Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1253 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 janv. 2013

Quand je lis un bandeau télé: @EMacron_ (@Elysee) 1er FLIC DE France, ça m'énerve!

AVANT la création des Jungles modernes des villes de France imaginées par les urbanistes et les politiques, les Commissariats de NOTRE police & les casernes de NOS gendames se trouvaient dans les centres villes ou de villages: Personne ne s'en plaignait: L'ordre était respecté! Il devrait en être de même avec les Jungles modernes tant décriées dont les habitants ne sont AUCUNEMENT RESPONSABLES!

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

                   *Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'U€.

                           *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

                                  *MISE A JOUR AU: 19.10.2017

Il est consternant de constater que les hommes et les femmes politiques et les journalistes se complaisent à trouver des mots ou qualificatifs destinés à VANTER LE POUVOIR EN PLACE! Cela serait bien si vraiment cela en valait la peine: Compte tenu des ésultats obtenus, je considère qu'il n'y a que lacunes dans la précipitaion: Une loi chasse l'autre en attendant un nouvel évènement, quelques fois créé de toutes pièces pour chasser la dernière loi!

Pendant ce temps, RIEN ne se fait de concret, hors les BlaBlas à n'en plus finir! Cela étant, "MoiCitoyen", j'en ai Ras-Le-Bol des incapables en gestion et des inaptes politiques qui passent leur temps à faire parler d'eux pour "occuper le terrain médiatique" en passant fardés et gominés de frais pour parler avantageusement de leurs échecs transformés en "expérience"!  

Pour"MoiCitoyen", ce qui compte le plus, c'est que je sois PARTOUT chez moi en France! Il n'y a pas de police "de proximité", ou "du quotidien", ou qui pourraient être d'autres appellations pompeuses d'hommes et femmes politiques qui veulent se faire comme "La grenouille, aussi grosse que le boeuf"!

Pour La France et les Français, il ne devrait y avoir qu'une police! "LA BONNE"! Celle qui connait son métier! Celle qui aurait TOUS les moyens nécessaires pour travailler efficacement!

Non d'hommes et de femmes politiques qui ne connaissent RIEN d'autre que les palaces et l'opulence à conserver au détriment de la Sécurité des citoyens! Pas d'hommes et de femmes politiques qui, pour exister, sont prêts à tout sacrifier au bénéfice de "LaFinance", adversaire déclaré de l'ancien Président de la République, François Hollande, qui a formé politiquement le Secrétaire général Adjoint à l'Elysée, Monsieur Emmanuel Macron et l'a fait propulser pour lui succéder à la tête de l'Etat!

*Le dernier exemple en date qui m'a fait hérisser le poil est le titre d'un bandeau sur les chaines de télévision:

                "MACRON 1er FLIC DE FRANCE"! 

*Homme et femmes politiques, journalistes bien intentionnés vis à vis du Pouvoir en place, "Arrêtez de prendre les Français pour des cons qu'ils ne sont pas! Merci!

Votre façon de voir les choses sérieuses transformées en dérision m'a rappelé un  de mes articles de l'année 2016 et sa dernière date de publication: 27.07.2016. Je fais donc un bref retour en arrière pour le représenter à lecture. Il avait pour titre:

              *Laissez Place Beauveau faire son travail!

                                      LE REVOICI:

                         *AUJOURD'HUI: 27.07.2016.

                            *Quinquennat 2017-2022.

Un homme ou une femme politique à la hauteur de la réalité des choses ne doit pas pratiquer QUE l'émotionnel pour se mettre en valeur. Toute action, quelle qu'elle soit, mérite d'être étudiée sur le fond et dans la forme, en particulier en matière de sécurité. Les forces de l'ordre savent ce qu'elles doivent faire. Les décisions de justice sont d'un autre ressort et vous devriez le savoir, vous qui proposez et votez les lois pour être bien souvent contournées!

*Hommes et femmes politiques, il est connu que vous êtes tous, en règle générale, plus attirés par le Pouvoir pour votre ego, le fric et le cul que par le bien général! Bien vous en fasse!

Mais, cela étant, occupez vous d'abord de vos fesses avant de vous occuper de ceux qui sont en charge du maintien de l'ordre public comme par exemple Bernard Cazeneuve: Bien conseillé par des Responsables de la Police dont c'est le métier, qui savent ce qu'ils font et ce qu'il faut faire, il fait son travail "normalement", au mieux de la sauvegarde des intérêts des biens et des personnes, avec les moyens du bord! La tâche n'est pas facile et il ne s'en plaint pas! 

Regardez donc derrière vous et voyez ce que vous avez fait de Notre Pays, La France!

Hommes et femmes politiques, aucun d'entre vous n'a été policier ou militaire de carrière et n'a occupé de fonctions élevées dans ces corps de métiers. Pour être aussi clair qu'il le faut et bien me faire comprendre -Monsieur et Madame "Toulemonde" en ont ras-le-bol de vos critiques destructrices- je vous le redis à nouvau: Occupez vous de vos fesses avant de vous occuper de celles "Desautres"!

*Avant de parler d'actions militaires, pensez d'abord aux conséquences sur le futur: Les surenchères politiques sont d'autant plus destructrices que vous n'avez aucune compétence sur la préparation des opérations et des relations Missions Moyens!  

