Les retraités sont des personnes vulnérables, @EMacron2! Y A-T-IL ABUS DE FAIBLESSE?

La CSG a été créée en 1990 par MichelRocard, Premier Ministre, pour participer au financement de la sécurité sociale à la place des prélèvements sur les salaires. Il n'est précisé dans aucun texte de loi qu'une promesse de campagne d'un candidat "Trou du cul" politique qu'il l'augmente sur les retraités pour, de manière alambiquée, augmenter le salaire "Net" des salariés!

                            *Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'U€*

                                             *MISE A JOUR AU: 20.09.2018

                                  *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

Préparation intellectuelle et morale aux élections européennes de mai 2019 et à l'élection présidentielle de mai 2022.

                                              Prélude de mise dans l'ambiance:

       DEBATS PUBLICS DEMANDES aux députés et sénateurs à Assemblée nationale et au Sénat.

                                      DEBATS PUBLICS DEMANDES AUX Médias: 

*Y A-T-IL ABUS DE FAIBLESSE sur les retraités vulnérables atteints par l'âge, la solitude, la dépendance ou par la maladie comme par exemple l'ALS, Alzeimer, etc, etc... par personne détenant l'autorité, de la part du Président Emmanuel Macron, avec l'augmentation de la CSG destinée à augmenter le "Net" de la feuille de paye des salariés "Ad vitam aeternam" à la place des employeurs?

Voilà la véritable et bonne question à se poser, car: La CSG a été créée en 1990 par Michel Rocard, Premier Ministre de François Mitterrand, pour participer au financement de la sécurité sociale déficitaire à la place des prélèvements sur les salaires. L'affecter de manière  alambiquée et de manière détournée à l'augmentation du "Net" de la feuille de paye des salariés est tout simplement détourner la CSG de sa destination prévue par la loi de finances 1990 pour application au 1er janvier 1991! 

La question a été posée par réseaux sociaux Twitter et Facebook aux Françaises Français, à M Laurent Fabius, Président du Conseil constititionnel, à M Edouard Philippe, Premier Ministre, Président du Conseil d'Etat, à M Bruno Lasserre, vice-président du Conseil d'Etat et à Didier Migaud, Président de la Cour des comptes le 16 février 2018, afin de méditer sur le procédé employé par un Président de La République qui a rompu les règles liées à la gestion des cotisations sociales pour en détourner une partie par le biais de la CSG qui a été créée en 1990 pour application en 1991, NE L'OUBLIONS PAS, pour alimenter les caisses de la Sécurité sociale déficitaires par Michel Rocard, Premier Ministre de François Mitterrand. 

Le détournement d'une partie de la CSG pour augmenter le salaire "Net" des salariés est donc INCONSTITUTIONNEL et peut être consédéré comme un délit!

C'est la raison pour laquelle je demande à Messieurs Laurent Fabius, Président du Conseil constitutionnel de reconnaitre ce détournement de l'augmentation de la CSG des retraités pour augmenter le salaire "Net" dessalariés en lieu et place des employeurs comme étant inconstitutionnelle, ainsi qu'à Bruno Lasserre, Vice Président du Conseil d'Etat et Didier Migaud, Président de la Cour des comptes.  

Ma question est donc la suivante: Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française, a-t-il commis ou non "Le délit d'abus de faiblesse sur perconnes vulnérables atteintes de maladies dégénérescentes (malades grabataires, en fin de vie, ALS, Alzeimer, etc...) que sont les retraités par personne détenant l'autorité, lui même, en augmentant la CSG des retraités pour alimenter "ad vitam aeternam" le salaire "Net" des  salariés en lieu et place des employeurs?  

Si cela est reconnu comme tel, le Parlement devrait, selon la déclaration de Emmanuel Macron, "aller le chercher" à l'Elysee via l'article 68 de notre Constitution. 

                              I-------------------------I

                         Bonjour Françaises, Français:

Mon articcle, qui n'est pas fait pour plaire at Pouvoir et aux politiques, comporte 2  parties:

1- Première partie: Généralités: Mes critiques, 

2- Deuxièmepartie: Le remède à adopter:

1- Premier point: Démontrez le contraire de mes écrits en économie,

2- Deuxième point: La loi de moralisation pour les éls? Quèsaco?

3- Troisième point: Qu'est ce que le Révisionnisme économique? 

4- Quatrième point: La remise à plat des financements sociaux et le remède miracle à adopter,

5- Cinquième point: Conclusion.

                               

                                    *Première partie:

                             *Génétalités: Mes critiques

Aucun contrat de travail ne prévoit qu'un augmentation de la CSG servira à augmenter le "Net" de la feuille de paye en lieu et place des employeurs!  

*INEDIT: 07.02.2018: J'écris ce qui suit, sans chercher à plaire, mais pour éveiller les consciences:

-"Il n'a jamais été écrit et inscrit dans quelque contrat de travail qui soit que:

"Les retraités de toutes branches et secteur d'activité seront appelés, après une longue vie de labeur, à augmenter le "Salaire "Net" des salariés en lieu et place de leurs employeurs par un Trou du cul en économie" qui deviendrait Président de la République (actuellement Emmanuel Macron), lequel, à l'encontre du contrat de travail, en a décidé autremement":

*Les retraités financeront une partie du salaire net des salariés en lieu et place des employeurs qui font des bénéfices (de par l'interdiction de vendre à perte qui leur est faite par l'article L442-2 du Code du commerce) avec l'augmentation de la CSG de 1,7%, OFFICIELLEMENT pour augmenter le salaire "Net" des salariés à la place des employeurs!

En la matière, il y a bien "Rupture unilatérale du contrat de retraite par Emmauel Marcon, Président de la République, et du Gouvernement de la République en ce qu'il a décidé et fait voter une loi qui oblige les retraités à financer une partie du salaire "Net" des salariés en lieu et place de ses Amis Financiers-patrons des entreprises qui lui dictent ce qu'il doit faire, en matière économique! 

*Cette loi d'augmentation de la CSG est donc INCONSTITUTIONNELLE, car elle détourne et prive la sécurité sociale de revenus substantciels qui réduirait les déficits d'autant!

                                                 *Honni soit qui mal y pense*

*Nos hommes et nos femmes politiques se croient vraiment tout permis: Ils déclarent à présent, avec outrecuidance et l'air habituel de se foutre de la gueule des gens: "J'AI COMMIS UNE FAUTE? J'ASSUME"!

Or ils n'assument RIEN! La définition du verbe "assumer" est en effet la suivante: "Prendre sur soi, à son compte, avec toutes les implications de ce qu'on assume"!

Vous devez savoir que la CSG est un prélèvement obligatoire créé en 1990 par le Premier Ministre Michel Rocard pour participer au financement de la sécurité sociale en France à la place des prélèvements sur les salaites.

La cour de cassation et le Conseil constitutionnel, suivant les décisions de la Cour de justice de l'Union européenne en reconnaisent désormais la nature duale d'impôt et de cotisation sociale.

Cela étant, il n'est précisé par aucune juridiction qu'une promesse de campagne d'un jeune "Trou du cul" politique en fasse une "Corne d'abondance" branchée ad vitam aeternam par le petit trou sur l'augmentation de la CSG des retraités pour abonder, par le grant trou, le salaire "Net" des salariés et l'augmenter en lieu et place des employeurs et des riches financiers.

Je considère donc que cette manière se s'accaparer une partie du montant des pensions de retraite des retraités par l'augmentation de la CSG pour augmenter le salaire "Net" des salariés en lieu et place des employeurs dont les dividendes ne cessent d'augmenyter est un VIOL ECONOMIQUE SOCIAL et, pourquoi pas, un crime économique politique! 

Faisant de sa promesse de campagne transformée en une loi "de confiance" applicable le 1er janvier 2018, le Président Emmanuel Macron, déjà appelé Président des riches, s'est autoproclamé "PLUTUS" de France, Dieu des Richesses de France"! 

