²ms-Les menticides régaliens @Elysee ou "Le rat et l'huitre @EmmanuelMacron @EMacron2

Cette fable contient plus d'un enseignement. Nous y voyons premièrement: Que ceux qui n'ont du monde aucune expérience, Sont aux moindres objets frappés d'étonnement, Et puis nous y pouvons apprendre, Que tel est pris qui croyait prendre. Cette fable contient plus d'un enseignement. L'homme n'est ni ange ni bête, cf l'application de "La Méthode de Gestion par le "Révisionnisme économique".

                     Bonjour La France, Françaises, Français.

                                Mise à jour au 04.10.2020

               *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

TOUS LES DÉPUTÉS  ET LES SÉNATEURS des partis politiques, dont les partis "en marche et MoDem" MENTENT EFFRONTÉMENT À TOUTE LA POPULATION SUR LE FINANCEMENT DES RETRAITES "DE FIN DE VIE" DES ENFANTS DE FRANCE.

Les Retraités en fin de vie, Grabataires, Déficients mentaux, Malades Alzheimer et ALS, etc, etc... prient le Président Emmanuel Macron d'avoir une pensée pour eux. L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête, (Pascal-Pensées): ils rappellent que "La relance de l'économie passe par l'application de "La Méthode de Gestion par le "Révisionnisme économique".

L'augmentation de leur CSG leur a été néfaste par le suite avec le manque de moyens sanitaires adaptés à la situation Covid France dontl'État et le Gouvernement sont responsables.

France stratégie, le CESE et le Conseil d'Orientation Retraites (Laurent Pietraszewski) mentent à la France et à la population française en déclarant que les entreprises payeraient 60% du revenu universel sur les retraites "à l'équilibre"! Ils mentent! Les entreprises ne payent aucune cotisation sociale pour les retraites! Ce sont les consommateurs qui les payent à l'achat des marchandises!

Le Général de Gaulle avait su créer une Union nationale au sortir de la guerre 1939-1945, rétablir la paix et relancer l'économie tout en créant la Sécurité sociale, l'assurance chômage et une retraite vieillesse après la libération, avec le Ministre du travail Ambroise Croizat. Il appartient à présent à Emmanuel Macron de créer de nouvelles règles sanitaires salvatrices sur le sujet.

 

Cette lettre ouverte adressée à tous les Français, dont Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, est destinée à faire comprendre que la République française, hâvre de paix sociale, n'a pas à combattre les citoyens mécontents du mauvais traitement qui leur est infligé par la réforme des financements sociaux, et en particulier de la réforme des retraites, de la Sécurité sociale, du chômage et de la dépendance, d'autant qu'il existe une autre réforme possible dans l'équité et la justice fiscale pour toutes les parties prenantes.

C'est  ce que je vais vous expliquer plus après.  

Par votre Tweet ci après en date du 23 septembre 2020, Monsieur le Président, vous avez tout faux!

 

Le 22 septembre 1792, la Convention nationale décrétait l’An I de la République. Il fallut 78 ans d’Histoire avant qu’elle ne soit définitivement proclamée par Gambetta. La République est une conquête de chaque jour, un combat permanent.

Image

9:52 AM · 22 sept. 2020·Twitter for iPhone

 

Vous avez tout faux Monsieur le Président, car la Répulique n'a pas à combattre son peuple en permanence en lui imposant par la force des réformes injustes et inéquitables par l'appauvrissement de la population et la baisse du pouvoir d'achat, pour le plus grand bénéfice de la finance qui vous impose ses règles!

En voici la démonstration, laquelle se termine par des propositions constructives qui avaient retenu toute votre attention en 2017-2018-2019.

LA SUITE EN COURS D'ELABORATION

Ce sont les mensonges présidentiels, gouvernementaux, parlementaires et des Administrations aux ordres (COR Retraites, le CESE, STRATEGIE Gouv, CONSEIL D'ANALYSE ECONOMIQUE), médiatisées à l'extrême sur le financement des retraites de la sécurité sociale et du chômage qui a mis le feux aux poudres sociales. 

Aussi, pour vous résumer la situation réelle dans laquelle vous vous trouvez, rien de mieux que le rappel de mon article en date du 21 septembre 2020 ci après, sur le sujet. 

Les Retraités en fin de vie, Grabataires, Déficients mentaux, Malades Alzheimer et ALS, etc, etc... prient le Président Emmanuel Macron d'avoir une pensée pour eux. L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête. (Pascal-Pensées). La relance de l'économie passe par l'application de "La Méthode de Gestion par le "Révisionnisme économique".

