alainandre3
enseignant histoire retraité
Abonné·e de Mediapart

1037 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 févr. 2015

Cactus agathois février 2015

alainandre3
enseignant histoire retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Départementales : arrêtons le Frey !

L’élection des futurs conseillers généraux, les 22 et 29 mars, sera une échéance importante. Au Cactus agathois, nous considérons que le bilan de la majorité du conseil général sortant est positif et nous ne souhaitons pas la réélection du conseiller général sortant de notre canton, Sébastien Frey. En effet celui-ci (qui n’habite même pas dans le canton d’Agde !) passe son temps à tirer la couverture à lui en s’attribuant chacune des réalisations du Conseil général, alors que dans beaucoup de cas il n’a même pas voté pour ces mêmes réalisations. Car au conseil général, le sieur Frey brille surtout par son absentéisme et son absence de travail de fond. Autant nous respectons généralement les hommes (ou femmes) politiques qui ont des convictions (même éloignées des nôtres), autant nous n’aimons pas les opportunistes, qui, comme lui changent de parti politique (il fut PS, puis centriste, et maintenant quasi UMP…), avec comme objectif d’en tirer avantage. Pas plus que nous n’aimons sa manie de cumuler mandats et fonctions (actuellement adjoint au maire, conseiller général, deuxième vice-président de l’agglo, président de la Commission du territoire de l’agglo, suppléant dans la commission locale d’évaluation des transferts de charges pour la ville d’Agde, etc…). Bref, il est exactement le type de politicien professionnel dont les électeurs du canton pourraient se passer.

Illégalités et absurdités

Au bout du village naturiste au bord de la mer, le camping Oltra avait déjà fait pousser « des bungalows de luxe » d’une légalité douteuse, car situés au moins en partie dans ce qu’il est convenu d’appeler la bande dite du littoral, zone par nature inconstructible et de surcroît inondable. Et voici que non loin de là, des engins de chantier s’activent au pied de la dune littorale, semble-t-il pour réaliser ce qui ressemble furieusement à une route… Alors même qu’un peu plus loin, d’Agde à Sète, on a dépensé des sommes considérables pour éloigner la route de la mer, de façon à préserver le littoral de l’envahissement automobile…  

La poste aux abonnés absents

C’est ce dont s’est fait l’écho Midi Libre récemment, à Rochelongue notamment. Mais cela n’est qu’une des multiples défaillances de de ce qui est de moins en moins un service public. Au centre-ville et ailleurs dans Agde, on ne compte plus les courriers distribués de manière erratique et erronée. Un courrier pour Paris prend couramment trois voire quatre jours pour parvenir à destination…. A force de faire appel à des intérimaires sans formation….

Agde zone de non droit

Comme chacun sait, le préfet de l’Hérault a obligé, sous peine de fortes amendes, les exploitants de plages privées à respecter la loi, c’est-à-dire à démonter leurs installations hors saison, de façon à ne pas défigurer nos plages en permanence. Le maire, loin de les inciter à respecter la loi, les avait encouragés à l’ignorer... exactement la même attitude que celle qu’il a vis-à-vis des quotas de logements sociaux fixés par la loi. Mais deux tenanciers font encore de la résistance, dont le fils d’un conseiller municipal bien connu proche du maire, qui, se croyant intouchable, fait du contentieux. Rappelons-nous que le mépris généralisé de la loi est souvent précurseur du règne des mafias…  

Barrière du village naturiste

Depuis un certain temps, l’entrée du village naturiste est devenue payante à l’année, et non seulement pendant la saison, comme auparavant. Une initiative motivée par le souci de n’y pas laisser y rentrer n’importe qui. Assez peu convaincant, quand on sait que 15 « employés » y travaillent, si toutefois ce mot est justifié, car, en fait, ils n‘ont pas grand-chose à faire, vu le peu de « passagers ». En plus, ils laissent passer beaucoup de monde sans payer, il suffit pour cela qu’on leur fasse un petit baratin. Il sera intéressant de faire le bilan financier de cette opération, sachant que la masse salariale annuelle supplémentaire doit avoisiner 400 000 euros, pour des rentrées additionnelles assez maigres. Encore un épisode de la gestion financière de notre brillante municipalité…  

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — États-Unis
L’auteur britannique Salman Rushdie poignardé
Salman Rushdie était hospitalisé vendredi après avoir été poignardé, alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole sur une scène de l’État de New York.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Conjoncture
Le nouveau plein emploi n’est pas le paradis des travailleurs
De l’emploi, mais des revenus en berne et une activité au ralenti. La situation est complexe. Pour essayer de la comprendre, Mediapart propose une série de deux articles. Aujourd’hui : pourquoi le nouveau plein emploi ne renforce pas la position des salariés.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
« Les Crimes du futur » de David Cronenberg : faut-il digérer l'avenir ?
Voici mes réflexions sur le dernier film de David Cronenberg dont l'ambition anthropologique prend des allures introspectives. Le cinéaste rejoint ici la démarche de Friedrich Nietzsche qui confesse, dans sa "généalogie de la morale", une part de cécité : "Nous, chercheurs de la connaissance, nous sommes pour nous-mêmes des inconnus, pour la bonne raison que nous ne nous sommes jamais cherchés…"
par marianneacqua
Billet d’édition
Entretien avec Leonardo Medel, réalisateur de « La Verónica »
Après une sélection au festival de Biarritz et au festival international du nouveau cinéma latino-américain de La Havane où il reçut le Prix FIPRESCI de la critique internationale, « La Verónica » sortira officiellement dans les salles en France à partir du 17 août 2022. L'opportunité de découvrir un cinéaste audacieux autour d'une critique sans concession des excès des influenceurs sur le Net.
par Cédric Lépine
Billet de blog
« As Bestas » (2022) de Rodrigo Sorogoyen
Au-delà de l’histoire singulière qui se trouve ici livrée, le réalisateur espagnol permet une nouvelle fois de mesurer combien « perseverare » est, non pas « diabolicum », comme l’affirme le dicton, mais « humanissimum ». Et combien cette « persévérance » est grande, car digne de l’obstination des « bêtes », et élevant l’Homme au rang des Titans.
par Acanthe
Billet de blog
DragRace France : une autre télévision est possible ?
Ce billet, co-écrit avec Mathis Aubert Brielle, est une critique politique de l'émission DragRace France. Il présente la façon dont cette émission s'approprie les codes de la téléréalité pour s'éloigner du genre en matière de contenu et de vision du monde promue.
par Antoine SallesPapou