Une des causes de la violence en milieu scolaire et dans les zones de non droit de France est là: L'INEGALITE CROISSANTE, celle des mystifications économiques des hommes et femmes politiques, TOUS PARTIS CONFONDUS, Ministres, députés et Sénateurs, passionnés par leur ego, le fric et le cul (Les médias ne parlent que de ça): Faire croire au Peuple de France qu'il gagne trop par son travail quand il en a et qu'il faut augmenter les impôts et taxes à payer d'une manière ou d'une autre pour alimenter les paradis fiscaux pour le plus grand bien des financiers sans scrupules dont ils sont les Valets! 

Et j'ajoute, Monsieur le Président Emmanuel Macron, que les services publics ne sont pas une entreprises privée, mais, comme son appellation le précise bien, des services "PUBLICS", au service du "PUBLIC", fondés avec des fonds "PUBLICS" dont vous n'êtes, en tant que personne, QUE le 1/67 millionième actionnaire minotitaire (selon le dernier sondage INSEE) y compris les quelques "autres millionièmes "si j'y ajoute tous les sympathisants politiques de votre parti "en marche" vers votre dictature économique à venir! 

Bref, L'Etat France n'est pas une entreprises privée qui doit chercher à faire des bénéficces, comme vous souhaiteriez le faire malencontreusement, mais un Etat  France qui doit arriver à établir l'équilibre des financements de ses dépenses publiques par l'impôt, sans chercher à faire des bénéfices ou à en faire faire par des entreprises privées sur le dos des contribuables pour, ensuite faire appel à elles afin d'obtenir des fonds défiscalisés pour leurs partis politiques et se faire élire ou réélir à un poste de dirigeant politique quel qu'il soit! 

Je vais vous en faire la DEMONSTRATION.

 

Il faut faire ECHEC ET MAT au VIOL ECONOMIQUE, SOCIAL ET SOCIETAL DE Emmanuel Macron, Président de la République, du Premier Ministre Edouard Philippe et aux COLS BLANCS DE Bercy ainsi qu'à tous les hommes et toutes les femmes politique qui clament:

"Les "charges" sociales des entreprises -des financiers- sont trop élévées, disent ils! Il faut leur accorder des subventions pour les faire baisser, ALORS que,Toutes leurs "charges"-cotisations- sociales Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc..., sont incorporées dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT ET DE VENTE et que Toutes leur sont remboursées par les consommateurs "à l'insu de leur plein gré", puisqu'ils devraient le savoir, à l'achat de leurs marchandises, produits et services"! 

Ce sont tous des NEGATIONNISTES en financement des recettes sociales et des déviatinnistes intellectuels délibérément incongrus.   

Je les défie tous et toutes de démontrer le contraire de ce qui est écrit ci dessus aux 67 millions de Français recencés INSEE après ou avant lecture de mes explications magistrales dont lecture ci après.

 

"HOMO HOMINI LUPUS EST": L'Homme est un loup pour L'Homme". (Thomas Hobbes)

*La France va mal économiquement et votre programme économique par l'augmentation de la CSG pour compenser les subvention accordées aux entreprises -aux financiers- pour "augmenter la feuille de paye" des salariés est contre productive, car elle appauvrit les retraités et enrichit les actionnaires, ALORS qu'il appartient aux entreprises de mieux payer leurs salariés: Pas aux retraités!

Ce faisant, le Président Emmanuel Macron s'est doté d'une "Corne d'Abondance" branchée ad vitam aeternam sur les portesfeuilles des retraités pour alimenter les portefeuilles financiers, "Corne d'Abondance" qui le fait autoproclamer "PLUTUS", Dieu des riches -financiers-!  

Il y a donc nécessité de rétablir l'équilibre et de REMETTRE A PLAT le système de financement des dépenses sociales pour l'améliorer, c'est à dire faire participer les entreprises -les financiers- aux financements des dépenses sociales, puisqu'ils n'y participent EN RIEN actuellement!

Pour ce faire, il aurait fallu, car mon article est antérieur aux votes sur la suppression de l'ISF et sur l'augmentation de la CSG

1- SUPPRIMER l'I.S.F. (Impôt Sur la Fortune) tant décrié par les uns que par les autres, A CONDITION que les entreprises -les financiers- payent pour participer aux financements des dépenses sociales! Les entreprises, en effet, n'en payent AUCUNE, car elles les incorporent dans les calculs des PRIX DE REVIENT ET DE VENTE pour se les faire rembourser par les consommateurs, y compris par les enfants qui achètent des bonbons et les mendiants pour acheter leur pain quotidien, et, "EN MÊME TEMPS"... Simultanément...

2- NATIONALISER IMPERATIVEMENT LES FINANCEMENTS SOCIAUX Retraites, Complémentaires retraites, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc..., PAR LA METHODE DE GESTION DU REVISIONNISME ECONOMIQUE du XXIè siècle, et...en même temps...

3- Créer un IMÔT SOCIAL sur les bénéfces, distinct de celui existant: Tout le monde doit participer:

               3-1: Les salariés par retenues sur les salaires, ce qui se pratique déjà et payent en plus l'impôt dur les revenu,

               3-2: Les consommateurs par une TVA sociale qui remboursent les "charges" des entreprises incorporées dans les prix de vente, de, manière officielle, non A L'INSU DE LEUR PLEIN GRE, comme cela se pratique actuellement et payent en plus l'impôt sur le revenu!

               3-3: Les entreprises les financiers- par un IMPÔT SOCIAL spécifique à créer, distinct de l'impôt sur les bénéfices, comme expliqué ci avant, de manière transparente et officielle, après négociations avec les partenaires sociaux et débats au Parlement.

*Or vous avez fait voter la suppression de l'impôt sur la fortune et augmenté la CSG, commettant ainsi une nouvelle faute de gestion!

*C'est la raison pour laquelle JE VEUX TOUS ET TOUTES, hommes et femmes politiques, VOUS DERADICALISER, vous et votre programme économique via cette METHODE DE GESTION PAR LE REVISIONNISME ECONOMIQUE!

*En attendant, je vous déclare tous *ECHEC ET MAT* en économie rationnelle d  XXIè siècle pour n'avoir répondu à aucun des défis que je vous ai lançés à maintes et maintes reprises pour démontrer le contraire de mes écrits en économie.

                                     I------------------------------I

                     *Deuxième paartie: Le remède économique à adopter:

                                            *1- Première point*

JE VOUS LANCE à nouveau LE DEFI d'avoir à démontrer officiellement, par médias interposés, que je me trompe sur les affaires économiques telles qu'explicitées avec mon AXIOME irréfragable: AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES SOCIALES!

"Le Néolibéralisme et l'Ultralibéralisme qui sauveront la France du marasme économique et de la dette ne peuvent se faire que par ma METHODE DE GESTION des financements sociaux PAR  LE REVISIONNISME ECONOMIQUE": Voir le Point N°2 ci après de mon article.

*Les Fançais sont des FAINEANTS qui n'aiment pas les réformes, a clamé" le Président Emmanuel Macron au cours d'une allocution aux Français de l'étranger, à Athènes, le 08.09.2017 et aux 67 millions de Français recencés par l'INSEE!

A cela, je vous réponds, Monsieur le Président que: "Laxisme, Amateurisme et Flagorneries en tous genres en matière d'économie sont l'apanage de tous les gouvernements qui se sont succédé depuis 1994, les vôtres compris:

*Aucun, en effet, n'a fait référence aux fondamentaux mathématiques que sont les calculs des "PRIX DE REVIENT" et de vente des marchandises qui débouchent TOUS, invariablement, sur une gestion des financement sociaux par LA METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE que je vais vous décrire.

C'est également ce que jentends démontrer aux 67 millions de Français en général et à TOUS les élus en particulier, de l'actuel Président de la République, vous, Emmanuel Macron, au conseiller municipal, tout en passant par tous les Ministres du Gouvernement, les Présidents de Régions et les 36 000 Maires de France.

Mes critiques, qui se veulent destructrices de tous les procédés employés jusqu'à présent, y compris de l'augmentation de la CSG et de la suppresssion des cotisations chômage à venir en 2018, seront suivies, pour être IRREFUTABLES, de la présentation mathématique des remèddes à apporter à Notre Pays, La France, pour retrouver sa grandeur économique perdue à vau l'eau, au fil des ans, et faire baisser le chômage de masse par la relance à l'exportation.    