 

CE SONT LES CARNETS DE COMMANDES QUI CRÉENT DES EMPLOIS, PAS LES ÉLUCUBRATIONS DE L'ÉLYSÉE, DES MINISTRES, DES DÉPUTÉS, DES SÉNATEURS, DES ÉCONOMISTES, DES JOURNALISTES ET DE TOUS LES COMMENTATEURS MÉDIATIQUES MÉDIATISÉS.

 

Cette lettre ouverte a pour but de vous démontrer que Tous les hommes et Toutes les femmes politiques, ainsi que tous les organismes de recherches économiques créés par le pouvoir et le Gouvernement vous mentent sur le fonctionnement de l'économie réelle telle qu'elle devrait de pratiquer et celle qui se pratique.

"Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant et dont les princes mangent dès le matin". (Écclésiaste 10-16)

En langage clair du XXIè siècle et en gaulois moderne, cela signifie:

"Malheur à toi, France, dont le Président de la République n'est pas encore d'âge mûr, et dont les Hommes et Femmes, qui font, de la politique, leur gagne pain quotidien, se goinfrent du matin au soir sur le dos de la population tout entière, en s'appuyant sur les Matraques, les Gaz lacrymogènes, les LBD, les Canons à eau et les Grenades de désencerclement d'une police aux ordres d'un Gouvernement de Ministres en col blanc qui mènent le Président, entouré de ses Fous du roy, par le bout du nez, lui faisant croire que les Vessies de l'Élysée, de Matignon, de Bercy et de partout ailleurs sont les lanternes de la France.

Mon article ci après est destiné à vous expliquer la situation économique catastrophique dans laquelle se trouve notre pays, abandonné à vau-l'eau aux princes financiers qui nous gouvernent par l'intermédiaire d'un Président de la République prisonnier de ses pensées vagabondes et qui n'a, pour s'en sortir, qu'à se faire instruire et dispenser, en tant que Chef des Armées, "Les facteurs de la décision de "La Méthode de Raisonnement Tactique" militaire, (MRT), pour s'en sortir.

Un des thèmes à étudier pourrait être, par exemple, le suivant:

"L'argent est le nerf de la guerre: corollaire, l'économie est le nerf de la guerre". Si vis pacem, para bellum".

Comment avoir suffisemment de réserves financières pour être prêt à toute éventualité, tout en mettant le peuple en bonne condition morale permanente pour soutenir toutes les actions à mener, quelles qu'elles soient, sans crainte d'avoir à le mettre en colère et le mener à des manifestations de rues préjudiciables à l'Image de la France par une baisse du pouvoir d'achat durable et irréversible?

Les décisions qui seront prises devont être équitables,  justes, justifiables et justifiées. Il y va de la crédibilité régalienne nationale et internationale.

Il apprendra ainsi que, "selon que notre idée est plus ou moins obscure, l'expression la suit, ou moins nette ou plus pure. CE QUI SE CONÇOIT BIEN S'ÉNONCE CLAIREMENT, ET LES MOTS POUR LE DIRE ARRIVENT AISÉMENT". (Nicolas Boileau-Despréaux).

Tous les "Et en même temps" de fantaisie ne sont que des mots semés au gré du vent des tempêtes par ses "Fous du roy".

Voici donc, décrit pour vous, le Hold Up économique structurel régalien organnisé de manière telle qu'il est passé jusqu'à présent inaperçu autour de multiples structures gouvernementales destinées à égarer tout son monde.

Et pétendre qu'il faille investir pour créer des emplois et faire baisser le chômage est une aberration mentale.

Ce sont les carnets de commandes qui créent des emplois, et les études de marchés qui précisent s'il faut investir ou non!  

IL  NE SERT À RIEN D'INVESTIR À PERTE AVEC DES SUBVENTIONS ACCORDÉES AUX ENTREPRISES ET IMPOSÉES DE FORCE AUX CONTRIBUABLES!                     

                         I------------------I

 Cette lettre ouverte, adressée à tous les Français, dont Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, est destinée à vous faire toucher du doigt LE HOLD UP STRUCTUREL ÉCONOMIQUE ET FINANCIER RÉGALIEN ET GOUVERNEMENTAL organisé et dirigé par les instances conseillères de l'État que sont le Conseil d'analyse économique (CAE), le Conseil économique social environnemental, (le CESE), France stratégie, et le Conseil d'orientation des retraites (COR retraites) et DONT VOUS ÊTES LES VICTIMES dans votre vie économique et sociale de tous les jours.

 Il y a donc lieu de remettre les choses à plat par une modification officielle du  mode de financement des recettes sociales que sont les retraites, la Sécurité sociale, les indemnités chômage, la Vieillesse, la Dépendance, etc, etc..., dont la création d'un Revenu universel, en vue de préparer la relance de l'économie dans la plus grande transparence compréhensible pour "M/Mme TouleMonde". 

