les parties prenantes doivent participer aux financement sociaux: 

1- Les salariés par retenues sur les salaires, "Fruit" de leur travail et qui payent, en plus, l'impôt sur le revenu,

2- Les consommateurs, par la TVA SOCIALE, de manière transparente souhaitée par TOUS et qui payent, en plus, l'impôt sur le revenu, 

3- LES ENTREPRISES PAR UN IMPÔT SOCIAL à négocier entre les partenaires sociaux "en même temps" que de grands débats au Parlement.

                                      I------------------------I

                                             *Point N°4*

                         *Il faut organiser de grands débats:

C'est de manière pédagogique que la remise à plat des financements sociaux serait organisée et mise en oeuvre à l'issue de grands débats publics  dans le premier semestre 2019 pour mêtre mise en application au 1er janvier 2020 sans augmentation d'impôts.

Le but de ces grands débats sera de définir: 

-*QUI paye QUOI , pourquoi , COMMENT  et COMBIEN actuellement?

Puisque les entreprises qui ne payaient RIEN, elles auront un IMPÔT SOCIAL distinct de l'impôt sur les bénéfices à payer à présent, 

-"QUI va payer QUOI, pourquoi, COMMENT et COMBIEN. 

Pourraient participer à ces débats publics:

1- Des représentants du Gouvernement, 

2- Des fonctionnaires du fisc,

3- Les partenaires sociaux: Syndicats patronaux et de salariés,

4- Des représentants des partis politiques, 

5- Des représentants d'associations de consommateurs,

6- Des économistes, philosophes, politologues, sociologues, etc...

7- Divers, liste non exhaustive...

                                      I-------------------------I

                                             *Point N°5*

                    *Augmentation de la CSG pour les retraités

     *Rappel à M Laurent Fabius, Président du Conseil constitutionnel*

Le 04 octobre 2018, j'ai demandé à Monsieur Laurent Fabius, Président du Conseil constitutionnel, à titre de RAPPEL, de reconnaitre comme inconstitutionnelle la loi de finances 2017 pour application au 1er janvier 2018, laquelle oblige les retraités à augmenter le salaire "Net" des salariés à la place des employeurs et de vous poser la question au cours de votre visite au Conseil constitutionnel pour les 60 ans de la Constitution, après vous être rendu sur la tombe du Général De Gaulle.

 

"-Ne pensez vous pas avoir commis un ABUS DE FAIBLESSE SUR PERSONNES VULNERABLES que sont les retraités "en bonne santé relative", les déficients mentaux, les malades Alzeimer, ALS, grabataires et en fin de vie, en augmentant leur CSG "Ad vitam aeternam" et en la détournant de sa destination initiale, les caisses de la Sécurité sociale, "pour augmenter le salaire net des salariés à la place des employeurs"? 

*Par corollaire, ce sont les salariés, en payant les cotisations retraites pour les retraités, qui alimentent eux mêmes  leur salaire "Net" à la place de leur employeur! En devenant retraités à leur tour, ils participeront à l'augmentation du salaire "Net" de leurs anciens camarades de travait! UN COMBLE pour la 5è République! 

Comble de votre mépris pour le Peuple, le 4 octobre 2018, lorsque vous avez osé vous recueillir sur la tombe du Général de Gaulle, créateur de le Sécurité sociale, en 1945 et, à l'issue, critiquer publiquement les Français qui vous manifestaient leur mécontentement sur la gestion des dépenses sociales!

 

"La loi de finances 1990 pour application au 1er janvier 1991, précise que la CSG a pour unique destination la caisse de Sécurité sociale"!

Elle ne prévoit aucunement que les salariés cotisent pour payer les retraites de leurs ainés, lesquels se voient augmenter leur CSG pour en "ristourner une partie", de manière alambiquée, pour augmenter leur salaire net par suppression de leurs cotisations Sécurité sociale et Chômage.

C'est le monde à l'envers: Les retraités sont imposés pour payer les cotisations Sécurité sociale et Chômage à la place des travailleurs qui cotisent pour payer les retraites de leurs ainés afin que ceux ci puissent, en retour, augmenter leur salaire "Net" au prétexte de l'AUGMENTATION DU POUVOIR D'ACHAT des salariés! 

Bien entendu, les financiers, qui voient leurs cotisations sociales supprimées en tout ou partie, voient EUX, leurs bénéfices augmenter, car, chacun l'aura remarqué, les prix n'ont pas baissé et la suppression de leurs taxes a augmenté leurs bénéfices d'autant.

*LA REDUCTION DES CHARGES DES ENTREPRISES SERA DE L'ORDRE DE 20 MILLIARDS € pour l'année 2019!

  
*En conclusion, si un pouvoir d'achat a augmenté, c'est bien celui des financiers qui, en outre, se voient supprimer l'impôt sur la fortune et la taxe sur les transactions financières.

*Bien entendu, "les riches", du haut de leur piédestal de Fortune, ne vous ont même pas dit un "Merci officiel", Monsieur le Président de la République! Et pourtant, avec votre Gouvernement, vous clamez "Urbi et Orbi":

"J'ai augmenté le Pouvoir d'Achat des salariés du Privé", ce à quoi je vous réponds:

-" Vous avez appauvri les retraités toutes catégories, Grabataires, Déficients mentaux, ALS, Alzeimer et EN FIN DE VIE, lesquels vous disent:

-"Ave Macron, morituri te salutant"!

*En clair: -"Salut Macron, ceux qui vont mourir te saluent"..., vous demandent d'avoir une pensée pour eux et de vous racheter en mettant en application "LA REGLE D'OR EN GESTION PAR LA METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE" Alain Saiche mise tous les jours en explication sur les réseaux sociaux Facebook et Tweetter.   

Alain Saiche, 2, Avenue Casteroun, 40 230, St Vincent de Tyrosse, Armand de Franceville, Nom de Plume.

Copie à: Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République,

Monsieur Edouard Philippe, Premier Ministre,

Mesdames et Messieurs les députés Assemblee nationale,

Mesdames et Messsieurs les sénateurs et sénatrices Sénat,

Presse, médias, etc...

Diffusion générale.

                                      I------------------------I

                                             *Point N°6*

                                            *Conclusion.

Comme chaque lecteur pourra le constater après lecture, remettre de l'otdre dans les financements sociaux et "en même temps" assurer la relance de l'économie dans la plus grande transparence ET DANS LA PAIX SOCIALE qui nous fait tant défaut devrait être de mise pour l'année 2020.

Tous les acteurs économiques en sont informés par les réseaux sociaux Facebook et Twitter.

La balle se trouve entre les mains de la majorité présidentielle du parti "En Marche" et du Président de la République qui en est informé TOUS LES JOURS!

Les événements actuels qui en présagent d'autres qui seront plus importants devraient être pris en compte de manière urgente, AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD!

PS: Pour la bonne forme: Je suis Gaulliste, plus encarté pour garder mon indépendance d'esprit, officier de carrière et cadre supérieur dans les transports en commun de voyageurs, à la retraite, candidat à rien.  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.