*Retournez plutôt à l'école apprendre ce qu'est un PRIX DE REVIENT et ce qui est mis dedans pour le calculer et parlez plutôt du trou de la dette publique dont vous êtes TOUS responsables et coupables!

En attendant, vous feriez aussi bien de la fermer au lieu de raconter n'importe quoi "à la télé"!

Aussi vous proposerai je cet AXIOME à méditation pour y faire suite, car il est d'importance pour la survie économique de Notre système social: "Les seules valeurs républicaines de survie de notre COHESION NATIONALE et de notre SYSTEME SOCIAL "à la française" se trouvent UNIQUEMENT dans la juste répartition des recettes de fonctionnement de notre système social. 

*Et, comme toute critique doit être suivie de propositions constructives, voici ce que vous devriez faire, dans le cadre du mandat qui vous a été confié: Redresser les comptes publics par des actions concrètes qui pourraient être par exemple les suivantes:

TOUT D'ABORD, les dirigeants des partis politiques doivent trouver un terrain d'entente dans les plus brefs délais autour d'une autorité politique pour, dans les grandes lignes expliquées ci après:

*RECONNAITRE  que les entreprises, qui ont incorporé leurs "cotisations-charges" dans le CALCUL DES PRIX DE REVIENT, se les font rembourser à l'achat de leurs produits par les consommateurs et ne participent donc en RIEN au financement des dépenses sociales! Elles doivent donc participer, comme tout le monde, à ces financements! 

*ORGANISER de grands débats télévisés auxquels participeraient:

1- Des membres du Gouvernement,

2- Des membres de l'Administration fiscale,

3- Les partenaires sociaux que sont les Syndicats et le Patronat,

4- Des Associations de consommateurs,

5- Des dirigeants politiques, 

6- Eventuellement des Economistes et des Philosophes au fait de ce qu'est un PRIX DE REVIENT s'il en existe.

Il s'agirait alors, au cours de grandes campagnes médiatiques, de remettre à plat le système de financement des dépenses sociales et des recettes de L'Etat à ce sujet et de décider:

*QUI VA PAYER QUOI, POURQUOI, COMMENT ET COMBIEN:

1- Puisque les "charges" sociales des entreprises sont trop élevées, transférons les TOUTES , ligne budgétaire par ligne budgétaire, sur une TVA SOCIALE qui serait payée par les consommateurs qui les payent déjà inconsciemment sans y penser, puisqu'elles sont incorporées dans les PRIX DE REVIENT ET DE VENTE!

2- Du fait des NOUVEAUX CALCULS des prix de revient, nos entreprises deviendraient les plus compétitives des pays développés,

3- Les ventes à l'exportations augmenteraient,

4- Les carnets de commandes se rempliraient,

5- La confiance reviendrait,

6- Des emplois durables seraient créés pour satisfaire les demandes clients en temps et en heure,

7- Le taux de chômage baisserait,

8- La balance commerciale retrouverait son équilibre, sans pour cela arriver au plein emploi du fait de la démographie,

9- Un IMPÔT SOCIAL distinct de l'impôt sur les bénéfices serait créé, après négociations entre les partenaires sociaux et débats au Parlement: Tout le monde doit participer aux financements des dépenses sociales Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémenraires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc..., dans la plus grande transparence, l'équité et leur pérennité "éternelle":

          9-1: Les salairés par retenues sur les salaires, 'FRUIT" de leur travail, ce qui se fai déjà,

          9-2: Les entreprises par un IMPÔT SOCIAL distinct de l'impôt sur les bénéfices, "FRUIT" du travail du capital, étant entendu que les entreprises, qui se font actuellement rembourser leurs "charges" sociales par les consommateurs, n'ont JAMAIS participé financièrement aux financements des dépenses sociales!

10- La TVA SOCIALE serait, comme la TVA, collectée par les commerçants, avec un avantage certain: LA TRANSPARENCE tant recherchée, jamais réalisée, et qui pourrait l'être de la manière suivante, par exemple sur les tickets de caisse et les factures:

               10-1- Prix Hors Taxes:                                   Tant:               €

               10-2- TVA: Tant %:                                        Tant:               €

               10-3- TVA SOCIALE: Tant %:                      Tant:               €

                                                                 TOTAL:        Tant:         €€€€

 Ainsi, tout serait fait dans la plus grande transparance et la plus grande équité: Les entreprises, qui se faisaient rembourser leurs "charges" à la vente auparavant participeraient, alors, comme tout le monde au financement des dépenses sociales puis qu'elles en bénéficient comme tous les citoyens! 

*Il est bien entendu que tout tranfert de cotisations entreprises actuelles sur une TVA "sociale" entrainerait Immédiatement une baisse des PRIX DE REVIENT et de vente Hors Taxes (Hors TVA et Hors TVA SOCIALE) sur les produits à l'exportation.

*Les prix de vente patriotiques nationaux, régionaux et locaux resteraient alors stables avec la même marge bénéficiaire. Les Services fiscaux et les Associations de consommateurs y veilleraient!

Les négociations annuelles porteraient par la suite, sur des ajustements "à la marge" pour tenir compte de l'inflation et de l'évolution de la situation. 

*Voici donc ci dessus décrites, dans les grandes lignes, votre programme économique présidentiel 2017: Le reste va et ira de pair!

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme.

*PS: Pour information: Je suis Gaulliste (plus encarté) pour garder mon indépendance d'esprit.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès
Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz
Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves