Bonjour M @delevoye @retraite_gouv: Vous mentez aux #Français!

Bonjour La France, Françaises, Français. Monsieur Delavoye, haut commissaire à la réforme des retraites, vous ment et vous trompe. Il déclare sans rougir que les entreprises financeront à 60% votre REVENU UNIVERSEL DE FIN DE VIE alors que les entreprises ne payent aucune charge sociale retraite! Elles sont incorporées dans les prix de vente et vous les payez "à l'insu de votre plein gré"!

D1                    Bonjour La France, Françaises, Français.

                                  Mise à jour au: 21.08.2019

                    *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

 

La lutte contre la pauvreté et pour l'augmentation du pouvoir d'achat passe par la guerre politique à mener contre les mensonges sociaux des hommes et des femmes qui font croire que les entreprises payent des charges sociales pour les répartir au titre du système sociale "à la française", alors qu'elles n'en payent aucune de leur propre poche et réclament, en outre, des subventions qu'elles obtiennent toujours.

 *Cherchez les fautes!

C'est la raison pour laquelle je demande à nouveau à Monsieur Lionel Causse, député LaREM de la deuxième circonscription de la ville de St Vincent de Tyrosse, département des Landes 40, d'initier une enquête parlementaire dès la rentrée 2019 via le Président de l'Assemblee nationale, Monsieur Richard Ferrand, et Madame Yaêl Braun-Pivet, Présidente de la Commission des lois à l'Assemblee Nationale, pour déterminer le "Qui paye quoi, comment et combien pour payer directement, de sa propre poche" pour le financement des Retraites, du Chômage, de la Sécurité sociale et de la Dépendance pour les ainés.

                              I------------------------I

 

Objet: La réforme des retraites ou: "Le revenu universel de fin de vie" proposé par Jean-Paul Delevoye, haut commissaire à la réforme des retraites, à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française.

 

Lettre ouverte à Monsieut Jean-Paul Delevoye, Haut commissaire à la réforme des retraites.

Bonjour Monsieur le haut commissaire à la réforme des retraites,

Désolé, mais je serai direct avec vous.

En déclarant, le 19 juillet sur LCI que les entreprises payeraient 60% des retraites à venir, appelé Revenu universel auquel j'ajoute "DE FIN DE VIE", vous mentez et trompez et le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, et le Gouvernement et les 67 millions de Français, bébés qui viennent de naitre et à venir compris.

Je vous ai fait savoir et rappelé à maintes reprises par les réseaux sociaux Twitter et Facebook qu'aucune entreprise ne paye de charges sociales pour les Retraites, Securité sociale, Chômage, Dépendance, Urgences, etc, etc...

Celles ci sont incorporées comptablement dans les calculs des prix de production et de vente! Ce sont donc les consommateurs qui les payent au préalable aux entreprises à l'achat des marchandises, et les entreprises les reversent ensuite aux organismes chargés des recouvrements.

Vous ne pouvez donc dire et prétendre que ce sont les entreprises qui les payent et payeront 60% des futures retraites (Revenu universel de fin de vie): Elles ne font que restituer à l'Etat ce qu'elles ont perçu auprès des acheteurs.

Elles en conservent en outre le bénéfice sur le taux de marge bénéficiaire affecté aux prix de production pour le calcul des prix de vente et en aucun cas les "charges dites patronales" ne peuvent être consirérées par qui que ce soit comme des investissements et par de l'argent sorti de leurs bénéfices.

C'est donc en toute connaissance de cause que vous mentez à la France et aux Français sur le sujet!

Je vous demande de revoir votre copie ou, si vous êtes homme d'honneur, de démissionner.

Veuillez agréer, Monsieur, l'expression de mon amertume de citoyen du Pays des Droits de l'Homme: La France.

Alain Saiche, 2 Avenue Casteroun, 40 230, St Vincent de Tyrosse.

cc: Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République,

      Monsieur Edouard Philippe, Premier ministre et les ministres de son Gouvernement,

      Tous medias.

PS: Pour être clair dans mes opinions, je suis Gaulliste, plus encarté pour garder mon indépendance d'esprit.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.