Le Pdt @EMacron_ serait il un homme absurde qui ne changera jamais?(Clemenceau)

Fonctionnaires toutes Administrations, c'est au service de La France que vous êtes, pas au service de toutes les mafias politiques! Ce cours pédagogique magistral sur la relance de l'économie n'a fait l'objet d'aucune critique des experts économiques médiatiques, y compris de Jean Tirole, Prix Nobel d'économie 2014, du député La Rem Cédric Villani, Prix Field 2010 et de Emmanuel Macron lui même.

*Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'Union €uropéenne*

                                  *MISE A JOUR AU: 15.01.2018.

                       *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

                                                Avant propos:

*NOTRE POLICE SERAIT PARTOUT CHEZ ELLE EN FRANCE si les hommes et les femmes de Tous les partis politiques s'évertuaient à pratiquer et à faire pratiquer sans ambiguïté aucune, dans la transparence la plus totale, "La Méthode de Gestion par Le Révisionnisme économique" pour assurer une saine gestion des financements sociaux, afin d'éviter les exclusions sociales et sociétales ressenties par nombre de Français. 

Le but de mon article est de vous exposer les motitfs de mon mécontentement, d'une partsur le mode de gestion fes financements en question, mais aussi et surtout d'exprimer d'autre part le Ras-Le-Bol général envers toutes les classes politiques qui ne pensent d'abord qu'à se servir avant de penser "bien général", ce qui s'est traduit par ailleurs à l'élection présidentielle de 2017 par le rejet pur et simple de toutes les classes dirigeantes et l'émergence du nouveau parti, le "Parti majoritaire des abstentionnistes".  

Cela étant, notre Président, Emmanuel Macron, va-t-il prendre de bonnes résolutions et se corriger de ses fautes de gestion en cette année 2018? Je le lui souhaite: Pour La France!

* Le Président Emmanuel Macron, en effet, fait ce qu'il dit, même si ce qu'il dit ne devrait pas être, et ne fait pas ce qu'il devrait faire en matière économique, sociale et sociétales, à savoir:

-"Suivre un cours particulier sur "La Méthode de gestion par Le Révisionisme économique".

J'entends vous le démontrer de manière rationnelle. 

Il serait bon de constater en outre que notre Président, qui a cité Clémenceau pour répondre à la question d'une dame sur l'avenir de ses 2 enfants, le 11 novembte 2017, n'a pas retenu ce qu'avait dit Clémenceau lui même, dans son discours du 22 juillet 1917: "L'homme absurde est celui qui ne change jamais".  

Cela est d'autant plus marquant qu'il est délicat pour Emmanuel Macron de prétendre représenter les 67 millions de Français, quantd il est avéré qu'il a été élu par une majorité des votants qui ne représente, en fait, QUE 48 % des électeurs inscrits, et que sa majorité parlementaire ne représente, elle, QUE 17,88 % des électeurs inscrits. Il lui faut donc faire preuve d'un peu plus de modestie pour parler aux Français. 

Pour autant, Mesdames et Messieurs les fonctionnaires de toutes les Administration de France, c'est au service de La France que vous êtes, pas à celui de toutes les "mafias et familles politiques".

Cet article sur "Le Mode de Gestion par Le Révisionnisme économique", que je vous présente et qui a été présenté sous d'autres formes critiques et provocatrices depuis plus de 5 ans (août 2012) via les réseaux sociaux Twitter et Facebook, n'a jamais été critiqué par qui que ce soit, des présidents de la République successifs, François Hollande, (Nicolas Sarkozy, candidat 2017), Emmanuel Macron, ainsi que de tous les Premiers ministres et Ministres des finances depuis 2012.

Il en est de même de nombre d'hommes et de femmes politiques, d'économistes, dont Jean Tirole, Prix Nobel 2014, du député La REM Cédric Villani, célèbre mathématicien, Prix Field 2010, de nombre de journalistes comme par exemple Jean-Jacques Bourdin, Ruth El Krief, des présentateurs et participants à l'émission "On n'est pas couché" et à nombre d'autres émissions et personnes que je ne puis citer toutes car trop nombreuses. 

 

Bonjour Françaises, Français, hommes et femmes politiques, financiers, chefs d'entreprises, économistes, écologistes, sociologues, sociétologues, chercheurs, journalistes, éditorialistes, cadre financiers, critiques en tous genres:

En ce jour du 1er janvier 2018, je vous présente à toutes et à tous mes meilleurs voeux pour l'année 2018, souhaitant que vous preniez de bonnes résolutions en économie.