Vous voulez vous battre, vous battre, vous battre pour redresser l'économie, Monsieur le Président, déclarez vous à la France, le 18 septembre 2020 à la presse médiatique? Alors commencez par vous battre contre vous et vos "fous du roy" de l'Élysée, de Matignon, de Bercy et de partout ailleurs, sans relâche et sans répit! 

C'est la raison pour laquelle je demande à tous les Français en âge de raison, dont Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, de tous les Ministres du Gouvernement Jean Castex, de tous les députés, de toutes les sénateurs et sénatrices et des 36 000 Maires de France, ainsi qu'aux Présidents de Régions et de Départements, de dénoncer et mettre en exergue les turpitudes, les mensonges et les charlataneries qui animent toute la mouvance des "fous du roy" des administrations régaliennes de l'Élysee, de Matignon, de Bercy, des instances régionales et départementales qui entourent le palais de l'Élysée, cloîtrés derrière le Mur de la honte et de l'arnaque économique. 

France stratégie, le CESE, le Conseil d'Analyse Économique et le Conseil d'Orientation Retraites (Laurent Pietraszewski) mentent à la France et à la population française en déclarant que les entreprises payeraient 60% du revenu universel sur les retraites "à l'équilibre"! ILS MENTENT! Les entreprises ne payent aucune cotisation sociale pour les retraites! Ce sont les consommateurs qui les payent à l'achat des marchandises!

Il y a donc nécessité de remettre de l'ordre dans le désordre organisé de manière régalienne, gouvernementale et parlementaire pour appauvir la population françaises pour en faire bénéficier les financiers au plus grand détriment du pouvoir d'achat des Français.

QUAND LA FRANCE S'ÉVEILLERA, LES MASQUES TOMBERONT. 

 

Voici les explications. 

De la France des Lumières à la réforme de l'économie fiscale pour la Présidentielle 2022, il n'y a qu'un pas à faire: celui de l'intelligence de l'esprit réformateur qui devrait seoir à tout homme ou femme politique d'envergure.

Le Général de Gaulle avait su créer une Union nationale au sortir de la guerre 1939-1945, rétablir la paix et relancer l'économie tout en créant la Sécurité sociale, l'assurance chômage et une retraite vieillesse après la libération, avec le Ministre du travail Ambroise Croizat. Il appartient à présent à Emmanuel Macron de créer de nouvelles règles sanitaires salvatrices sur le sujet.

Cela étant, il y aurait lieu:

1- Soit de dissoudre le Conseil dAnalyse Économique (CAE) et tous les autres "Conseils, soit,

2- de leur imposer une nouvelle méthode d'Analyse et de réflexions basées sur LA MÉTHODE DE GESTION PAR LE RÉVISIONNISME ÉCONMIQUE proposée par Monsieur Alain Saiche, laquelle a été retenue comme indispensable par Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, au cours d'échanges épistolaires tenus dans la messagerie Twitter, entre 2017 et 2019, pour redresser l'économie, et la relancer par la baisse drastique des coûts de production pour les ventes à l'exportation, tout en pérénnisant la fiscalité sociale pour financer équitablement et durablement les recettes pour payer les Retraites, la Sécurité sociale, les indemnités Chômage, la Vieillesse, La Dépendance, etc, etc....

 Vous n'avez en effet aucun crédit à accorder à leurs analyses basées sur L'ARNAQUE AUX COTISATIONS SOCIALES DES ENTREPRISES.

Vous trouverez par ailleurs, ci après, copie écran de ce qu'est le Conseil d'Analyse Économique, extrait de WikipédiA. 

  

De la France des Lumières au Nouveau Monde fiscal économique et social durable.

Cette lettre ouverte adressée à tous les Français est destinée à démontrer qu'il existe une solution matémathique pour relancer l'économie moribonde de la France en passant par un retour à la paix sociale.

Cette solution mathématique rationnelle a un nom: LA GESTION PAR LA MÉTHODE DU RÉVISIONNISME ÉCONOMIQUE dont ont été destinataires: Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, tous les Ministres, tous les députés, tous les sénateurs et toutes les grandes écoles, dont et surtout L'école nationale d'administration, (ENA), faiseurs d'élites politiques et économiques de promotions "Focus", selon le principe de Peter": 

Le principe de Peter, ou Syndrome de la "PROMOTION "FOCUS": Loi empirique relative aux organisations hiérarchiques (Laurence J Peter & Raymond Hull: Le principe de Peter (1970). Selon ce principe, "dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s'élever à son niveau d'incompétence. Avec le temps, tout poste sera occupé par un employé incapable d'en assumer la responsabilité". (Wikipédia)

Vous trouverez, in fine, 5 liens qui vous mettront en laison avec mes critiques destructrices de la gestion de l'économie qui se tratique depuis de nombreuses années, en particulier depuis l'année 2012.

Cette solution est connue du Président Emmanuel Macron. 