                                    Monsieur le Président,

*Vous avez été élu Président pour penser Economie, lutter contre le chômage de masse et améliorer le sort des 67 millions de Français, PAS POUR, dès votre entrée en fonction, penser à faire une "Charte pour ma femme Brigitte" et lui donner des "missions" ou un rôle à l'Elysee!

Alors, Emmanuel Macron, pour pérenniser et équilibrer les financements sociaux Retraites, Retraites compléméntaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, dépendance, etc, pensez plutôt à mettre en place à Bercy LA METHODE DE GESTION PAR LE REVISIONNISME ECONOMIQUE que je vous ai déjà explicitée à maintes et maintes reprises par l'intermédiaire des réseaux sociaux Facebook et Twitter!

*Je prends la liberté de vous la rappeler et de vous la représenter.

Le but de cet article est donc de vous DEMONTRER, encore une fois, que vous faites FAUSSE ROUTE en économie, que vous allez à L'ECHEC et à l'appauvrissement des 67 millions de Français recencés par l'INSEE qui forment le Peuple de France, hormis les financiers et autre sbénéficiaires inconnus de moi qui bénéficient des recettes en provenance de L'ARNAQUE AUX "CHARGES" SOCIALEDES ENTREPRISES!

Il n'y a qu'UNE SEULE solution possible pérenne, crédible et efficace pour sortir Notre Pays du marasme économique: "La mienne", basée sur la "METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE rationnel du XXIè siècle"!

                                      I-----------------------------I

                                         *2- Deuxième point*

 *UNE LOI DE MORALISATION DE LA VIE PUBLIQUE? QUESACO?:

*Votre loi de "MORALISATION" (sic) de la vie publique", ou "loi confiance" (re-sic), Emmanuel Macron, Madame et Messieurs les Ministres, doit commencer par VOTRE MORALISATION et votre détermination à vous moraliser vous mêmes en ce que vous arrêtiez de prendre les 67 millions de Français y compris les 47 millions d'électeurs pour des cons qu'ils ne sont pas en économie! 

Aussi est il nécessaite de définir ce que devrait être la Confiance entre les 67 millions de Français, y compris les 47 millions d'électeurs, et les instances dirigeantes quel que soit le niveau hiérarchique:

"LA CONFIANCE: "Croyance spontanée ou acquise à la valeur morale, affective, professionnelle d'une autre personne qui fait que l'on est incapable d'imaginer de sa part Tromperie, Trahison ou Incompétence.

En la màtière, faire voter une "loi sur la moralisation de la vie publique" spécifiquement réservée aux élus démontre tout simplement que les élus seraient, en bonne partie, des "Hors La Loi" patentés!

 Partant de cet AXIOME qui se veut moralisateur, cet article a pour but de faire comprendre au Président de la République, au Premier Ministre, aux Ministres du Gouvernement et à Tous les Fonctionnaires et Hauts fonctionnaire de Bercy l'Intérêt qu'il y aurait à adopter LA METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE en gestion rationnelle des financements sociaux pour arriver non seulement à équilibrer les comptes, mais surtout à les pérenniser universellement "POUR NOS ENFANTS"! 

Il s'adresse également aux 67 millions de Français et à Tous les élus de France et des Outre Mers, de même qu'aux 47 millions d'électeurs qui seront appelés aux urnes en 2022 pour élire un nouveau Président de la République et de nouveaux députés.

Mes propos ont d'aurant plus de valeur en économie que Notre pays ne disposait, le 26 juillet 2017, QUE de 80% de sa flotte de sa flotte aérienne pour combattre les incendies qui font râge en PACA (Provence Aalpes Côte d'Azur) y compris un seul en Corse qui été arrêté en cours de journée. Ce chiffre de 80% a été donné pour paraitre "énorme", mais, rapporté au nombre d'avions en question: 28, cela représente (28:80) x 100 = 35 avions.

Cela représente, en fait, pour les 100 départements français (chiffres arrondis): 35:100 = 0,35 avion par département!

