Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1253 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 mars 2013

L'Etat doit faire provisionner les sommes nécessaires au demantèlement du nucléaire

Cet article archives est destiné à appelé l'attention de Nicolas Hulot sur les amortissements destinés à payer le démantèlement des centrales nucléaires. Je décris en effet, dans cet article, que si les PROVISIONS pour amortissements sont insuffisantes pour distribuer des dividendes, des primes, des stocks options, des retraites chapeau, etc, de manière pharamineuse, ALORS les problèmes se posent!

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

                    *Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'UE* 

                                      *MISE A JOUR AU: 17.12.2017.

                            *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

Bonjour Nicolas Hulot, Ministre d'Etat, de la transition écologique et solidaire,

J'ai bien noté, ce jour 08.11.2017, que vous deveniez plus prudent au sujet de la transition écologique concernant les énergies renouvelables en remplacement du nucléaire, ce qui et une bonne chose.

Je tiens, par ce présent article, à appeler votre attention sur le démantèlement de tout ou partie du parc nucléaire lorsque le moment sera venu.

*Il est indispensable en effet que les PROVISIONS pour démantèlement soient, en proportion, équivalentes à leur coût estimé de manière sérieuse et pragmatique, ce qui n'est pas le cas actuellement.

Les montants provisionnés par EDF au 30 juin 2016 étaient de 22,2milliards €, sommes placées sur des actifs dédiés, ALORS que le coût du démantelement est estimé à 75 milliards €!

Il est donc impératif que, comptablement, EDF provisionne en quantité suffisante les sommes en question, faute de quoi, ce serait encore les contribuables qui payeraient, ALORS que les dirigeants EDF se payent grassement en salaires et retraites chapeau! 

Mes archives ci après, dont l'origine remonte au 21 mars 2013, étaient destinées à toutes les familles politiques de l'époque et en particulier au Président François Hollande pour l'aider, à ma manière, à redresser l'économie du pays en m'appuyant sur l'incongruité du pacte de responsabilité.

IN FINE de l'article, vous trouverez mes prédictions sur l'avenir des entreprises dont les PROVISIONS pour amortissements et investisseements ont été calculées de manière trompeuse pour le plus gand bénéfice des actionnaires, ce que je ressens actuellement en ce qui concerne le démantèlement du parc nucléaire...

La date du 03.05.2015, en entête, est la date de la dernière fois que je l'ai mis en communication sur Facebook et Twitter, démonstration faite alors que le pacte de "responsabilité" était bien un véritable piège à cons!

Je vous en souhaite bonne lecture:

*L'Etat n'est pas une entreprise et n'a pas à faire de bénéfices: Il ne doit rechercher QUE l'équilibre des comptes!

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme.

*PS Je suis Gaulliste, plus encarté pour garder mon indépendance d'esprit.

                              I------------------------------I

                        *AUJOURD'HUI: 03.05.2015.

     *Bonlour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'€urope.

*Cet article a été écrit il y a deux ans et a tourné "en boucles" pendant longtemps sans que les dirigeants de Notre Pays, La France, tout comme les économistes, journalistes, etc...ne me fassent de remarques particulières à son sujet.

Subitement, à force de se voir relancer sur la pacte de "responsabilité", véritable piège à cons pour qui s'y laiserait prendre, le 08.04.2015, Manuel Valls, Premier Ministre, annonce, au cours d'une conférence de presse "improvisée", accélérer le processus du mode des amortissements des entreprises, remettant ainsi cet article au goût du jour.

*En effet, si cette annonce est sensée aider les entreprises à se créer encore de nouvelles marges de manoeuvre, celles ci pourraient déboucher, si elles ne sont pas "contrôlées" et surveillées, sur des augmentations de dividendes à redistribuer via les marges bénéficiaires qui n'ont jamais été aussi basses en France, dans les entreprises, paraît il.