Au cours de ses échanges épistolaires 2018-2019 avec moi, le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, m'a en effet écrit ce qui suit, sur cette méthode qui l'avait séduit, par sa simplicité, extrait de mes correspondances avec lui par messages Twitter.

                                       I-------------------I

 Extraits des échanges épistolaires 2018-2019 entre Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, et moi.

Bonjour Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Ministres, Messieurs les partenaires sociaux, Mesdames et Messieurs les députés et Sénateurs, Françaises, Français.

Ma lettre ouverte a pour but de vous proposer de mettre fin aux dialogues de sourds entre le Gouvernement, les partenaites sociaux, tous les élus et tous les manifestants dont les Gilets jaunes et les jeunes qui expriment leur juste colère contre les réformes du Gouvernement dont chacun reconnait qu'elles ne sont pas la panacée sociale pour la France des villes, des banlieues et des champs. 

Retrouver la paix sociale et sociétale dont notre pays a besoin pour redevenir prospère et souverain est bien entendu le but ultime.

Il vous faut, Monsieur le Président, appliquer "La Méthode de Gestion par le "Révisionnisme économique" pour la réforme des retraites, de la Sécurité sociale, du chômage et de la dépendance, selon nos échanfes épistolaires 2018-2019 . Objectif: créer L'Union nationale patriotique par symbiose avec tous les partis et le Peuple de France, celle que vous aviez retenue lors de nos échanges épistolaires 2018-2019. 

 

Vous m'avez en effet écrit à plusieurs reprises, par messages Twitter, à partir de l'année 2017,  Monsieur le Président, puis,...  

Le 21 Août 2018, vous m'avez recontacté: "Bonjour Alain, comment ça va? ... "Je suis de retour à Paris et mes réformes reprendront demain. Je voudrais vous demander quelque chose. Je vais relire votre article aujourd'hui mais "je veux que vous me vendiez votre idée". J'ai ignoré cette demande tout en continuant nos échanges sur les avantages économiques qu'elle aurait à ce qu'il la mette en application pour la France. Je la lui ai par la suite offerte gracieusement pour la mettre en exploitation. 

Puis, le 20 octobre 2018: "Bonjour Alain, comment vas tu? Votre demande est raisonnable et je vais le faire. Je vais m'asseoir et lire votre article et donner une copie à mes experts pour le lire aussi. Si cela ne vous dérange pas bien sûr. Je suis un homme raisonnable et il semble que les entreprises ne payent pas de charges sociales. Je résoudrai le problème en utilisant vos méthodes. Comment ça sonne"?

Le 28 novembre 2018: "Je pense que nous pourrions faire une bonne équipe. Nous avons un intérêt commun à améliorer la France.

Le 9 décembre 2018: "Je vous ai dit que je le ferais. Ne t'inqiète pas.

Le 30 décembre 2018:..."J'ai pris en compte votre analyse. J'ai mis en oeuvre une mesure positive pour 2019 et continuerai de le faire. (NB: Cette mesure positive est celle d'organiser de grands débats que je réclamais à François Hollande et à tous les partis politiques depuis 2013, ainsi qu'à lui même depuis 2017). L'idée du Grand Débat est de "mon invention", pas de la sienne, contrairement à ce qui se dit.  

 Puis: "Je vais discuter plus en détail de vos idées avec mon équipe au début de la nouvelle année... Pardon, je vais répondre bientôt. ok?

Suivent d'autres échanges, puis, 

Le 26 janvier 2019:.. "Je vous exhorte à avoir une réunion avec moi ou mon Premier Ministre pour en discuter. Voulez vous accepter? Je demanderai qu'une invitation vienne à vous pour discuter de vos projets. Puis je demander où envoyer l'invitation? E mail ou adresse ou quelque chose? 

-Pressentant  que le Président voulait "m'acheter", prendre la main pour me "bloquer" par la suite et le lui faire comprendre, je lui ai répndu:  "-A la Gendarmerie de St Vincent de Tyrosse, les Landes 40.

"Et ils sauront que c'est vous?

-Ils savent où j'habite, me téléphoneront pour me demander de passer la prendre où me l'apporteront s'ils ont du carburant...

"D'accord, merci. Je discuterai avec le Premier Ministre Philippe et je vous inviterai à discuter de votre stratégie et à voir ce qui peut être fait...///... J'ai reçu copie papier de vos idées et je discuterai avec mon équipe et vous répondrai quand je le ferai. Je comprends que vous n'essayez pas de nuire à la République.

