Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1464 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 mai 2022

²nl²-La Présidentielle n'est pas terminée, @pisaniferry! Restent les Législatives...

Il faut bien faire attention à trois points.1- Le prix de vente au consommateur ne correspond pas au seuil de revente à perte. 2- Une hausse du SRP ne se traduit pas mécaniquement par une hausse du prix du produit. 3- Si la hausse du SRP est directement reportée sur le prix du produit, la hausse n’est pas aussi importante sur le prix d’achat. Alain Saiche.

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

             *PRÉSIDENTIELLE 2022-2027*

             *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

  LA CAGNOTE FISCALE MARGE DE MANOEUVRE MACRON.

                         MISE DANS L'AMBIANCE.

²bmp²-Pourquoi faire croire que vous étiez les meilleurs sur les dépenses et sur l'inflation. ÉDITER

                                            -

NON! Monsieur PISANI-FERRY, LA CAMPAGNE PRESIDENTIELLE N'EST PAS ENCORE TERMINEE! IL RESTE ENCORE A PASSER LA CAMPAGNE DES LEGISLATIVES.

Ne vendez donc pas la peau de l'ours! Vous ne le saviez pas?

Vous êtes un piètre écoomiste, et je vous l'ai déjà écrit!

Vous êtes de la "Promotion Focus", il me semble, non?

                                     - 

Jean Pisani-Ferry @pisaniferry· 15 min

Finances publiques : la campagne (présidentielle) est finie. Arrêtons les caricatures, et essayons de donner aux marchés ce qu'ils attendent : de la clarté. Ma chronique

@lemondefr

https://lemonde.fr/idees/article/2022/05/28/jean-pisani-ferry-contrairement-a-une-legende-tenace-les-marches-ne-demandent-pas-l-austerite-mais-la-clarte_6127967_3232.html via  @lemondefr

lemonde.fr Jean Pisani-Ferry : « Contrairement à une légende tenace, les marchés ne demandent pas l’austérité,...

CHRONIQUE. L’économiste estime, dans sa chronique, à environ 50 milliards d’euros par an les besoins supplémentaires de financement public pour les secteurs de l’éducation, de la santé, de la...

POURQUOI VOULEZ VOUDRIEZ VOUS QUE LES ENTREPRISES DE MANDENT L'AUSTERITE?

Armand  de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme, 2 Avenue Casteroun, 40 230, St Vincent de Tyrosse;  

                                         - 

Bonjour Elisabeth Borne: "vous avez mis en place un "Gouvernement de la Gabegie professionnelle". Cela n'est pas à votre honneur!

Absolument "Toutes les entreprises sont obligées de faire des bénéfices"! Il n'y a donc pas possibilité de vendre à perte! Cela est interdit de par la loi.

Alors, pourquoi leur accodez vous des subventions "déguisées"?

J'aimerais que vous me l'explicassiez de manière claire et sans détour aucun.

En l'attente de votre réponse...

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, 2 avenue Casteroun, 40 230 St Vincent de Tyrosse.

                                            -

UNE LOI D'URGENCE POUR SAUVEGARDER L'AUGMENTATION DU POUVOIR D'ACHAT N'ETAIT PAS NECESSAIRE!

Il suffisait tout simplement de faire une augmentation naturelle des dépenses, SANS TRICHER SUR LES RECETTES!

Lettre ouverte à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République.

Bonjour Monsieur le Président,

Point n'était besoin d'augmenter toutes les dépenses au prétexte fallacieux de "Nous avons préservé le pouvoir d'achat de la France et des Français mieux que les autres pays", d'autant que tous les prix ont augmenté d'eux mêmes, et leurs bénéfices avec.

Il suffisait de proposer une augmentation des ventes à ceux qui le désiraient, après avoir plafonné le nombre "d'articles à vendre", et après accord avec les fournisseurs et les partenaires sociaux.

Au lieu de cela, vous avez préféré en faire à votre tête et faire votre cinéma.  

Cela correspond aux "Arnaques aux cotisations sociales des entreprises" que je dénonce depuis toujours, très exactement depuis 2012.

J'espère vous aoir donné toutes les informations nécessaires, et, en l'attente de votre réponse,

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de ma considération distinguée.

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, 2 Avenue Casteroun, 40 233 St Vincent de Tyrosse.

                                       

Vous avez voulu un statut de transparence de la,vie,publique pour votre conjoint, Monsieur Emmanuel, Président de la République, à l'Elysee?

Vous, Président, ne comprenez RIEN aux subtilités du langage: "Si le prochain Président HOMME était marié à un autre HOMME, quel serait son statut? Votre proposition se heurte donc à un préalable CONSTITUTIONNEL!

Notre constitution ne prévoit RIEN sur le sujet autre que: L'ELECTION D'UN PRESIDENT.

Je prends la liberté, en outre, de vous rappeler que vous avez fait voter cette première "charte mssion de Mme Brigitte Macron"... comme Premier budget, si mes souvenirs sont bons, le 3 août 2017, soit moins de 3 mois après.   

                                            -

LE SEUIL DE REVENTE À PERTE : QU'EST-CE QUE C'EST?

Copie de la Fiche économique N° E O5.

Fiche économique E 05

Date de publication : 07/01/2019 - Commerce/services

La loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, dite "loi alimentation" prévoit un relèvement de 10 % du seuil de revente à perte au plus tard le 1er juin 2019 et renvoit à l’ordonnance du 12 décembre 2018 pour la mise en oeuvre.

"Le relèvement du SRP – seuil de revente à perte – va mécaniquement remonter de 10 % le prix de centaines de produits du quotidien" selon Les Echos du lundi 3 décembre 2018.

Est-ce que cela est bien vrai ?

Pour répondre à cette question, notre économiste vous présente une définition du seuil de revente à perte, et son mode de calcul.

1 - Définition et mode de calcul

2 - Quel est l’impact d’une hausse du SRP sur les prix ?

1 - Définition et mode de calcul

Le seuil de revente à perte – ou prix d’achat effectif – représente la limite de prix en dessous de laquelle un distributeur ne peut revendre un produit sous peine d’être sanctionné. Il est défini par l’article L. 442-3 du code de commerce comme suit : "Le prix d’achat effectif est le prix unitaire net figurant sur la facture d’achat, minoré du montant de l’ensemble des autres avantages financiers consentis par le vendeur exprimé en pourcentage du prix unitaire net du produit et majoré des taxes sur le chiffre d’affaires, des taxes spécifiques afférentes à cette revente et du prix du transport".

 Il y a une différence entre la revente à perte et la vente à perte. Le SRP concerne l’activité de revente, et non la vente directe par un fabricant.

Il existe des exceptions où le distributeur peut revendre en dessous du prix d’achat effectif :

  • quand la date de péremption d’un produit expire sous peu,
  • lorsqu’un produit technique est obsolète ou démodé,
  • pendant les soldes (elles sont définies par l’article L. 310-3 du code de commerce, pour en savoir plus voir notre fiche sur les promotions et les soldes),
  • si, dans une même zone d’activité, un prix plus bas est légalement pratiqué pour le même produit,
  • dans le cadre d’une cessation ou d’un changement d’activité,
  • lorsqu’on achète un produit à un certain prix, puis qu’on achète le même produit moins cher, on peut alors revendre les produits anciennement stockés en se basant sur le prix d’achat des produits moins chers nouvellement stockés.

Comment le seuil de revente à perte est-il calculé ?

Le prix d’achat effectif est calculé de la façon suivante :

2 - Quel est l’impact d’une hausse du SRP sur les prix ?

Pour réaliser des profits, les distributeurs appliquent différentes marges sur le prix des produits vendus. Ces marges représentent la rémunération du distributeur, sans quoi celui-ci perdrait de l’argent. Or, le SRP ne prend pas en compte la totalité des revenus des distributeurs liés à la vente d’un produit. Autrement dit, le seuil de revente à perte ne correspond pas au prix de vente du produit au consommateur.

Pour mieux comprendre, voici un détail des différents revenus que perçoivent les distributeurs.

Les revenus des distributeurs

Les revenus des distributeurs sont réalisés grâce aux marges. Il en existe deux types : les marges "avant" et les marges "arrière".

La marge avant, la plus connue, représente la différence entre le prix net sur la facture et le prix de vente au consommateur.

On distingue deux types de marges arrière :

  • Les ristournes, remises, rabais… accordées par le fournisseur,
  • Les services de coopération commerciale liés à la vente des produits (référencement d’un produit dans le catalogue du distributeur, emplacement des produits dans un linéaire …).

Le SRP prend donc en compte seulement une partie des marges des distributeurs. La marge avant n’est pas prise en compte dans son calcul.

Ainsi, un relèvement du SRP peut se traduire soit par une augmentation directe des prix, soit par une baisse des marges des distributeurs. L’augmentation des prix n’est donc pas "mécanique". De plus, si effectivement la hausse du SRP est reporté directement sur le prix du produit vendu, cela se fera dans des proportions moindres.

Voici un exemple pour illustrer ces propos.

Imaginons qu’un fabricant vende un produit à un distributeur, dont le prix unitaire net est de 100 €. On suppose que les avantages financiers représentent 30 % du prix de ce produit, soit 30 €. Le montant total des différentes taxes est de 5 €, et le prix du transport est de 5 €.

Le seuil de revente à perte est alors de :

SRP = 100 – 30 + 5 + 5 = 80 €

Si le SRP est relevé de 10 %, alors celui-ci passera à 88 € (soit une augmentation de 8 €).

Imaginons ensuite que la marge "avant" du distributeur soit de 20 %, le produit est alors vendu à 120 € au consommateur.

Si la hausse du SRP se traduit directement par une hausse des prix, alors le prix du produit augmentera dans ce cas ci de 8 €. Ainsi, au lieu de vendre le produit au consommateur 120 €, il sera vendu 128 €, soit une augmentation de 6,7 %. Et non pas 10 %.

Il faut donc bien faire attention à trois points :

  • le prix de vente au consommateur ne correspond pas au seuil de revente à perte,
  • une hausse du SRP ne se traduit pas mécaniquement par une hausse du prix du produit,
  • si la hausse du SRP est directement reportée sur le prix du produit, la hausse n’est pas aussi importante sur le prix d’achat.

                                      -

LA GUERRE TOTALE CONTRE L'ECONOMIE DE LA FRANCE SERA UNE GUERRE TOTALE ET SANS MERCI!

Agriculteurs, éleveurs, salariés, retraités, malades, y compris les grabataires, redressez vous et combattez sans relâche les exçès financiers de tous ceux qui profitent de la situation pour NUIRE A VOTRE POUVOIR D'ACHAT!

Cette bataille sera à gagner pour les élections législatives 2022-2027.

VOTEZ CONTRE Emmanuel Macron et le parti "en marche" qui aura gouverné par le "Menticide et la gestion par le menticidaire "soft des affaires de la France!

Ce sera le seul gage du succès.

                                                     - 

 TOUTES VOS ANALYSE SONT FAUSSES, Monsieur Emmanel Macron. Pour vous en convaincre, lisez de bout en bout: 

L'analyse de la personnalité de François Hollande par toutes les Chancelleries du Monde a bien progressé ces derniers temps et continue son petit bonhomme de chemin, en tenant compte des critiques destructrices faites à son égard par une opposition destinées à le ridiculiser et qui font plus pour détruire Notre Pays, La France, que détruire le Président lui même.

Les hommes politiques français, quant à eux, continueront jusqu'aux prochaines élections de 2015 et... 2017, à vanter leurs mérites de gestionnaires ratés qui nous ont conduits au trou de la dette et à fermer les yeux sur la pétition N° 1531/2012 qui pourrait les aider, s'ils en avaient la volonté, à mettre la BC€ au service des Etats et non plus des *Banques-Lobbies* qui donnent leurs ordres aux technocrates de Bruxelles sans mandat électoral du suffrage universel, lesquels sont de si bons gestionnaires que la plupart des pays de l'U€ se trouvent dans la dette.

La froideur de Poutine quant à elle est apparente et faite toute d'observations destinées à déstabiliser ses interlocuteurs peu habitués à être observés de la sorte. Derrièrre tout cela, la fermeté n'est aucunement cachée, faite de froideur et de détermination inébranlables. Que nul ne s'y trompe. Le tout récent rattachement de la Crimée à la Russie en est l'éclatante démonstration, de même que celle de traiter des affaires actuelles de l'Ukraine. A nouveau, QUE NULNE S'Y TROMPE. (Je vous l'avais écrit en 2014).

La Politique étrangère repose sur ces Analyses... Et cela avait été oublié dans la frénésie de tout faire tout de suite et sans "Conseiller(s)" vraiment "averti(s)" n'ayant pas peur de "Mettre en Garde" (au risque de DEPLAIRE au Roi) sur les conséquences imprévisibles de ces précipitations non réfléchies.

                               -

²ldi²-De l'art de représentation et de négociation politiques au service de la paix. ÉDITER    

Accord historique pour la zone euro. Avec @fhollande, la France a joué son rôle jusqu'au bout, pour une Europe responsable et solidaire.

2- La réponse que j'avais faite à son Tweet:

*L'invisible Geôle*@AlainSaiche· 13 juil. 2015 En réponse à @EmmanuelMacron

Bonjour @EmmanuelMacron @Elysee @fhollande Tant que @ecb ne prêtera pas directement aux Etats Rien de viable ne sera possible! @BFMTV @itele

Point n'est besoin de commentaires: "les faits sont là! Et bien là"!

        Vous n'êtes et ne serez jamais le Maitre des horloges et du temps qui passe et trépasse!

Vous n'êtes et ne serez jamais que le Maitre des "Arnaques aux cotisations fiscales et sociales des entreprises"! 

                                 -

Bonjour Madame Christine Lagarde, Premier Ministre du Gouvernement.

Vous devenez, après François Hollande et Emmanuel Macron, la plus minable et la plus lamentable des Premiers Ministres achetés par la France.

                                    -

²lmd²-Le Maitre des Horloges est le temps qui passe et trépasse, Monsieur Emmanuel Macron. ÉDITER

                                   -   

²vmb²-la vérité sur l'économie ne doit pas être bonne à dire, M Villeroy de Galhau, Gouverneur de la BDF. ÉDITER

C'EST A LA BOURSE QU'IL FAUT S'Y PRENDRE avec tous ces milliards de bénéfices!

Il suffirait, tout simplement, de la boycotter!

Vous boycotteriez "et en même temps", le Président de la République boyecotterait, et sa propre bourse!

                                              -

En excusivité, recevez les Planches à billets des Banques lobbies de Bruxelles, et recevez,  en retour, les aggios qui auront servi à REMBOURSER LA DETTE DE LA FRANCE, sans effort!

Cette opération est magnifique d'audace et de Tromperies!

                                    -   

Lettre ouverte à destination du Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, pour participer aux élections législatives des dimanche 12 et 19 juin 2022.

Bonjour Monsieur Emmanuel Macron,

Tous. les hommes et toutes les femmes politiques ont une sainte trouille de cette Vérité!

Les faits sont les faits! Le pouvoir régalien, le pouvoir politique et économiques, et tous les candidats à l'élection présidentielle ont toujours menti jusqu'à présent avec la France et les Français sur le fonctionnement de l'économie! 

²crl²-Le Fil d'Ariane en économie, le voici, Monsieur @EmmanuelMacron. ÉDITER

                                     -    

Pour bien faire, IL NE FAUDRAIT PAS VOTER POUR LE PARTI "EN MARCHE". Voici pour quoi. 

Le Président de la République avait déclaré: "Je suis un guerrier"...  face à Marine Le Pen... C'était en 2017, au cours de la préparation à l'élection présidentielle de l'année 2017!

*²pf²-Lettre ouverte au Parquet @pr_financier, au sujet de Monsieur @EmmanuelMacron. ÉDITER

*NE CHERCHEZ PLUS où sont les milliards de bénéfices faramineux des entreprises, ils sont bien plaçés!

                                     -

En cette période où les Arnaques aux cotisations sociales et fiscales des entreprises battent leur plein, il serait bon de se poser la question: "Quel candidat à l'élection présidentielle sera élu au 1er tour prévu en mai 2022"? Au stade où chacun se trouve, il serait bon que chaque électeur se pEose la question. Bref et en clair, le temps de la révolution pacifique serait il venu?

Les charges patronales sont à entre 20 à 25 % de la rémunération. 

*Macroner, en ukrainien, "semble vouloir dire": c'est "faire semblant et de donner et ne rien faire du tout".

LA  RETRATE A 60 ANS EST POSSIBLE EN LA FINANÇANT ENTIEREMENT AVEC LES COTISATIONS SOCIALES INCANGEES, Monsieur Emmanuel Macron, ET VOUS LE SAVEZ!

Voici un tableau résumant les taux de cotisations patronales en 2022 : 

Charges patronalesTaux Assiette: Assurance maladie, maternité, décès, invalidité et CSA7.3%, Totalité de la rémunération. Assurance vieillesse1.9% 8.55% Totalité de la rémunération. Dans la limite du plafond Allocations familiales 3.45%, Totalité de la rémunération. Contribution au dialogue social0. 016%, Totalité de la rémunération. Accidents du travail: Taux notifié par la CarsatFNAL (+ de 50 salariés) 0.5%, Totalité de la rémunération. FNAL (- de 50 salariés) 0.1%Dans la limite du plafond. Versement mobilitéTaux qui varie en fonction du secteur géographique. Contribution assurance chômage 4.05% Totalité de la rémunération. Cotisation AGS0.15%, Totalité de la rémunération. Forfait  social: 20 à 25 % de la totalité de la rémunération.  

NB: Toutes les cotisations sociales patronales sont payées par les salarés et déduites du salaire net. Vous voudrez bien noter que ces "charges-cotisations sociales" entrent en ligne de compte pour la baisse de votre Pouvoir d'achat, et, en outre, pour les bénéfices tirés de cette augmentation des bénéfices liés aux Prix de Vente.  

*C'est ce que nul ne vous expliquera... ET QUE NUL NE POURRA VOUS EXPLIQUER, 

                                  -

De cette manière, touses cotisations sociales sont des prélèvements sur les salaires bruts pour financer les prestations sociales (retraite, chômage, sécurité sociale). Une partie des cotisations sociales est payée par les salariés (charges salariales),

*ET LES AUTRES sont payées par leurs employeurs (charges patronales). Les charges salariales dont le détail figure sur les fiches de paie sont de 21% à 23% du salaire brut.

Les charges patronales sont de 25% à 42% du salaire brut et sont également A LA CHARGE DES SALARIES, ce qui est une anomalie d'importance, puisqu'elles sont éxonérées des charges patronales.

CHERCHEZ... LES FAUTES... 

Et les charges patronales contiuent d'être exonérées de impôt sur les bénéfices, et entrent également dans le calcul des prix de vente. Affectés de la marge bénéficiaire, ils sont ainsi vendus.

Ainsi se passe la réalité des choses.

                                   -

Je demanderai qu'une invitation vienne à vous pour discuter de vos projets. Puis je demander où envoyer l'invitation? E mail ou adresse ou quelque chose?

Sous la pression de ses conseillers, le Président a reporté?... annulé... Qui sait?...