*Alors, Emmanuel Macron, Bruno Le Maire, Gerald Darmanin, faire des économies, OUI! MAIS PAS SUR LA SECURITE tant civile que miltaire! Et pour savoir où trouver les financements nécéssaires, il vous suffit de penser "La France et les Français d'abord" et "Amis financiers, vous nous avez assez abusé avec L'ARNAQUE AUX "CHARGES"-COTISATIONS SOCIALES DES ENTREPRISES:

"Nous allons à présent gérer par la METHODE DU REVIONNISME ECONOMIQUE proposée par Alain Saiche!

                                        I-----------------------------I

                                           *3- Troisième point*

                              *LE REVISIONNISME ECONOMIQUE: 

Voyons à présent ce qu'est le "Révisionnisme économique" en sa plus simple expression compréhensible pour tous:

*LE REVISIONNISME ECONOMIQUE désigne l'attitude de ceux qui remettent en cause de manière rationnelle les fondements d'une doctrine, d'une loi, d'un jugement, d'une opinion couramment admise en histoire ou même de faits établis". 

Cela étant, JE REMETS EN CAUSE les faits établis et les DOGMES étatiques économiques selon lesquels les "charges" des entreprises, qui sont en fait des cotisations sociales, sont trop élevées et qu'il faut les leur baisser pour créer des emplois, cela pour au minimum 5 raisons:

          1- Les entreprises -les financiers- se font rembourser Toutes leurs "charges"-cotisations sociales" par les consommateurs que sont les 67 millions de Français et par les étrangers qui achètent leurs marchandises, produits et services en France et Outre Mer,

          2- Pour ce faire, les entreprises -les financiers- incorporent Toutes leurs "charges"-cotisations sociales" dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT et de vente,

          3- En se les faisant rembourser Intégralement par les consommateurs, les entreprises les financier- ne participent EN RIEN au financement des Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Dépendance, Vieillesse, etc, etc,

          4- Je ne critique pas le système qui permet aux entreprises -aux financiers- de se faire rembourser Toutes leurs "charges-cotisations sociales" légalement et comptablement: Je le signale et le dénonce pour l'usage qui en est fait CONTRE LES CONTRIBUABLES, à savoir: "TOUS les Présidents de la République et Tous les gouvernements, allez savoir "pourquoi", décident de subventionner, tous les ans, les Aides-Subventions aux entreprises et, pour compenser le manque à gagner de l'Etat, décident d'augmenter les impôts! C'est ce que j'appelle: "L'ARNAQUE AUX CHARGES SOCIALES des entreprises!  

La dernière en date remonte à 2013 par une augmentation inconsidérée des impôts, sous forme de "Marge de manoeuvre MACRON", avec le pacte de "responsabilité" le mal nommé, pour accorder, en 2014-2015-2016, des "subventions-cadeaux" de 50 milliards €  aux entreprises sans aucune contrepartie.

          5- Enfin, ce sont les carnets de commandes qui créent des emplois, non les élucubrations politiques des hommes et femmes au pouvoir!

De plus, SEULES les commandes supérieures aux capacités de production des entreprises créent des emplois supplémentaires et font baisser le chômage, hors les artifices comme créer des stages de "formation" qui ne servent à Rien d'autre qu'à faire artificiellement baisser les chiffres du chômage en transférant des chômeurs en position de "stagiaires en formation"! 

                                      I----------------------------I

                                        *4- Quatrième point*

*LA REMISE A PLAT DES FINANCEMENTS SOCIAUX et LE REMEDE MIRACLE A APPORTER:

Après mes critiques destructrices sur le système financier mis au point pour le plus grand bien des financiers qui assujettissent Notre Démocratie, le moment est venu de présenter le remède fiscal, économique et social destiné à redonner confiance en la politique par LA REMISE A PLAT DES FINANCEMENTS SOCIAUX selon la METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE.

          1: *Puisque les "charges "cotisations" sociales des entreprises -des financiers- sont trop élevées, leur sont remboursées et payées par les consommateurs qui achètent leurs marchandises, retirons Toutes les "charges"-cotisations sociales- aux entreprises pour les transférer, ligne budgétaire par ligne budgétaire ( Retraites, Sécu, Chômage, etc) sur UNE TVA SOCIALE distincte de la TVA, laquelle serait payée officiellement par les consommateurs, puiqu'ils le font déjà par remboursement aux entreprises, "à l'insu de leut plein gré" et qu'is sont cencés le savoir.