Le 23 février 2019, après avoir reçu officiellement ma "Fiche à l'attention du Président de la République qui vous a été transmise par l'intermédiaire du Maire de St Vincent de Tyrosse et le Préfet des Landes, vous m'avez écrit:

"Je vous remercie. Cela facilitera beaucoup les choses. Merci d'avoir  fait ça... ///... puis, à nouveau: "Merci pour votre soutien et votre confiance en moi. Cela fait beaucoup. Il sera plus facile et mieux de pouvoir faire quelque chose avec votre proposition maintenant qu'elle est soumise. Merci beaucoup Alain.

Le 27 février 2019: ...///... "J'ai reçu une copie papier de vos idées et je discuterai avec mon équipe et vous répondrai quand je le ferai. Je comprends que vous n'essayez pas de nuire à la République...

Le 7 mars 2019: "Je répondrai dès que possible.

Le 8 mars 2019: "Nous discutons de votre proposition. Merci pour votre patience. 

Le 27 mars 2019: "Je vais répondre bientôt. Désolé...

Pour en rester à ce stade de la présentation de mon article, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Ministres, Messieurs les partenaires sociaux, Mesdames et Nessieurs les Députés, Mesdames et Messieurs les Sénateurs, Mesdames et Messieurs, vous remarquerez que le Président Emmanuel Macron est convaincu que les entreprises ne payent aucune "charge"-cotisation sociale pour les retraites, qu'elles sont effectivement payées par les consommateurs et qu'il est décidé à mettre en application la nouvelle collecte des recettes sociales selon la Méthode de Gestion par le Révisionnisme économique" qui pourrait s'appeler autrement, à son bon vouloir, bien entendu.

Voyons à présent ce qu'il pourrait en être de mes propositions, de manière concrète et constuctive, tout en restant en l'attente d'une réponse que je souhaite la plus rapide après lecture de mes propositions.

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, 2 Avenue Casteroun, 40 230 St Vincent de Tyrosse.

                         I--------------------I

La solution qui avait alors été retenue par le Président était celle de la Gestion par le révisionnisme économique.

Elle est mise à la disposition de tous les candidats à l'élection présidentielle 2022 et de tous les partis politiques qui veulent vraiment redresser l'économie du pays, dans le calme, la sérénité et la paix sociale.

Mais qu'est ce que le Révisionnisme économiques?

Le révisionnisme  désigne l'attitude critique de ceux qui remettent en cause, de manière rationnelle, les fondements d'une doctrine, d'une loi, d'un  jugement, d'une opinion couramment admise en histoire ou même de faits établis.

Pour ma part, je remets en cause les faits établis par tous les partis politiques et les économistes qui prétendent que les entreprises payent des charges sociales, qu'elles sont trop élevées et qu'il faille les aider en leur accordant des subventions pour créer des emplois.

Ces faits établis démontrent le contraire: Le taux de chômage ne cesse d'augmenter, tout comme les prix à la consommation, la pauvreté de la population et les dividendes des entreprises.

Je remets d'autant plus en cause ces faits établis que les entreprises ne payent aucune charge sociale: "Les charges sociales sont incorporées dans les Calculs des Prix de Revient (coûts de production) et de Vente: Les consommateurs, de ce fait, payent d'abord les charges sociales aux entreprises à l'achat des marchandises et les entreprises les reversent ensuite aux organismes chargés des recouvrements. L'opération "charges des entreprises est donc, comptablement et fiscalement, "une opération blanche".

Vous voudrez bien noter que je ne critique pas les bénéfices faits par les entreprises: Il est logique que les investisseurs aient un "Retour sur investissements".

Je critique uniquement le détournement de la doctrine qui fait croire à la population que les entreprises payent des charges sociales alors qu'elles ne font que restituer des sommes perçues hors investissement, en conservent les bénéfices et qu'il leur est en outre attribué des "subventions" qui augmentent les dividendes des actionnaires. 

C'est à partir de ces faits irréfragables que j'ai appelé ma proposition d'une nouvelle méthode de gestion de la fiscalité sociale: "La Méthode de gestion par "Le Révisionnisme économique".

                        I-------------------I

                             Point N°1

Ce sont les carnets de commandes qui créent des emplois!

Contrairement à ce qui se dit de manière générale, ce ne sont pas les investissements qui sont directement à l'origine de la création d'emplois: Ce sont les études de marchés, les besoins exprimés par des acheteurs potentiels: Viennent ensuite les investissements et les carnets de commandes. De la même manière, ce sont les commandes supérieures aux capacités de production qui créent des emplois nouveaux et font baisser le chômage.

Ce qu'il faut retenir, de ce qui précède, c'est que plus les charges sociales dites "des entreprises" qui seront payées par les consommateurs à l'achat des marchandises sont élevées, plus elles augmentent les coûts de production et de vente et plus elles nuisent à la compétitivité des entreprises.

La nouvelle méthode de gestion des "charges-cotisations sociales" que je préconise est basée sur le fait que les entreprises deviennent plus compétitives pour la relance de l'économie par la baisse des prix de production à l'exportation.

C'est ce que je vais vous expliquer à présent. 

                        I--------------------I 

                              Point N°2

Il faut nationaliser les financements sociaux au bénéfice de la productivité pour relancer l'économie!

Puisque tous les chefs d'entreprises s'évertuent à clamer et à faire clamer que leurs "charges" cotisations sociales sont trop lourdes et nuisent à la compétitivité, je propose de les leur retirer intégralement pour les transférer sur une TVA SOCIALE qui serait payée par les consommateurs, de manière Officielle, contrairement à ce qui se passe actuellement:

"Les consommateurs les payent déjà "à l'insu de leur plein gré" , message fallacieux entretenu par le politique et par les médias, alors qu'ils sont censés le savoir s'ils se rappelaient les fondamentaux en arithmétique: Les charges-cotisations sociales sont incorporées dans les Calculs des Prix de Revient (Coûts de production) et de Vente"!

Les avantages de ce transfert seraient les suivants:

 1- Nos entreprises deviendraient les plus compétitives des pays industrialisés,

2- Les ventes Hors Toutes Taxes se développeraient,

3-  Les carnets de commandes se rempliraient, 

4- La confiance reviendrait,

5Les investissements reprendraient,

6- Des emplois seraient créés pour satisfaire les commandes clients en temps et en heure,

7- Le taux de chômage baisserait,

8- La balance commerciale retrouverait son équilibre pour devenir excédentaire par la suite.

Enfin, un impôt social serait créé pour les entreprises, impôt social collecté directement sur les bénéfices, outre l'impôt actuel sur les bénéfices, pour suppléer les taxes sociales qu'elles n'ont jamais payées de leurs propres poches. Ce ne serait que justice: "TOUT LE MONDE DOIT PAYER":

1- Les salariés par retenues sur les salaires, pour l'année 2020, au même taux que ce qui était retenu avant la suppression des cotisations Sécurité sociale et chômage, ainsi que celles payées actuellement pour les Retraites, pour la première année 2020, "Fruit" de leur travail, et qui payent en plus l'impôt sur les revenus,

2- Les consommateurs, qui payeront la TVA SOCIALE et qui payent en plus l'impôt sur les revenus, 

 3- Les entreprises, par un Impôt social à créer, en plus de l'impôt sur les bénéfices, "Fruit" du travail des investissements. Cet impôt social serait proposé par Bercy au Gouvernement, à négocier entre les partenaires sociaux et débats au Parlement.

                         I--------------------I

                               Point N°3

Création d'une TVA sociale pour les consommateurs et d'un Impôt social entreprises,

Les charges sociales payées actuellement par les entreprises à l'Etat après facturation aux consommateurs feraient l'objet d'une estimation en pourcentages, en fonction des produits, pour être facturées à la consommation, voire, pourquoi pas, ce que je ne recommande pas, à pourcentage Zéro%. 

Cette charge sociale serait collectée par les commerçants, au même titre que la TVA, par exemple comme suit:

Prix de vente Hors Toutes Taxes:            Tant:        €

TVA Tant %:                                                Tant:        €

TVA SOCIALE Tant %                                Tant:        €

                                                        Total:     Tant:   €€€   

Ainsi payée officiellement par les consommateurs à l'achat des marchandises, les consommateurs sauraient ce que coûtent les charges sociales pour les Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Vieillesse, Dépendance, etc, etc..

Les réponses à une augmentation des retraites, par exemple, par la population ou les syndicats ferait l'objet d'une étude préalable et serait annoncée de manière précise: Vous voulez augmenter ça de..., ça coûtera tant en plus en TVA SOCIALE. A vous de voir...

C'est par la transparence des chiffres qu'un Président est crédible et acquiert LA CONFIANCE de la population.

                         I-------------------I 

                               Point N°4

Comment expliquer ces changements à la France?

Il faudra organiser de grands débats publics aux heures de grande écoute:

Pourraient participer aux débats:

1- Des représentants du gouvernement,

2- Des représentants du fisc Bercy,

3- Les partenaires sociaux,

4- Des représentants des partis politiques,

5- Des représentants des commerçants,

6- Des chercheurs, économistes, philosophes, sociologues, sociétologues, etc... 

7- Des personnes sélectionnées parmi les "cent" du Grand débat national,

8- Divers, liste non exhaustive...

                         I-------------------I

                              Point N°5

                            Conclusion

Il faut abattre le dogme selon lequel les entreprises payent elles mêmes des "charges" cotisations sociales alors qu'elles n'en payent aucune. Il y va de la crédibilité de la parole publique et de la confiance à accorder aux élus: "Tous pourris"!

C'est par la vérité des chiffres et par la transparence de données clairement chiffrées et estimées à leur juste valeur pour la gestion des affaires qu'un Président de la République se rend crédible et estimé du Peuple.