En fait, il s'agissait, tout simplement, à partir de l'existant, de "NE PAS AUGMENTER LES COTISATIONS SOCIALES DES ENTREPRISES", mais de les appeler autrement, comme, par exemple:

"Cotisations sociales "Retraites, Cotisations sociales "Sécurité sociales, Cotisations sociales "Chômage, Cotisations sociales "Dépendance, Cotisations sociales ceci, cela... etc, etc...

Cela n'aurait Rien changé par ailleurs sur le montant des sommes perçues, puiqu'elles sont déterminées par les partenaires sociaux, et bien connues!

"CELA A ETE ELUDE, SACHANT QUE LES ENTREPRISES NE PAYAIENT AUCUNE COTISATION SOCIALE, PUISQUE LEURS COTISATIONS SOCIALES ETAIENT EXEMPTEES DES REVENUS IMPÔSABLES, MAIS COMPRIS DANS LES CALCULS DES COÛTS DE PRODUCTION.

Je demanderai qu'une invitation vienne à vous pour discuter de vos projets. Puis je demander où envoyer l'invitation? E mail ou adresse ou quelque chose?

Sous la pression de ses conseillers, le Président a reporté?... annulé... Qui sait?...

En fait, il s'agissait, tout simplement, à partir de l'existant, de "NE PAS AUGMENTER LES COTISATIONS SOCIALES DES ENTREPRISES", mais de les appeler autrement, comme, par exemple:

"Cotisations sociales "Retraites, Cotisations sociales "Sécurité sociales, Cotisations sociales "Chômage, Cotisations sociales "Dépendance, Cotisations sociales ceci, cela... etc, etc... ET le Président de la, République le savait!

"CELA A ETE ELUDE, SACHANT QUE LES ENTREPRISES NE PAYAIENT AUCUNE COTISATION SOCIALE, PUISQUE LEURS COTISATIONS SOCIALES ETAIENT EXEMPTEES DES REVENUS IMPÔSABLES,  d'où mon appellation de:

"ARNAQUES AUX COTISATIONS SOCIALES ET FISCALES DES ENTREPRISES, TANT VANTEES, ACCLAMEES, APPLAUDIES, CELEBREES, COMPLIMENTEES ET ENCENSEES PAR TOUS LES MEDIAS".!

Est ce tout le monde a bien compris? Pour ceux qui n'auraient pas bien compris, RETOUR A LA CASE DEPART", car, SI VOUS N'AVEZ PAS ENCORE COMPRIS, QUE "Les entreprises se font payer une première fois leurs charges sociales patronales, ET UNE DEUXIEME FOIS AVEC LEURS MARGES BENEFICIAIRES, ET EN PLUS UNE TROISIEME FOI AVEC LEURS "CHARGES" DE "MARGES BENEFICIAIRES".

EN CLAIR, "Mon idée se serait appelée "La Méthode de Gestion par le Révisionnisme économique".

                                                    -

D'où mon appellation de:

"ARNAQUES AUX COTISATIONS SOCIALES ET FISCALES DES ENTREPRISES"!

Est ce tout le monde a bien compris? Pour ceux qui n'auraient pas bien compris, RETOUR A LA CASE DEPART", CAR NE SERAIT CE PAS LA QUE DES DIZAINES DE MILLIARDS DISPARAITRAIENT PAR HASARD? AFFAIRE A SUIVRE AVEC LE PLUS GRAND INTERÊT...

*NE CHERCHEZ PLUS où sont passés les dizaines et dizaines de milliards de bénéfices faramineux des entreprises, ils sont bien plaçés! ILS SONT LÀ, BIEN AU CHAUD !

ET, SOUVENEZ VOUS BIEN DE LA "MARGE DE MANOEUVRE" Macron, QUI AVAIT ETE AUGMENTEE POUR PASSER A 5O MILLIARDS SUR 3 ANS, A PARTIR DE 2013-2014-2015.

*AUCUNE DIMINUTION D'IMPÔTS N'A ETE ENREGISTREE CETTE ANNEE LA ET NUL NE S'EST PERMIS DE LE SIGAALER ALORS QUE LES IMPÔTS AUGMENTENT TOUJOURS.

CELA IMPLIQUE QUE PRES DE 17 MILLIARDS D'IMPÔTS SONT PASSES AUX OUBLIETTES PAR AN, A PARTIR DES ANNEES 2016 A 2017.

CHERCHEZ L'ERREUR SI ERREUR IL Y AVAIT...

Mon idée sur la gestion des entreprises est appelée: "La Méthode de Gestion par le Révisionnisme économique"

                                                  -

 Vous êtes un fieffé menteur, Monsieur le Président!

*C'EST  UN RÉDEMPTEUR  AVEC  L'ÉCONOMIE  NATIONALE  MARCHANDE,  SOCIALE  ET  SOCIÉTALE  QU'IL  FAUT  À  LA  FRANCE

 ÉDITER sur ce lien 1,

Puis "Cliquer ensuite sur le lien 2 ci-après":

                             ---------- 

Vous êtes un fieffé menteur, Monsieur le Président!

Le 06 août 2017, le Pdt Emmanuel Macron m'a écrit: "Mais je sais déjà qui est corrompu. Peut-être pas tous les gens corrompus dans le système, mais j'en ai déjà un bon nombre. Je les surveille depuis de nombreuses années et je me suis plaint à plusieurs reprises mais on m'a dit que je ne peux pas le dire,/// je ne devrais pas y penser /// Personne ne me dit ce que je peux et ne pas dire...
   

                   Bonjour La France, Françaises, Français.

Prenez garde à  "La Vérité économique des affaires fiscales et sociales sortant du puits": Cliquez sur le lien N° 1 suivant:

** "La Vérité sortant du puits armée de son martinet pour châtier l’humanité".     

                

Tous les hommes et toutes les femmes politiques ont une sainte trouille, de cette Vérité!

Les faits sont les faits! Le pouvoir régalien, le pouvoir politique et économique, et tous les candidats à l'élection présidentielle ont toujours menti jusqu'à présent avec la France et les Français! 

Cela étant, vous pouvez comparer ce que pourrait faire le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron,

Cliquez sur le lien N° 3 suivant:

Après présent,, vous pouvez lire ce qui suit. Je vais vous expliquer pourquoi .

Au travers de cet article, à destination du Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, c'est également et surtout pour vous, électeurs et électrices, que j'écris, pour vos enfants et tous les enfants de France nés et à naître.

Vous trouverez, ci après, quelques uns de mes articles sur les Arnaques aux cotisations sociales des entreprises. Elles ont été reconnues par le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, en personne, lors d'échanges épistolaires 2017-2018-2019 avec moi. Vous en trouverez l'essentiel en cours de lecture. Il lui reste à présent à se remettre sur le bon chemin des réformes.

                                  ----------

             LE FIL DU BLOG

     ET LE CHOC DES VÉRITÉS

 PAR LA CULTURE DE L'ESPRIT.

              ARCHIVES.

      Dernière date de mise à jour: 19.12.2018  

*Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'€urope.

     *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*.

Moi, citoyen, Alain Saiche, demeurant 2, Avenue Casteroun, 40 230 à St Vincent de Tyrosse, j'ai déclaré la GUERRE DES IDÉES SUR LA GESTION des recettes sociales Retraites, Sécurité sociale et Chômage à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République et au Gouvernement de Edouard Philippe, Premier Ministre pour la relance de l'économie de manière commerciale.

ET CETTE GUERRE LÀ, VOUS L'AVEZ PERDUE, MONSIEUR LE PRÉSIDENT!

Je vais donc vous proposer une solution pour pérenniser nos acquis sociaux et relancer l'économie par la baisse drastique des prix à la production pour la relance par les exportations.

*C'est pourquoi JE DEMANDE à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, d'ORGANISER UN REFERENDUM SUR LES FINANCEMENTS SOCIAUX:    

*AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES-COTISATIONS SOCIALES!

Toutes leurs cotisations sociales sont incorporées dans les Calculs des Coûts de Production (de Revient) et de Vente! De ce fait logique et légal que je ne conteste pas et ne remets pas en cause -je me contente de le signaler- les entreprises se les font payer préalablement par les consommateurs à l'achat de leurs marchandises, produits et services: Les entreprises les reversent ensuite aux organismes de l'Etat chargés des recouvrements. Aucune somme d'argent ne sort de leurs propres poches! 

Je demande donc à Monsieur Lionel Causse, député de la 2è circonscription de 40 230, St Vincent de Tyrosse, de demander par question à Monsieur Edouard Philippe Premier Ministre, d'organier un référendum sur le sujet:

*QUI doit payer QUOI, COMMENT ET COMBIEN pour payer les Retraites, Sécurité sociale, Dépendance et Chômage.

Mon article comporte 9 points:

*Les lecteurs pressés de me critiquer sont priés de se rendre directement aux points N° 6 et 7 énumérés ci après:

1- Point N°1: Bonjour Monsieur le Président,

2- Point N°2: Bonjour Françaises, Français,

3-Point N°3: L'Arnaque à la croissance,

4- Point N°4: Il faut nationaliser et pérenniser les financements sociaux,

5- Point N°5: Avant propos: La "Marge de manoeuvre Macron",

6- Point N°6: Le "Révisionnisme économique du XXIème siècle,

7- Point N°7: La relance par le révisionnisme du XXIème siècle,

8- Point N°8: Archives pour les curieux, à/c du 17 février 2014,

9- Point N°9: Conclusion. 

                         I-------------------------I 

                                 *Point N°1*

Bonjour Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République:

Pour parler cash comme vous savez si bien et si mal le faire "tout en même temps", Moi "Citoyen Alain Saiche, demeurant 2, venue Casteroun, 40 230, St Vincent de Tyrosse, en vertu de mon droit de citoyen à s'exprimer, je vous déclare: "Emmanuel Macron", "Roi de LaBaise", "Roi de LA BAISE ECONOMIQUE DE FRANCE!  

Le SEUL et véritable REGIME SPECIAL qui existe et que NUL homme ou femme politique ne dénonce et garde jalousement pour lui et pour elle dans le cadre de la recherche de L'ALTERNANCE électorale pour en bénéficier et "se gaver" est celui du REGIME SPECIAL de L'ARNAQUE POLITICO-FINANCIERE AUX CHARGES DES ENTREPRISES! 

Il n'a pas de visage connu. Pourtant, vous le côtoyez tous les jours en faisant vos achats en quelque lieu que ce soit: Le voici décrit ci après:

AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES SOCIALES: Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, Allocations familiales, etc, etc..!

*Elles se les font Toutes payer par les consommateurs à l'achat des marchandises, "à l'insu de leur plein gré", puisqu'ils devraient le savoir, avec bénéfices!

Pour ce faire, ellles les incorporent légalement et comptablement dans les Calculs des Coûts (Prix) de revient et de vente! PV= Prix (coûts) de Revient (PR) + % Bénéfices (B)

Je ne critique pas ce fait: Il est comptablement légal et il est logique que les investisseurs se fassent rembourser leurs dépenses et fassent des bénéfices pour vivre dignement et puissent réinvestir pour pérenniser leur entreprise. Je le signale simplement pour faire ressortir que:

"Si les entreprises se font payer TOUTES leurs "charges"-cotisations sociales" par les consommateurs, POUR QUELLES RAISONS CACHEES les hommes et les femmes politiques, les économistes et les journalistes déclarents ils:

*Les charges sociales sont trop élevées! Elles augmentent leurs coûts de production! Il faut leur accorder des subventions et augmenter les impôts pour ce faire"!

La baisse des charges des entreprises pour 2019 avec le cumul du CICE sera de l'ordre de 40 milliards au bénéfice des entreprises, CAR, quelles que soient ce que les politiques qui les distribuent sous formes diverses et appellent pudiquement "SUBVENTIONS", les prix ne baissent JAMAIS et augmentent TOUJOURS, tout comme les dividendes et les salaires faramineux des dirigeants! 

Cherchez la FAUTE ECONOMIQUE! J'y reviendrai plus loin...

En attendant, JE DECLARE LA GUERRE DE LA REFORME ECONOIQUE à Emmanuel Macron contre son mode de gestion par L'ARNAQUE POLITICO-FINANCIERE AUX CHARGES SOCIALES DES ENTREPRISES et l'augmentation de la CSG pour les retraités, avec, pour seule arme pour le vaincre, ma METHODE DE GESTION PAR LE REVISIONNISME ECONOMIQUE qui vous est décrite et présentée aux Points N°2 et 3 de mon article ci après.

                            I-------------------------I

                                    *Point N°2* 

                       Bonjour Françaises, Français,

Commencez, après avoir pris votre petit déjeûner et regardé "la télé", par rester sur terre pour retenir que Gérald Darmanin, Ministre de l'action et des comptes publics, vous dit que, "pour la pemière fois, La France est en bonne voie pour sortir de la procédure de déficit excessif pour la première fois depuis 10 ans".

Cela est bien possible, mais L'Etat ne dépense pas moins qu'avant! Les recettes seraient elles supérieures aux dépenses pour ce faire? Et puis dire que "sortir de la PROCEDURE de déficit excessif" n'est il pas un aveu que c'était de manière délibérée que la France se mettait toujours en déficit?

Voyons de plus près ce qu'il en est avec les ARNAQUES POLITICO-FINANCIERES AUX CHARGES SOCIALES DES ENTREPRISES qui ruinent les intérêts économiques et financiers de la France et de l'augmentation de la CSG qui fait, des pauvres retraités sans défense, des SUPPLETIFS des Financiers-Employeurs-Patrons pour augmenter le "Net" de la feuille de pays des salariés!

Il faut donc se préparer, intellectuellement, à penser à l'élection présidentielle 2022 et à éliminer électoralement le Président Emmanuel Macron, comme cela a été fait avec Français Hollande en 2017.

                            I------------------------I

                                   *Point N°3*

 Parlons à présent de L'ARNAQUE A LA CROISSANCE concoctée par le couple Français Hollande / Emmanuel Macron, alors secrétaire général Adjoint à l'Elysee, de 2012 à 2014.

Bonjour Françaises Français,

*Le 19.01.2018: Bruno Le Maire, Ministre de l'économie ment effrontément en déclarant sur les ondes: "Comme l'a indiqué le Premier Ministre Edouard Philippe, s'il y a des recettes fiscales supplémentaires liées à la croissance, elles iront au désendettement de la France".

Il y a bien mensonge d'Etat, car "Il y aura des recettes fiscales supplémentaires non budgétées qui ne sont pas liées à la croissance, MAIS liées à l'augmentation inconsidérée des impôts 2013 pour les années 2014-2015-2016 pour accorder 50 milliards € de subventions aux entreprises et en pure perte pour les contribuables"!

Le pacte de "responsabilité" a été apuré au 31 décembre 2016, et, les impôts continuent d'entrer au même tythme que depuis 2014-2015-2016. Cette même somme, soit 50 milliards €, non budgétée, sera disponible pour les années 2017-2018-2019 et suivantes! J'y reviendrai plus loin.

*Or, le 07.01.2018, Edouard Philippe, Premier Ministre, avait reconnu par ailleurs L'EXISTENCE D'UNE CAGNOTTE FISCALE qu'il ne voulait pas redistribuer mais mettre dans la diminution du trou de la dette!

Cette reconnaissance officielle démontre bien la vérité que je délivre sur les réseaux sociaux depuis 2014:

"L'escroquerie intellectuelle à l'augmentation inconsidérée des impôts votée en 2013 pour 2014 et de la "Marge de manoeuvre Macron", telle que prévue depuis 2012-2013 avec l'arrivée de François Hollande au pouvoir avec Emmanuel Macron dans son sillage, ce que je vous décris dans cet article!

                                    -

Cela étant l'entretien du Président Macron avec Laurent Delahousse sur France2tv, le 17.12.2017, a montré aux téléspectateurs avertis un Président peu sûr de lui, fier d'avoir été élu par une minorité des électeurs inscrits - 48% -, fier d'avoir une majorité parlementaite avec 17,88% des électeurs inscrits - oui, 17,88 % -, ce qui lui permet de légiférer par ordonnances et 49-3 pour faire vite avant 2022, sans la majorité des "abstentionnistes" majoritaires et surtout FIER se son Ego d'avoir à montrer le cap économique, social et climatique à la France et à la face du Monde avec sa jeunesse et ses 39 ans bien révolus.  

FIER de tenir ses promesses de campagne, Emmanuel Macron, ne l'oublions pas, est entré à l'Elysee en 2012 dans le sillage de François Hollande, en tant que Secrétaire général adjoint à l'Elysee. C'est à ce titre qu'il est à l'origine de la création du pacte de "responsabilité" avec François Hollande et Pierre Gattaz, Président du Medef et a pu faire allouer 50 milliards € de subventions aux entreprises -aux financiers- pendant les années 2014, 2015 et 2016, lesquelles subventions ont été appelées "marge de manoeuvre Macron" en 2014.

Le pacte de "responsabilté", apuré au 31 décembre 2016, laisse donc cette même "Marge de manoeuvre Macron" disponible pour les années 2017, 2018 et 2019, les impôts continuant d'être engrangés par Bercy au même rythme que les années précédentes.

Nous allons donc assister, en cette fin d'année 2017 et dans les jours à venir, à des distributions, sous forme de "les fruits de la croissance sont là, grâce au pacte de responsabilité" et nous allons ... augmenter le SMIC, baisser les impôts en 2019, etc, etc...

Le fin du fin pour lui, actuellement, est d'avoir augmenté la CSG qui lui a fourni ce qu'il voulait se procurer, en bon financier Machiavel, une "Corne d'Abondance", Corne d'Abondace branchée ad vitam aeternam sur les retraités pour augmenter les "salaires "Nets" des salariés en lieu et place des employeurs -des financiers- pour, de Président des riches qu'il était, s'autoproclamer "Plutus Macron", "Dieu des richesses" pour les financiers.

Cela étant, chacun aura compris que, dans les faits, notre  Président de la République, Emmanuel Macron, est de la race des NEGATIONNISTES invétérés qui refusent de reconnaitre que les entreprises se font rembourser, par les consommateurs, toutes leurs cotisations sociales en les incorporant dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT (COÛTS DE REVIENT) ET DE VENTE!

CE NEGATIONNISME, allié à l'augmentation de la CSG, branchée ad vitam aeternam sur les retraités, ainsi qu'à la suppresion de l'ISF, de la taxe sur les transactions financières et du fonctionnement de la Banque centrale €uropéenne, véritable PLANCHE A BILLETS des banques lobbies "de Bruxelles", et au rachat massif des dettes d'états et à présent d'entreprises publiques, mènent La France et les Français à ce qui pourrait être appelé: L'ESCLAVAGISME MODERNE DU XXIè siècle".  

Voyons à présent comment remédier à ses appétits économiques pantagruéliques, ce qui n'est pas peu dire, gageure que je prends volontiers à mon compte avec ma "Méthode de Gestion par "Le Révisionnisme économique" que je vais à présent vous détailler jusqu'à vous donner la solution idéale aux Points N°6 et7 du programme économique de cet article: "La relance par le révisionnisme économique du XXIè siècle".  