Cette remise à plat des financements sociaux a pour objectif de répartir et collecter les financements des Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc, d'une manière PERENNE, DURABLE ET TRANSPARENTE pour tous, en particulier POUR NOS ENFANTS, selon la sacro sainte formule consacrée par nos hommes et femmes politiques déboussolés qui veulent toujours prendre les Français pour des cons en économie, ce qu'ils ne sont aucunement!  

          2- Les nouveaux CALCULS DES PRIX DE REVIENT Hors TVA et Hors TVA SOCIALE auraient obligation de baisser automatiquement d'autant que le montant des "charges"-cotisations sociales des entreprises retirées et transférées sur la TVA SOCIALE.

NB: Les prix de vente locaux, régionaux et nationaux, du fait de la concurrence, resteraient stables, avec les mêmes marges bénéficiaires.

          3- Nos entreprises deviendraient ainsi les plus compétitives des Pays Industrialisés pour l'exportation, 

          4- Les commandes augmenteraient,

          5- Les carnets de commandes se rempliraient,

          6- La confiance reviendrait,

          7- Les investissements reprendraient,

          8-Des emplois seraient créés pour satisfaire les clients en temps et en heure,

          9- Le chômage baisserait enfin, sans pour cela atteindre le plein emploi compte tenu de la démograhhie non maitrisée,

          10- La balance commerciale retrouverait son équilibre dans un premier temps pour redevenir excédentaire,

          11- Une IMPÔT SOCIAL serait créée sur les bénéfices pour les entreprises, puisqu'elles ne payaient RIEN avant et RIEN maintenent, de manière Officielle. Tout le monde doit participer:

                    11-1: Les salariés par retenue sur salaire, "Fruit de leur travail", ce qui existe déjà, et payent, en plus, l'impôt sur le revenu,

                    11-2: Les consommateurs avec la TVA SOCIALE correspondant financièrement aux montants des remboursements qu'elles effectuaient auparavant aux entreprises en achetant leurs marchandises, produits et services et qui payent, en plus, l'impôt sur le revenu,

                    11-3: Les entreprises -les financiers- par un IMPÔT SOCIAL spécifique, distinct de l'impôt sur le revenu, "Fruit du travail" du Capital, tout en leur rappelant qu'elles ne participent actuellement en RIEN aux financements des dépenses sociales!

          12-La TVA SOCIALE serait collectée par les commerçants, comme la TVA, et pourrait apparaitre sur les factures et tickets de caisse, par exemple comme suit:

                    12-1: Prix de vente Hors Taxes:        Tant:                     €

                    12-2: TVA: x%                                     Tant:                     €

                    12-3: TVA sociale: x%                        Tant:                     €

                                                                  TOTAL:    Tant:                €€€  

*C'est ainsi que, dans la plus grande tansparence et pour un avenir DURABLE et PERENNE, les financement sociaux seraient assurés "Pour Nos Enfants", ce qui serait, POUR LA PREMIERE FOIS, UNE VERITE HISTORIQUE! 

                              I------------------------I

                              *5- Cinquième point*

                                  *CONCLUSION:

Si Tout a été essayé, Tout a échoué: Le chômage de masse et le nombre de travailleurs pauvres, tout comme les Impôts et les dividendes des Actionnaires ont augmenté!

L'augmentation de 1,7 points de la CSG quant à elle, est la pire des injustices intellectuelles: En effet, comment expliquer que les retraités sont mieux nantis que certais travailleurs, si ce n'est pour les prendre pour des cons en économie, ce qu"ils ne sont pas, après avoir travaillé toute leur vie active dans des postes "en responsabilité"?

*SEULE la méthode de gestion des financements sociaux par le REVISIONNISME ECONOMIQUE n'a pas été essayée, et pour cause: Elle serait la bonne!

*La DEBATTRE et L'ESSAYER sera L'ADOPTER*

*Vous savez à présent, Monsieur le Président, ce qu'il vous reste à faire: Pour La France!

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme.

 PS: Je suis Gaulliste, plus encarté pour garder mon indépendance d'esprit.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.