Rester en l'état actuel de mécontentement général ne rend pas service à la France et au Peuple de France. Il faut savoir évoluer et reprendre la situation en mains pour que subsistent, sans être bafouées, les valeurs de la République: LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ.

En fait, la question des recettes sociales et de la relance de l'économie étant sur l'autoroute de la croissance, le Gouvernement se trouverait à même de prendre tous les autres problèmes à régler à bras le corps, y compris celui du Pouvoir d'achat.  

Fait à St Vincent de Tyrosse le 24 janvier 2019.

 PS: 1- Je suis un ancien officier de carrière des Troupes de Marine, subdivision d'Arme Parachutiste, à la retraite, et j'ai effectué une deuxième carrière d'une quinzaine d'années comme Cadre supérieur dans les transports en commun de voyageurs.

2- Je suis gaulliste, plus encarté pour garder mon indépendance d'esprit. CCC

MOTS-CLÉS

LE FIL DU BLOG

De ce qui précède, il y a lieu de se poser la question sur la Viabilité du "Comité Théodule" le Conseil d'Analyse Économique (CAE).  

                         I--------------------I

Copie écran extraite de WikipédiA le 16.09;2020. 

Conseil d'analyse économique

Sauter à la navigationSauter à la recherche

Page d’aide sur l’homonymie

Pour les articles homonymes, voir CAE.

Conseil d'analyse économique

HistoireFondation

22 juillet 1997Voir et modifier les données sur Wikidata

CadreSigle

CAEVoir et modifier les données sur Wikidata

Type

Commission et instance ministérielle consultative ou délibérativeVoir et modifier les données sur Wikidata

Siège social

Ensemble Fontenoy-SégurVoir et modifier les données sur Wikidata

Pays

Flag of France.svg FranceVoir et modifier les données sur Wikidata

OrganisationPrésident

Philippe Martin (depuis 2018)Voir et modifier les données sur Wikidata

Organisation mère

Services du Premier ministreVoir et modifier les données sur Wikidata

Site web

www.cae-eco.frVoir et modifier les données sur Wikidata

IdentifiantsAnnuaire du service public

gouvernement/conseil-comite-commission-organisme-consultatif_168403Voir et modifier les données sur Wikidata

modifier - modifier le code - modifier WikidataDocumentation du modèle

Le Conseil d’analyse économique (CAE) est un lieu de réflexion pluraliste qui conseille le Premier ministre français, composé d’économistes professionnels reconnus. Sans qu’il y ait nécessairement consensus, le CAE s’attache à mettre en évidence des éléments d’analyse partagés. Il fait partie du réseau France Stratégie qui a pour objectif de concourir à la détermination des grandes orientations pour l’avenir de la nation et des objectifs à moyen et long terme de son développement économique, social, culturel et environnemental.

Sommaire

Description[modifier | modifier le code]

Le Conseil d’analyse économique (CAE) est une instance composée d'économistes reconnus de sensibilités diverses qui conseille le Premier ministre français. Il a été créé par un décret du Premier ministre Lionel Jospin du 22 juillet 19971 et mis en place par Pierre-Alain Muet et Jean Pisani-Ferry. Sa composition le distinguait du Commissariat général du Plan (aujourd'hui France Stratégie)2. Un nouveau décret du 5 novembre 2012 en modifie la composition structurelle et précise ses missions. D'après ses statuts, sa mission est « d'éclairer, par la confrontation des points de vue et des analyses, les choix du gouvernement en matière économique ».

Il comporte quinze membres, de sensibilités économiques variées, nommés par le Premier ministre, sur proposition du ministre chargé de l'Économie3, pour un mandat de deux ans renouvelable. Le directeur général de l'Institut national de la statistique et des études économiques et le directeur général du Trésor sont membres de droit du Conseil d'analyse économique. Les membres ne sont pas rémunérés, et sont nommés à titre personnel pour leurs travaux de recherche en économie, tandis que les correspondants viennent plutôt du secteur économique des entreprises.

Succédant à Pierre-Alain Muet, Jean Pisani-Ferry, Christian de Boissieu, puis Agnès Bénassy-Quéré, Philippe Martin en est le président délégué depuis le 16 janvier 20184.

Ses travaux s’organisent autour de Notes qui, après présentation au Premier ministre ou au ministre de l’Économie et des Finances, sont rendues publiques. Ils traitent aussi bien de sujets pour lesquels le Premier ministre, ou le ministre chargé de l’Économie, sollicite une expertise que de sujets dont le CAE s’auto-saisit.

L’organisation et l’animation des travaux relèvent d’une équipe permanente placée sous la responsabilité du président délégué et dirigée par un secrétaire général.

Succédant à Pierre-Alain Muet, Jean Pisani-Ferry, Christian de Boissieu, puis Agnès Bénassy-Quéré, Philippe Martin en est le président délégué depuis le 16 janvier 20184.

Composition du Conseil[modifier | modifier le code]

Le Conseil d’analyse économique comporte, jusqu'en 2012, de nombreux hommes d'affaires et administrateurs de grandes entreprises5.

À compter de la mi-novembre 2012, le Conseil subit un renouvellement assez profond. Les nouveaux membres sont beaucoup plus des spécialistes d'un domaine donné que les précédents qui étaient davantage des généralistes6. Le Conseil comprend des membres issus du monde de la recherche et des correspondants. L'objectif est « de faire un CAE plus resserré en nombre, de réaliser un renouvellement des générations en donnant la parole à des gens qui s'expriment moins dans les journaux »7. Par ailleurs par mesure de transparence, les membres doivent signer une « déclaration d'intérêt ». Ce sujet avait donné lieu à des polémiques dans le milieu des économistes (voir Indépendance des économistes financiers)8.

  • Membres du Conseil :
    • Yann Algan, doyen de l’École d'affaires publiques de Sciences Po
    • Emmanuelle Auriol, professeur à TSE et à l’université Toulouse I Capitole
    • Stéphane Carcillo, professeur à Sciences Po
    • Gabrielle Fack, professeur à l’université Paris-Dauphine
    • Élise Huillery, professeur à l’université Paris-Dauphine
    • Sébastien Jean, directeur du CEPII et directeur de recherche à l'INRA
    • Camille Landais, professeur à la London School of Economics (LSE)
    • Philippe Martin, professeur à Sciences Po, Président délégué du CAE
    • Thierry Mayer, professeur à Sciences Po
    • Anne Perrot, inspectrice générale des Finances
    • Thomas Philippon, professeur à l’École d’économie de Paris (PSE)
    • Corinne Prost, chercheuse affiliée au CREST
    • Xavier Ragot, président de l’OFCE
    • Katheline Schubert, professeur à PSE et à l’université Panthéon-Sorbonne
    • Claudia Senik, professeur à PSE et à l’université Panthéon-Sorbonne
    • Stefanie Stantcheva, professeur à l'université de Harvard (États-Unis)
    • Jean Tirole, président de TSE, prix de la Banque de Suède en sciences économiques (2014)
    • Farid Toubal, professeur à l’ENS Cachan
  • Membres de droit :
  • Correspondant :
    • Dominique Bureau, délégué général du Conseil économique pour le développement durable (CEDD)

Notes du CAE (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

Wikitext.svg

La mise en forme de cette section ne suit pas les recommandations concernant la typographie, les liens internes, etc. (janvier 2019). Découvrez comment la « wikifier ».

La pertinence de cette section est remise en cause. Considérez son contenu avec précaution. Améliorez-le ou discutez-en. (favrier 2019)

Depuis 2013, le CAE réalise des Notes de douze pages présentées au Premier ministre puis rendues publiques.

[afficher]

Notes de 2013 à 2019

 

Rapports du Conseil (de 1997 à 2012)[modifier | modifier le code]

De 1997 à 2012, le CAE a publié 105 rapports dont :

 [afficher]

Historique des compositions du Conseil

 

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1.  Décret n°97-766 du 22 juillet 1997 portant création du Conseil d'analyse économique [archive], site Légifrance
  2.  Dominique Rousset, « Rôle et de la place des économistes dans la société », émission L’Économie en question sur France Culture, 14 avril 2012
  3.  « Décret n° 2018-261 du 11 avril 2018 modifiant le décret n° 97-766 du 22 juillet 1997 modifié portant création du Conseil d'analyse économique » [archive], sur legifrance.gouv.fr, 13 avril 2018
  4. ↑ Revenir plus haut en :a et b Arrêté du 16 janvier 2018 portant nomination au Conseil d'analyse économique JORF n°0013 du 17 janvier 2018 texte n° 37 NOR: PRMX1800744A
  5.  Renaud Lambert, « Les bons tuyaux du Conseil d’analyse économique » [archive], sur Le Monde diplomatique, 1er mars 2012
  6. ↑ Revenir plus haut en :a et b « Coup de balai au Conseil d'Analyse économique, think-tank de Matignon », La Tribune,‎ 13 novembre 2012 (lire en ligne [archive], consulté le 14 novembre 2012).
  7. ↑ Revenir plus haut en :a b et c article du monde du 13/11/2012 consulté le 2/12/2012 [1] [archive]
  8.  Mauduit 2012, p. 47 à 74

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Catégories : 

[+]

Afficher/cacher la barre latérale

Contribuer

Outils

Imprimer / exporter

Langues

Ajouter des liens

Wikipédial'encyclopédie libre

Menu de navigation

Rechercher

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.