                            I-----------------------I

                                  *Point N°4*     

*Il faut NATIONALISER ET PERENNISER LES FINANCEMENT SOCIAUX Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires, anté, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc..., PAR LA METHODE DE GESTION DU REVISIONNISME ECONOMIQUE pour assurer leur pérennité définitive et c'est ce que je vais vous démontrer ci après de manière rationnelle, concrète et pédagogiques.

En l'année 2013, j'avais écrit: "Le pacte de "responsabilité" est un PIEGE A CONS"!

Nul homme ou femme politique n'a repris les explications que je donnais, à savoir que les entreprises se faisaient rembourser leurs "charges-cotisations" sociales par les consommateurs qui acheraient leurs marchandises et que cela ne créerait pas d'emploi!

*Plus, même, je qualifiais cette opération de subventions aux entreprises, tenez vous bien, de: "ARNAQUE-MAGOUILLE POLITICO-FINANCIERE AUX CHARGES DES ENTREPRISES"!

Je rappelle en outre que le procédé employé était du fait de François Hollande, Président de la République et de Emmanuel Macron, qui était alors secrétaire général adjoint à l'Elysée: Il se retrouve à présent Président de la République: Il connait parfaitement le système: La boucle est bouclée! 

L'avenir m'a donné raison: Le chômage a augmenté, des entreprises ont été délocalisées, et la misère sociale s'est accentuée et le sera encore plus avec l'ugmentation de la CSG par exemple.  

*En l'année 2015, j'ai écrit que, lorsque les 50 milliards de subventions accordées aux entreprises seront terminées, au 31 décembre 2016, les impôts continueraient d'entrer au même rythme dans les caisses de Bercy et la même somme, soit 50 milliards sur les années 2017,2018 et 2019.  

*CETTE MÊME SOMME MÊME SOMME que celle "distribuée aux entreprises, donc..., était prévue pour servir de "MARGE DE MANOEUVRE" à François Hollande pour préparer sa réélection, faire croire que la croisance était là, et... redistribuer "les fruits de la croissance", ce qui commence à se faire avec Gérald Darmanin qui déclare que la dette n'a pas augmenté, que les impôts baisseraient en 2018 et autres annonces charlatanesques oh combien!

François hollande n'a pas pris le risque de se faire battre, Emmanuel Macron a pris la relève financière": Il a pu "lever" le plus facilement du monde pour "battre campagne"!

                           I------------------------I

                                  * Point N°5*

        Avant propos: La "Marge de manoeuvre Macron":

Voyons donc ce qu'il en est à présent en commençant par L'INAPTITUDE du Président Emmanuel Macron, de Edouard Philippe, de Bruno Le Maire et de Gérald Darmanin à diriger efficacement et financièrement Notre Pays, La France.

La méthode de recrutement tous azymuths d'Emmanuel Macron, Président de La République, toute personne sensée l'aura remarqué, est basée sur le recrutement des GOGOS politiques par l'intermédiaire des recruteurs que sont nombre de médias bienveillants transformés en recruteurs ATTRAPE GOGOS politiques, économiques et médiatiques.

*Pour information de ceux qui ne le sauraient pas, un Gogo est, selon la définition: "Homme ou femme crédule et niais qui se laisse tromper facilement (notamment en affaires, en finances)".

En fait, Emmanuel Macron ne fait que retourner à son avantage, sur les hommes et femmes politiques, celui que ces mêmes hommes et femmes politiques avaient pris les électeurs et tous les Français qui ont été pris pour des GOGOS et le sont restés (sic)!

Et ça marche! La preuve? Regardons l'état financier, social et sociétal de Notre Pays, LA FRANCE!

Avec l'augmentation de la CSG, le gel du point d'indice, la stagnation des salaires et des retraites, sans oublier le pacte de "responsabilité" le mal nommé et, SURTOUT, l'augmentation des impôts 2013 qui a permis d'accorder 50 milliards de subventions aux entreprises en pure perte, hors un gain représenté par l'augmentation du chômage de masse, la France va mieux, les Français dépensent plus, la reprise est là, bref, tout va mieux et ne pas le reconnaitre serait être de mauvaise foi.

*A noter je le rappelle,: L'AUGMENTATION inconsidérée DES IMPÔTS 2013 qui continuent d'être engrangés au même rythme par Bercy, après apurement du pacte de "responsabilité" clôturé décembre 2016, constitue LA NOUVELLE "MARGE DE MANOEUVRE" MACRON dissimulée précieusement, est prête pour être redistribuée à sa convenence sous forme de subsides diverses en "la confiance revient", "les investissements reprennent", et autres avatars à faire gober au bon Peuple. Bref, les caisses de Bercy ne sont pas vides, sans être pleines pour cela!

Assis sur son nuage, au gré de la météo médiatique, Macron veille, yeux au ciel et ne peut apercevoir à l'horizon et sur le même plan que lui, l'orage qui arrive en grondant. Plus dure sera la chute au plus tard en l'an 2022, pour remettre les pieds sur terre.  

                             I------------------I

*Cela étant, pour revenir au vif du sujet, après avoir annoncé qu'il ne se présenterait pas à l'élection présidentielle de 2017, François Hollande, Président de La république, a été remplacé par Emmanuel Macron, son fils politique putatif, élu le 07 mai 2017, après avoir fondé le parti En marche puis La RepubliqueEM.

SOUVENONS NOUS de l'augmentation inconsidérée des impôts 2013 qui avait pour but d'accorder 50 milliards € de "subventions-cadeau" aux entreprises grâce au mal nommé pacte de "responsabilité", entre 2014-2015 et 2016 et, pour les années 2017-2018 et 2019, avoir à disposition cette même somme (50 milliards €) "à disposition du Président" en guise de "MARGE DE MANOEUVRE", puisque, les entreprises étant "servies" et que les impôts entrant au même rythme à Bercy, cette somme resterait à répartir.  

Ceux qui n'auraient pas encore compris la manipulation machiavélique de cette manoeuvre financière n'ont plus qu'à me relire et à refaire eux-mêmes les calculs.  

 Pour autant, cet article a pour but de dénoncer l'ARNAQUE CANCERIGENE POLITICO-FINANCIERE AUX "CHARGES" SOCIALES des entreprises  organisée par François Hollande, Président de la République de mai 2012 à mai 2017, montée de toute pièce en 2013 sous la houlette de Emmanuel Macron, alors secrétaire général adjoint à L'Elysee, chargé de l'Economie et de Pierre Gattaz, Président du MEDEF, avec pour OBJECTIF fictif final qui n'a pas été atteint, la baisse du chômage et pour leitmotif:  ""La croissance sera là en 2016 avec "la baisse du chômage", la "répartition des "Fruits de la croissance" et une "baisse des impôts en 2017"!

*Aussi toutes les baisses d'impôts pour 2017, 2018 et 2019, de quelques sortes qu'elles soient doivent elles être expliquées en détails, ligne budgétaire par lignes budgétaires, avec les justificatifs précis en ce qui concerne les compensations, car toute baisse d'impôts implique ipso facto une DIMINUTION DES RECETTES! 

*NUL homme ou femme politique ne peut claironner qu'il va faire des milliards d'économies, sauf à expliquer que le budget global est ou sera excédentaire de ces milliards ou qu'il va diminuer d'autant les dotations ministérielles!

*NUL homme ou femme politique ne peut parler raisonnablement de réduire les effectifs de fonctionnaires de 50% s'il ne le justifie pas par catégorie de personnels et par secteur d'activité.

                                I---------------I

                                 *Point N°6*

*LE REVISIONNISME ECONOMIQUE DU XXIème siècle:

Oui, EmmanuelMacron, il y a une autre ligne politique économique que la vôtre:

Celle que j'ai proposée depuis 5 ans à François Hollande, en mai 2012, alors que vous étiez Secrétaire général de l'Elyséeet,  à ce jour, Président de la République,

Celle qui vous demande d'arrêter de prendre les Français pour des cons,

Celle qui n'aurait pas fait descendre le Peuple de France dans la rue en 2016,

Celle qui aurait réglé les problèmes liés aux financements des recettes de L'Etat! depuis toujours,    

Celle qui naurait pas vu s'affronter Police et manifestants les années passées avec la "loi El khomri",

Celle de l'économie sociale libérale mise au point pour tous que j'appelle LE REVISIONNISME ECONOMIQUE RATIONNEL du XXI ème siècle! Bref, celle que vous n'avez pas voulue reconnaitre par mes articles de blog Médiapart et ne voulez pas suivre et ne plus voir en me bloquant en réception sur Twitter, le 17 mai 2017, 3 jours après votre investiture!

Celle qui ne ferait plus descendre le Peuple dans la rue dans les années à venir!

Pourtant, avec un peu de bon sens et une ferme résolution, il vous est encore possible de sauver les meubles France! Vous en avez les moyens du Pouvoir! En attendant...

*Vos résultats, Emmanuel Macron, en cette période présidentielle 2017? Une honteuse ARNAQUE POLITICO-FINANCIERE A LA CROISSANCE ET AU BILAN, avec ses slogans "La France va mieux" et "Le Pays va mieux"! Cela étant ne seront  dupes que ceux qui voudront l'être! Jugez par vous même!

Il est bien entendu que, dans le cadre du Droit de Réponse, vous avez, Emmanuel Macron, en tant que Citoyen et Président de La République, malgré que vous m'ayez bloqué sur Twitter le 17 mai 2017, toute liberté de répondre ou non à mes écrits basés sur un ARGUMENT IRREFUTABLE:

"Les entreprises se font payer toutes leurs cotisations sociales qu'elles appellent improprement "charges" par les consommateurs qui achètent leurs marchandises, produits et services en les incorporant dans les calculs des coûts de revient et des Prix de vente et de vente!