J'ai bien noté, de plus, que l'annonce de ManuelValls, PM, ne précise pas de quelle manière les baisses de recettes de l'Etat seront compensées: Nouvelles restrictions de dépenses? Augmentation des impôts? Ou attente de nouvelles recettes obtenues grâce à "la relance"? Attendons encore pour voir...

Quoi qu'il en soit, cette action de booster la trésorerie des entreprises ne créera pas d'emplois EN PLUS DE CEUX EXISTANTS, mais pourrait les maintenir, sauf à avoir des carnets de commandes supérieures aux capacités de productions actuelles, ce qui n'est absolument pas encore le cas.

La baisse de l'Euro par rapport au Dollar et la baisse du prix du pétrole bénéficient en outre à tous les pays de la zone €uro, ce qui les met toujours en concurrence avec La France et ne change rien à la donne.

François Hollande, Président de La République, et ManuelValls, Premier Ministre, ne vont en effet pas assez loin dans leur raisonnement de réformes. Je prends donc la liberté de le leur rappeler en leur demandant de me lire jusqu'à la fin de mon article. La France et la population française leur en seront reconnaissants. 

Rendons donc à César ce qui lui appartient.

Armand de Franceville, Nom de Plume,

Alain Saiche, Nom Patronyme.

**Reprenons donc mon article:

*LA FRANCE EST DANS UNE SITUATION CATASTROPHIQUE, a déclaré Pierre Gattaz, patron du MEDEF, très certainement après avoir lu mes artcles et le défi que je lui ai lancé de prouver le contraire de ceux ci. Et il a bien raison de la dire... Lisons.

                 DU PACTE DE "RESPONSABILITE":

                          AVERTISSEMENT:

*Tout Gouvernement qui ne tiendra pas compte de cet article pour remanier le dispositif de financement des dépenses sociales ira à l'échec.

*Partant, le pacte de "responsabilité", c'est l'Avenir de La France a dit Jean Marc Ayrault avant de passer le flambeau à Manuel Valls, son successeur à Matignon. Si cela est vai, et il n'y a aucune raison de ne pas le croire. Il nous faudra être tout de même vigilant sur son contenu car, ne l'oublions pas, cela fait des décennies que les Gouvernements précédents ont été incapables de résoudre le problème par une analyse logique sur les véritables causes liées aux déficits de plus en plus importants qui remettent chaque année en cause les remboursements des affiliés "à la sécu" et obligent à des augmentations d'impôts.

*Ceci étant, rien de viable ne sera possible à l'Avenir si les faits que je décris et qui sont les causes de ces déficits chroniques de financement ne sont pas prises en compte dans le pacte de "responsabilité".                                                                                                                                                                                                                    Armand de Franceville, Nom de Plume.

*C'est par la révolution des esprits des négociateurs et de ceux de La Nation, par la reconnaissance et la dénonciation publique de "L'ESCROQUERIE INTELLECTUELLE, FINANCIERE ET MORALE" sur les esprits de la Population faite par le MEDEF et ses alliés politiques et médiatiques asservis, que se redresseront l'économie et la grandeur de Notre Patrie, de Notre Pays, La France.

*Cette "escroquerie intellectuelle financière morale des esprits" de la Population en général a fait croire que les cotisations patronales (et salariales), inclues dans les prix de vente des produits et services sont des "charges" alors qu'après ventes, elles deviennent des bénéfices qui sont répartis à l'envi sans aucune retenue aux actionnaires en négligeant volontairement les investissements.

*Cette campagne d'information est destinée à Tous les élus qui voudraient, par une alliance sacrée patriotique, redresser la situation financière et politique de Notre Patrie, de Notre Pays, La France, par la révision, la remise en ordre intellectuel du système de financement des dépenses liées au "Social" et au manque de capitaux pour Investissement et Amortissements liés à répartition préalable des dividendes aux actionnaires.

*La proposition d'un "pacte de responsabilité" qui consiste à baisser les "charges des entreprises" ( qui sont en faits des placements qui rapportent des bénéfices sur prix de vente) pour "baisser le coût du travail" en échange d'une promesse d'embauches me laisse sceptique, moi qui ne suis pas économiste patenté mais homme de terrain pragmatique et contribuable patenté.

*La réponse cinglante de Pierre Gattaz, patron du MEDEF, en retour et a partir de l'étranger, invité par La France aux frais des contribuables à un voyage d'étude chez Nos Amis Américains, a été cinglante: "Pas de contrepartie en échange de 50 milliards d'€uros"! J'avoue personnellement que, s'il avait tort sur la forme, il avait parfaitement raison sur le fond.

*En effet, comment les entreprises qui n'ont pas de marchés à développer pourraient elles vendre leurs produits fabriqués par les chômeurs embauchés si les prix restent les mêmes ou ne baissent pas et que personne ne veut ou ne peut les acheter?

*Car personne n'a parlé des prix de vente ni du fait qu'une entreprise qui embauche ne le fait que parcequ'elle a du travail à fournir aux nouveaux embauchés, sauf à créer des "emplois fictifs" qui seraient subventionnés officiellement par l'Etat!!! Mais pour quoi faire? La réponse, en suspens, nous sera donnée en cours ou à l'issue des négociations à ce sujet, étant entendu que ni MEDEF ni aucune entreprise digne de ce nom ne voudra y laisser des plumes! Les contribuables, eux, seront toujours là... Au cas où... Pour être roulés dans la farine.

*Il en découle que notre VIGILENCE devra s'accroitre dans l'étude des  propositions qui seront faites par le MEDEF pour être sûrs que le don de 50 milliards qui leur est fait ne se traduise pas en *subventions pour amortissements*, ce qui se traduirait dans les faits par une *subvention des dividendes*. Les amortissements, en effet, doivent être provisionnés avant calcul du montant des bénéfices, déduction faite des subventions qui doivent être remboursées, règle de bonne et saine gestion qui a disparu ... au bénéfice des dividendes 

*Ceci étant, cet article, écrit le 21 MARS 2013 à titre d'alerte et de valeur éducative sur la gestion des entreprises, retrouve d'autant sa valeur éducative, en matière de gestion, qu'une somme de 21 Millions d'€uros a été provisionnée au bénéfice de Philippe Varin par le groupe Peugeot, au titre de son départ, pour une retraite dite "chapeau", alors que le groupe aurait, parait il, des difficultés financières et envisagerait de "délocaliser" pour devenir "plus rentable".

*Je tiens à préciser tout de même que Philippe Varin a renoncé à cette retraite chapeau, en tout bien tout honneur. Il n'empêche que ces pratiques doivent impérativement cesser, sans délai aucun, au risque de décrédibiliser totalement "Le Patronat" qui sait pleurnicher comme un cochon qu'on égorge sans raison aucune pour se plaindre qu'il "est fauché" et obligé de licencier tout en faisant la manche auprès des contribuables pour obtenir des subventions et pouvoir continuer ses pratiques ailleurs sous d'autres angles d'attaques.

*Reprenons donc le titre de cet article: "Et si l'Etat obligeait le patronat à bien gérer en provisionnant pour investissements et amortissements, de manière à renouveler les matériels périodiquement, rechercher de nouveaux produits à commercialiser, développer les entreprises ou à tout le moins maintenir l'exploitation en vie avant de se répartir les dividendes, bonus, retraites chapeau (dernier exemple connu cité ci-dessus) ou autres largesses inavouées après avoir reçu des subventions des contribuables pour recapitalisation et avant délocalisations éventuelles prévues à l'avance et à venir?

                                     - QU'EN SERAIT IL?