Voici, pour participer à ma manière à la relance de l'économie par la formation salvatrice des esprits atrophiés par la désinformation massive des médias, le cours d'économie rationnelle que je dédie à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la  République, à Monsieut Edouard Philippe, Premier Ministre, à tous les Ministres de son Gouvernement ainsi qu'à tous les Parlementaires, Députés et sénateurs et tous hommes et femmes politiques sans oublier tous les chefs d'entreprises et les financiers de France. 

La situation économique de Notre pays, La France, est, comme vous le savez, catastrophique. Tout a été essayé, tout a échoué disent les hommes et les femmes politiques. Tout? Non! Il reste une solution et une seule, la bonne: "La Mienne"!

Je vais vous le démontrer par ce cours magistral que je dédie, comme mentionné ci dessus, à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, ainsi qu'à son Gouvernement et au Peuple de France souvent appelé aux urnes par le chant des sirènes médiatico-politiques et à tous les chefs d'entreprises qui trichent avec les impôts du Peuple de France en réclamant des subventions alors qu'ils font des bénéfices .

Le but de ce cours magistral est double:

1- Informer la France et les Français de son existence,

2- Former tous les dirigeants politiques, les financiers et les chefs d'entreprises à l'économie rationnelle, c'est à dire à ce que j'ai dénommé, pour l'avoir mis au point depuis de nombreuses années, "La Méthode de Gestion par le Révisionnisme économique". 

Afin de vous orienter plus directement sur les points qui pourraient vous intéresser, j'ai décortiqué mon cours en 5 Points et 2 annexes.

*Point N°1: Qu'est ce que le Révisionnisme économique?

*Point N°2: Information médiatique de la population sur La Méthode du Révisionnisme  économique,

*Point N°3: La remise à plat du recouvrement des recettes sociales,

*Point N°4: La relance par la baisse des prix à l'exportation des marchandises, produits et services,

*Point N°5: Conclusuion.

 Annexe 1: Qu'est ce que le conflit d'intérêts? La prise illégale d'intérêts?

Annexe 2: Qu'est ce que le crime économique? 

                             I-----------------------------I

                                     *Point N°1*

               *Qu'est ce que le révisionnisme économique?

Le révisionnisme économique désigne "l'attitude de ceux qui remettent en cause de manière rationnelle les fondements d'une doctrine, d'une loi, d'un jugement, d'une opinion couramment admise en histoire ou même de faits établis".

C'est à partir de cette définition (WikipédiA) qu'est née "La Méthode de Gestion par Le Révisionnisme économique du XXIè siècle".

*Pour ce faire, j'ai remis en cause de manière rationnelle les fondements de la doctrine des hommes et femmes politiques qui, tous et toutes, précédés par les économistes et relayés par les médias, déclarent urbi et orbi: "Les charges des entreprises sont trop élevées. Il faut les leur baisser et, pour compenser le manque à gagner de l'Etat, leur accorder des subventions.

C'est alors que les impôts augmentent, comme par exemple avec le pacte de responsabiité qui a permis d'allouer 50 milliards € aux entreprises et aux financiers, entre 1014-2015 et 2016, en pure perte économique, et l'augmentation de la CSG à venir qui fournira à Emmanuel Macron une "Corne d'Abondance" branchée ad vitam aeternam sur les retraites des retraités pour augmenter le salaire "Net" des salariés en lieu et place des employeurs.

Au mot "révisionnisme", il m'a fallu y adjoindre le qualificatif "économique" que j'ai trouvé de manière rationnelle et concrète de par un AXIOME de base des mathématiques commerciales: "Il est interdit aux entreprises de vendre à perte".

Les entreprises -et les financiers-, en toute bonne logique comptable mathématique et légale, incorporent donc toutes leurs "charges" -cotisations sociales- dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT ET DE VENTE. et se les font rembourser, de la sorte, par les consommateurs qui achètent leurs marchandises, comme par exemple les enfants qui achètent des bonbons ou des pains au chocolat.

A partir de ce fait irréfutable et irréfragable, il m'est possible d'affirmer haut et fort sans possibilité d'être contredit que, "si les entreprises -et les financiers- se font rembourser Toutes leurs "charges" -cotisations sociales- par les consommateurs, elles ne participent en RIEN, de leurs propres deniers, au financement des cotisations Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc..."

Pour aller plus loin dans le raisonnement, puisqu'il est dit et "reconnu" que les "charges" -cotisations sociales- des entreprises et des financiers sont trop élevées ALORS qu'elles leur sont remboursées par les consommateurs, "à l'insu de leur plein gré", puisqu'ils sont censés le savoir, à l'achat des marchandises, produits et services, "faisons les payer par les consommateurs de manière officielle qui ne tromperait personne"!

Ainsi m'est apparue la bonne manière d'appeler un chat un chat et de proposer le transfert intégral des "charges" -cotisations sociales- des entreprises -et des financiers-, ligne budgétaire par ligne budgétaire, sur une TVA SOCIALE qui serait payée officiellement par les consommateurs, collectée par les commerçants, et reversée à l'Etat, comme la TVA. 

Pour clore le raisonnement, il suffit tout simplement, pour pérenniser le tout, de déclarer que les recettes en provenance de cette TVA SOCIALE seront "NATIONALISEES", ce qui parait être dans l'air du temps, s'agissant de "deniers publics"!

Je reviendrai plus en détails dans le développement du sujet.

                                I-----------------------------I

                                          *Point N°2*

*Information médiatique de la population de la méthode du Révisionnisme en gestion:

Des explications données sur le Révisionnisme économique à la méthode actuelle de gestion, il y a un gouffre intellectuel économique à franchir qui peut être résolu par la REVOLUTION culturelle des esprits.

Par "révolution culturelle", j'entends que Monsieur et Madame Toulemonde soient bien informés et que la nouvelle méhode de gestion soit bien comprise par la population.

C'est là où les médias et "le Politique" auront leur rôle à jouer: Il faudra organiser de grands débats médiatisés auxquels pourraient participer, par exemple:

1- Des membres du Gouvernement,

2- Des représentants du fisc de Bercy,

3- Les partenaires sociaux, représentants du patronat -et des financiers-, du club des 5 et des entreprises,

4- Des  représentants des partis politiques,

5- Des économistes,

6- Des reprrésentants d'associations de consommateurs,

7- Des philosophes, chercheurs, sociolognes, sociétologues, 

8- Divers.  

Ces grands débats, bien menés, devraient aboutir à ce que la population, ravie des changements à venir, soit prête moralement et intellectuellement à venir voter en masse le programme de relance économique qui lui serait présenté, si besoin était, à un référendum.  

Le but de ces grands débats sera se définir QUI paye actuellement QUOI, COMMENT ET COMBIEN et de déterminer QUI payera QUOI, COMMENT et COMBIEN dans le cadre de la mise en application de la Méthode de Gestion par le Révisionnisme économique.

Cela passera par une "Remise à plat" du mode de gestion des recettes sociales des entreprises -et des financiers- qui se les faisaient rembourser par les consommateurs. 

C'est ce que je vais vous expliquer au Point suivant.

                                 I--------------------------I

                                         *Point N°3*

* La remise à plat du mode de recouvrement des recettes sociales:

La "remise à plat des recettes -cotisations sociales- après transfert des "charges" -cotisations sociales- des entreprises sur une TVA SOCIALE" s'effectuerait de la manière suivante, étant entendu  que toutes les parties prenantes doivent participer financièrement aux recettes du système social "à la française:

1- Les salariés par retenues sur les salaires, ce qui se fait déjà et qui payent, en plus, l'impôt sur le revenu,

2- Les consommateurs par la TVA SOCALE, laquelle serait collectée par les commerçants, comme la TVA et paraitrait sur les tickets de caisse, comme la TVA et les factures, par exemple comme suit:

           °Prix Hors Taxes:                         Tant:             €

           ° TVA Tant %:                              Tant:             €

           °TVA SOCIALE Tant %:             Tant:             €

                                                 TOTAL: Tant:       €€€€

3- Les entreprises et les financiers- par un IMPÔT SOCIAL spécifique distinct de l'impôt sur le revenu, "FRUIT" du travail du capital, tout comme les salariés et les consommateurs qui, outre leurs impôts sur le revenu participent au financement des dépenses sociales comme expliqué ci dessus.

La transparence ainsi de mise participerait à faire baisser les tensions qui existent entre les salariés, les retraités et la population en général et le pouvoir politique et financier en particulier.

                                   I-----------------------------I          

                                            *Point N°4*

*La relance par la baisse des prix de revient des marchandises, produits et services:

Les avantages du transfert intégral des "charges" -cotisations sociales_ des entreprises sur une TVA SOCIALE payée par les consommateurs seraient les suivants:

1- Tous les NOUVEAUX CALCULS des PRIX DE REVIENT Hors Taxes seraient revus A LA BAISSE d'une somme égale au transfert de ces sommes sur la TVA SOCIALE nouvellement créée et les prix de vente locaux, régionaux et nationaux resteraient les mêmes, voire pourraient, pourquoi pas, baisser du fait de la concurrence,

2- Nos entreprises deviendraient, pour les exportations, les plus compétitives des pays industrialisés,

3- Les ventes augmenteraient,

4- Les carnets de commandes se rempliraient,

5- La confiance reviendrait,

6- Les investissements reprendraient,

7- Des emplois CDI seraient créés pour satisfaire les demances clients en temps et en heure,

8- Le taux de chômage baisserait, sans pour cela atteindre le plein emploi du fait de la démographie,

9-  La balance commerciale retrouverait son équilibre dans un premier temps et deviendrait excédentaire par la suite.

C'est ainsi que, par la relance de l'économie par la baisse des prix à l'exportation, Notre Pays, La France, retrouvera son dynamisme perdu, pour le plus grand bien de la population dans son ensemble. 

                                   I----------------------------I

                                            *Point N°5*

                                           *Conclusion:

Comme chacun a pu le constater en me lisant, je ne propose rien d'impossible à réaliser: Les changements se feront dans la plus grande sérénité, de manière réfléchie par l'ensemble de la population, ravie de trouver enfin une nouvelle doctrine de gestion rationnelle des finances publiques qui la concerne directement, gestion rationnelle confirmée par LA NATIONALISATION de ces finances.

La paix sociale serait enfin de retour, car, si tout a été essayé et si tout a échoué dans nos banlieues des villes et des champs, devenues, pour certaines, des "jungles" modernes au point de devenir des "zones de non droit", RIEN n'a jamais été fait dans le domaine de LA JUSTICE SOCIALE où ce sont toujours les mêmes qui payent et les autres qui accumulent!

Et vous, hommes et femmes politiques qui parlez toujours du "vivre ensemble" alors que vous vivez "ailleurs", méditez bien sur mes écrits qui reflètent ce qui devrait vous guider en permanence: "Le sens du bon sens, le sens des responsabilités à avoir pour que le bien commun de la population, La Liberté, L'Egalité et la Fraternité ne soient pas galvaudés par des comportements irresponsables.

J'y reviendrai par ailleurs, à l'occasion.   

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme.

PS: Je suis Gaulliste, plus encarté depuis nombre d'années pour conserver mon indépendance d'esprit. 

                                 *ANNEXES*

                                   *Annexe 1:

                    *Qu'est ce que le conflit d'intérêt?

Pris en sa définition, LE CONFLIT D'INTERÊTS est défini communément comme le conflit d'un agent public et ses intérêts privés, conflit susceptible d'influencer la manière dont il exerce ses fonctions. En d'autres termes, le conflit d'intérêts peut potentiellement remettre en cause la neutralité et l'impartialité avec lesquelles la personne doit accomplir sa mission du fait de ses intérêts personnels. 

Cependant, le conflit d'intérêts n'est pas un délit. En revanche, c'est la prise illégale d'intérêts, qui bien souvent en découle, qui est sanctionnée pénalement. L'article 432 du code pénal le définit par le fait, par une personne dépositaire de l'aurorité publique ou chargé d'une mission de service public, de prendre, recevoir ou conserver, directement ou indirectement un intérêt quelconque dans une entreprise ou une opération dont elle a, au moment de l'acte, en tout ou partie, la charge d'assurer la surveillance, l'administration, la liquidation ou le paiement.   

SANCTION: La prise illégale d'intérêts est sanctionnée de 5 ans de prison et de 500 000 € d'amende.

                                  *Annexe 2:

                *Qu'est ce que le crime économique?

La cour de cassation, en France, définit le crime économique comme suit: "Tout ce qui se rapporte à la production, à la réparation, à la circulation et à la consommation des denrées et marchandises, ainsi qu'aux moyens d'échange consistant particulièrement dans la monnaie sous ses diverses formes... et ce qui porte atteinte directe à l'économie du pays dont l'Etat, en raison des circonstances, assure la direction et le contrôle".  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.