Les déficits de l'Etat en ce qui concerne les financements sociaux proviennent en partie du fait que les entreprises ne cotisent pas pour les financements sociaux, puisqu'elles se les font rembourser par les consommateurs.

*Il est donc nécessaire et impératif de revoir plus en détails le système de financement actuel au bénéfice d'un autre mode de financement qui pourrait être LE MODE DE GESTION PAR LE REVISIONNISME ECONOMIQUE.

                             -

*Qu'est ce que LE REVISIONNISME ECONOMIQUE?

Définition: LE "REVISIONNISME" désigne l'attitude de deux qui remettent en cause de manière rationnelle les fondements d'une doctrine, d'une loi, d'un jugement, d'une opinion couramment admise en histoire ou même de faits établis.

En l'occurence, JE REMETS EN CAUSE le fait établi que les hommes et femmes politiques, les économistes, les éditorialistes et les médias admettent comme nécessaire d'accorder des subventions aux entreprises au prétexte fallacieux que, je cite: "Les charges des entreprises sont trop lourdes! Le coût du travail est trop élevé! Il faut baisser les "charges"-cotisations des entreprises et leur accorder des subventions", au motif que, logiquement, mathématiquement, comptablement parlant et légalement les dites "charges" trop lourdes sont TOUTES incorporées dan LES CALCULS DES COÛTS DE REVIENT et de vente des marchandises ET LEUR SONT PAYEES PAR LES CONSOMMATEURS que nous sommes tous, à l'achat de leurs marchandises, avec bénéfices correspondants au taux de marge bénéficiaire sur les dites "charges".

Par ces motifs, puisque Toutes les charges leur sont remboursées, il est impossible de dire et affirmer de façon péremptoire que les entreprises -qui se font rembourser Toutes leurs charges-  participent aux financements des dépenses sociales que sont les Retaites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Dépendance, Vieillesse, Allocations familliales, chèques vacances, restaurant, etc, etc... Plus, même, ce sont des placements à Très courts, Courts, Moyens ou Longs termes, en fonction de la nature des marchandises ou types de produits et services! 

En corollaire, il est donc inconstitutionnel et "inadéquat" de leur accorder ce qui est appelé, par les arnaqueurs, "des subventions" pour ceci ou pour cela et qu'importent les motifs toujours injustifiés! Le commerce est ce qu'il est: Libéral! 

Il y a donc lieu, pour rétablir l'équilibre des comptes sociaux  déficitaires, de supprimer toutes les subventions aux entreprises et de REMETTRE A PLAT LE MODE DE FINANCEMENT de toutes les dépenses sociales par la METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE, dans la plus grande TRANSPARENCE et la plus extrême EQUITE: Tout le monde doit participe

                           I-------------------------I

                                   *Point N°7*

 *LA RELANCE PAR LE REVISIONNISME ECONOMIQUE DU XXIème siècle:

 *Pour relancer l'économie et faciliter la création d'emplois, IL FAUT:

1- Retirer Toutes les "charges" (cotisations sociales) des entreprises et les transférer en leur intégralité, ligne budgétaire par ligne budgétaire, Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, chômage, etc, etc, sur une TVA SOCIALE qui serait payée par les consommateurs, ce qu'ils font déjà, sans le savoir et "à l'insu de leur plein gré" sans qu'il le leur soi précisé, à l'achat des marchandises,

2- Sans les "charges" sociales, les nouveaux CALCULS DES PRIX DE REVIENT seraient revus à la baisse, OBLIGATOIREMENT, d'un montant égal aux montants des transferts: Nos entreprises deviendraient alors les plus compétitives des pays industrialisés,

3- Les ventes à l'exportation se développeraient,

4- Les carnets de commandes se rempliraient,

5- La confiance reviendrait,

6- Les investissements reprendraient,

7- Des emplois seraient créés pour satisfaire les commandes clients en temps et en heure,

8- Le taux de chômage baisserait, 

9- La balance commerciale retrouverait son équilibre et deviendrait excédentaire par la suite,

10- La TVA SOCIALE créée serait payée par les consommateurs, ce qu'ils payent déjà sans le savoir, au titre des "charges" des entreprises, et pourrait figurer sur les tickets de caisse et les facures, distincte de la TVA, comme par exemple:

       10- 1:Prix de vente Hors taxes:    Tant:........€

       10-2: TVA: Tant%:                       Tant:        € 

       10-3- TVA SOCIALE:                 Tant %:          Tant:        €

                                       10-4:Total:   Tant:   €€€

11- Un IMPÔT SOCIAL serait créé, après négociations entre le Gouvernenement et les partenaires sociaux et débats au Parlement: Tout le monde doit participer de manière claire et transpatente::

       11-1: Les salariés par retenue sur les salaires, "Fruit de leur travail", pour ne RIEN changer à ce sujet et qui payent, en plus, l'impôt sur le revenu,

      11-2: Les consommateurs par la TVA sociale à créer, ce qui financièrement se traduirait par une opération "blanche", puisqu'ils remboursaient et la payait déjà "à linsu de leur plein gré" aux entreprises -aux financiers- qui avaient incorporé toutes leurs charges -cotisations sociales- dans les prix de vente, lesquels consommateurs payent en plus, comme les salariés, l'impôt sur le revenu.

À NOTER QUE LES RETRAITÉS, QUI SONT EN OUTRE DES CONSOMMATEURS, CONTINUENT DE PAYER POUR LES RETRAITES EN TANT QUE CONSOMMATEURS, étant antendu que les cotisations sociales des entreprises ssont incorporées dans les calculs des coûts de production et de vente avec une marge bénéficiaire souvent conséquente pour les grandes entreprises. 

*Elles conservent le montant des sommes perçues sur les taux de marges bénéficiaites avant de reverser les cotisations perçues auprès des consommateurs, y compris les retraités. 

Les retraités ont donc cotisé, durant toute leur vie de travail,

        1- Par les retenues sur salaires,

        2- Les cotisations sociales de leurs employeurs,

        3- Et, pendant leur retraite de fin de vie, continuent, de la même manière, à payer les cotisations sociales des entreprises! 

CHERCHEZ LES ARNAQUES FISCALES, SOCIALES ET SOCIÉTALES!

    11-3: Les entreprises par un IMPÔT SOCIAL spécifique distinct de l'impôt sur les bénéfices, "Fruit du travail du capital", tout en rappelant qu'elles ne payaient RIEN auparavant et doivent, comme les salariés et les consommateurs, participer à ces financements!

    12- Les prix de vente locaux, régionnaux et nationnaux resteraient patriotiquement stables, comte tenu de la concurrence et des règles commerciales en vigueur dans les calculs des prix de revient et de vente: Les services du fisc et les associations de consommateurs y veilleraient.

*Ainsi, dans la plus grande transparence et pour la pérennité de "la protection sociale "à la française" serait créé le système de protection sociale "pour nos enfants", ce qui serait, pour la première fois, une vérité historique!

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme. 

PS: Je suis Gaulliste, plus encarté depuis de nombreuses années pour garder mon indépendance d'esprit

                          I--------------I

                          *Point N°8*

*Archives pour les curieux à/c du 17 février 2014.

En l'année 2013 de notre ère, j'avais écrit: LE PACTE DE RESPONSABILITE EST UN PIEGE A CONS! François Hollande, alors Président de la République, ne m'a pas répondu, tout comme aucun homme ou femme politique, "Tous partis confondus", droite, gauche, centre extrêmes ceci ou cela!

L'avenir m'a donné raison: Voyons ce qu'il en est de plus près:

Le 03.05.2016, François Hollande annonce qu'il baissera les impôts si la croissance le permet, en fonction de la marge! Quel leurre médiatique et quelle tromperie, sachant qu'il s'en est accordé les moyens financiers à l'avance avec l'augmentation des impôts de 2013!

Après avoir donné 50 milliards en cadeau aux entreprises en 2014-2015-2016 grâce au pacte de responsabilité, LES IMPÔTS CONTINUENT DE RENTRER AU MÊME RYTHME à Bercy, et la même somme en provenance de l'année 2017 (50 milliards € : 3 = 16,66 Milliards €) sera donc disponibles pour -Ne le dites surtout pas- servir de marge de manoeuvre CROISSANCE ELECTORALE sous forme de "fruits de la croissance"!

*Pourtant, c'est dans ce Trésor de guerre qu'il faudrait puiser pour augmenter le budger de la défense, comme demandé par le Général CEMAT Pierre de Villiers!

*SI VOUS N'AVEZ PAS ENCORE COMPRIS CETTRE ARNAQUE "A LA CROISSANCE", relisez la nouvelle du 02.05.2016, reprise à l'envi par les médias d'après le journal Les Echos: "Les impôts, vont baisser en 2017 et 2018, grâce "à la croissance" annoncée par François Hollande, confirmant, en cela, ce que j'écris depuis de nombreux mois!

ET VOUS RETROUVEZ TOUT CE QUE JE VOUS AI EXPLIQUE DEPUIS 2013-2014 DANS CE QUI SE PASSE ACTUELLEMENT AU PARLEMENT DANS LES DISCUSSIONS POUR LE BUDGET 2017!

Ces journalistes qui en parlent on lu mes articles sur mon blog Médiapart, car je le prédis depuis 2013, avec la mise en oeuvre du pacte de "responsabilité", véritable PIEGE A CONS présidentiel et gouvernemental! Lisons:

*En fait, l'augmentation "inconsidérée" des impôts prévue et effectuée en 2013 par Jean Marc Ayrault, alors Premier Ministre, sous les ordres de François Hollande, PR, préfigurait une réélection "anticipée" par une dépense de 50 milliards au titre d'un cadeau aux entreprises sous forme de pacte de "responsabilité" sur 3 ans, suivie d'une "croissance" fictive à venit en 2016, par la redistribution de la même somme à partir de 2017 sous forme de baisse d'impôts, d'augmentation des fonctionnaires, de primes pour les "Instituteurs", aux éleveurs, etc, etc, AVEC L'AUGMENTATION DES IMÔTS EFFECTUEE EN 2013 et qui CONINUERAIT DE SUIVRE SON COURS  EN 2016 pour courir jusqu'en 2017 et APRES...!

De plus, le 10.05.2016, c'est une baisse des impôts des entreprises qui est envisagée "grâce" à "La Croissance"! C'est vraiment débile et prendre les gens sensés et le Peuple de France pour des cons!

*Fort heureusement, La Grandeur de Notre Pays, La France, ne se mesure pas à l'aune de la multitude d'Elites crétines politiques et médiatiques ajoutés aux autres Elites crétines d'Economistes qui ne savent pas ce qu'est un PRIX DE REVIENT, ce qui démontre qu'augmenter les impôts des conrtibuables pour donner 50 milliards € en guise de "marge de manoeuvre Macron" aux entreprises relève de l'internement de l'esprit en milieu "inhospitalier", mais à son passé et à ses Grands Hommes dont le dernier, il faut bien le dire, a été le Général de Gaulle.

             *Bis et bis repetita: Méthode COUE:

             POUR LE PLAISIR DE DEPLAIRE.

Pour ceux du PS qui ont ont ras-le-bol de me lire, qu'ils se disent que le Peuple de France en a ras-le-bol d'être pris pour un Peuple de cons! Alors, je me répète: Il suffit de remplacer le nom de *Manuel Valls par celui de *Bernard Cazeneuve.

*PREAMBULE: Le pacte de responsabilité, comme écrit au deuxième paragraphe, est un véritable PIEGE A CONS! Tous les hommes et Toutes les femmes, Elites crétines politiques, tous les économistes, tous les chroniqueurs, tous les éditorialistes, tous les journalistes, bref, tous, plus ou moins Cancres et Crétins les uns que les autres, et plutôt plus que moins, sont tombés dedans malgré mes mises en garde. ILS SONT, TOUS, IMPARDONNABLES!

1- EXPLICATIONS: Les 3 ans de distribution des 50 milliards "Marge de manoeuvre Macron" aux entreprises arrivent à leur terme.

*Cette même somme sera donc à nouveau disponible avec les impôts qui continueront de"rentrer" et seront à la disposition de François Hollande et du gouvernement: Il pourra donc, avec le plus grand renfort des médias, ANNONCER UNE BAISSE DES IMPÔTS en déclarant: Ma politique est bonne, la CROISSANCE est là et je vous en redistribue les fruits: Votez pour moi à l'élection présidentielle de 2017!

POSEZ VOUS alors LA QUESTION de savoir ce qui pourra être dit par l'Exécutif, en paroles charlatanistes de François Hollande, Manuel Valls, Michel Sapin, Emmanuel Macron, Myriam El Khomri et le Gouvernement sur l'utilisation de CETTE MÊME SOMME (soit à nouveau 50 milliards, mais ne le dites à personne!) qui sera disponible budgétairement pour les trois  années à venir, PUISQUE LES IMPÔTS N'ONT PAS BAISSE, courent toujours et ne devraient pas pouvoir baisser. Vous avez compris? Non?

*L'ARNAQUE, la voici: -"A présent que "La Croissance est là", je vais vous en redistribuer les fruits, ce à quoi je répondrai, en langage imagé: "Les fruits de la croissance, MON CUL"! Il n'y a pas de croissance, hors celle que vous avez  décrétée préalablement, avec l'augmentation inconsidérée des impôts sur les "classes moyennes", en pensant les abuser intellectuellement et financièrement! 

Si vous n'avez pas compris, Electeurs, Electrices, contribuables, consommateurs, relisez moi à nouveau, et, si vous n'avez toujours pas compris, posez la question directement à votre député et à Mr François Hollande, Président de La République française! 

2- DEMONSTRATION: Toutes les cotisations sociales (appelées charges) des entreprises sont intégrées aux PRIX DE REVIENT et de vente et sont payées aux entreprises à la vente des produits!

Partant, JE DEFIE tous les hommes et toutes les femmes politiques, Pierre Gattaz, Président du Medef et QUI QUE CE SOIT de me démontrer, ainsi qu'au Peuple de France, qui va être appelé aux urnes pour l'élection présidentielle 2017, le contraire de mes affirmations!

Je dédie donc cet article à Monsieur François Hollande, Président de La République, qui a été Professeur d'Economie à Sciences PO Paris de1988 à 19991. (Ref: Le JDD, Twitter, 11.09.2015, @aprimegroup, retwitté par PPDA). 

Le sujet pacte de "responsabilité" et son échec prévisible, que je dénonce depuis le début, est d'autant plus IMPORTANT que je viens d'apprendre par Twitter, ce jour 11 septembre 2015, que François Hollande, Président de La République, a été professeur d'économie à Sciences PO de 1988 à 1991, selon le JDD (Twitter 11.09.2015, @aprimegroup retwitté par PPDA).

*Ainsi, plus les jours passent, plus L'ACTUALITE silencieuse qui n'en parle pas démontre l'actualité du titre de cet article: "Le pacte de "responsabilité" a été et est toujours un PIEGE A CONS et ce n'est pas la "croissance" de 0,6% dont se gargarisent les politiques, les économistes et les médias qui fera baisser le taux de chômage.

Et le Gouvernement de Bernard Cazeneuve sera crédible dès lors que, d'un seul bloc et d'une seule voix il sera répondu à Pierre Gattaz, patron du MEDEF, sur les "charges" des entreprises: - "Nous allons vous expliquer comment se calculent un PRIX DE REVIENT et de vente": TOUTES les cotisations et "charges patronales y sont incluses et rapportent des bénéfices sur les prix de vente. Elles ne coûtent donc RIEN aux entreprises, sont payées par les consommateurs, et le patronat n'a qu'à les reverser aux organismes d'Etat chargés de les récupérer ou à les conserver après vente si elles ont déjà été versées aux organismes chargés des recouvrements..

Cela étant, dans le cadre du pacte de "responsabilité", si les entreprises avaient eu des carnets de commandes supérieures durablement à leurs capacités de productions et embauché EN PLUS des emplois existants, cela se saurait. Il n'en a, à ce jour, rien été! Voyons donc ce qu'il en est plus exactement:

*Plus 38 000 chômeurs au mois de février 2016!

Le 28 .04.2015, c'est par BFM Business qu'il est annoncé qu'il pourrait être créés entre 115 000 et122 000 emplois d'ici cette date à 2022! Il n'y est pas précisé que ce seraient des emplois EN PLUS de ceux existants et dans quels secteurs de l'économie! Sans marché, pas de commandes supplémentaires, donc pas d'embauches EN PLUS! Poudre aux yeux en vue des élections à venir!

Le 06.03.2015, c'est par le réseau Twitter que le Gouvernement de Manuel Valls annonce: "Le pacte: 35 000 contrats de jeunes en alternance d'ici 2017 dans l'automobile"!

Il oublie sciemment de préciser que ce seraient pas des emplois supérieurs à l'effectif actuellement au travail "dans l'automobile" et que ces 35 000 contrats de jeunes en alternance seraient embauchés définitivement "dans l'automobile" et feraient 35 000 demandeurs d'emplois de moins "dans l'automobile", grâce à des carnets de commandes supérieures aux capacités de production actuelle "dans l'automobile"! 

*Ce ne sont là que des remplacements pour départs à la retraite ou autres, tout simplement, "dans l'automobile"!

*Le pacte de "responsabilité" n'aura donc servi à RIEN, "dans l'automobile"! Continuons:

*Postulat! Quand le Gouvernement annonce que "le coût du travail" baisse ou a baissé", il "oublie" de préciser que c'est grâce à l'augmentation de nos impôts et au détriment du pouvoir d'achat des contribuables qui ne cesse de baisser! Ceci étant, et en outre, le nombre de chômeurs n'a pas cessé d'augmenter...

Et la meilleure façon d'illustrer mon article est de faire resortir la "prime de départ" de 13,7 millions d'€uros prévue pour Mr Michel Combes après 3 ans passés chez Alcatel, laquelle a fait la Une des médias dans la semaine du 7 au 12.09.2015, ainsi que la "prime à l'embauche" de 4 millions € allouée par Sanofi à Mr Olivier Brandicourt que je ne critique pas, tant mieux pour eux, mais la turpitude avec laquelle les grandes entreprises et sociétés manipulent les dirigeants politiques et la population "Peuple de France" avec "leurs charges salariales", lesquelles, en fait, leur sont remboursées intégralement, investissement et "charges" comprises, avec encore des bénéfices sur les prix de vente des produite et services. Le manque de compétitivité provient donc bien des "charges excetionnelles" prises en compte par les entreprises pour le calcul des PRIX DE REVIENT! Et ces "charges", bien entendu, rapportent en plus des bénéfices sur les prix de vente!

*A ce stade, je le répète et ne le répèterai jamais assez: Le pacte de "responsabilité" est bien un véritable PIEGE A CONS dans lequel ne peuvent tomber que ceux qui le veulent se laisser prendre! 

Voilà donc à quoi servent en partie les 50 milliards de "marge de manoeuvre Macron" offerts aux entreprises avec le pacte de "responsabilité" qui n'est, Toulemonde le comprend mieux à présent, le vérirable PIEGE A CONS que je dénonce depuis qu'il en a été question, en janvier 2014, en guise de "bonne année, bonne santé". 

Continuons notre lecture instructive avec quelques retours en arrière pour se remémorer la manipulation dont la population -Peuple de France, pour l'appel aux urnes "Votez pour moi"- a été l'objet:

*LA FRANCE EST DANS UNE SITUATION CATASTROPHIQUE! Déclaration de Pierre Gattaz aux médias, très certainement après avoir enfin pris conscience que mes articles n'étaient pas critiquables sur le fond. Bref... Il sait que le pacte de responsabilité EST UN PIÈGE A CONS et que François Hollande devrait tomber dedans, grâce à l'action conjuguée de Manuel Valls et de EmmanuelMacron! Qui s'y laissera prendre en plus? Les contribuables?

*AVERTISSEMENT: Toute politique financière et tout pacte de "responsabilité" qui ne tiendront pas compte de cet écrit seront voués à l'échec programmé.

*Ceci étant, adopté par le Parlement le mardi 08 juillet 2014 "A LA PANURGE" par des députés craignant une dissolution du Parlement qui les verraient ne pas être réélus, le pacte de "responsabilité" est devenu, depuis cette adoption, un pacte d'Irresponsabilité financière et politique qui devrait se régler à la prochaine élection présidentiel de 2017 par le rejet de François Hollande et de Manuel Valls si le pacte en question reste le même.

                                     -

          DU PACTE DE RESPONSABILITE

*Le pacte de "responsabilité", "c'est l'Avenir de La France", a déclaré Jean Marc Ayrault à Jean Jacques Bourdin sur BFMTV en sa matinale du 6 mars 2014. Mais... l'Avenir de Notre Patrie, de Notre Pays, La France, n'est pas dans la provocation de Pierre Gattaz de créer un "salaire intermédiaire" inférieur au SMIC, Pierre Gattaz, qui n'a  même pas eu la décence de respecter Le Président de La République Française et les Français, à partir de l'étranger où il avait été invité par François Hollande, aux frais des contribuables.

*Cela étant, oui, Pierre Gattaz, patron du MEDEF, avait raison de dire qu'il n'y aurait pas de contrepartie d'embauches en échange de 50 petits milliards d'€uros! Oui Pierre Gattaz a eu tort d'avoir raison de le dire car il l'a dit du haut de son outrecuidance à La France qui l'avait invité à un voyage d'études à l'étranger!

*Bien entendu, rien ne sera possible pour relancer l'économie si TOUS les chefs de partis politiques, Patriotes convainus, ne se rendent pas enfin compte que Seule L'Union Sacrée derrière un Seul homme - qui ne peut être Que François Hollande, Président de la République Française, ou son successeur démocratiquement élu - sera le gage de La Réussite du Redressement économique et de la baisse du chômage au sein de Notre Patrie, Notre Pays, La France, ce qu'il lui restera à démontrer.

*Qu'importe par ailleurs que cette Union Sacrée Patriotique ne dure Que pour la durée du rude combat à mener contre les puissances politiques et financières qui ont détruit Notre économie avec la complicité tacite de Nos élus, Toutes tendances confondues, depuis l'année 1973.

*Pour commencer, il faut, il est nécessaire et Impératif de remettre de l'ordre dans le bordel financier organisé autour du financement des cotisations sociales patronales qui, Tous les économistes vous le diront, réparties sur les prix de revient et les prix de vente, rapportent des bénéfices assez conséquents pour provisionner des retraites chapeau, des parachutes dorés, des salaires faramineux pour les dirigeants, des dépenses somptuaires et des "charges de structure" des Groupes inconsidérées.

*C'est à cet endroit de la chaine "d'assistance à la production" qu'il faudrait faire le véritable calcul du coût de revient de ces charges de structure incluses dans le calcul des prix de vente des produits Hors Taxes, car il y a là soucis à se faire!

*Toutes ces véritables Charges patronales décrites ci dessus ont donc Tout à voir avec le coût du travail à la production auxquelles elles sont ajoutées pour déterminer les prix de vente des produits destinés à la vente en France ou à l'exportation.

                            I-------------I

                           *Point N°9*

                       *CONCLUSION:

Le langage à tenir à Geoffroy Roux de Bézieux, nouveau Président du MEDEF qui a succédé à Mierre Gattaz:

*Tout ce qui précède étant dit et bien dit, réussir à sortir Notre Patrie, Notre Pays, La France, du marasme économique et financier par le "dialogue social" imposé par ordonnances précioitées sur le pacte de "responsabilité" et ses "résultats" trafiqués à l'envi implique, de la part de Tous les chefs des Partis Politiques, Une seule et même voix pour tenir le langage suivant à pierre Gattaz, Patron du MEDEF:

1) "Vous devez obligatoirement provisionner pour Investissements et Amortissement conséquents avant de provisionner pour retraites chapeau, parachutes dorés, salaires faramineux des dirigeants et autes dépenses inconsidérées nuisibles au bon fonctionnement de l'entreprise et à son développement.

2) Vous devez reconnaitre que les cotisations sociales patronales ne sont pas de véritables "charges", mais des avances sociales réparties sur les COÛTS DE REVIENT et sur les prix de vente et vous rapportent des bénéfices sur prix de vente!

3) A présent, vous avez la parole pour nous faire connaitre votre position à ce sujet. Le reste suivra.

*En résumé, bien négocier impose aux négociateurs: Responsabilité, responsabilité de se dire les choses telles qu'elles sont véritablement, en Toute confiance patriotique, en pensant Patrie, Pays, France! Foin des égos, des ambitions personnelles et des coffres forts.

*Ceci  étant, Manuel Valls, argüant de la "solidarité de famille politique" a fait adopter par le parlement, A LA PANURGE", le pacte de "responsabilité" sans aucune négociation, hors diktat du MEDEF. Ce pacte de"reponsabilité" est donc devenu, ipso facto, "Pacte d'Irresponsabilité" politique.

L'on en voit à présent les résultats: Baisse du pouvoir d'achat, augmentation du chômage de masse ponentiellement à l'augmentation des dividendes des actionnaires!

*Comme chacun l'aura compris en effet après lecture, Notre Pays, Notre Patrie, La France, ne pourra jamais s'en sortir si les règles de gestion et de la répartition "des richesses" telles qu'elles existent actuellement ne sont pas revues en profondeur. Seul l'avenir me donnera raison ou tort!

Il appartient donc à Emmanuel Macron, héritier putatif de François Hollande, de tirer la substantifique moëlle de mes écrits l'on ne peut plus désintéressés pour, sans aucune fioriture, relancer l'Economie comme il le faudrait par la méthode du REVISIONNISME ECONOMIQUE!  

PS: Je tiens à préciser, pour en conclure, que je suis Gaulliste, d'esprit gaulliste, ni de droite ni de gauche, mais POUR LA FRANCE, comme l'a si bien dit le Général bien avant moi. Paix à son âme.

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme.

                        -------------------

         LE FIL DU BLOG

 
                          ----------

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal — France
Garrido-Corbière : « Le Point », un journal accro aux fausses infos
Une semaine après avoir dû admettre que les informations concernant le couple de députés Garrido-Corbière étaient fausses, l’hebdomadaire « Le Point » a été condamné en diffamation dans une tout autre affaire en raison d’une base factuelle « inexistante ». Un fiasco de plus pour la direction de la rédaction, qui a une fâcheuse tendance à publier ses informations sans les vérifier.
par David Perrotin, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
Guerre en Ukraine : le grand bond en arrière climatique
Et si le climat était une victime de la guerre en Ukraine ? Face au risque de pénurie énergétique provoquée par le conflit, les pays européens préparent un recours accru au charbon et au gaz fossile. Une marche arrière alarmante, à l’heure de l’urgence climatique, qui met en lumière notre terrible retard en matière de transition écologique.
par Mickaël Correia
Journal
Viktor Orbán est-il de plus en plus isolé en Europe ?
Embargo sur le pétrole russe, État de droit, guerre en Ukraine... Sur plusieurs dossiers, le premier ministre hongrois, à l’aube de son quatrième mandat consécutif, diverge de la majorité des Vingt-Sept. Débat avec une eurodéputée et un historien spécialiste de la région.
par Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Les dirigeants du G7 en décalage avec l’urgence climatique
Le changement climatique s’intensifie et s’accélère mais la volonté des dirigeants mondiaux à apporter une réponse à la hauteur des enjeux semble limitée. Dernier exemple en date : le sommet des dirigeants du G7, qui constitue à bien des égards une occasion ratée d’avancer sur les objectifs climatiques.
par Réseau Action Climat
Billet de blog
Sale « Tour de France »
On aime le Tour de France, ses 11 millions de spectateurs in situ (en 2019) et on salue aussi le courage de Grégory Doucet stigmatisant le caractère polluant de l’événement. Une tache qui s’ajoute à celle du dopage quand le Tour démarre ce 1er juillet à Copenhague, où l’ancien vainqueur 1996 rappelle la triche à peine masquée. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Aucune retenue : l'accaparement de l'eau pour le « tout-ski »
J'ai dû franchir 6 barrages de police et subir trois fouilles de ma bagnole pour vous ramener cette scandaleuse histoire de privatisation de l'eau et d'artificialisation de la montagne pour le « tout-ski » en Haute Savoie.
par Partager c'est Sympa
Billet de blog
Apprendre à désobéir
Les derniers jours qui viennent de s’écouler sont venus me confirmer une intuition : il va falloir apprendre à désobéir sans complexe face à un système politique non seulement totalement à côté de la plaque face aux immenses enjeux de la préservation du vivant et du changement climatique, mais qui plus est de plus en plus complice des forces de l’argent et de la réaction.
par Benjamin Joyeux