                                              --------------

                   *DE LA SAINE GESTION DES ENTREPRISES*

Pour être encore plus clair, cela signifie que les financiers se répartissent le plus sonvent les bénéfices, volontairement, SANS PREVOIR ou en minorant LES PROVISIONS NECESSAIRES POUR LES INVESTISSEMENT ET LES AMORTISSEMENTS, de manière délibérée et organisée à grande échelle, pour leur plus grand bénéfice, ce qu'aucun commentateur médiatique ou expert en économie ne vous dira.   

*De cette manière arrivent les dépôts de bilan et des subventions en provenance de l'impôt des contribuables, et c'est reparti pour... Un an, de la même manière et bis et plus répétita, jusqu'au dépôt de bilan et le chômage de masse payé par la caisse d'assurance chômage dans laquelle ils n'ont rien versé de leurs propres deniers.

*Ainsi, avec l'argent "mis de côté", les patrons -financiers- se remontent une autre entreprise, de préférence en délocalisant vers des pays les plus pauvres à faibles salaires et qui font travailler les enfants, après avoir épuisé tous les subterfuges pour obtenir les subventions possibles et imaginables, et: LE CERCLE VICIEUX RECOMMENCE.

*Pendant ce temps le chômage augmente avec toutes les misères du monde pour non seulement les chômeurs qui se serrent la ceinture, leurs familles et leurs proches, mais aussi pour les contribuables qui voient toujours leurs impôts augmenter.

                               -----------------------------

*TRIBUNE OUVERTE AUX ECONOMISTES ET CRITIQUES PATENTES:

*Ce Billet de Blog, mis en lecture bien avant l'intervention de François Hollande à la télévision le jeudi 28mars 2013, semble avoir retenu son attention, celle de ses conseillers et celle de Bercy. Alors, concrètement et "pédagogiquement " parlant, que pourrait il en ressortir? Lisons: 

 *LA SITUATION REELLE TELLE QUE POSEE, de portée élémentaire et saine pour la recherche du plein emploi plus que de la recherche de la délocalisation justifie, à elle seule, l'organisation de bons et grands débats "à la télé" sans tabou aucun par les critiques patentés qui n'arrêtent pas de donner leur avis orientés sur tout ce qui mène à rien.

*Il s'agirait alors non pas de parler du "coût du salaire qui est trop cher", mais de l'organisation financière saine de la gestion des entreprises, pour la plus grande satisfaction des employeurs et des employés menant à la paix sociale pour tous et au redressement financier de Notre Pays, La France.

*Les plus gros salaires ne seraient alors plus critiqués, mais hautement mérités, félicités et loués. 

*En conclusion et pour être bref, les commentateurs "De La Télé" seraient alors devenus de véritables experts patentés, écoutés et non plus décriés.

               Armand de Franceville, Nom de Plume,

               Alain Saiche, Nom Patronyme.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
À l’hôpital de Saint-Denis : « On est des bonnes poires, nous les soignants ? »
Malgré un record de contaminations en Seine-Saint-Denis, une baisse des malades graves du Covid semble se dessiner dans le service de réanimation de l’hôpital de Saint-Denis. Dans cette cinquième vague, celle des non-vaccinés, les personnels soignants ont multiplié les heures supplémentaires, au risque d’un épuisement général.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Le Covid vu par des enfants : « Je m’enferme dans les toilettes pour enlever mon masque »
Alors que le nombre de classes fermées pour cause de Covid n’a jamais été aussi élevé, comment les enfants eux-mêmes vivent-ils ce moment ? Éléments de réponse en paroles et en images.
par Joseph Confavreux et Berenice Gabriel
Journal
Dessine-moi un coronavirus
Le coronavirus est-il noir, rouge, vert ou transparent ? Quelle est sa forme ? Sa taille ? Où se tapit-il ? Quelle place prend-il à la maison ou à l’école ? Que peut-on faire pour y échapper ? Les enfants d’un atelier de dessin parisien répondent avec leurs mots et leurs images.
par Berenice Gabriel, Joseph Confavreux et les enfants du centre Paris Anim’ Mercœur
Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal
Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS
Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses